Patriarcat latin de Jérusalem

Patriarcat latin de Jérusalem
(la) Patriarchatus Hierosolymitanus Latinorum
Image illustrative de l'article Patriarcat latin de Jérusalem
Image illustrative de l'article Patriarcat latin de Jérusalem
Titulaire depuis (2016)vacant.
Pays Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau d’Israël Israël
Drapeau de la Jordanie Jordanie
Drapeau de la Palestine Palestine
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction patriarcat
Affiliation Église latine
Siège Patriarcat Latin
P.O. Box 14152
91141 Jerusalem
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel Pierbattista Pizzaballa
Langue(s) liturgique(s) arabe
grec
hébreu
Calendrier grégorien
Paroisses 65
Prêtres 414
Religieux 582
Religieuses 1 076
Territoire Chypre
Israël
Jordanie
Palestine
Population catholique 161 400 (2011)
Site web http://lpj.org/
Image illustrative de l'article Patriarcat latin de Jérusalem
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le patriarcat latin de Jérusalem (en latin : Patriarchatus Hierosolymitanus Latinorum) est une Église particulière de l'Église catholique au Proche-et-Moyen-Orient. La très grande majorité de ses fidèles sont des Arabes. La plus haute autorité catholique latine d'Orient porte le titre de patriarche latin de Jérusalem ; depuis le retrait[1] de sa Béatitude Mgr Fouad Twal le 24 juin 2016, le patriarcat est sous l'autorité d'un administrateur apostolique, l'archevêque franciscain Pierbattista Pizzaballa , d'origine lombarde.

Territoire

La patriarcat latin de Jérusalem couvre l'État d'Israël et le Royaume hachémite de Jordanie ainsi que Chypre et la Palestine.

Histoire

Patriarcats

Les patriarcats sont des regroupements plus ou moins centralisés de diocèses qui se sont formés empiriquement, entre le IVe siècle et le VIe siècle, autour de quelques grands sièges épiscopaux, dans l'Empire romain comme au-dehors, sous l'influence de facteurs à la fois religieux, culturels et politiques. Cette évolution, sanctionnée par les conciles œcuméniques et par le pouvoir civil, a déterminé la structure canonique de l'Église indivise du premier millénaire. Au début du second millénaire, la division[2] s'installa entre l'Orient et l'Occident, principalement à cause de l'impossibilité de s'accorder sur le rôle propre du siège de Rome au sein de cette structure patriarcale. Comme successeurs de Pierre, les papes réclament en effet une responsabilité plus large que celle de premiers parmi des égaux que l'Orient leur reconnaît volontiers. Malgré l'évolution de l'institution patriarcale dans l'orthodoxie moderne, tel est encore, fondamentalement, le débat qui retarde la réconciliation plénière entre catholiques et orthodoxes[3].

Période des croisades

Le patriarcat latin de Jérusalem fut fondé par les croisés après leur prise de la ville le .

La juridiction du patriarcat latin de Jérusalem s'étendait au territoire du Royaume de Jérusalem.

Le patriarche contrôlait directement le quartier chrétien de Jérusalem et avait trois évêques suffragants : Hébron, Lydda-Ramula et Bethléem-Ascalon.

Le patriarcat comptait quatre autres archidiocèses : Tyr, Césarée, Nazareth et Pétra.

Les patriarches latins se succèdent à Jérusalem de 1099 à 1187, puis à Acre jusqu’à la chute de la ville en 1291.

Période moderne

Par le bref Nulla celebrior du [4], le pape Pie IX rétablit le patriarcat comme siège résidentiel. Le premier titulaire, le patriarche Joseph Valerga, prit possession de son siège en .

Jusqu’en 1987, le patriarche latin de Jérusalem avait été traditionnellement choisi parmi les franciscains italiens ; pour la première fois en 1987, le choix s’est porté sur un prêtre d’origine palestinienne, S.B. Michel Sabbah.

Le patriarcat latin de Jérusalem a juridiction sur les seuls catholiques romains (latins) d’Israël, de Palestine, de Jordanie et de Chypre.

