Panissières

Panissières
Image illustrative de l'article Panissières
Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste
Blason de Panissières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Feurs
Intercommunalité Communauté de communes Forez-Est
Maire
Mandat
Christian Mollard
2014-2020
Code postal 42360
Code commune 42165
Démographie
Gentilé Panissièrois et Panissièroises
Population
municipale
2 943 hab. (2015 en diminution de 0,98 % par rapport à 2010)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 47′ 32″ nord, 4° 20′ 36″ est
Altitude Min. 426 m
Max. 835 m
Superficie 26,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Panissières

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Panissières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Panissières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Panissières
Liens
Site web panissieres.fr
paysage de Panissières

Panissières est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie

Localisation

La commune est située à environ 14 kilomètres au nord-est du centre de Feurs. Elle fait partie des Montagnes du Matin, originairement faisant partie des Monts du Lyonnais.

Géologie et relief

La commune est classée en zone de sismicité 2, correspondant à une sismicité faible[1].

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de :

  • La Loise[2], longue de 24,8 km, affluent de la Loire, et ses affluents et sous-affluents :
    • Le Vernailles, 2,9 km[3].
    • La Charpassonne (rd), 16,4 km[4].
    • Le Moulin Piquet (rg), 5,9 km[5].
    • Le Fontbonne (rg), 4,9 km.
    • Le Panissières (rg), 3,2 km[6].
    • Les Charmettes (rg), 3,8 km[7].
    • un cours d'eau non nommé (rd), 0,9 km, affluent du ruisseau de la Valette (rg), 1,5 km[8].

Urbanisme

Logement

En 2013, le nombre total de logements dans la commune était de 1 639.

Parmi ces logements, 80,8 % étaient des résidences principales, 6,6 % des résidences secondaires et 12,6 % des logements vacants.

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 71,3 %[9].

Toponymie

  • Panissières tire son nom de la culture du panic, qui est une variété du millet[10].

Histoire

Le Monorail, aventure humaine

Entre 1870 et 1880, Panissières qui comptait 5 000 habitants réclamait une liaison avec Feurs. Un projet de Charles Lartigue fut adopté : Le Monorail .

Ce moyen de transport à rail unique vit d'abord le jour entre Listowel et Ballybunion en Irlande. Il pouvait contenir une centaine de passagers, logés dans huit voitures et mettait 35 minutes pour parcourir 16 kilomètres dans un bruit épouvantable. Cette ligne fut exploitée durant 35 ans et fermée le 14 octobre 1924.

À Panissières, le projet prit une tout autre tournure : la ligne du monorail de Panissières à Feurs, construite d'une façon plus légère que sa cousine d'Irlande n'a pas résisté aux reliefs sinueux de la région. La légende locale veut que le voyage inaugural se soit soldé par l'effondrement de la voie et le retour à pied des personnalités ! C'est une légende car, n'ayant jamais eu l'autorisation de mise en service, il ne peut y avoir eu d'inauguration. Il y eut seulement des essais de réception entre les années 1893 et 1899. La plupart du matériel fut vendu et démonté en 1902 ; une réplique de la locomotive est conservée à Panissières[11].

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mai 1945 juillet 1982 Louis Martin   ...
mars 1983 mars 2001 Françoise Veillon SE ...
mars 2001 mars 2014 Serge Mayoud SE ...
mars 2014 en cours Christian Mollard[12]   Conseiller pédagogique

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[14].

En 2015, la commune comptait 2 943 habitants[Note 1], en diminution de 0,98 % par rapport à 2010 (Loire : +1,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 000 3 360 3 383 4 022 3 548 3 730 3 753 4 039 4 047
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
4 153 4 242 4 464 4 636 5 017 5 042 5 044 4 869 4 714
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 488 4 394 4 228 3 631 3 632 3 564 3 408 3 126 3 281
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
3 412 3 276 3 046 2 903 2 867 2 860 2 850 2 960 2 935
2015 - - - - - - - -
2 943 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Industrie

Panissières, cité industrielle du début du siècle, était spécialisée dans la fabrication de tissus et de gaze à bluter. La présence de l'industrie du textile dans la commune est de longue date, aussi, il est normal qu'elle se voit décerner le titre de capitale de la cravate[réf. nécessaire].

Autre activité industrielle connue internationalement : les caravanes Notin, très appréciées des forains, étaient fabriquées dans cette ville et aujourd'hui encore, la maison Notin fabrique des camping-cars de grand luxe.

Économie

Revenus de la population et fiscalité

Le nombre de ménages fiscaux en 2013 était de 1 298 représentant 2 870 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 19 337 €[9].

Emploi

En 2014, le nombre total d’emploi dans la zone était de 1 234, occupant 1 149 actifs résidants (salariés et non-salariés) .

Le taux d’activité de la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 76,4% contre un taux de chômage de 9,1% [9].

Entreprises et commerces

En 2015, le nombre d’établissements actifs était de deux cent quatre vingt dix-neuf dont trente dans l’agriculture-sylviculture-pêche, trente-quatre dans l'industrie, trente-quatre dans la construction, cent soixante-six dans le commerce-transports-services divers et trente-cinq étaient relatifs au secteur administratif.

Cette même année, dix-huit entreprises ont été créées dont treize par des Auto-entrepreneurs[9].

Culture locale et patrimoine

Monuments et lieux touristiques

  • Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste
  • Collège des Montagnes du Matin
  • Théâtre du Canard Bleu
  • Philharmonique (harmonie)
  • Musée de la cravate et du textile des Collines du Matin


Héraldique

Blason ville fr Panissières (Loire).svg

Les armoiries de Panissières se blasonnent ainsi :

Tranché ; au premier d’argent au lion de sable, au second de gueules au dauphin contourné cousu de sable posé en bande ; à la navette de tisserand de sable brochant sur la partition ; le tout sommé d’un chef crénelé de quatre merlons de gueules, ajouré de trois créneaux de sable.

Personnalités liées à la commune

Article connexe

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. « Plan séisme consulté le 11 septembre 2016 »
  2. Sandre, fiche K0714000
  3. Sandre, fiche K0715200
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - la Charpassonne (K0716500) » (consulté le 25 mars 2017)
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - le moulin Piquet (K0716900) » (consulté le 25 mars 2017)
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Panissières (K0718000) » (consulté le 25 mars 2017)
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - les Charmette (K0718300) » (consulté le 25 mars 2017)
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de La Valette (K0718400) » (consulté le 25 mars 2017)
  9. a, b, c et d Statistiques officielles de l‘INSEE (version nov 2016).
  10. Cf. Bernard Gineste (éd.), «Pannecières», in Corpus Étampois, 2008.
  11. Vue du véhicule sur Google Maps
  12. « PANISSIERES », sur le site de l'association des maires de France (consulté le 31 mai 2015).
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  17. [1]

Liens externes

  • Panissières sur le site de l'Institut géographique national
  • Site de la commune de PANISSIERES