Paul Jourdier

Paul Jourdier
Naissance
Nevers
Décès (à 87 ans)
Neuilly-sur-Seine
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Années de service 1925-1961
Commandement 5e régiment de chasseurs d'Afrique
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Compagnon de la Libération

Paul Jourdier né le à Nevers et mort le à Neuilly-sur-Seine, est un officier de cavalerie français, qui fut un des premiers Compagnons de la Libération (décret du 1er février 1941)[1],[2],[3].

Biographie

Le 30 juin 1940, refusant l’armistice, sans connaître l’appel du général de Gaulle, il rejoint les forces britannique en Palestine mandataire avec une partie de son escadron de Spahis. Il participera à la campagne d’Érythrée contre les Italiens, pendant laquelle dirigera la dernière charge au sabre de cavalerie française[4] et apportera à la France Libre son premier succès, le 2 janvier 1941 à Umbrega où il défit un ennemi bien supérieur en nombre.

En juin 1941, il prendra part à la campagne de Syrie où il commandera le groupement Tcherkess.

En 1942, il organise ses éléments en un régiment de reconnaissance, le 1er régiment de marche de spahis marocains (1er RMSM) qui sera le premier régiment blindé de la France libre.

Paul Jourdier s'est marié en 1941 avec Nathalie de Bilderling (1912-2002), fille de Pierre de Bilderling et petite-fille du général Alexandre von Bilderling.

Distinctions

Notes et références

Voir aussi

Article connexe