Paulo César Arruda Parente

Paulo César
Image illustrative de l'article Paulo César Arruda Parente
Paulo César, le , sous les couleurs du Toulouse FC
Biographie
Nom Paulo César Arruda Parente
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance (39 ans)
Lieu Osasco (État de São Paulo)
Taille 1,76 m (5 9)
Période pro. 1995-2014
Poste Défenseur/Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
- Drapeau : Brésil Nacional São Paulo
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1996 Drapeau : Brésil Flamengo 09 (0)
1997-2002 Drapeau : Brésil Fluminense 52 (5)
1998 Drapeau : Brésil EC Vitória 12 (0)
1999 Drapeau : Brésil Botafogo 01 (0)
1999 Drapeau : Brésil Vasco da Gama 13 (1)
2002-2007 Drapeau : France Paris SG 67 (6)
2004-2005 Drapeau : Brésil Santos 70 (2)
2007-2009 Drapeau : France Toulouse FC 60 (3)
2009 Drapeau : Brésil Fluminense 04 (0)
2010 Drapeau : Brésil Grêmio Prudente 17 (1)
2011 Drapeau : Brésil Vila Nova 13 (1)
2012 Drapeau : Brésil Audax São Paulo
2014 Drapeau : Brésil Taboão da Serra
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
2002 Drapeau : Brésil Brésil 03 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Paulo César Arruda Parente, né le 26 juin 1978 à Osasco (État de São Paulo), est un footballeur international brésilien.

Biographie

Débuts au Brésil (1996-2002)

Paulo César Arruda Parente commence par évoluer dans les équipes de jeunes du Nacional São Paulo, aussi bien en football qu’en futsal. Ayant comme partenaire notamment Deco, il évolue alors généralement milieu droit. En 1995, à 17 ans, il intègre le groupe professionnel mais ne rentre jamais en jeu dans une rencontre officielle. L’année suivante, il joue pour Flamengo, à nouveau essentiellement avec l’équipe réserve, mais parvient tout de même à effectuer quelques apparitions avec les « pros ». Prometteur, il part dans le courant de l’année disputer la Coupe du monde des moins de 20 ans en Malaisie, où il se blesse[1].

Flamengo ne compte plus réellement sur lui en fin d’année, et il est transféré à Fluminense. Il joue moins d’une dizaine de matches et son club est relégué en deuxième division brésilienne. Ne rentrant plus dans les plans de son entraîneur, Paulo César part en prêt à Vitória en 1998. L’expérience n’est pas une réussite, et quand il revient à Fluminense, son club est encore descendu d’une division, en Série C brésilienne. Carlos Alberto Parreira est alors le nouvel entraîneur du club et il relance Paulo César en le faisant le plus souvent évoluer au poste de latéral gauche. Il est un pilier du Fluminense[2] qui devient champion de troisième division, à qui un imbroglio juridique permet de « sauter » la seconde division. Le club est donc convié à évoluer dans l’élite brésilienne. Paulo César fait alors partie d’un club en pleine ascension et enchaîne les titularisations. Droitier offensif, évoluant à gauche, il profite des bons classements finaux de son club — 9e en 2000, 3e en 2001 et 4e en 2002 — pour se mettre en avant. Ses aptitudes de contre-attaquant plaisent[1].

En 2002, il intègre l’équipe nationale brésilienne, pour cinq sélections. Mais il ne fait pas le poids face à Roberto Carlos, et se voit mis de côté pour la Coupe du monde 2002[1].

Paris SG et prêts à Santos (2002-2007)

Le sélectionneur national est alors Luiz Felipe Scolari, et celui-ci est en contact régulier avec Luis Fernandez, entraîneur du Paris Saint-Germain et de la nouvelle vedette brésilienne Ronaldinho. Le coach parisien, qui cherche un latéral, se voit conseiller Paulo César par Scolari. C’est ainsi qu’à l’été 2002, Paulo César rejoint la colonie brésilienne du PSG[1].

