Patty Schnyder

Patty Schnyder
Image illustrative de l'article Patty Schnyder
Patty Schnyder à la Fed Cup 2011.
Carrière professionnelle
1994 – 2011 et 2015 -
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance (38 ans)
Drapeau : Suisse Bâle
Taille / poids 1,68 m (5 6) / 57 kg (125 lb)
Prise de raquette Gauchère, revers à deux mains
Gains en tournois 8 458 878 $
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 16
Meilleur classement 7e (14/11/2005)
En double
Titres 5
Finales perdues 11
Meilleur classement 15e (06/06/2005)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/4 1/8 1/4
Double 1/4 1/2 1/8 1/2
Mixte 1/4 1/16 1/16 1/16

Patty Schnyder, née le à Bâle, est une joueuse de tennis suisse, professionnelle d'août 1994 à mai 2011 et de nouveau depuis juillet 2015.

Constamment présente dans le top 50 pendant 13 années consécutives (entre mai 1997 et mai 2010), elle fait preuve d'une remarquable longévité au plus haut niveau. Seules 9 autres joueuses ont dépassé ce record depuis l'instauration du classement WTA en 1975, à savoir Chris Evert, Martina Navratilova, Zina Garrison, Steffi Graf, Arantxa Sanchez, Conchita Martinez, Nathalie Tauziat, Lindsay Davenport et Ai Sugiyama[réf. nécessaire].

En 2004, elle atteint les demi-finales à l'Open d'Australie, battue par Kim Clijsters : c'est sa meilleure performance en simple dans une épreuve du Grand Chelem. À la suite de cette demi-finale, elle réintègre le top 20 le 2 février 2004 et ne le quitte plus jusqu'au 8 juin 2009.

Elle a atteint les huitièmes de finale - ou mieux - en Grand Chelem à 21 reprises. Preuve de sa grande régularité, elle est la 5e joueuse de l'histoire comptabilisant le plus de participations consécutives aux tableaux principaux des 4 tournois du Grand Chelem, avec 52 participations successives entre 1997 et 2009.

Elle a remporté 16 tournois WTA pendant sa carrière, dont 11 en simple. Elle fut la gauchère la mieux classée du circuit WTA entre 2003 et 2009. L'année 2005 reste sa meilleure saison sur le circuit, avec deux titres conquis, 3 finales et une place de numéro 7 mondiale,

En mai 2012, différents journaux suisses relatent la disparition de Patty Schnyder et annoncent que la fortune accumulée par la joueuse, estimée à plus de 10 millions de francs suisses (environ 8 millions d'euros), se serait évaporée[1]. L'année suivante, elle annonce qu'elle divorce d'un commun accord de son ancien entraîneur, l'Allemand Rainer Hofmann, avec qui elle était mariée depuis 2003[2]. Le 20 novembre 2014, elle donne naissance à une petite fille nommée Kim Ayla[3].

Plus de quatre ans après s'être retirée des courts et quelques mois après la naissance de son premier enfant, elle reprend la compétition en juillet 2015 sur le circuit secondaire de l'ITF où elle remporte quatre titres. Elle rejoue également sur le circuit principal de la WTA depuis avril 2016.

Style de jeu

Dotée d'une excellente défense et d'un très bon coup d'œil, Schnyder excelle sur sa ligne de fond de court où elle aime construire ses points. Souvent accusée d'être trop attentiste dans les échanges, voire nonchalante, elle n'hésite toutefois pas à prendre l'initiative dans l'échange dès que possible et à monter à la volée grâce à sa très bonne main. Remarquable stratège, elle privilégie la filière longue, aidée de sa large palette de coups, notamment son coup droit lifté de gauchère. Moins dangereuse côté revers, elle est toutefois capable de trouver des angles avec sa prise à deux mains ou d'attaquer long de ligne. Les balles bombées, le slice, l'amortie, le lob, le contre-pied, le passing-shot ou encore le service slicé de gauchère sont ses meilleures armes, tandis que son manque de puissance et sa passivité occasionnelle constituent ses seuls vrais points faibles.

Spécialiste de la terre battue, elle n'a jamais réussi à apprivoiser le gazon, une surface trop rapide pour ses longues préparations en coup droit et en revers. En revanche, elle est très à l'aise sur les surfaces qui prennent les effets, en particulier le Rebound Ace australien, sur lequel elle a atteint les demi-finales à l'Open d'Australie en 2004 et les quarts de finales en 2005 et 2006.

