Pandémie de Covid-19 en Algérie

(Redirigé depuis Pandémie de maladie à coronavirus de 2020 en Algérie)
Pandémie de Covid-19 en Algérie
COVID-19 Outbreak Cases in Algeria.svg
  • 1~9 cas confirmés
  • 10~99 cas confirmés
  • 100~499 cas confirmés
  • 500~999 cas confirmés
  • 1000~9999 cas confirmés
  • ≥10000 cas confirmés
Maladie
Agent infectieux
Localisation
Coordonnées
28° N, 1° E
Date d'arrivée
Depuis le (1 mois et 13 jours)
Bilan
Cas confirmés
1 468 (au )
Cas soignés
90 (au )
Morts
193 (au )

Informations officielles

http://www.covid19.sante.gov.dz/
FAQ's
Communiqués de presse
N° Vert 3030
Application «Coronavirus Algérie»

La pandémie de Covid-19 en Algérie se propage à partir du , lorsqu'un ressortissant italien est testé positif pour le SARS-CoV-2, puis à partir du 1er mars un foyer de contagion se forme dans la wilaya de Blida[1], seize membres d'une même famille ont été contaminés par le coronavirus lors d'une fête de mariage à la suite de contacts avec des ressortissants algériens en France[2]. La wilaya de Blida devient l'épicentre de l'épidémie du coronavirus en Algérie[3].

Des cas de Covid-19 sont ensuite détectés, il y avait 193 décès et 1 468 cas confirmés en Algérie au [4].

Chronologie

Le , le ministre algérien de la santé, Abderahmane Benbouzid, a annoncé au journal télévisé le premier cas de Covid-19. Un Italien salarié d'Eni, originaire de Lombardie, l'une des zones les plus touchées en Italie, arrivé le , sur la base Menzel Ledjmet Est dans la wilaya d'Ouargla, a été confirmé en laboratoire positif au SARS-CoV-2. L'homme a été isolé pendant quatre jours dans la base de vie avant d'être rapatrié en Italie par un vol spécial et les travailleurs ont eux aussi été confinés[5],[6].

Le , deux nouveaux cas de Covid-19 confirmés, une femme de 53 ans et sa fille de 24 ans dans la wilaya de Blida, a annoncé le ministère de la Santé[7].

Le , deux nouveaux cas confirmés, ce qui porte à cinq le nombre total de cas confirmés, les deux nouveaux cas sont issus de la même famille, d'un père et d'une fille, et résidaient en France, une enquête est déclenchée pour déterminer l'identité des personnes en contact avec eux.

Cas de Covid-19 en Algérie
(augmentation journalière en %)
    morts   guérisons   cas   
Date Nombre de cas
1 ()
3 (+200%)
5 (+67%)
8 (+60%)
17 (+113%)
19 (+12%)
20 (+5%)
26 (+30%)
27 (+4%)
37 (+37%)
54 (+46%)
60 (+11%)
67 (+11%)
75 (+12%)
90 (+20%)
90 (+0%)
139 (+54%)
201 (+44%)
230 (+14%)
264 (+14%)
302 (+14%)
367 (+21%)
409 (+11%)
454 (+11%)
511 (+12%)
584 (+14%)
716 (+22%)
847 (+18%)
986 (+16%)
1171 (+19%)
1251 (+7%)
Sources:[8].

Le ministère de la Santé a annoncé, le soir du , que trois nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés parmi les membres d'une même famille. Les trois nouveaux cas portent à huit le total des cas d'infection confirmée par le SARS-CoV-2.

Le , quatre nouveaux cas confirmés de Covid-19, issues de la même famille, portant le nombre total à 17 cas confirmés[9].

Le , deux nouveau cas confirmés, il s'agit d'un cas enregistré dans la même famille où les cas ont été précédemment confirmés, le deuxième cas est un ressortissant algérien ayant séjourné en Europe, portant le nombre à 19[10],[11],[12].

