Patronymes rares en France

Cet article veut souligner surtout les disparitions ayant eu lieu ou possibles de certains noms de famille bien individualisés et anciens. Il y a une lente érosion du patrimoine des patronymes, aux consonances et évocations souvent savoureuses.

Le nombre de naissances par nom de famille (on peut aussi appeler un nom de famille un patronyme) et par département est une donnée publique en France. Il est donc possible de connaître l'évolution quantitative récente d'un nom de famille. On connaît principalement le nombre de naissances par nom de 1889 à 1990 (source INSEE[1]).

Quand le nombre de nouveau-nés portant un patronyme a été de l'ordre de la vingtaine ou moins pendant le siècle sur lequel porte cette statistique, il est rare en France et même menacé de disparition sur le territoire français. Quand aucune naissance sous un nom n'a été enregistrée pendant 50 ans il est considéré comme disparu.

Certains patronymes sont rares en France parce qu'ils sont d'introduction récente en France. Ils peuvent être très répandus dans leur pays d'origine. Ce cas ne signale pas un appauvrissement du patrimoine de noms de famille, au contraire. D'autres le sont parce que ce sont des variantes parfois seulement orthographiques peu courantes d'un patronyme en fait assez répandu depuis longtemps. Ce cas est peu intéressant également, des noms très proches subsistant.

Cet article s'intéresse plutôt aux patronymes d'existence ancienne en France (y compris les DOM, qui n'existent probablement pas ou très peu dans d'autres pays, devenus rares (ou tout le temps rares) et donc menacés de disparition ou ayant déjà disparu.

Quelques exemples de patronymes anciens rares ne semblant pas être une variante d'un nom plus répandu (source INSEE)

Ces patronymes uniques en leur genre sont menacés de disparition. Ils appartiennent parfois ou ont appartenu à des personnalités notables.

  • Autel : 1 naissance 1890-1990, probablement disparu.
  • Banceline : avant la Seconde Guerre mondiale, seules deux Banceline étaient en âge d'avoir des enfants. Ils ont chacun eu 5 enfants, après guerre. À ce jour quatre personnes peuvent faire perdurer ce patronyme.
  • Dazut, (4 naissances 1890-1990) Dazu et Callard d'Azu ayant déjà disparu.
  • M, 18 naissances 1890-1990, présence attestée au XIXe siècle.
  • Maître d'Hôtel. Maître est fréquent, Hôtel beaucoup moins.
  • Massougne a disparu, et de Massougne, Demassougne ou de Massougnes des Fontaines sont encore seulement faiblement représentés.
  • Mouchère : patronyme rare, nom originaire d'un nom de lieu (quatre hameaux « La Mouchère », localisés en France).
  • Mozart : 9 naissances 1890-1990. À noter que Mozar dont il n'est probablement pas une variante, est plus répandu surtout en Guadeloupe.
  • Ogerau : Patronyme très rare, originaire d'Yzernay, en 1607, en Maine-et-Loire, et illustré par un armateur à Nantes et par un membre du Conseil général des manufactures, à Paris, ainsi que par deux officiers « morts pour la France » en 14-18. Ce patronyme n'est plus représenté, en France, que par dix porteurs mâles. Cette ancienne famille faillit déjà disparaitre entre 1918 et 1942, car elle n'avait plus qu'un seul porteur mâle.
  • Poilbarbe (22 naissances 1890-1990), la variante Polbarbe ayant disparu.
  • Quatrecoups et Quatrecoup totalisent 19 naissances entre 1890 et 1990.
  • Rampa : Réparti un peu partout dans la partie est de la France, ce nom (utilisé par un écrivain anglophone) a totalisé 43 naissances de France de 1891 à 1990.
  • Rosace : originaire du Nord de la France ; 15 naissances seulement au cours du siècle cité.
  • Sagedieu : 21 naissances 1890-1990. L'existence de ce nom est attestée en Seine-Maritime et dans l'Oise, au XVIIIe siècle. Au XXe siècle, il est cantonné à la région parisienne. Sa variante Sachedieu a disparu.
  • Originaire de l'Oise, Sandhomme est très rare et probablement en voie de disparition complète. Ses variantes Sandomme ou Sandome ont disparu.
  • Trintignant, bien qu'il soit le patronyme de célébrités (cf. Trintignant) est rare (22 naissances 1890-1990).Trintignan n'est pas plus courant. La variante de Trentinian, nom originaire des Cévennes, est rare également (16 naissances 1890-1990) ; Trentinian seul n'existe pas. Présence attestée au XIXe siècle.

Exemples de quelques patronymes de la même catégorie ayant déjà disparu

Quelques très rares personnes portent encore peut-être ces patronymes mais les dernières naissances sont anciennes. On privilégie ici quelques patronymes aux consonances « savoureuses ».