Carrière tennistique

1995 à 1998, les débuts d'une championne (entrée dans le top 10)

Patty Schnyder effectue ses débuts sur le circuit WTA en 1995 au Grand Prix de Zurich, où elle commence sa carrière par une victoire probante contre Irina Spîrlea (classée dans le top 20 à cette époque) à seulement 16 ans. Elle a survolé les classements en 1995 comme une comète. La Suissesse a gagné 634 places en une seule saison.

En 1996, Patty Schnyder se hisse dans le top 100, elle atteint sa première finale à Karlovy Vary en battant respectivement María Sánchez et Barbara Paulus. Elle perd la finale contre Ruxandra Dragomir et termine ainsi l'année au 58e rang mondial.

C'est en 1997 qu'elle se révèle au grand public, en atteignant les huitièmes de finale de l'Open d'Australie pour sa première participation et en battant au 1er tour Iva Majoli (classée dans le top 10 à cette époque). Cette même année, Schnyder crée d'autres surprises en battant plusieurs joueuses du top 10 comme Amanda Coetzer, Sandrine Testud et Arantxa Sánchez Vicario et à chaque fois en deux sets. Elle termine l'année 1997 au 26e rang mondial à seulement 18 ans.

L'année 1998 reste l'année où Schnyder remporte le plus de titres. Hobart est son tout 1er titre. Quelques semaines plus tard, elle remporte le tournoi de Hanovre en battant en finale Jana Novotná (classée dans le top 5 à cette époque). Schnyder remporte ensuite le tournoi de Madrid, puis atteint ses premiers quarts de finale à Roland-Garros. Elle suit sa bonne forme en gagnant deux tournois de suite : Maria Lankowitz et Palerme. Quelques mois plus tard à l'US Open, Schnyder bat la légende Steffi Graf en moins d'une heure et se qualifie ainsi en quart de finale, «Patty a un potentiel indéniable, elle a de bonnes mains», avoue Steffi Graf. Elle entre dans le top 10 pour la première fois de sa carrière, mais termine l'année au 11e rang mondial.

1999 à 2003, le déclin, les désillusions, l'affaire Harnecker, problèmes familiaux

Patty Schnyder Proximus Diamond Games, Antwerp 2002.

La saison 1999 commence très bien pour Schnyder qui remporte son sixième titre à Gold Coast mais elle n'arrive pas à confirmer sa belle année 1998 et quitte le top 20 pour terminer l'année à la 21e place mondiale. Cette année est marquée par l'affaire Rainer Harnecker, entraîneur de Schnyder ayant eu une relation amoureuse avec la Suissesse, appartenant à l'Église de scientologie et promettant à Patty un physique de rêve avec un régime à base de jus d'orange. Les relations avec ses parents seront également touchées puisque plus tard ils engageront un détective privé et garde du corps afin de surveiller leur fille. Plus tard, Patty aura une relation amoureuse avec ce garde du corps, Rainer Hofmann.

L'année 2000 est très similaire à la précédente, bien que Schnyder ne gagne aucun titre. Elle n'atteint qu'une finale à Klagenfurt et termine l'année 2000 au 25e rang mondial.

Le début de l'année 2001 est catastrophique, Schnyder ne gagne que 4 matchs en 9 tournois. Cette saison fait partie des pires que Schnyder doit affronter malgré une finale à Vienne et un septième titre en fin d'année à Pattaya. Elle termine l'année à la 37e place mondiale.

En 2002, la carrière de Schnyder connait une embellie : elle parvient en finale du tournoi de Charleston en battant respectivement Amélie Mauresmo, Mary Pierce, Serena Williams et Jennifer Capriati. En fin d'année, elle remporte chez elle à Zurich son 1er Tiers I et 8e titre en battant Lindsay Davenport en finale. « Une expérience indescriptible » a alors dit Schnyder,«  Très émotionnelle ». C'était la première fois en 22 ans qu'une joueuse non tête de série gagnait un tournoi du Tiers I. Schnyder réintégre le top 20 mondial et termine l'année au 15e rang mondial.

La saison 2003 ne sera marquée par aucun titre ni finale. Schnyder quitte de nouveau le top 20 et termine à la 23e place mondiale. Elle se marie en fin d'année avec l'Allemand Rainer Hofmann.

