Paul Stanley (artiste)

Paul Stanley
Description de cette image, également commentée ci-après
Paul Stanley au Hellfest 2013.
Informations générales
Surnom Starchild
Nom de naissance Stanley Bert Eisen
Naissance (66 ans)
New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Auteur-compositeur, chanteur, musicien, producteur, peintre, acteur
Genre musical Hard rock, heavy metal
Instruments Chant, Guitare
Années actives depuis 1970
Labels Universal Music
Site officiel http://paulstanley.com/

Paul Stanley, de son vrai nom Stanley Bert Eisen, est un chanteur et musicien américain, né le , à Manhattan, New York. Il est mondialement connu pour être l'un des chanteurs et le guitariste rythmique du groupe de hard rock Kiss depuis la formation du groupe en 1973. Lui et Gene Simmons en sont les seuls membres permanents. Stanley a créé le personnage du "Starchild" ("L'enfant des étoiles") et est également le frontman de Kiss, s'adressant au public lors des concerts.

Stanley est à l'origine de bon nombre des chansons les plus célèbres de Kiss, parmi lesquelles : Detroit Rock City, Love Gun, I Was Made For Lovin' You, Lick It Up, Heaven's On Fire ou encore Psycho Circus pour n'en citer que quelques-unes. Stanley est également connu pour avoir été, avec les autres membres de Kiss, un des pionniers concernant l'aspect spectaculaire des concerts : en effet, en plus des effets lumineux et pyrotechniques, il détruit sa guitare à la fin de chaque concert, survole la foule sur une tyrolienne pour chanter sur une scène placée au milieu du public et s'envole sur différentes plateformes au cours du show.

Stanley et Kiss sont régulièrement cités comme des influences majeures pour de nombreux musiciens et groupes tels que les Foo Fighters, Anthrax, Skid Row, Pantera, Ghost, Mötley Crüe, Alice In Chains, Pearl Jam, Rob Zombie et Marilyn Manson entre-autres.

Le magazine américain Hit Parader l'a classé à la 18e place de leur classement des 100 meilleurs chanteurs de Hard rock de tous les temps tandis que le site Gibson.com l'a nommé 13e de leur liste des 25 plus grands frontmen de tous les temps.

Jeunesse

Stanley Bert Eisen est né le 20 janvier 1952 à Manhattan, près de Broadway. Ses deux parents sont juifs : il est le deuxième enfant de la famille, né deux ans après sa sœur Julia. Sa mère venait d'une famille qui avait fui l'Allemagne nazie à Amsterdam, aux Pays-Bas, puis à New York. Les parents de son père étaient originaires de Pologne. Ses parents écoutaient de la musique classique et de l'opéra : Stanley fut touché par les œuvres de Beethoven.

Son oreille droite était déformée à cause d'une malformation congénitale appelée microtie : il était incapable d'entendre de ce côté-là, il était donc difficile pour lui de déterminer la direction d'un son et il ne pouvait pas entendre des paroles dans un environnement bruyant. Au cours de sa scolarité, il était raillé par d'autres enfants à cause de son oreille déformée.

Malgré son problème auditif, Stanley aimait écouter de la musique et il regardait American Bandstand à la télévision. Ses artistes musicaux préférés étaient Eddie Cochran, Dion and the Belmonts, Jerry Lee Lewis et Little Richard. Stanley a appris à chanter l'harmonie avec sa famille, et il a reçu sa première guitare, une guitare d'enfant, à l'âge de sept ans.

La famille de Stanley s'est installée dans le quartier de Kew Gardens dans le Queens en 1960. Il a écouté beaucoup de musique de doo-wop, mais quand les Beatles et les Rolling Stones ont joué à la télévision américaine, il a été inspiré instantanément et décida de se consacrer pleinement à la musique. Stanley a reçu sa première vraie guitare à 13 ans, une guitare acoustique qu'il aurait préféré être électrique. Il a joué des airs de Bob Dylan et des Byrds parmi d'autres.

Tout au long de son enfance, Stanley était reconnu pour son talent en arts graphiques. Il a donc été diplômé en 1970 à la High School of Music & Art de New York. Malgré ses talents de graphiste, il a abandonné cette voie et a plutôt commencé à jouer dans des groupes de musique.

Kiss

Avant Kiss, Stanley était dans un groupe local, Rainbow (à ne pas confondre avec Rainbow de Ritchie Blackmore) et était membre d'Uncle Joe et de Post War Baby Boom. Grâce à un ami commun de Gene Simmons, Stanley a rejoint le groupe de Simmons, Wicked Lester, au début des années 1970. Le groupe a enregistré un album en 1972, mais il n’a pas été officiellement publié (bien que les chansons de l’album soient apparues sur le Box Set de 2001 de Kiss). Après la séparation de Wicked Lester, Stanley et Simmons ont répondu à la publicité de Peter Criss dans Rolling Stone (31 août 1972) et peu de temps après avoir recruté Criss, ils organisèrent des auditions pour un guitariste soliste, Stanley plaçant une publicité dans le Village Voice. Malgré ce que Stanley, Criss et Simmons admettent être une première impression chancelante, Ace Frehley fut engagé grâce à son jeu, qui, de l'avis de tous, correspondait parfaitement au son du groupe et à son style. Pour l'anecdote, Frehley portait ce jour-là deux chaussures de couleurs différentes (une rouge, une orange). Kiss a sorti son premier album éponyme en février 1974.