  • Absinthe
  • Arouet (patronyme de Voltaire) ou Arouey.
  • (de) Beauharnais, nom de la première épouse de Napoléon 1er, (de) Beauharnois. cf. généalogie de la Maison de Beauharnais.
  • Bitourne (Calvados) considéré comme disparus par l'INSEE
  • Chateminoy
  • Fleurdespois (Cher). Les 5 dernières naissances ont eu lieu au début du XXe siècle ; lui et ses variantes considérés comme disparus par l'INSEE
  • Lelouatre (Chartres). Le plus ancien Lelouatre connu, prénommé Mathry était joueur de tambourin au début du XVIe siècle. Un Michel Lelouastre était marchand drappier à Chartres en 1565.
  • Montcocol (originaire de Provence et c'est la version française de Montecuculli / Montecuccoli que l'on trouve dans le Nobiliaire de Provence et que l'on peut voir aussi sous la variante Montecucullo / Montecuccolo au XVIe siècle dans le nom d'un des amis de François Rabelais) et Moncocol (originaire du Languedoc-Roussillon), à noter qu'il reste des Montcouquiol, autre variante du nom.
  • Poquelin, patronyme de Molière
  • Quatremaille attesté au XIXe siècle dans le Lot-et-Garonne[2]
  • Singe

Quelques variantes rares ou disparues

Ces variantes vont peut-être disparaître, mais des patronymes très proches ne sont pas menacés. Il y a de très nombreux exemples, dont :

Variantes disparues

  • Beaumarché est une variante disparue de Beaumarchais, lui-même patronyme peu fréquent.
  • Capeville est une variante disparue de Capdeville
  • Hostel est une variante disparue de Hôtel.
  • L'eau était une variante rare de Leau.
  • Piguemal était une variante rare de Piquemal.
  • Sachedieu était une variante rare de Sagedieu.

Variantes rares

  • Anneton est rare, mais est variante orthographique de Hanneton, beaucoup plus répandu, (hanneton étant par ailleurs un nom commun d'insecte).
  • Chien est une variante très rare de Lechien et est probablement appelée à disparaître.
  • Connu ou Conu ou Cosnu : 30 naissances pour les trois de 1890 à 1990. Par contre, Cornu est beaucoup plus répandu.
  • Debussy nom du célèbre compositeur Debussy, est rare, mais c'est une variante de Debuchy beaucoup plus répandu.
  • Donn' et Donnedieu de Vabres sont très rares, mais Donnadieu est beaucoup plus fréquent.
  • Konneradt est rare : 23 naissances entre 1891 et 1990, mais Conrad est très répandu, surtout dans l'Est de la France.
  • Lolagne est rare, mais Olagne ou Ollagnier sont plus répandus.
  • Prodent est une variante assez rare de Prudent, répandu.
  • Tiboulet est rare, mais Triboulet est plus répandu.
  • Trintignant est très rare (14 ?) mais de Trentinian 20 naissances depuis 1930.

Quelques noms anciens assez rares, non menacés, n'étant pas une variante d'un nom plus répandu

  • Beaumarchais (Beaumarché a disparu).
  • Boisgibault : patronyme originaire du centre de la France, surtout du Loiret, du Cher et de la Nièvre. Seulement 185 naissances portant ce nom en un siècle entre 1890 et 1990. « Boisgibault » est par ailleurs un toponyme.
  • Bonaparte
  • Commergnac : nom originaire d'Auvergne. Moins de 50 naissances portant ce nom en un siècle entre 1910 et 2010.
  • (de) Dieuleveut, (de) Dieuleveult
  • Hôtel : 64 naissances 1890-1990.
  • Juppé, patronyme de l'homme politique Alain Juppé.
  • Peutat
  • Poubelle : 121 naissances 1890-1990.
  • Pujadas, patronyme du journaliste et présentateur David Pujadas
  • Sang, Dusang, Bonsang et Santé ne sont pas menacés de disparition, mais pas fréquents.
  • Serf, nom de la chanteuse Barbara. 114 naissances 1890-1990. Il s'agit peut-être d'une variante de Cerf, beaucoup plus répandu.
  • Troispoux : nom originaire du centre de la France, surtout le Loir-et-Cher. Seulement 140 naissances portant ce nom en un siècle entre 1890 et 1990, principalement dans le Loir-et-Cher.
  • Vieillefosse : nom originaire de Dordogne. 132 naissances pendant la même période.
  • Vieuxblé, Vieublé ou Vieuble : originaire de la Seine-Maritime, avec moins de 150 naissances sur un siècle.

Exemples de personnalités françaises contemporaines avec un patronyme rare d'origine ancienne ou étrangère

Notes

Références

Carte des noms