2004 à 2008, le retour de Schnyder au plus haut niveau (plus de 5 ans dans le top 20)

Saison 2004

En 2004, Patty Schnyder réalise sa meilleure performance en Grand Chelem avec une demi-finale à l'Open d'Australie. Tête de série no 22, elle bat au passage Paola Suárez classée dans le top 10 à cette époque, Nathalie Dechy et Lisa Raymond toutes trois en 2 sets. Elle est ensuite éliminée par Kim Clijsters (6-2, 7-6). Schnyder parvient en demi-finale à Charleston en battant Dementieva (6-3, 6-1) et Davenport (6-3, 6-2), elle est ensuite éliminée par Conchita Martínez (6-4, 6-3) après un match très disputé à l'issue duquel Patty refuse de serrer la main à son adversaire. La Suissesse atteint également les demi-finales des tournois de Birmingham et de Zurich. À l'US Open, elle accède aux huitièmes de finale en battant au 3e tour Daniela Hantuchová (6-4, 4-6, 7-6) après un match au cours duquel elle doit sauver 3 balles de match. Lors de cette saison, Schnyder réintègre le top 20 qu'elle ne quittera plus pendant plus de 5 ans, et termine l'année 2004 au 14e rang mondial. Bilan : 34 victoires / 24 défaites.

Saison 2005

L'année 2005 débute très bien pour Patty Schnyder, qui bat Samantha Stosur en finale de Gold Coast (1-6, 6-3, 7-5) non sans avoir sauvé 3 balles de matchs à 5-4. Elle se qualifie ensuite pour les quarts de finale de l'Open d'Australie en battant en huitièmes Elena Dementieva (6-7, 7-6, 6-2), avant d'être vaincue à son tour par Nathalie Dechy malgré une balle de match : 5-7, 6-1, 7-5. La Suissesse atteint peu après les demi-finales de Dubai en battant en quarts Anastasia Myskina (6-7, 7-6, 6-2), après avoir été menée 7-6, 5-2 et sauvé 6 balles de match, mais est ensuite battue par la no 1 mondiale Lindsay Davenport (4-6, 7-5, 6-1) après avoir obtenu 2 balles de match. Elle est également présente en demies à Charleston (elle bat en quart Nicole Vaidisova 6-3, 6-2), où elle est battue par Elena Dementieva (3-6, 6-4, 6-0). Elle se qualifie en demie à Berlin, où elle bat au passage en 2 sets Anabel Medina Garrigues, Kim Clijsters et Svetlana Kuznetsova (6-2, 6-2) avant de se faire éliminer par Justine Henin (6-0, 6-1). C'est ensuite à Rome que Patty Schnyder va parvenir en finale ; avant cela, elle bat Anna-Lena Grönefeld, Ana Ivanović en 2 sets, élimine facilement Evgenia Linetskaya en quart (6-1, 6-0), avant d'affronter Sharapova qu'elle bat en trois sets (3-6, 6-3, 6-1). Elle perd en finale contre Amélie Mauresmo (2-6, 6-3, 6-4). Patty Schnyder sera présentée comme l'une des grandes prétendantes au titre pour Roland-Garros avec Hénin et Mauresmo mais elle est stoppée par la future finaliste Mary Pierce après un match de haut niveau conclu sur la 11e balle de match par la Française. Elle gagnera un 10e titre à Cincinnati et parvidra aux masters de fin d'année, en ce qualifiant pour la 3e fois de sa carrière. Elle réintègre donc le top 10 et termine à la 7e place mondiale, ce qui reste son meilleur classement. Bilan : 59 victoires / 25 défaites.

Saison 2006

L'année 2006 est très similaire à celle de 2005, cependant Schnyder ne gagne aucun titre. Elle atteint tout de même deux finales, à Charleston (en battant Justine Henin, mettant un terme à une série de 27 succès d'affilée de la Belge sur terre battue) et Stanford, une bonne saison tout de même avec une très bonne régularité tout au long de l'année qui la fait terminer au 9e rang mondial. Bilan : 47 victoires / 24 défaites.

Saison 2007

Patty Schnyder à l'Open d'Australie 2007.

En 2007, Schnyder perd en huitièmes de finale de l'Open d'Australie alors que depuis 2004 elle atteignait toujours les quarts de finale mais elle va réaliser son meilleur résultat à Wimbledon avec une place en huitième de finale en ayant sauvé des balles de match lors de son premier tour contre Camille Pin et également au troisième tour contre Alona Bondarenko. Comme en 2006, elle atteint deux finales à San Diego et Linz. Schnyder sort du top 10 en 2007 et finit 16e mondiale. Bilan : 45 victoires / 26 défaites.

