Paul Anxionnaz

Paul Anxionnaz
Fonctions
Grand maître du Grand Orient de France
-
Alexandre Chevalier ()
Grand maître du Grand Orient de France
-
Alexandre Chevalier ()
Député
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Parti républicain, radical et radical-socialiste ()

Paul Anxionnaz est un homme politique français, né le à Aime (Savoie) et mort le à Louveciennes (Yvelines). Il a fait partie des forces françaises libres.

Biographie

Carrière professionnelle

Diplômé de polytechnique, il a été professeur de lycée. Attaché de l'air à Copenhague puis Bucarest en 1939-1940, rallié à la France libre, il représente celle-ci en Hongrie jusqu'à son expulsion. Participant à X-Libre[1], il est ensuite chef d'état-major des forces aériennes de la France libre au Moyen Orient. Son frère, René Anxionnaz, également diplômé de polytechnique, fit partie des premiers chercheurs à travailler sur des prototypes d'avion à réaction[2].

Carrière politique

De 1937 à 1940, Paul Anxionnaz est conseiller général radical du canton de Moûtiers en Savoie.

Il devient à la Libération délégué (député) à l'Assemblée consultative provisoire avant d'être élu le 10 novembre 1946 député de la Marne à l'Assemblée nationale pour la Ire législature de la Quatrième République.

De 1951 à 1956, il est conseiller municipal de Châlons-sur-Marne. Il est de nouveau élu député le 2 janvier 1956 pour la IIIe législature.

Il occupe le poste de secrétaire d'État aux Forces armées (Marine) du gouvernement Guy Mollet du au .

Il est secrétaire général du Parti radical de 1945 à 1948 et de 1955 à 1957. Il est aussi administrateur de la Société des avions Marcel Dassault-Breguet Aviation de 1968 à 1977[2].

Franc-maçonnerie

Il est initié en franc-maçonnerie au sein de la loge parisienne « Liberté » du Grand Orient de France en 1926. Il est élu grand-maître de l’obédience en 1964 pour un an, avant d'occuper de nouveau la fonction de 1966 à 1969. Il dirige avec Fred Zeller et Jacques Mitterrand l'obédience au cours de la crise politique et sociale que traverse la France en mai 1968[3].

Décorations

Notes et références

  1. Bernard Lévi, « Une racine d'X-Résistance : le groupe X-Libre (1941-1944) », La Jaune et la Rouge, no 601,‎ , p. 52-53 (lire en ligne).
  2. a et b « Paul Anxionnaz », sur Base Sycomore de l’Assemblée nationale (consulté le 11 mars 2016).
  3. André Combes, 1914-1968. La franc-maçonnerie, cœur battant de la république., Éditions Dervy, coll. « L'univers maçonnique », , 250  p. (ISBN 979-10-242-0246-4), p. 116.
  4. https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000324276&pageCourante=04445

Annexes

Articles connexes

Liens externes