Paul Jozon

Paul Jozon
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
(à 45 ans)
Paris
Nationalité
Lieu de travail
Activité

Paul Jozon est un homme politique français né le à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne)[1] et mort le en son domicile dans le 7e arrondissement de Paris[2].

Biographie

Fils d'un notaire, il est docteur en droit et devient en 1862 le secrétaire de Ferdinand Hérold (homme politique).

Républicain convaincu, Ferdinand Hérold avait pris place au Palais dans le groupe des opposants, avec Charles Floquet, Jules Ferry, Anne-Charles Hérisson, Jean-Jules Clamageran, Amaury Dréo, Clément Laurier, Léon Gambetta. Jozon est Impliqué dans le fameux procès des Treize en 1864. Avec Garnier-Pagès, Lazare Carnot, Trente-quatre républicains qui s’étaient réunis chez Garnier-Pagès peu avant l’élection de deux députés aux première et cinquième circonscriptions de Paris sont arrêtés pour réunion non autorisée et treize[note 1] sont condamnés à 500 Francs d’amende[3]. Paul Jozon, âgé de vingt-huit ans, était le benjamin.

En 1865, il achète une charge d'Avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation. Républicain, il est adjoint au maire du 6e arrondissement de Paris après le . Il est député de Seine-et-Marne de 1871 à 1876 et de 1877 à 1881, siégeant à la Gauche républicaine. Il est président du conseil général de Seine-et-Marne.

Bibliographie

Manuel de la liberté individuelle, par F. Hérold et P. Jozon ,1868 disponible sur Gallica

Notes

  1. Garnier-Pagès, Hippolyte Carnot, Ferdinand Hérold , Amaury Dréo, Charles Floquet, Jules Ferry, Anne-Charles Hérisson, Corbon (sculpteur), Paul Jozon, Jean-Jules Clamageran, Julien Melsheim, Jacques-Thomas Bory et Émile Durier ont été accusés du délit d'avoir fait partie d'une association non autorisée de plus de vingt personnes et implicitement d'avoir collaboré au manuel électoral qui venait d'être publié.
    Les défenseurs sont : Jules Favre, Marie, Jules Grévy, Ernest Picard, Henry Didier, Pierre-Antoine Berryer, Dufaure, Antoine Sénard, Ernest Desmarest, Emmanuel Arago, Michel Hébert, Théodore Bac

Références

  1. Archives de la Seine-et-Marne, commune de La Ferté-sous-Jouarre, acte de naissance no 16, année 1836 (pages 13/57)
  2. Archives de Paris 7e, acte de décès no 1360, année 1881 (page 12/32)
  3. Louis-Emile Durier, monographie imprimée, Impr. de Chamerot et Renouard (Paris), 1892 disponible sur Gallica

Sources

Liens externes