Mais c’est au poste de milieu de terrain que Fernandez l'utilise le plus souvent. Titulaire dans l’entre-jeu pour les deux premières journées de championnat, Paulo César semble d’abord devoir s’acclimater au jeu français, plus tactique qu’au Brésil. Il passe ainsi la fin du mois d’août sur le banc de touche, et réintègre le onze au mois de septembre, d’abord au poste d’arrière gauche. Il marque son premier but contre le SC Bastia, sur une passe de son compatriote André Luiz, puis un coup franc à Montpellier. Le match suivant, contre l'EA Guingamp, il joue milieu droit et réalise un doublé, avec notamment un but issu d’un enchaînement sombrero et frappe en lucarne. Avec quatre buts en trois rencontres, Paulo César réussi ses premiers mois à Paris. Malheureusement, deux blessures successives le tiennent écarté des terrains plusieurs semaines, et il n'est à nouveau titulaire qu’à partir de février 2003. La fin de saison est pénible pour le Brésilien, qui n’arrive plus à être régulier. Il finit la saison sur le banc de touche. À l’été 2003, Vahid Halilhodžić arrive au club, et il ne semble pas accorder une confiance démesurée au joueur. En tout cas, il ne voit pas en lui un défenseur latéral, et lorsqu’il le fait jouer, il préfère l’aligner au poste de milieu de terrain défensif[1].

Ne comptant que trois titularisations en championnat lors de la première partie de saison, Paulo César voit d’un bon œil l’intérêt du Santos FC ; en janvier, il part en prêt pour un an au Brésil. Paulo César revient dans un club phare de son pays natal. À son poste de latéral, il est champion du Brésil aux côtés de Robinho, Ricardinho et de l'entraîneur Vanderlei Luxemburgo[2]. En France, un quiproquo naît autour des prestations du joueur : un quasi-homonyme, Paulo César Baier, est élu meilleur latéral du Brésil ; L’Équipe et Le Parisien le confondent avec le joueur appartenant au PSG. En janvier 2005, Vahid Halilhodžić ne veut pas le réintégrer à son effectif, et le joueur repart pour un nouveau prêt d’un an au Santos FC, où il connaît une blessure le mettant à l’écart pendant six mois[1].

Ce n’est que pour son second retour en 2006 qu’il a à nouveau sa chance à Paris, Guy Lacombe étant le nouvel entraîneur parisien. Revenu fin janvier du Brésil, Paulo César rejoue pour Paris début mars 2006 : une blessure de Mario Yepes pousse Lacombe à redisposer sa défense, fasant passer Sylvain Armand dans l’axe et Paulo César est titulaire au poste d’arrière gauche. Le Brésilien effectue ses meilleurs matches parisiens, marquant un coup franc contre l'AS Monaco. Mais au retour de Yepes, il retrouve une place sur le banc de touche, et finit l’année dans la peau d’un remplaçant[1].

La saison suivante, Paulo César semble physiquement marquer le coup. Lacombe l’utilise assez régulièrement, et généralement au milieu de terrain, mais le Brésilien est difficile à trouver. Sa principale utilité réside dans sa précision sur coup de pied arrêté. Au fil des mois, les apparitions du joueur deviennent de plus en plus espacées, et cela s’aggrave lorsque Paul Le Guen prend en main l’équipe en janvier 2007. Celui-ci voit que le joueur n’est qu’à six mois du terme de son contrat, et choisit donc de le céder au Toulouse FC pour quelques centaines de milliers d’euros[1].

Toulouse FC (2007-2009)

Paulo César s’intègre très vite dans sa nouvelle équipe, à un poste de milieu offensif, et contribue à la très bonne troisième place du club entraîné par Élie Baup. L’année suivante est plus compliquée pour Toulouse, et le Brésilien perd sa place au fur et à mesure de la saison. Il devient un joueur d’appoint, et sa polyvalence lui permet de dépanner à différents postes, sans être toutefois un choix privilégié de son entraîneur. En 2008-2009, ses titularisations se font de plus en plus rares, et à la fin de la saison, il demande à rentrer au pays[1].

Fin au Brésil (2009-2014)

Il retourne à Fluminense, où il retrouve Carlos Alberto Parreira, qui ne le fait que très peu jouer. En effet, le club est devenu un des favoris du championnat du Brésil et la concurrence est forte. Paulo César part alors pour le Grêmio Prudente, club de São Paulo qui dispute son premier Championnat de São Paulo. Paulo César participe activement au maintien de l'équipe. Après cela, il joue pour São Caetano et Vila Nova[1],[2].

En 2012, le projet de l'Audax São Paulo l'attire. Il découvre un nouveau poste, celui de n°10 (meneur de jeu) et, après un an, l'équipe réalise son meilleur parcours dans le Championnat paulista[2].

