Patrick Fournillier

Patrick Fournillier
Patrick Fournillier.jpg
Patrick Fournillier en mars 2016.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Maîtres

Patrick Fournillier (Neuilly-sur-Seine, ), est un chef d'orchestre français. Il est un spécialiste de la musique française du XIXe siècle, notamment de Jules Massenet qu'il dirige dans le monde entier.

Biographie

Patrick Fournillier étudie la musicologie à la Sorbonne à Paris et la direction d'orchestre avec Louis Fourestier et Pierre Dervaux, puis au conservatoire de Strasbourg avec Jean-Sébastien Bérau et au Mozarteum de Salzbourg avec Leopold Hager[1]. Il participe ensuite aux concours internationaux de direction d'orchestre : Prix Haring à Salzboug (1982), 2e prix au Concours de Besançon (1984), 4e prix au concours Václav Talich à Prague (1985), 2e au concours Grzegorz-Fitelberg de Katowice (1987)[1].

De 1983 à 1986, il est chef d'orchestre assistant de Jean-Claude Casadesus à l'Orchestre national de Lille, dont il devient ensuite directeur artistique (1984–1986)[1]. En juillet 1986, à Nîmes, il remplace Emmanuel Krivine avec succès public et critique, dans Il corsaro de Verdi[2]. À partir de 1988 et jusqu'en 2003, il est directeur musical du Nouvel Orchestre de Saint-Étienne et depuis 1990, cofondateur (avec Jean-Louis Pichon) et directeur musical de la Biennale Massenet de Saint-Étienne qui remet en lumière des œuvres oubliées de Jules Massenet : Amadis (1988), Thérèse, Cléopâtre (1990), Esclarmonde (1992) et Grisélidis (1994)[1],[3]. Il y monte également Carmen, Dialogues des carmélites, Un ballo in maschera, Le Barbier de Séville[2].

Sa carrière internationale se développe en Italie, en Angleterre, en Europe (Pologne, Finlande…)[2],[4]. En 1998, il est nommé chef de l'Orchestre d'Émilie-Romagne à Parme[1] et prépare la manifestation du centenaire Verdi, avec notamment, sous sa direction, Rigoletto, La traviata, Il trovatore[2].

Il dirige et enregistre, Cyrano de Bergerac de Franco Alfano avec Plácido Domingo dans le rôle titre en 2007[5]. En 2010, il dirige Les Noces de Figaro et Hamlet d'Ambroise Thomas, aux États-Unis[5].

Création

  • Antoine Duhamel, Quatre-Vingt-Treize (Opéra de Lyon, 1989)[2]

Prix et récompenses

Patrick Fournillier a reçu de nombreux prix et récompenses parmi lesquels :

Discographie

Patrick Fournillier a enregistré pour les labels discographiques Koch International, Le Chant du monde, Forlane et certaines rééditions sont parues chez Brilliant Classics.

  • Massenet, Amadis - Hélène Perraguin, Danièle Streiff, Didier Henry, Antoine Garcin ; Chœurs et Orchestre du Théâtre national de l'Opéra de Paris, dir. Patrick Fournillier (septembre 1988, Forlane UCD 16578/79) (OCLC 51468575)
  • Massenet, Esclarmonde - Denia Mazzola-Gavazzeni (Esclarmonde), José Semper (Roland), Hélène Perraguin (Parséis), Jean-Philippe Courtis (Phorcas et Cléomer), Christian Tréguier (Évêque de Blois), Guy Gabelle (Enéas) ; Chœurs du Festival Massenet, Orchestre symphonique Franz Liszt de Budapest, dir. Patrick Fournillier (concerts, octobre/novembre 1992, 3CD Koch International-Swann 3-1269-2) (OCLC 34029913)
  • Massenet, Grisélidis - Michèle Command, soprano (Grisélidis) ; Claire Larcher (Fiamina), Brigitte Desnoues (Bertrade), mezzo-sopranos ; Jean-Luc Viala, ténor (Alain) ; Didier Henry (Le Marquis), Maurice Sieyès (Gondebaud), barytons ; Jean-Philippe Courtis (Le Diable), Christian Treguier (Le Prieur), basses ; Chœurs de Lyon ; Orchestre symphonique Franz Liszt de Budapest, dir. Patrick Fournillier (concerts, octobre/novembre 1992, 2CD Brilliant Classics) (OCLC 55677399)
  • Gounod, Sapho - Michèle Command, Sharon Coste, Christian Papis, Eric Faury, Lionel Sarrazin, Philippe Georges, Olivier Clairet, Pierre Driguez, Robert Jezierski, Sébastien Martinez, Cécile Maurige ; Chœurs Lyriques de Saint-Etienne et Nouvel Orchestre de Saint-Étienne, dir. Patrick Fournillier (1993, 2CD Koch International) (OCLC 885369140)
  • Auber, Manon Lescaut - Elizabeth Vidal, soprano (Manon Lescaut) ; Alain Gabriel, ténor (Chevalier des Grieux) ; René Massis, baryton (Marquis d'Hérigny) ; André Cognet, baryton-basse (Lescaut) ; Chœurs du Théâtre Français de la musique ; Orchestre régional de Picardie le Sinfonietta, dir. Patrick Fournillier (concert, 22-29 septembre 1990, 2CD Le Chant du monde) (OCLC 693478241)
  • Haydn, Applausus (1992, Opus 111)
  • Cherubini, Médée (1995)
  • Donizetti, Lucia di Lammermoor (2003)
  • Alfano, Cyrano de Bergerac - Plácido Domingo (Cyrano) ; Sondra Radvanovsky (Roxane) ; Arturo Chacón Cruz (Christian) ; Rodney Gilfry (De Guiche) ; mise en scène : Michal Znaniecki ; Chœur de la généralité de Valence ; Orchestre de la communauté de Valence, dir. Patrick Fournillier (Palais des Arts Reina-Sofía, 8, 11, 18 février 2007, Blue Ray Unitel/Naxos) (OCLC 793674059)
Récital 
  • Airs d'opéras français - Natalie Dessay, soprano ; Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, dir. Patrick Fournillier (9-13 juillet 1996, EMI 5 56159 2) (OCLC 156753251)

Notes et références

  1. a b c d et e Pâris 2004, p. 294.
  2. a b c d et e operaballet.
  3. Laurent Bury, « Jean-Louis Pichon : « Je pense avoir fait évoluer le regard des gens sur Massenet » », sur forumopera.com, .
  4. « Patrick Fournillier, chef d'orchestre », sur operabase.com.
  5. a et b Patrick Baert, « Patrick Fournillier : une passion de l’opéra français qui s’exporte à Washington », sur france-amerique.com.

Bibliographie

  • Alain Pâris (dir.), Dictionnaire des interprètes et de l'interprétation musicale au XXe siècle, Paris, Laffont, coll. « Bouquins », (réimpr. 1985, 1989, 1995, 2004), 5e éd. (1re éd. 1982), 1278 p. (ISBN 2-221-08064-5, OCLC 901287624, lire en ligne), p. 294.

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Base de bibliothèque norvégienne • Bibliothèque nationale de Lettonie • WorldCat
  • (en) « Biographie de Patrick Fournillier », Naxos.com (consulté le 1er septembre 2012)
  • (en) « Patrick Fournillier », sur operaballet.be