Le , cinq nouveaux cas de Covid-19, dont un décès, âgé de 78 ans et placé en isolement à l'hôpital de Blida. Deux cas ayant séjourné en France, un dans la wilaya de Souk Ahras, l'autre dans la wilaya de Tizi Ouzou et trois dans celle de Blida[13]. Bilan de la soirée, 26 cas confirmés. Un deuxième décès est enregistré dans la wilaya de Skikda, un homme âgé de 55 ans ayant séjourné en France[14],[15].

Le , un nouveau cas confirmé à Alger, un ressortissant algérien de 36 ans ayant séjourné en France[16].

Le , le ministère de la Santé a annoncé dix nouveaux cas confirmés atteints du Covid-19 et un décès. Il s'agit d'un troisième décès à Blida, une femme âgée de 51 ans. Avec ce nouveau cas, le total des cas enregistrés en Algérie a atteint 37 cas confirmés et 3 décès. Par ailleurs, le ministère a indiqué que 12 cas confirmés ont quitté le confinement après leur guérison[17],[18].

Le , le Premier ministre Abdelaziz Djerad a affirmé, que 45 cas ont été, à ce jour, confirmés par l'Institut Pasteur d'Algérie[19],[20]. Le jour même, onze nouveaux cas ont été confirmés, sept cas confirmés dans la wilaya de Blida et dans la wilaya de Blida, une femme âgée de 84 ans, le total des cas enregistrés en Algérie a atteint 48 cas confirmés[21]. Dans la soirée, le bilan est de 54 cas confirmés, dont un premier cas confirmé dans la wilaya d'Adrar[22],[23].

Le , six nouveaux cas confirmés du COVID-19, il s'agit de deux cas à Alger, un cas dans la wilaya de Bouira, un cas dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un cas dans la wilaya de Tizi Ouzou et un cas dans la wilaya d'Annaba[24].

Le , un cinquième décès est enregistré dans la wilaya de Blida, une personne âgée de 51 ans, atteinte d'une maladie chronique[25]. Deux nouveaux cas confirmés, premier cas dans la wilaya de Béjaïa[26] et un cas dans la wilaya de Skikda[27].

Le , un sixième décès est enregistré dans la wilaya de Blida, un homme âgé de 62 ans, est décédé le [28]. Un autre nouveau décès (7e) dans la wilaya d'El Oued[29].

Le , un nouveau décès est enregistré et dix nouveaux cas confirmés pour atteindre un total de 82 cas confirmés et huit décès[30]. Le même jour, un neuvième décès est enregistré dans la wilaya de Médéa, un homme âgé de 47 ans[31], il s'agit du judoka, Othmane Tidjani[32],[33]. Le total des cas confirmés a atteint 90 (49 hommes et 41 femmes), enregistrés dans 17 wilayas, dont les plus touchées sont Blida et Alger[34]. Un dixième décès dans la wilaya d'El Oued, il s'agit de la sœur de la première victime décédée dans la même wilaya[35].

Le , un nouveau décès est enregistré, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, une femme âgée de 77 ans[36].

Le , le bilan est de 139 cas confirmés, dont 78 dans la wilaya de Blida, 6 dans la wilaya d'Oran[37] et un premier cas confirmé dans la wilaya de Relizane[38]. 15 décès, dont huit décès dans la wilaya de Blida[39].

Le , le ministre algérien de la santé, Abderahmane Benbouzid, annonce que « L'Algérie est entrée en phase 3 de l'épidémie du coronavirus et, par conséquent, doit se préparer au pire »[40]. Le bilan du jour, selon la Commission de suivi de l'évolution de l'épidémie, s'élève à 201 cas confirmés et 17 morts. 62 cas confirmés et deux décès supplémentaires par rapport au dernier bilan. Les deux nouveaux décès sont enregistrés, l'un dans la wilaya de Béjaïa, un homme âgé de 82 ans et l'autre dans la wilaya de Khenchela, un homme âgé de 85 ans[41].

Le , le bilan est de 230 cas confirmés et 17 décès, dont 125 cas confirmés dans la wilaya de Blida. 25 wilayas sont touchées par la pandémie en Algérie[42].