Maquillage The Starchild

Sur scène, il est le « Starchild », l'enfant des étoiles, ultime perfection de la scène rock, et est le leader du groupe, communiquant avec le public. Compositeur et chanteur, il propose, pour Kiss, des titres dans des registres totalement différents, Black Diamond (Kiss, 1974), Love Her All I Can (Dressed To Kill, 1975), God of Thunder (Destroyer, 1976), Hard Luck Woman (Rock and Roll Over, 1976), Tomorrow and Tonight (Love Gun, 1977), I Was Made for Lovin' You (Dynasty, 1979), The Oath (Music From The Elder, 1981), Forever (Hot in The Shade, 1989), Psycho Circus (Psycho Circus, 1998)…

En 1978, il sort un album solo, en même temps que les trois autres membres du groupe qui sera certifié disque de platine aux États-Unis après avoir écoulé un million de copies.

Avec ou sans maquillage, Paul s'investit toujours à fond pour son groupe, même dans les années 1980, pendant que Gene fait du cinéma et que les guitaristes solistes se succèdent. Il fut d'ailleurs producteur des albums Lick It Up, Animalize et Asylum tous ayant au minimum obtenus une certification platine aux États-Unis (soit un million de copies écoulées) et a écrit les chansons les plus connues et couronnées de succès de Kiss dans les années 1980 : Lick It Up, Heaven's On Fire et Crazy Crazy Nights parmi d'autres.

En 1996, le Kiss original se reforme et se lance dans une monumentale tournée de deux ans ("Alive/Worldwide Tour") qui sera l'une des tournées les plus lucratives de 1996 et 1997, et qui demeure à l'heure actuelle la tournée la plus lucrative de l'histoire de Kiss, engrangeant 150 millions de dollars de l'époque (soit plus de 200 millions de dollar de recettes en monnaie actuelle)[1].

En 1998, le nouvel album (Psycho Circus) est n°3 aux États-Unis, un record dans l'histoire de Kiss jusqu'à la sortie en 2009 de l'album Sonic Boom, après 11 ans d'absence et qui se classera n°2 au Billboard 200.

Le dernier album de Kiss en date, Monster, paru en octobre 2012, est apparu dans de nombreux classements des meilleurs albums de l'année 2012 : il a été salué par la critique et par les fans, si bien que le premier single de l'album (Hell or Hallelujah) se classa dans le top des charts en première position sur iTunes au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, en Finlande, en Norvège et en Suède[2].

En 2016, il fait une apparition en guest star avec Gene dans le film The Boyfriend : Pourquoi lui ? où ils chanteront leur tube I Was Made for Lovin' You.

Carrière solo

Stanley a très rarement enregistré ou joué en dehors de Kiss. Il a écrit et enregistré du matériel pour un album solo en 1987-88, qui a été mis de côté en faveur de la compilation Kiss, Smashes, Thrashes & Hits. Bien que jamais officiellement publié, des chansons telles que "Don't Let Go" et "When Two Hearts Collide" ont circulé sous forme d'enregistrements de bootleg. Une chanson du projet, "Time Traveller", est sortie dans le coffret de Kiss, The Box Set paru en 2001.

En 1989, Stanley se lance dans une brève tournée des clubs. Son groupe de tournée comprenait le guitariste Bob Kulick et le futur batteur de Kiss, Eric Singer. La même année, Stanley chante également sur le titre de la bande originale du film d'horreur de Wes Craven, Shocker.

Vingt-huit ans après la sortie de son premier album solo (dans le cadre des quatre albums solo de Kiss lancés simultanément), Stanley a sorti son second album solo, « Live to Win » le . La chanson du même nom a été utilisée dans l'épisode de la série South Park, Make Love, Not Warcraft, qui parodie le célèbre MMORPG World of Warcraft. L'album fut un succès et salué par la critique, si bien qu'en octobre et novembre 2006, Stanley s'est lancé dans une tournée de soutien à ce nouvel album solo. Son groupe était le groupe de la série Rock Star de CBS, composé de Paul Mirkovich (claviers), Jim McGorman (guitare), Rafael Moreira (guitare), Nate Morton (batterie) et Sasha Krivtsov (basse). En avril 2007, Stanley a étendu la tournée à l’Australie en jouant à Coolangatta, Wollongong, Newcastle, Sydney, Melbourne, Perth et Adelaide. Des parties de la tournée ont été filmées pour un documentaire intitulé Paul Stanley: Live to Dream du Film Fetus, basé à Chicago.