En juin 2014, à 35 ans, Paulo César se retire des terrains alors qu'il évolue dans le club de Taboão da Serra[2].

Statistiques

Générales

Ce tableau présente les statistiques de Paulo César[3],[4].

Statistiques de Paulo César Arruda Parente au 31 décembre 2011
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Brésil Brésil Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1996 Drapeau du Brésil Flamengo Série A 9 0 - - - - - - - - - - - 9 0
1997 Drapeau du Brésil Fluminense Série A 8 0 - - - - - - - - - - - 8 0
1998 Drapeau du Brésil EC Vitória (prêt) Série A 12 0 - - - - - - - - - - - 12 0
1999 Drapeau du Brésil Botafogo FR (prêt) Série A 1 0 - - - - - - - - - - - 1 0
1999 Drapeau du Brésil CR Vasco da Gama (prêt) Série A 13 1 - - - - - - - - - - - 13 1
2000 Drapeau du Brésil Fluminense Série A 20 2 - - - - - - - - - - - 20 2
2001 Drapeau du Brésil Fluminense Série A 25 4 - - - - - - - - - - - 25 4
2002 Drapeau du Brésil Fluminense Série A - - - - - - - - - - - 3 0 3 0
2002-2003 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 22 4 2 0 - - - - C3 3 0 - - 27 4
2003-2004 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 9 0 - - 1 0 - - - - - - - 10 0
2004 Drapeau du Brésil Santos FC (prêt) Série A 36 1 - - - - - - CL 12 0 - - 48 1
2005 Drapeau du Brésil Santos FC (prêt) Série A 29 0 - - - - - - CL 6 1 - - 35 1
2005-2006 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 9 1 5 0 - - - - - - - - - 14 1
2006-2007 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 8 0 1 0 1 1 1 0 C3 5 0 - - 16 1
2007 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 17 2 - - - - - - - - - - - 17 2
2007-2008 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 19 0 - - - - - - C1+C3 2+2 0+0 - - 23 0
2008-2009 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 16 1 3 0 1 0 - - - - - - - 20 1
2009 Drapeau du Brésil Fluminense Série A 4 0 - - - - - - - - - - - 4 0
2010 Drapeau du Brésil Grêmio Prudente Série A 15 1 - - - - - - CS 2 0 - - 17 1
2011 Drapeau du Brésil Vila Nova Série B 13 1 - - - - - - - - - - - 13 1
Total sur la carrière 285 18 11 0 3 1 1 0 - 32 1 3 0 335 20

Ses trois sélections

Détails des trois matchs en équipe du Brésil de Paulo César[5]
Date Lieu Match Score Compétition
Goiânia Drapeau : Brésil Brésil Drapeau : Brésil - Drapeau : Bolivie Bolivie 6-0 Match amical
Riyad Drapeau : Arabie saoudite Arabie saoudite Drapeau : Arabie saoudite - Drapeau : Brésil Brésil 0-1 Match amical
Cuiabá Drapeau : Brésil Brésil Drapeau : Brésil - Drapeau : Islande Islande 6-1 Match amical

Palmarès

CR Flamengo
EC Vitória
  • Vice champion du championnat de Bahia avec EC Vitoria en 1998
  • Vice champion de la Copa Nordeste avec EC Vitoria en 1998
Fluminense FC
  • Champion du Brésil de Série C en 1999
Paris St-Germain
Santos FC
  • Champion du Brésil de Série A en 2004
Drapeau : Brésil Brésil
  • Vainqueur du Tournoi de Toulon en 1996
  • Vainqueur de la Copa João Havelange juniors en 1997 au Mexique
  • Vice-champion Sud-Américain des moins de 20 ans en 1997
  • Vice-champion du monde juniors en Malaisie en 1997

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Portraits d’anciens : Martin Cardetti, Paulo César », sur psgmag.net, (consulté le 27 novembre 2014)
  2. a, b, c, d et e (pt) « À 35 ans, le latéral Paulo César annonce sa retraite », sur futebolinterior.com, (consulté le 28 novembre 2014)
  3. « Statistiques de Paulo César », sur footballdatabase.eu (consulté le 27 novembre 2014)
  4. « Statistiques de Paulo César », sur lequipe.fr (consulté le 27 novembre 2014)
  5. « Fiche de Paulo César », sur sambafoot.com (consulté le 27 novembre 2014)