Cathédrales et basiliques

La basilique du Saint-Sépulcre est la cathédrale du patriarcat[5].

La cathédrale du Très-Saint-Nom-de-Jésus est la co-cathédrale du patriarcat[6].

Outre la basilique du Saint-Sépulcre, le patriarcat compte huit basiliques mineures :

Organisation

Les paroisses du diocèse, liste non exhaustive [15]:

Patriarcat latin de Jérusalem

  • Liste des paroisses du Patriarcat latin de Jérusalem 

Le patriarcat compte 28 paroisses à Jérusalem et dans les Territoires palestiniens, administrées par le vicaire général.

Jérusalem
  • Saint-Sauveur
  • Saint-Jacques (Beit Hanina)
Palestine
  • Aboud : Notre-Dame des Sept Douleurs
  • Ain Arik : L’Annonciation
  • Beit Jala : L’Annonciation
  • Beit Sahour : Notre-Dame de Fatima
Église Saint-Cléophas, au village palestinien d'El Qubeibeh.
  • Bethléem : Sainte-Catherine
  • Bir Zeit : L’Immaculée Conception
  • Gaza : La Sainte Famille
  • Jénine : Le Saint Rédempteur
    • Chapelles annexes : Birqin, Deir Ghazaleh, Jalameh, Kafr Qoud, Muqeibileh, Sabah-el-Kheir, Ya’bad
  • Jéricho : Le Bon Pasteur
  • Jifna : Saint-Joseph
  • Naplouse : Le Sauveur au Puits de Jacob
  • Rafidia : Saint-Justin
    • Chapelles annexes : Burqa, Tulkarem, Azzoun
  • Ramallah : La Sainte Famille
  • Taybeh : Le Saint Rédempteur
  • Zababdeh : La Visitation
Israël

1 - Vicariat de Nazareth (catholiques arabophones) compte 14 paroisses.

  • Acre : Saint Jean Baptiste
  • Beer-Sheva : Saint-Abraham
  • Kafr Cana : Le Premier Miracle
  • Deir Rafat (Dayr Rafat, Shéphélah) : Notre-Dame de Palestine
  • Eilat : Holy Trinity
  • Haïfa : Saint-Joseph
  • Jaffa : Saint-Antoine
  • Jaffa de Nazareth : Saint-Jean Apôtre
  • Nazareth : L’Annonciation
  • Rameh : Saint-Antoine
  • Ramla : Saint-Nicodème
  • Reneh : Saint-Joseph Artisan
  • Shefa Amr : Saint-Joseph
  • Tibériade : Saint-Pierre

2 - Vicariat catholique hébraïque

Le vicariat catholique hébraïque compte 4 communautés locales.

Comprenant également :

  • Communautés russophones
  • Luckner Parents’ Home (Vicariat Saint-Jacques pour les catholiques de langue hébraïque en Israël) [6].
Jordanie
Carte de Madaba, est une mosaïque dans l'église Saint-Georges de Madaba, en Jordanie.

Le vicariat de Jordanie compte 32 paroisses.

  • Vicaire patriarcal Ader[16] : Saint-Joseph
  • Ajlun : Saint-Paul
  • Jebel Amman (Amman) : Saint-Joseph
  • Al-Wahadneh : Saint-Elie
  • Anjara, Ajloun Governorate : Notre-Dame de la Visitation
  • Aqaba : Etoile de la Mer
  • Fuheis Al-Alali : Notre- Dame de Grace
  • Fuheis (village chrétien, au nord-ouest d'Amman) : Cœur Immaculé de Marie
  • Husson : Immaculée Conception
  • Irbid : Saint-Georges
  • Jabal Hashimi : Notre-Dame du Carmel
  • Jabal Hussein : Saint-François de Sales
  • Jabal Luweibdeh : L’Annonciation
  • Al-Karak : Notre-Dame du Rosaire
  • Madaba : Décollation de saint Jean-Baptiste
Mont Nébo, basilique du mémorial de Moïse.
  • Mafraq : Saint-Joseph
  • Ma’in : Saint-Jacques le Mineur
  • Marka (camp de réfugié à l'est d'Amman, proche de l'Aéroport civil d'Amman) : Marie Mère de l’Eglise
  • Marj El Hamam : Sacré-Cœur
  • Misdar : Christ Roi
  • Na’our : Sacré-Cœur
  • Rabbath-Ammon :
  • Rumeimin : Exaltation de la Sainte Croix
  • Rusaifeh : Marie Mère de l’Eglise
  • Safout : Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus
  • Salt (Jordanie) : L’Assomption
  • Satellite parish: Kufringi
  • Satellite parish: Eidoun
  • Shatana : L’Annonciation
  • Sweifieh  : Marie de Nazareth
  • Smakieh : Saint-Michel
  • Til’Al’Ali Parish: Sacré-Cœur de Jésus
  • Um Zweitineh :
  • Zarka Nord : Les Douze Apôtres
  • Zarka Sud : Saint Pie X
Chypre

