Pedro Morales (catch)

Pedro Morales
Pedro Morales with Paul Billets (cropped).jpg
Pedro Morales dans les années 1990.
Données générales
Nom de naissance
Pedro Antonio Morales
Nationalité
Naissance
Décès
Taille
5 10 (1,78 m)[1]
Poids
235 lb (107 kg)[1]
Catcheur mort
Fédération
Entraîneur
Barba Roja[2]
Carrière pro.

Pedro Antonio Morales (né le sur l'île de Culebra et mort le à Perth Amboy) est un catcheur portoricain. Il est principalement connu pour son travail aux États-Unis à la World Wide Wrestling Federation / World Wrestling Federation (WWWF /WWF) de 1970 à 1975 puis de 1980 à 1987.

Il commence sa carrière de catcheur à l'adolescence en 1959. Il commence à travailler pour la WWWF au début des années 1970 et en devient champion poids lourd de cette fédération. Il retourne dans cette fédération qui s'appelle alors la WWF et y devient champion du monde par équipe avec Bob Backlund et champion intercontinental à deux reprises. Il est alors le premier à avoir la triple couronne c'est-à-dire détenir ces trois titres durant sa carrière.

Biographie

Jeunesse

Pedro Morales est originaire de l'île de Culebra où il a près de 85 cousins du côté de sa mère[3]. En 2003, il déclare que plus de la moitié des habitants de Culebra ont un lien de parenté avec lui[3]. Il quitte cette île pour vivre avec sa tante à Brooklyn[3]. Il fait partie de l'équipe de baseball de son lycée et envisage de jouer comme professionnel à Porto Rico avant de s'orienter vers le catch[3].

Carrière

Débuts (1958-1970)

Pedro Morales commence sa carrière de catcheur en 1958 à New York[3]. À ses débuts, il fait souvent équipe avec Miguel Pérez  ou Argentina Apollo avant de quitter New York[4]. Il travaille ensuite au Texas, à Washington et au Connecticut[5].

En 1965, il arrive à la Worldwide Wrestling Associates (WWA) et y devient le catcheur vedette de cette fédération de Los Angeles[6]. Le , il bat The Destroyer dans un match au meilleur des trois tombés et devient champion du monde poids lourd de la WWA[7]. Son règne prend fin après sa défaite face à Luke Graham le puis le récupère le [7].

World Wide Wrestling Federation (1970-1975)

Photo en noir et blanc. Un catcheur est à gauche, Bruno Sammartino. Il porte un slip de catch foncé, est torse nu et à des cheveux mi-longs noirs. Il pointe le titre du catcheur de droite en regardant et en semblant parler à quelqu'un à droite. Le catcheur de droite, Pedro Morales, porte un slip clair, la ceinture de champion et à des cheveux mi-longs noirs. Il a les mains sur ses hanches et rit.
Pedro Morales, champion de la WWWF, et Bruno Sammartino.


National Wrestling Alliance (1974-1980)

World Wrestling Federation (1980-1987)

Mort

Le , Hugo Savinovich  annonce sur Facebook la mort de Pedro Morales[4].

Caractéristiques au catch

Musiques d'entrée de Pedro Morales[9]
# Titre Interprète Période Fédération
1 Get Away The Salsoul Orchestra NC NC
2 Zambezi NC NC

Palmarès et récompenses

  • Cauliflower Alley Club
    • Other honoree (1994)
  • Championship Wrestling from Florida
    • 1 fois NWA Florida Tag Team Champion avec Rocky Johnson
    • 1 fois NWA Florida Television Champion
    • 1 fois NWA Southern Heavyweight Champion (Florida version)
  • NWA Mid-Pacific Promotions
    • 3 fois NWA Hawaii Tag Team Champion avec Bing Ki Lee (1) et Ed Francis (2)
    • 3 fois NWA North American Heavyweight Champion (Hawaii version)
  • World Wrestling Association (Los Angeles)
    • 2 fois WWA World Heavyweight Champion
    • 4 fois WWA World Tag Team Championship avec Luis Hernandez (1), Mark Lewin (1), Ricky Romero (1) et Victor Rivera (1)
  • Wrestling Observer Newsletter awards
    • Most Overrated (1981, 1982)[14]

Notes et références

Notes

Références

  1. a et b (en) « Pedro Morales », sur Online World of Wrestling (consulté le 4 avril 2017).
  2. (en) « Pedro Morales », sur Cagematch (consulté le 4 avril 2017).
  3. a b c d et e (en) Michelle Sahn, « Pro wrestler now grows tomatoes in Woodbridge », sur Home News Tribune, (consulté le 4 avril 2017)
  4. a et b (en) Greg Oliver, « Pedro Morales dead at 76 » [archive], sur canoe.com, (consulté le 13 février 2019)
  5. (en) Erik Beaston, « Full Career Retrospective and Greatest Moments for Pedro Morales » [archive], sur www.bleacherreport.com, (consulté le 4 novembre 2018)
  6. (en) Emmanuel Rosado, « The Caribbean Report: Pedro Morales, NGCW & more » [archive], sur www.lastwordonprowrestling.com, (consulté le 4 novembre 2018)
  7. a et b (en-US) Steve Bryant, « Pedro Morales dies at age 76 » [archive], sur SoCalUNCENSORED.com, (consulté le 13 février 2019)
  8. a b et c (en) Pedro Morales sur Wrestlingdata
  9. (de) « Pedro Morales », sur genickbruch.com (consulté le 14 février 2019)
  10. (en) « Historique du WWC North American Tag Team Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 13 octobre 2009)
  11. (en) « Historique du WWC World Tag Team Championship (depuis 1977) », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 13 octobre 2009)
  12. (en) « Historique du WWF/E Intercontinental Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 13 octobre 2009)
  13. (en) « Historique du WWF World Tag Team Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 13 octobre 2009)
  14. (de) « Observer: Most Overrated », sur genickbruch.com (consulté le 13 octobre 2009)

Liens externes