Peine de mort au Kansas

Peine de mort au Kansas
Article principal : Peine de mort aux États-Unis.
Map of USA KS.svg

Le Kansas a procédé à 76 exécutions entre 1853 et 1965. À l'exception de la première par peloton d'exécution, toutes l'ont été par pendaison.
Après un moratoire de 29 ans, la peine capitale a été rétablie en 1994, une tentative de rétablissement ayant échoué en 1979 à cause du veto du gouverneur de l'époque. La loi actuelle prévoit la possibilité pour le juge de mettre son veto à un verdict de mort unanime du jury, ce qui n'est jamais arrivé[1]. En décembre 2004, la Cour suprême du Kansas a jugé la procédure d'application de la peine de mort comme anticonstitutionnelle[2]. Mais l'État du Kansas a fait appel auprès de la Cour suprême des États-Unis qui rétablit la peine de mort en appel (Kansas v. March) en 2006[3]. Les 11 condamnés à mort aujourd'hui incarcérés le sont à El Dorado, et le Kansas dispose d'une salle d'exécution par injection létale qui n'a jamais été utilisée à la prison de Lansing. L'ordre d'exécution est signé par le juge et le gouverneur peut gracier sans préalable.

En 2010, le Sénat du Kansas a refusé (à la suite d'une égalité 20 contre 20) l'abolition de la peine de mort.

Notes et références

Liens externes