Le , le bilan est de 264 cas confirmés et 19 décès, soit 34 nouveaux cas confirmés et deux décès supplémentaires. Les deux nouveaux décès sont enregistrés, l'un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un homme âgé de 72 ans et l'autre dans la wilaya de Boumerdès, un homme âgé de 70 ans[43].

Le , 38 nouveaux cas confirmés et deux nouveaux décès. Les deux nouveaux décès sont enregistrés, l'un dans la wilaya de Tipaza, un homme âgé de 45 ans et l'autre dans la wilaya de Constantine, une femme âgée de 58 ans[44].

Le , 65 nouveaux cas confirmés et quatre nouveaux décès sont recensés. Les quatre nouveaux décès sont enregistrés, deux dans la wilaya de Constantine, un homme âgé de 90 ans et une femme de 58 ans, un décès dans la wilaya de Tizi Ouzou, une femme âgée de 53 ans et un décès dans la wilaya de Blida, un chauffeur d'ambulance dans l'hôpital de Boufarik[45].

Le , 42 nouveaux cas confirmés et un nouveau décès sont recensés en 24 heures. Le nouveau décès est enregistré dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, une femme âgée de 71 ans[46].

Le , 45 nouveaux cas confirmés et 3 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les 3 nouveaux décès sont enregistrés, un à Alger, un homme âgé de 65, un décès dans la wilaya de Médéa, un homme âgé de 84 ans et un décès dans la wilaya de Mostaganem, un homme âgé de 45 ans[47].

Le , 57 nouveaux cas confirmés ainsi que deux nouveaux décès sont recensés. Les deux nouveaux décès sont enregistrés, l'un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un homme âgé de 75 ans et l'autre dans la wilaya d'Aïn Defla, un homme âgé de 64 ans[48].

Le , 73 nouveaux cas confirmés et 4 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les quatre nouveaux décès sont recensés, un dans la wilaya de Béjaïa, un homme âgé de 59 ans, un dans la wilaya de Blida, un homme âgé de 69 ans et deux dans la wilaya d'Oran, une femme âgée de 63 ans et un homme de 67 ans[49].

Le , 132 nouveaux cas confirmés et 9 nouveaux décès sont recensés. Les 9 nouveaux décès sont enregistrés, quatre dans la wilaya de Blida, des hommes âgés respectivement de 32, 56, 72 et 73 ans, deux dans la wilaya de Sétif, un dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya d'Oran et un dans la wilaya de Tipaza[50].

Le , 131 nouveaux cas confirmés et 14 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les nouveaux décès sont enregistrés, cinq à Alger, trois dans la wilaya de Blida, un dans la wilaya de Relizane, un dans la wilaya de Ghardaïa, un dans la wilaya d'Oum El Bouaghi, un dans la wilaya de Médéa, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, et un dans la wilaya d'Aïn Témouchent[51].

Le , 139 nouveaux cas confirmés et 25 nouveaux décès recensés en 24 heures. Les 25 nouveaux décès sont enregistrés, cinq dans wilaya de Blida, 5 à Alger, quatre dans la wilaya de Sétif, quatre dans la wilaya de Médéa, deux dans la wilaya d'Aïn Defla, un dans la wilaya de Tiaret, un dans la wilaya d'Oum El Bouaghi, un dans la wilaya de Tipasa, un dans la wilaya de Boumerdès et un dans la wilaya de Batna[52].

Le , 185 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures, portant le nombre de cas confirmés à 1 171 et celui des décès à 105[53].

Le , 80 nouveaux cas confirmés et 25 nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre de cas confirmés à 1 251 et celui des décès à 130[54].

Le , 69 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès recensés sont enregistrés en 24 heures. Les 22 nouveaux décès sont recensés, six enregistrés dans la wilaya de Blida, six à Alger, deux dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un dans la wilaya de Relizane, un dans la wilaya d'Annaba, un dans la wilaya d'Aïn Defla, un dans la wilaya de Tipaza, un dans wilaya de Chlef, un dans la wilaya de Tébessa et un dans la wilaya d'Adrar[55].

