Peine de mort en Caroline du Sud

Article principal : Peine de mort aux États-Unis.
Map of USA SC.svg

En Caroline du Sud, la pendaison fut en usage jusqu'en 1912, date à laquelle la chaise électrique fut adoptée. L'injection létale fut introduite dans l'État en 1995 et réservée aux crimes commis à partir du 8 juin de cette année-là, pour ceux commis avant cette date le criminel a le choix du mode d'exécution.

Les condamnés à mort de Caroline du Sud sont incarcérés à Ridgeville, ils sont transférés dans une autre prison à Columbia une fois que la Cour suprême de l'État a publié l'ordre d'exécution de la condamnation, qui a lieu alors le quatrième vendredi qui suit à 18 heures. Les condamnés à mort sont susceptibles d'être exécutés par électrocution s'ils en font la demande.

Le droit de grâce du gouverneur est sans réserve.

De nombreuses modifications législatives ont eu lieu pour rétablir la peine de mort dans cet État, 39 condamnés (au 26 septembre 2008) ont finalement été exécutés et plus d'une soixantaine attendent de l'être. En 2006 le Sénat de l'État a tenté avec succès d'établir la peine de mort pour les violeurs d'enfants en état de récidive[1],[2].

Crimes capitaux

  • « S.C.C.L. 16-3-10 - Meurtre (Murder) » et « 16-3-20 »
  • « S.C.C.L. 16-3-655 - Conduite sexuelle criminelle avec un mineur de onze ans en récidive ( Criminal sexual conduct with a minor with priors) »[Note 2]
    • « S.C.C.L. 16-3-656 - Tentative d'un tel crime »[Note 1]
  • « S.C.C.L. 25-7-30 - Communication d’informations intéressant la défense nationale à un contat étranger en temps de guerre (Giving information respecting national or state defense to foreign contacts in wartime) »
  • « S.C.C.L. 25-7-40 - Rassemblement d'informations pour l'ennemi (Gathering information for an enemy) »
  • « S.C.C.L. 25-7-60 - Complot en vue de commettre les crimes définis aux articles 25-7-30 et 25-7-40 (Conspiracy) »

Notes et références

Notes

  1. a et b Disposition anticonstitutionnelle dans les cas où la victime n'est pas morte, les crimes contre l’État n'étant pas concernés.
  2. Disposition anticonstitutionnelle dans les cas où la victime n'est pas morte, les crimes contre l’État n'étant pas concernés.

Référence

  1. (en) Jim Davenport, « Child rape debate rages », The Times-News,‎ , p. 3B (lire en ligne)
  2. (en) Seanna Adcox, « Senate approves seeking death for child molesters », Herald-Journal,‎ , C2 (lire en ligne)

Sources

  • (en) Administration pénitentiaire de Caroline du Nord
  • (en) « Caroline du Sud », sur Death Penalty Information Center