Parti national de Nouvelle-Zélande

Parti national de Nouvelle-Zélande
(en) New Zealand National Party
(mi) Rōpū Nāhinara
Présentation
Leader Simon Bridges
Fondation -
Président Peter Goodfellow
Positionnement Centre droit
Idéologie Libéralisme
Conservatisme
Affiliation internationale Union démocrate internationale
Couleurs Bleu
Site web national.org.nz
Représentation
Chambre des représentants
56 / 120

Le Parti national de Nouvelle-Zélande (en anglais New Zealand National Party et en maori Rōpū Nāhinara, abrégé en NZNP, National ou Nats) est un parti politique néo-zélandais fondé en 1936, membre de l'Union démocrate internationale et de l'Union démocrate d'Asie et du Pacifique. Depuis 2008, le National est le plus grand parti au Parlement néo-zélandais.

Il est, avec le Parti travailliste néo-zélandais, le parti dominant de la vie politique néo-zélandaise.

Le parti a appliqué, lorsque Ruth Richardson était ministre des Finances, de 1990 à 1993, une politique de réformes, poursuivant l'œuvre réformatrice du travailliste Roger Douglas. Après trois victoires consécutives des travaillistes, le Parti national remporte une importante victoire lors des élections législatives néo-zélandaises de 2008 avec son leader John Key qui devient premier-ministre.

Idéologie

Selon le site internet du « National », le parti cherche une « Nouvelle-Zélande sûre, solide et prospère et un développement qui profiterait à tous les néo-zélandais afin d'atteindre leurs objectifs et leurs rêves ». Le parti promet un doublement de la croissance économique, des prestations sociales pour « ceux qui en ont vraiment besoin », et la résolution des conflits liés aux Traité de Waitangi.

Le parti National défend une politique de réduction des taxes et des impôts, de réduction des prestations sociales, de libre-échange, du maintien des alliances traditionnelles de défense avec l'Occident.

L'ensemble des mesures du parti sur les taxes vise à la mise en place d'une politique de réduction des impôts sur les particuliers.

Le « National » souhaite préserver la main d'œuvre qualifiée de Nouvelle-Zélande et permettre le retour des Néo-zélandais ayant émigré. Il souhaite aussi prendre en compte les qualifications des étrangers dans le processus d'immigration.

Électorat

Le National fait principalement appel aux électeurs des zones rurales et de la classe moyenne supérieure. Aux élections générales de 2005, le parti National obtint sensiblement plus de voix que le Labour (Parti travailliste) à Auckland, plus grande ville du pays, et au nord du pays. Il remporta la quasi-totalité des circonscriptions rurales et provinciales. Le Labour, rival du National, remporta plus de circonscriptions à Christchurch et Dunedin, ce qui permit à Helen Clark d'obtenir son deuxième mandat.

Organisation

Le parti a, comme son rival travailliste, une structure pour les jeunes militants : the Young Nationals. Deux idéologies principales existent au sein du National. The Bluegreens est un groupe au sein du parti axé sur la politique écologique. The Blue Liberals défendent l'économie de marché et le libre-échange.

Histoire

Le National, s'il est formé officiellement en mai 1936, est issu de la fusion de deux partis : le Parti libéral et le Parti de la réforme. Ce premier s'appuyait sur les classes moyennes et ce dernier sur les zones rurales. La fusion de ces deux partis créa alors une meilleure couverture des différentes classes sociales.

Gouvernement John Key (2008-2016)

Le 8 novembre 2008, le National, avec John Key pour leader, gagne 58 sièges aux élections générales, vainquant Helen Clark, trois fois Premier ministre, de 1999 à 2008. Le Parti national créa une coalition de centre droit avec ACT New Zealand, le Parti māori et United Future. Il s'en fit de même aux élections de 2011.

Résultats électoraux

Année Voix % Sièges Gouvernement
1938 381 081 40,30
25 / 80
Opposition
1943 402 887 42,78
34 / 80
1946 507 139 48,43
38 / 80
1949 556 805 51,88
46 / 80
Gouvernement
1951 577 630 53,99
50 / 80
1954 485 630 44,27
45 / 80
1957 511 699 44,21
39 / 80
Opposition
1960 557 046 47,59
46 / 80
Gouvernement
1963 563 875 47,12
45 / 80
1966 525 945 43,64
44 / 80
1969 605 960 45,22
45 / 84
1972 581 422 41,50
32 / 87
Opposition
1975 763 136 47,59
55 / 87
Gouvernement
1978 680 991 39,82
51 / 92
1981 698 508 38,77
47 / 91
1984 692 494 35,89
37 / 95
Opposition
1987 806 305 44,02
40 / 97
1990 872 358 47,82
67 / 97
Gouvernement
1993 673 892 35,05
50 / 99
1996 701 315 33,87
44 / 120
1999 629 932 30,50
39 / 120
Opposition
2002 425 310 20,93
27 / 120
2005 889 813 39,10
48 / 121
2008 1 053 398 44,93
58 / 122
Gouvernement
2011 1 058 638 47,31
59 / 121
2014 1 131 501 47,04
60 / 121
2017 1 152 075 44,45
56 / 120
Opposition

Liste des leaders

Rang Nom Photo Début du mandat Fin du mandat Position Premier ministre
1er Adam Hamilton Adam Hamilton (1926).jpg Chef de l'opposition (1936-1940) Michael Joseph Savage
2e Sidney Holland Sidney George Holland (1953).jpg Chef de l'opposition (1940-1949) Peter Fraser
Premier ministre (1949-1957) Sidney Holland
3e Keith Holyoake Keith Holyoake (crop).jpg Premier ministre (1957) Keith Holyoake
Chef de l'opposition (1957-1960) Walter Nash
Premier ministre (1960-1972) Keith Holyoake
4e Jack Marshall Jack Marshall Bundesarchiv B 145 Bild-F011973-0020 cropped.jpg Premier ministre (1972) Jack Marshall
Chef de l'opposition (1972-1974) Norman Kirk
5e Robert Muldoon Muldoon 1978.jpg Chef de l'opposition (1974-1975) Bill Rowling
Premier ministre (1975-1984) Robert Muldoon
Chef de l'opposition (1984) David Lange
6e Jim McLay Conference on Facilitating the Entry into Force of the CTBT - Flickr - The Official CTBTO Photostream (18).jpg Chef de l'opposition (1984-1986)
7e Jim Bolger Jim Bolger at press conference cropped.jpg Chef de l'opposition (1986-1990)
Geoffrey Palmer
Mike Moore
Premier ministre (1990-1997) Jim Bolger
8e Jenny Shipley Jenny Shipley 2013 (crop).jpg Première ministre (1997-1999) Jenny Shipley
Chef de l'opposition (1999-2001) Helen Clark
9e Bill English Prime Minister Bill English.jpg Chef de l'opposition (2001-2003)
10e Don Brash Don.Brash.jpg Chef de l'opposition (2003-2006)
11e John Key John Key February 2015.jpg Chef de l'opposition (2006-2008)
Premier ministre (2008-2016) John Key
(9e) Bill English Prime Minister Bill English.jpg Premier ministre (2016-2017) Bill English
Chef de l'opposition (2017-2018) Jacinda Ardern
12e Simon Bridges Simon Bridges 2.jpg en fonction Chef de l'opposition (depuis 2018)

Références

Liens externes