Papillomavirus

Papillomavirus
Description de cette image, également commentée ci-après
Classification
Type Virus
Groupe Groupe I
— non-classé — Papovavirus
Famille Papillomaviridae

Genre

Papillomavirus
— auteur incomplet —, date à préciser

Espèces de rang inférieur

Les papillomavirus sont un groupe de petits virus à ADN. Ils sont très répandus dans la nature.

Ils infectent de nombreux mammifères (humain, bovidés, canidés) et ont un tropisme particulier pour les kératinocytes des épithéliums malpighiens qu'ils soient kératinisés ou non[1]. Ils peuvent également affecter d'autres groupes comme les oiseaux, les serpents et les tortues.

Chez les mammifères

Article détaillé : papillomavirus humain.

Le papillomavirus humain se divisent en 2 familles :

Lapin présentant des sortes de cornes noirâtres sous le museau, faites d'excroissances tumorales induites par un papillomavirus

Les lapins atteints d'un papillomavirus CRPV (cottontail rabbit papillomavirus) peuvent développer des tumeurs noirâtres et allongées (sur le corps, parfois sur la tête). Cet aspect étrange pourrait être l'une des origines de la légende de l'existence d'un animal mi-lièvre, mi-antilope : le jackalope.

Étymologie et histoire de la découverte

Du latin -papillo (« mamelon ») et oma (« tumeur »), les papillomavirus sont des virus à ADN non enveloppés qui induisent des lésions exophytiques de la peau et des muqueuses. Le premier papillomavirus animal a été décrit en 1933 par Richard Shope, qui a étudié les papillomes chez les lapins de garenne sauvages « verruqueux ». En 1975, Harald zur Hausen a publié l'hypothèse que le virus du papillome humain a joué un rôle dans l'étiologie du cancer du col utérin, un travail pour lequel il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2008[2].

Notes et références

  • Ce texte contient une traduction d'un texte anglophone publié par le CDC, au domaine public aux États-Unis
  1. H. Bosquet et M. Bagot, « Lésions tumorales bénignes associées aux papillomavirus humains », Encyclopédie Médico-Chirurgicale, fascicule 98-300-A-10, Éditions scientifiques et médicales Elsevier, Paris 2004
  2. (en) Rédacteurs du EID, « Etymologia: Papillomavirus », Emerg Infect Dis [Internet], vol. 20, no 5,‎ (DOI 10.3201/eid2005.ET2005, lire en ligne)

Voir aussi

Articles connexes