Paul Lombard (avocat)

Paul Lombard
Biographie
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Paris
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions
Commandeur de la Légion d'honneur‎
Commandeur de l'ordre national du Mérite ()

Paul Lombard est un avocat et écrivain français, né à Marseille le et mort le à Paris[1].

Biographie

Fils de médecin et passionné de littérature, Paul Lombard est diplômé d'études supérieures en droit (DES).

Avocat

Avocat au barreau de Marseille jusqu'en 1995, Paul Lombard est depuis cette date avocat au barreau de Paris où il fonde le cabinet Lombard, devenu en 2009 le cabinet Lombard Baratelli & associés[2].

Ténor du barreau de Marseille, Paul Lombard a été l'un des avocats de Gaston Defferre, Jean-Luc Lagardère, et l'un des trois défenseurs de Christian Ranucci lors de son procès. Ayant une réputation d'« ami des arts », il a réglé, seul ou avec d'autres, les successions de Picasso, Bonnard, Balthus, Chagall. Avocat ouvertement candidat à l'Académie française et promis au poste de Garde des sceaux, son destin national est brisé[3] lorsqu'il est inculpé le 21 décembre 1988 par le juge Jean-Pierre Bernard de recel, complicité et usage de faux en écriture privée dans l'affaire Suzanne Canson. Étant intervenu dans la négociation de la vente au Louvre du tableau Le Gentilhomme sévillan de Murillo, transaction qui se révèle frauduleuse, il bénéficie d'un non-lieu[4].

Décès

Le 15 janvier 2017, à l'âge de 89 ans, Paul Lombard meurt d'une infection pulmonaire dans un hôpital parisien[5]. Une cérémonie religieuse as eu lieu le 19 janvier 2017 en la Salle de La Coupole du Crématorium du Cimetière du Père-Lachaise à Paris 20e.Ses obsèques ont eu lieu le 20 janvier 2017 au cours d'une messe en l'Abbaye Saint-Victor à Marseille 7e.

Distinctions

Œuvres

  • Divorcer, La Table ronde, Paris, 1975, 242 p.
  • Mon intime conviction, Robert Laffont, coll. « Un Homme et son métier », Paris, 1977, 361 p.
  • Plaidoyer pour Marseille, Robert Laffont et Marcel Jullian, coll. « PLaidoyer pour une ville », Paris, 1979, 253 p. (ISBN 2-86310-027-0)
  • Quand la justice se trompe, Robert Laffont, Paris, 1981, 346 p. (ISBN 2-221-00793-X) (notice BnF no FRBNF36600560)
  • Par le sang d'un prince : le duc d'Enghien, Bernard Grasset, Paris, 1986, 344 p. (ISBN 2-246-31101-2)
  • Le Crépuscule des juges, Robert Laffont, coll. « Essais », Paris, 1988, 187 p. (ISBN 2-221-05803-8)
  • Histoire de la répression politique en France, Flammar, Robert Laffont, Paris, 1992, 170 p. (ISBN 2221069889)
  • Le Juge et l'avocat (publié par Simone Rozès et Paul Lombard), Robert Laffont, Paris, 1992, 170 p. (ISBN 2221069889)
  • Le Procès du Roi, Bernard Grasset, Paris, 1993, (ISBN 9782246391517)
  • Anthologie des poètes délaissés : de Jean Marot à Samuel Beckett (publié par Pierre Dauzier et Paul Lombard), La Table ronde, Paris, 1994, 481 p. (ISBN 2-7103-0649-2) – Réédition, sous le titre « Poètes délaissés : anthologie : de Jean Marot à Samuel Beckett », La Table ronde, coll. « La petite vermillon » no 109, Paris, 1999, 481 p. (ISBN 2-7103-0874-6)
  • La Justice des bien-pensants : 1799-1871, Flammarion, Paris, 1995, 435 p. (ISBN 2-08-066663-0)
  • Anthologie de l'éloquence française : de Jean Calvin à Marguerite Yourcenar (publié par Pierre Dauzier et Paul Lombard), La Table ronde, Paris, 1995, 402 p. (ISBN 2-7103-0706-5)
  • Ma vérité sur le mensonge, Plon, Paris, 1997, 212 p. (ISBN 2-259-18535-5)
  • Un petit monde : récits d'enfance, Plon, Paris, 2001, 285 p. (ISBN 2259190170)
  • Jean-François Burgelin et Paul Lombard, Le Procès de la justice, Omnibus, Paris, 2003, 165 p. (ISBN 2259197892)
  • Enquête d'auteurs : la liberté d'écrire d'Homère à nos jours, Bernard Grasset, Paris, 2004, 301 p. (ISBN 2-246-63171-8)
  • Dictionnaire Amoureux de Marseille, Plon, Paris , 2008 , 572 p. (ISBN 978-2-259-20362-3)
  • Prolongations, Plon, Paris , 2011 (ISBN 978-2-259-21326-4)

Citation

« Il n’y a pas de grand avocat, il n’y a que de grandes affaires. »

— Me Lombard[6]

« N'écoutez pas l'opinion publique qui frappe à la porte de cette salle. Elle est une prostituée qui tire le juge par la manche, il faut la chasser de nos prétoires, car, lorsqu'elle entre par une porte, la justice sort par l'autre »

— Me Lombard

[7]

Notes et références

  1. « L'avocat français Paul Lombard est décédé », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  2. Lombard Baratelli & associés, immatriculation sur societes.actes-types.com
  3. « Suzanne De Canson. L'héritière dépouillée », émission Faites entrer l'accusé, 20 avril 2014.
  4. Michel Deléan, Adjugé, volé. Chronique d'un trafic à Drouot, Max Milo, , p. 147.
  5. « Mort du célèbre avocat Paul Lombard, à 89 ans », sur La Montagne,‎
  6. Pierre Marie Abadie, Juré d’assises: Témoignage d’une expérience citoyenne et humaine, L’Harmattan, (lire en ligne), p. 36.
  7. « La mort de l'avocat Paul Lombard, « une légende du barreau » », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes

  • Véziane de Vezins, « La plaidoirie marseillaise de Me Lombard », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  • Renaud Lecradre, « La justice tord le droit pour sauver un avocat », Liberation,‎ (lire en ligne)
  • Notices d'autorité : Fichier d'autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • WorldCat