Paul Couturiau

Paul Couturiau
Description de l'image Paul.Couturiau.jpg.
Naissance (65 ans)
Bruxelles (Belgique)
Activité principale
Distinctions
Grand prix de littérature policière 1993
Prix des Maisons de la Presse 2002
Prix des Conseils Généraux de Lorraine 2011
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Boulevard des Ombres

Paul Couturiau, né le à Bruxelles, est un écrivain belge de langue française. Il a commencé par s'illustrer dans le roman policier. Son premier roman Boulevard des Ombres a remporté le grand prix de littérature policière 1993. Il publie également des romans historiques - le premier, Le Paravent de Soie Rouge, a remporté le prix des Maisons de la Presse 2002 - et des biographies - la première a été sélectionnée pour le prix Femina essai.

Biographie

Né le à Bruxelles, Paul Couturiau est un fanatique de l'écriture. Il l'a abordée par toutes ses facettes : la traduction scientifique et littéraire, le théâtre, le roman, la bande dessinée et... la publicité ; celle-ci constitue d'ailleurs sa formation de base. Au début des années 1970, il est à l'origine de la création d'une troupe de théâtre amateur, qui a ensuite été invitée à se produire au petit Théâtre de l'Île Saint-Louis, à deux pas de la Grand-Place de Bruxelles - parmi ses créations, un spectacle consacré à Boris Vian, Un mort Bien Vian, lequel a été créé au "44", une discothèque située dans le parking du Passage 44, en présence d'Ursula Kubler, seconde épouse - et ourson - de Boris Vian.

Pendant vingt ans, il a collaboré avec les Éditions du Rocher. Il y a d'abord été conseiller littéraire et traducteur, ce qui lui a permis de traduire de nombreux auteurs anglo-saxons (Mary Shelley, Somerset Maugham, Paul Pines…) Amené par son métier à faire de nombreux séjours aux États-Unis, il est tombé amoureux de ce grand pays avec une préférence toute particulière pour les villes de New York et San Francisco.

De janvier 1991 à juin 1992, il a dirigé les éditions Claude Lefrancq, avant d'être rappelé à Paris par les Éditions du Rocher, pour y prendre la direction d'une collection, puis d'un département.

En 2002, il a rejoint, comme auteur, les Presses de la Cité. Ses livres sont également publiés par les Éditions Feryane, France Loisirs, Belgique Loisirs, Pocket et Reader's Digest.

De mars 2006 à mai 2010, il a vécu au Vietnam, où son roman Paradis Perdu a été traduit et a connu un accueil enthousiaste tant du public que de la critique. En mai 2010, il revient à Bruxelles, où il continue à collaborer avec les Presses de la Cité.

Depuis juin 2013, Paul Couturiau vit tout à côté de Metz. Sa rencontre avec Patrick Basso, réalisateur lorrain, lui a permis de s'essayer à une forme d'écriture à laquelle il ne s'était pas encore frotté. Il a ainsi écrit le scénario de deux documentaires: Robert Schuman, l'Europe en héritage et 1870, la chute d'un Empire. Il travaille actuellement à un nouveau documentaire consacré à une autre personnalité lorraine: Jean-Marie Pelt.

En 2014, il ouvre un nouveau chapitre de son histoire en commençant une collaboration avec les Éditions Genèse.

Il a trois fils. L'aîné vit à Paris ; il élève seul les deux plus jeunes.

Bibliographie

2018 : Ce feu qui me dévore, (Éd. Presses de la Cité)

2016 : Je partirai pour les terres lointaines, (Éd. Alain Jourdan)

2015 : L'âme de la nature, avec Jean-Marie Pelt, (Genèse Éd.)

2015 : Je meurs de ce qui vous fait vivre (Éd. Presses de la Cité)

2014 : Allegra (Genèse Éd.)

2012 : L'Ange de la Renardière (Éd. Michel Lafon)

2011 : Les Silences de Margaret (Éd. Presses de la Cité) (prix roman 2011 des conseils généraux de Lorraine ; sélectionné pour le prix Erckmann-Chatrian 2011)

2010 : L'Abbaye aux loups (Éd. Presses de la Cité)

2009 : Comme un parfum d’ylang-yang (Éd. Presses de la Cité)

2008 : Cent ans avant de nous séparer (Éd. Presses de la Cité)

Mary Shelley… Shelley, Byron, Frankenstein et les autres (Éd. Ramsay) - Biographie

2007 : Paradis perdu (Éd. Presses de la Cité)

2006 : Les Brumes de San Francisco (Éd. Presses de la Cité)

2005 : Le Pianiste de La Nouvelle-Orléans (Éd. Presses de la Cité)

Les Amants du Fleuve Rouge (Éd. Presses de la Cité)

2004 : L’Inconnue de Saigon (Éd. Presses de la Cité) et Requiem en eau trouble (Éd. Fleuve Noir) Sélectionné pour le prix Polar

2003 : En passant par la Lorraine (Éd. Presses de la Cité) et Le Paravent déchiré (Éd. Presses de la Cité)

2002 : Le Paravent de soie rouge (Éd. Presses de la Cité) prix des Maisons de la Presse 2002

2001 : Séverine, l’insurgée (Éd. du Rocher) - Biographie sélectionnée pour le prix Femina essai et pour le prix Cazes 2001

2001 : Les Damnés de l’Éden (Éd. du Rocher) Sélectionné pour le prix Polar

1999 : La Justice de Salomon (Éd. Murder Inc.)

1996 : La Folie Halloween (Éd. du Rocher)

1992 : Blues pour Mary Jane (Éd. du Rocher)

1991 : Boulevard des Ombres (Éd. Lefrancq- Éd. du Rocher) grand prix de littérature policière 1993

Scénarios télé

2017 : La rocambolesque histoire des vases de Yutz, réalisateur : Patrick Basso, producteur : Cerigo films.

2016 : Jean-Marie Pelt, le jardinier du Bon Dieu, réalisateur : Patrick Basso, co-scénariste : Dominique Hennequin, producteur : Nomades TV, France 3 Nord-Est

2014 : 1870, la chute d'un Empire, réalisateur : Patrick Basso, production : Magnificat Films

2013 : Robert Schuman, l'Europe en héritage, réalisateur : Patrick Basso, production : Magnificat Films

Scénarios long métrage

2015 : Le Mort de la Cour d'Or, réalisateur : Patrick Basso

Traductions

1988 : Frankenstein ou Le prométhée moderne, Editions du Rocher.

Romans pour la jeunesse

1997 : Protection des Mineurs (Éd. Casterman)

La Disquette volée (Je Bouquine – Éd. Bayard Presse)

1992 : Andrew Jackson, vie et mort d’une légende (Éd. Duculot) Sélectionné pour le prix de la PEEP Sélectionné pour le prix Saint-Exupéry Sélectionné pour le prix du Salon jeunesse de Montreuil

Scénarios de bande dessinée pour :

- Angelo Di Marco, Sombre Mardi gras, Éd. Claude Lefrancq, Bruxelles, 1991.

- Ersel, Le Dernier des Mohicans, Éd. Claude Lefrancq, Bruxelles, 1992.

Paul Couturiau a également écrit plusieurs romans sous pseudonymes.

Annexes

Liens externes