Le , 103 nouveaux cas confirmés et 21 nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre de cas confirmés à 1 423 et celui des décès à 173[56]. Les 21 nouveaux cas de décès sont enregistrés, six à Alger, trois dans la wilaya d'Oran, deux dans la wilaya de Blida, deux dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, deux dans la wilaya de Tissemsilt, un dans la wilaya de Béjaïa, un dans la wilaya de Jijel, un dans la wilaya de Constantine, un dans la wilaya de Biskra, un dans la wilaya d'Oum El Bouaghi et un dans la wilaya d'Ouargla[57].

Le , 45 nouveauxcas confirmés et 20 décès sont recensés en 24 heures. Les 20 nouveaux décès sont enregistrés, 11 morts dans la wilaya de Blida, deux à Alger, un dans la wilaya de Béjaïa, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un dans la wilaya de Mostaganem, un dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya de Sétif, un dans la wilaya de Boumerdès et un dans la wilaya de Batna[58].

Statistiques

Graphiques établis à partir des données recueillies depuis les communiqués de presse et les suivis quotidiens publiés par le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière[59].

Au , l'Algérie détenait le taux de mortalité par le Coronavirus le plus élevé au monde avec près de 12 %[60].

Au , 90 % des cas confirmés en Algérie ont été importés depuis l'Europe principalement la France et l'Espagne[61].

Au 26 mars, l'Algérie est le 64e pays le plus touché au monde en nombre de cas et 28e pays le plus touché au monde en nombre de décès[62].

Cas confirmés[63] 0
0
Décès

Diagramme représentant le nombre des cas confirmés par Wilaya/Région et leurs pourcentages au 1er avril 2020[64]

Cas de décès par tranche d'âge

Selon les données publiées par l'Institut pasteur le , l'âge moyen des 15 personnes décédées testées positives au Covid-19 en Algérie est de 64 ans[65]. Le lendemain, le nombre des décès est passé à 17 personnes, la moyenne d'âge est de 67 ans. Les personnes décédées souffraient toutes de maladies chroniques[66].

Le 26 mars 2020, on compte en Algérie 25 décès, cela représente 6,81 décès pour cent cas. À titre de comparaison, cette valeur est de 4,02 en Chine, 10,19 en Italie et 5,73 en France[62].

Graphique représentant les cas de décès par tranche d'âge au 02 avril 2020[67]

Évolution du nombre de cas par pays

Les courbes commencent à partir du jour où le pays a enregistré le premier cas de COVID-19. Elles montrent que l'Algérie se situe largement en dessous des chiffres de la Suisse, la Norvège et des Pays-Bas au 25 mars 2020.

Le 26 mars 2020, on compte en Algérie 367 cas confirmés, ce qui représente 1,07 cas pour 100 000 habitants, contre 5,91 cas en Chine et 44,16 cas en France[62].

D'après le directeur de l'Institut Pasteur d'Algérie, Fawzi Derrar, le nombre de cas enregistré en Algérie jusqu'au 25 mars (302 cas) reste faible [68]et insignifiant[69], par rapport à la propagation du coronavirus dans le monde. Pour sa part, le virologue marocain Mustapha Naji a indiqué que la hausse du nombre de contaminations au COVID-19 enregistrée au Maghreb, est « tout à fait normale », tout en faisant savoir que « le bilan continuera de grimper avant de se stabiliser et, enfin, baisser si les citoyens respectent l’état d'urgence sanitaire »[70].

Quant au virologue, Dr Hakim Djaballah, directeur de l’Institut Pasteur de la Corée du Sud, il estime qu'en prenant en compte l'évolution rapide de la situation liée à la propagation du COVID-19 (847 cas au 1er avril), l'Algérie pourrait atteindre 20 000 à 30 000 cas au 15 avril[71].

L'évolution du nombre de cas de COVID-19 en Algérie, en Suisse, en Norvège et aux Pays-Bas.
Source des données: Algérie[72], Suisse[73], Norvège[74], Pays-Bas[75]


Distribution par sexe de cas confirmés

Les données épidémiologiques provenant de Chine et d'Italie montrent que le COVID-19 touche plus les hommes que les femmes, cela s’explique par plusieurs facteurs liés au mode de vie et d’ordre biologique[76].