Le vicariat de Chypre compte 6 paroisses.

  • Larnaca : Sainte Marie de la Grâce
  • Limassol : Sainte-Catherine
  • Nicosie : Saint-Croix
  • Paphos : Saint Paul au Pilier
  • Paphos : Saint Nicolas
  • Paphos-Pissouri : Les Saints Pères

Conférence des évêques latins dans les régions arabes

La Conférence des évêques latins dans les régions arabes existe depuis mars 1967. Elle regroupe les évêques, les vicaires patriarcaux et les administrateurs apostoliques d'Irak, de Djibouti, du Liban, du Koweït, des Émirats arabes unis, de Syrie, de Palestine, de Jordanie, d'Israël, de Chypre, d'Égypte et de Somalie. Elle est présidée par le patriarche latin de Jérusalem.

Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte

L'Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte regroupe les évêques des différentes communautés catholiques (Latins et Orientaux) ayant juridiction en Terre Sainte. Ses statuts ont été approuvés par le pape en 1992. Elle est présidée par le patriarche latin de Jérusalem.

Formation du clergé

Pour la formation de son clergé, le patriarcat dispose du séminaire latin de Jérusalem créé en 1852, situé à Beit Jala, séminaire du patriarcat latin de Jérusalem (1936)[17], comprenant neuf années d'études, dont une en France[18].

Relations avec les autres Églises

Le Patriarcat latin de Jérusalem est membre du Conseil des Églises du Moyen-Orient.

Notes et références

  1. David M. Cheney, « Patriarch Fouad Boutros Twal [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le 27 décembre 2016)
  2. Michel Balard, Croisades et Orient latin : XIe-XIVe siècle, Armand Colin, , p. 222.
  3. Hervé LEGRAND, « PATRIARCATS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2017. [1].
  4. (la) Bref Nulla celebrior du 23 juillet 1847, dans Pii IX Pontificis Maximi Acta, première partie, Rome, 1854, pp. 59-63 (consulté le 6 décembre 2013)
  5. (en) Basilica of the Holy Sepulchre (consulté le 13 avril 2013)
  6. (en) Co-cathedral of the Most Holy Name of Jesus (consulté le 13 avril 2013)
  7. (en) Basilica of the Agony (Church of all Nations) (consulté le 13 avril 2013)
  8. (en) Basilica of the Annunciation (consulté le 13 avril 2013)
  9. (en) Basilica of the Transfiguration (consulté le 13 avril 2013)
  10. (en) Basilica of St. Stephen (consulté le 13 avril 2013)
  11. (en) Hagia Maria Sion Abbey (Dormition Abbey of the Virgin Mary) (consulté le 13 avril 2013)
  12. (en) St. Anne’s Church (consulté le 13 avril 2013)
  13. (en) Carmelite Monastery of Stella Maris (consulté le 13 avril 2013)
  14. (en) Church of Emmaus (House of St. Cleophas) (consulté le 13 avril 2013)
  15. Voir carte et site histoire du Patriarcat Latin [2].
  16. Nouveau vicaire patriarcal pour la Jordanie [3].
  17. Séminaire de Beit Jala, site [4].
  18. Nouvellement ordonné, Fr. Salem Lolas célèbre la première messe à Beit Jala [5] 17 juin 2017.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes