Pascal Garray

Pascal Garray
Pascal Garray
Naissance
Décès
(à 51 ans)
Nationalité
Activités

Pascal Garray est un dessinateur et scénariste belge[1], né le à Liège et mort le dans la même ville[2],[3].

Biographie

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après des cours de bande dessinée à l'Institut Saint-Luc de Liège, Pascal Garray collabore avec Frank Pé sur sa série Broussaille, pour laquelle il dessine des voitures et des décors. Il rejoint ensuite le studio Peyo, où il apprend auprès du maître éponyme, pendant deux ans, à maîtriser le dessin et la mise en scène des lutins bleus[4].

En 1992, Peyo s'apprête à relancer sa série Benoît Brisefer, laissée en jachère depuis 1978, suite à sa nouvelle association avec les éditions Le Lombard. Si le maître disparait à la fin de cette année, son fils Thierry Culliford décide de poursuivre l'aventure et de livrer la commande de deux albums : le dessin est confié à Pascal Garray, alors âgé de 28 ans. Le huitième album Hold-up sur pellicule sort en , sur un scénario de Thierry Culliford faisant appel à un personnage « mythique » de l'univers, la terrible Madame Adolphine. Il enchaîne aussitôt avec un neuvième album L'Île de la désunion qui sortira en .

Le succès de cette reprise prolonge l'existence de l'univers pour quatre autres albums, publiés à un rythme bi-annuel, directement en albums. Le treizième album John-John qui sort en 2004, sera cependant le dernier avant longtemps.

Il va alors collaborer à la série phare Les Schtroumpfs. Il remplace d'abord au débotté, en 2001, Alain Maury, repreneur officiel de la série, qui quitte le studio après seulement cinq albums (et quatre de Johan et Pirlouit). Avec Ludo Borecki, Pascal Garray livre en effet le tome 21 On ne schtroumpfe pas le progrès.

C'est, en 2007, qu'il reprend véritablement la série, avec le tome 26, Les Schtroumpfs et le Livre qui dit tout, et ce jusqu'au tome 29, Les Schtroumpfs et l'Arbre d'or, paru en . Puis il dessine le tome 31 Les Schtroumpfs à Pilulit, sorti en . Depuis, c'est Jeroen De Coninck (déjà essayé sur les tomes 24, 25 et 30) qui assure officiellement le dessin de la série.

Pascal Garray retournera vers Benoît Brisefer le temps d'un quatorzième album, sorti en , mais qui ne permet pas de relancer la marque, suite à l'échec commercial cuisant d'une adaptation cinématographique sortie quelques mois plus tôt[5].

Notes et références

  1. « Garray, Pascal », sur bedetheque.com
  2. DP, « Décès de Pascal Garray, dessinateur de Benoît Brisefer et des Schtroumpfs », sur Actua BD,‎ (consulté le 17 janvier 2017).
  3. « Décès de Pascal Garray, dessinateur des Schtroumpfs et de Benoît Brisefer », sur 7sur7.be,‎ (consulté le 17 janvier 2017).
  4. AFP agence, « Mort de Pascal Garray, ami de Peyo et dessinateur des Schtroumpfs », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 18 janvier 2017).
  5. « Box-office France : le Hobbit fait barrage aux Bélier, bide extraordinaire pour Benoît Brisefer » sur le site Film de culte, consulté le 9 juin 2015.

Liens externes