Saison 2008

L'année 2008 commence très mal, avec une élimination au deuxième tour de l'Open d'Australie. Schnyder met en cause le changement de surface qui n'est plus en Rebound Ace, cette surface qui faisait de Patty Schnyder une redoutable joueuse, tant elle prenait les effets de la Suissesse. Mais une finale à Bangalore et un 11e titre à Bali (en finale elle remporte le 500e match de sa carrière) rapproche Schnyder du top 10. Cette même année, Patty atteint les quarts de finale à Roland-Garros et à l'US Open 10 ans après ses premiers quarts de finale dans ces mêmes tournois, et elle termine l'année à la 14e place mondiale. Bilan : 34 victoires / 22 défaites.

2009 - 2010, chute au classement mondial

Patty Schnyder à Roland Garros 2009.

2009 est une année difficile pour Schnyder. Après une élimination au 2e tour de l'Open d'Australie, elle annonce « penser à la retraite ». Sur terre battue, Patty réalise quelques performances, avec notamment une victoire contre la no 2 mondiale Serena Williams à Rome et une victoire contre Jelena Janković en quart de finale à Madrid. Mais une élimination au 1er tour de Roland Garros contre Kateryna Bondarenko la fait sortir du top 20 qu'elle occupe depuis plus de 5 ans. Peu après au tournoi de Budapest, elle échoue en finale contre Ágnes Szávay, joueuse locale. L'édition de l'US Open 2009 est marquée par une nouvelle défaite au second tour contre Sara Errani. En deçà de son niveau habituel, payant ses efforts du 1er tour (plus de 2h30 pour venir à bout de Lucie Šafářová) elle n'accède pas à un 3e tour de Grand Chelem pour la première fois depuis 1996, l'année de ses débuts. Schnyder avoue par la suite qu'une blessure aux tendons d'Achille la gêne depuis fin 2008 et qu'il lui est difficile de récupérer physiquement. Elle termine l'année au 42e rang mondial, son plus mauvais classement depuis 2001. Bilan 2009: 23 victoires pour 22 défaites.

En 2010, Patty Schnyder annonce son objectif : réintégrer le top 15. Elle qui avait révélé souffrir d'une blessure depuis fin 2008 s'est soumise à un traitement au laser du tendon d'Achille en novembre 2009, pour être au mieux de ses capacités. N'étant pas totalement remise, elle décide de renoncer à l'Open d'Australie 2010 et fait son retour en compétition à l'Open GDF Suez de Paris avec une victoire contre Virginie Razzano. Le reste de sa saison sur dur est très mauvais, Schnyder n'arrivant pas à gagner 2 matchs consécutifs, jusqu'à ... Charleston sur terre battue, où elle tient tête à la no 2 mondiale Caroline Wozniacki au second set, après un beau match. Le reste de sa saison sur terre battue est honorable mais elle ne peut défendre ses points de l'année passée à Madrid, s'inclinant contre Stosur, la grande favorite pour Roland-Garros avec Hénin. Tirage au sort cruel pour Patty Schnyder à Roland-Garros, qui tombe dès le 1er tour contre Venus Williams, joueuse qu'elle n'a jamais battue. Elle sort donc du top 50, qu'elle n'avait pas quitté depuis 13 ans ! Elle atteint la finale de Budapest, mais elle échoue contre la même adversaire qui l'a battue l'an passé au même stade de la compétition : Ágnes Szávay. Patty Schnyder ne réalise pas ses objectifs, puisqu'elle peine à se maintenir dans le top 50. Elle ne joue qu'un seul tournoi de préparation avant l'US Open, où elle perd au 3e tour 7-6, 3-6, 7-6 contre Yanina Wickmayer après avoir eu une balle de match. Elle atteint la finale à Linz après une victoire en demie contre Andrea Petkovic, où elle sauve 2 balles de match, mais elle est défaite ensuite par Ana Ivanović. Bilan 2010 : 26 victoires pour 19 défaites.

2011, retrait du circuit

Patty Schnyder, malade, ne participe à aucun tournoi avant l'Open d'Australie. À Melbourne, elle est éliminée dès le premier tour par Lesia Tsurenko, joueuse issue des qualifications. À la suite de cela, il est fait état de rumeurs concernant un retrait du circuit de la Suissesse[4]. Cette dernière l'annonce officiellement fin mai à la suite de sa défaite au premier tour de Roland-Garros contre Sorana Cîrstea (6-1, 6-3)[5], à 32 ans et après 17 ans de carrière.

