Pascal Ier

Pascal Ier
Image illustrative de l’article Pascal Ier
Biographie
Nom de naissance Paschalis
Naissance Inconnue
Rome
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Décès
Rome
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat
Fin du pontificat
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pascal Ier fut le 98e pape romain, du au .

Considéré comme un saint par les Chrétiens, il est fêté le 11 février[1] par l'Église catholique, et le 14 mai par l'Église orthodoxe.

Histoire

Né à Rome, il avait été auparavant abbé du monastère Saint-Étienne à Rome.

Il reçut en don de la part de Louis le Débonnaire, la Corse et la Sardaigne. Il ouvrit à Rome un refuge pour les Grecs que la persécution des iconoclastes réduisait à quitter l'Orient.

Œuvre

Ce pape continua l'ambition d'une Renovatio antiquitatis, commencée par le pape Adrien Ier, qui voulut affirmer l'importance de l'Église à Rome et légitimer le siège du pape[3].

Sous le règne de Pascal Ier (817-824), de nouvelles reconstructions d’églises furent effectuées, telles que Sainte-Praxède (Santa Prassede), Sainte-Cécile du Trastevere (Santa Cecilia in Trastevere) et Santa Maria in Domnica[4]. On retrouve dans celles-ci un renouveau de l’utilisation de la mosaïque de tradition antique réalisée par des mosaïstes romains, lors de leur époque d’apogée[5].

Culte

Considéré comme un saint par les Chrétiens, il est fêté localement le 11 février par l'Église catholique, et le 14 mai par l'Église orthodoxe ; à ne pas confondre avec son homonyme saint Pascal Baylon, célébré le 17 mai.

Liens externes

Sources et références

  1. Nominis : Saint Pascal Ier.
  2. BRICE, C., MOATTI, C., SANFILIPPO, M. et SANFILIPPO, M., Rome, Paris, 1999, p. 184 et 186 (L'art et les grandes civilisations, Les grandes cités).
  3. DURLIAT, M., Des barbares à l'an mil, Paris, 1985, p. 176 (L'art et les grandes civilisations).
  4. MOREL, P., ARASSE, D. et D'ONOFRIO, M., L'art italien. Du IVe siècle à la Renaissance, Paris, 1997, p. 38 et 572 (L'art et les grandes civilisations).