La performance du groupe à la House of Blues de Chicago a été filmée et diffusée en 2008 sur les formats de téléchargement de DVD et d’audio numérique sous le nom de "One Live Kiss".

En 2008, Stanley a chanté un duo avec Sarah Brightman, "I Will Be with You", sur son album Symphony.

En 2016, il est invité dans l'album de reprises d'Ace Frehley, Origins, Vol. 1, chantant "Fire and Water" du groupe Free.

Voix

Stanley est reconnu comme étant l'un des chanteurs de rock les plus habiles : en effet, il possède une voix polyvalente et puissante capable de couvrir plus de trois octaves[3]. Sur l'album de Kiss "Music From The Elder", il expérimente le falsetto (sur des chansons telles que "Just a Boy" ou encore "The Oath").

Autres projets

Stanley a collaboré avec le groupe de pop pop Click Five, basé à Boston, sur leur single "Angel To You (Devil To Me)". Dans le passé, on a demandé à Stanley de produire des albums pour Poison, mais il n’a jamais pu s’engager en raison de son travail sur des projets Kiss. Cependant, Stanley a produit un premier album pour un groupe prometteur appelé New England. Le premier single de cet album en 1978 s’appelait "Don't Ever Wanna Lose Ya" et devint un hit du Top 40 en 1979.

En 1999, Stanley a joué dans une production de Toronto de The Phantom of the Opera, dans laquelle il a joué le rôle du Fantôme. Il est apparu dans la comédie musicale du 25 mai au 1er août, puis à nouveau du 30 septembre au 31 octobre 1999.

Stanley a fait ses débuts en tant que peintre en 2006, exposant et vendant des œuvres d'art originales.

En 2012, Stanley s'est associé à Gene Simmons et à trois autres investisseurs pour former la franchise de restauration Rock & Brews.

Le 15 août 2013, Stanley, Gene Simmons et le gérant Doc McGhee ont fait partie du groupe de propriétaires qui a créé l'équipe de la L.A. Kiss Arena Football League, qui joue à domicile au Honda Center à Anaheim, en Californie.

En avril 2014, Stanley a publié ses mémoires, Face the Music: A Life Exposed qui fut placé sur la liste des best-sellers du magazine New York Times.

Vie privée

Paul Stanley en 2007

En 2001, la première femme de Stanley, l’actrice Pamela Bowen, a demandé le divorce après neuf ans de mariage. Ils ont un fils, Evan Shane Stanley, né le 6 juin 1994. Le 19 novembre 2005, Stanley a épousé sa petite amie de longue date Erin Sutton au Ritz-Carlton à Pasadena, en Californie. Ils ont eu leur premier enfant, Colin Michael Stanley, le 6 septembre 2006. Le couple a eu son deuxième enfant, Sarah Brianna, le 28 janvier 2009 à Los Angeles. Le 9 août 2011, ils ont eu leur troisième enfant, Emily Grace.

Stanley a subi deux chirurgies de remplacement de la hanche : une après la tournée "Rock the Nation" en octobre 2004 et une deuxième en décembre 2004 après des complications à la suite de la première intervention chirurgicale. Il a annoncé qu'il aurait besoin d'une troisième opération à la hanche dans le futur. Il considère que la dégénérescence de sa hanche gauche est en partie due au nombre impressionnant de concerts effectués dans des bottes à plate-forme depuis le début des années 1970.

En octobre 2011, Stanley a subi une intervention chirurgicale sur ses cordes vocales. En raison de sa malformation congénitale, la microtie, Stanley est un ambassadeur de l'organisation caritative AboutFace, une organisation qui fournit un soutien et des informations aux personnes ayant des problèmes de visage. Il a participé à des événements de collecte de fonds et à des vidéos ayant pour but de sensibiliser le public.

Discographie

Kiss
Article détaillé : Discographie de Kiss.
Solo

Nominations et récompenses

  • Stanley a été intronisé au Long Island Music Hall of Fame en 2006.
  • Stanley a obtenu la récompense du Showman Of The Year au Classic Rock Awards en 2008.
  • Stanley a reçu le prix Telly Classic Gold pour son concert One Live Kiss en 2009.
  • Stanley a reçu le prix Sound Partners Lifetime Achievement du House Research Institute.
  • Stanley, ainsi que les membres originaux de Kiss, Gene Simmons, Peter Criss et Ace Frehley, ont été intronisés au Rock And Roll Hall Of Fame en 2014.

Liens externes

Notes et références

  1. (en) « Alive/Worldwide Tour », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  2. (de) « Vorabsingle “Hell Or Hallelujah“ von “Monster“ auf #1 der iTunes-Charts », sur www.universal-music.de (consulté le 2 septembre 2018)
  3. « Digging Deeper: Axl Rose is NOT the Singer With the Widest Range », VVN Music, (lire en ligne)