Entre-temps, elle prend part au tournoi de Dubaï, et y bat au 1er tour Ana Ivanović avant de s'incliner au 3e tour face à Samantha Stosur.

En avril, Patty Schnyder participe pour la dernière fois à la Fed Cup à l'occasion de barrages d'accession au groupe mondial II face à la Suède. En gagnant ses deux matchs de simple[6], elle permet à la Suisse de réintégrer le groupe qu'elle avait quitté en 2009. En guise de passage de flambeaux, les deux autres matchs de simple ont été remportés par Timea Bacsinszky, no 1 suisse après le retrait de Schnyder.

2015 - 2017, retour sur les circuits ITF et WTA

Plus de quatre ans après s'être retirée des courts et quelques mois après la naissance de son premier enfant[3], Patty Schnyder effectue son retour à la compétition mi-2015 sur le circuit secondaire de l'ITF. Elle remporte le tournoi de Prague (10 000 $) début septembre, sans perdre un set durant celui-ci. Elle s'adjuge par la suite les tournoi de Båstad (10 000 $) en mai 2016, à 38 ans, celui de Périgueux (25 000 $) en juin 2017 et de Horb (25 000 $) en juillet 2017.

Son retour sur le circuit WTA est plus délicat. Alors qu'elle le réintègre en avril 2016 à l'occasion de l'Open de Charleston, elle n'y gagne un match qu'en juillet 2017 à Gstaad. Elle n'avait alors plus remporté de match sur le circuit principal depuis six ans[7].

Le 14 août 2017, elle se hisse à la 198e place mondiale, réintègrant ainsi le top 200 mondial pour la première fois depuis 6 ans.

Palmarès

En simple dames

En double dames

Parcours en Grand Chelem

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters

Parcours aux Jeux olympiques

Parcours en Fed Cup

Classements WTA en fin de saison

Records et statistiques

Confrontations avec ses principales adversaires

Confrontations lors des différents tournois WTA avec ses principales adversaires.

  • Contre Amélie Mauresmo :
    • 6 victoires et 13 défaites
    • Dernière confrontation : victoire d'Amélie Mauresmo 6-4, 3-6, 7-6 au tournoi de New Haven 2008.
  • Contre Serena Williams :
    • 4 victoires et 8 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Patty Schnyder 6-2, 2-6, 6-1 au tournoi de Rome 2009.
  • Contre Elena Dementieva :
    • 7 victoires et 10 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Elena Dementieva 6-2, 6-3 à l'US Open 2008.
  • Contre Nadia Petrova :
    • 8 victoires et 7 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Nadia Petrova 6-3, 5-7, 6-4 à Indian Wells 2010.
  • Contre Lisa Raymond :
    • 7 victoires et 0 défaite
    • Dernière confrontation : victoire de Patty Schnyder 6-2, 6-2 à Amelia Island 2006.
  • Contre Daniela Hantuchová :
    • 9 victoires et 10 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Patty Schnyder 6-4, 6-4 à Linz 2010.
  • Contre Justine Henin :
    • 1 victoire et 8 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Justine Henin 6-2, 6-2 à Wimbledon 2007.
  • Contre Barbara Schett :
    • 5 victoires et 4 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Patty Schnyder 6-0, 6-2 à Rome 2003.
  • Contre Lindsay Davenport :
    • 2 victoires et 10 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Lindsay Davenport 6-4, 6-4 à l'US Open 2006.
  • Contre Venus Williams :
    • 0 victoire et 11 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Venus Williams 6-3, 6-3 à Roland Garros 2010.
  • Contre Virginia Ruano Pascual :
    • 8 victoire et 0 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Patty Schnyder 6-1, 6-0 à Rome 2008.
  • Contre Maria Sharapova :
    • 1 victoire et 7 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Maria Sharapova 6-7, 7-5, 6-2 à Rome 2008.
  • Contre Kim Clijsters :
    • 3 victoire et 6 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Patty Schnyder 6-4, 3-6, 7-6 à Luxembourg 2009.
  • Contre Ana Ivanović :
    • 5 victoire et 5 défaites
    • Dernière confrontation : victoire de Patty Schnyder 4-6, 7-6, 6-2 à Dubaï 2011.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

Navigation