Ce graphique dévoile le nombre de personnes infectées par le COVID-19 en Algérie au 25 mars 2020, selon le sexe. Ainsi, sur un total de 302 cas répertoriés en Algérie, 157 étaient des hommes (Soit 51.9 %) et 145 des femmes (Soit 48.1 %)[77].

À titre de comparaison, en France, au même stade d'avancement de l'épidémie, le 2 mars 2020, les cas confirmés de sexe masculin représentaient 55.6 % (99 personnes) tandis que ceux du sexe féminin représentaient 44.4 % (79 personnes)[78].

Diagramme représentant la distribution des cas confirmés par sexe au 2 avril 2020[79]

Propagation de l'épidémie

Les cartes suivantes représentent la propagation du COVID-19 en Algérie, basées sur les données publiées par le Ministère de la Santé en Algérie[80] et le Centre de Recherche scientifique et technique en Analyses physico-chimiques[81].

  • 1-4 cas confirmés
  • 5-49 cas confirmés
  • 50-499 cas confirmés

Localisation des cas

Wilayas Cas Dont décédés Dont rétablis Date du 1er cas
Ouargla 4 1 1
Blida 474 42 32
Mascara 16 2
Tizi Ouzou 41 6 2
Souk Ahras 6 1
Skikda 19 3
Alger 238 44 11
Adrar 4 1
Bouira 11
Bordj Bou Arreridj 28 7
Annaba 11 1 3
Béjaïa 62 3 1
Médéa 26 8 1
Boumerdès 17 3 1
El Oued 16 3
Tissemsilt 6 2 1
Oran 83 6
Sétif 58 7 2
Khenchela 4 1
Relizane 9 2
Constantine 21 4
Chlef 25 1
Tlemcen 37 2
Jijel 17 1
Mostaganem 22 1
Aïn Témouchent 8 2
Sidi Bel Abbès 13
Tipaza 36 5
Biskra 9 2 2
Laghouat 3
Oum El Bouaghi 11 3
Batna 14 2
El Tarf 4
Ghardaïa 2 1
Djelfa 14 1
Aïn Defla 28 5
Guelma 5
Illizi 2
M'Sila 4 2
Tiaret 1 1
Béchar 6
Tébessa 5 2
Mila 1
El Bayadh 1
Naama 1
Total 1423 173 62
Mise à jour le - Source: Site officiel du Ministère de la santé[83].

Mesures sanitaires

Limitation des rassemblements

Le , le ministre de la santé, Abderahmane Benbouzid, annonce les instructions du président de la République Abdelmadjid Tebboune, sur l'interdiction des rassemblements sportifs, culturels, politiques, salons et foires. Ainsi que, les matchs de football se dérouleront sans public[84].

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune, dans l'après-midi du , a ordonné la fermeture de toutes les écoles (trois cycles d'enseignement : primaire, moyen et secondaire), les universités, les centres de formation professionnelle, ainsi que tous les établissements d'enseignement, à compter du jusqu'à la fin des vacances du printemps le , à l'exception des facultés où se déroulent des examens de rattrapages[85],[86].

Le , le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, a ordonné, la fermeture de toutes les mosquées et les lieux de culte sur le territoire algérien et la suspension de toutes les prières collectives jusqu'à nouvel ordre. L'appel à la prière est cependant maintenu[87].

Le , de nouvelles mesures sanitaires ont été prises par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors d'une réunion complémentaire à la séance de travail du , ordonné la suspension de tous les moyens de transport en commun publics et privés à l'intérieur des villes et inter-Wilaya ainsi que le trafic ferroviaire, la démobilisation de 50 % des employés avec maintien du salaire, la démobilisation des femmes travailleuses ayant des enfant à bas âge et la fermeture temporaire des Cafés et restaurants dans les grandes villes. Ces mesures s'appliqueront du au , prolongeables en fonction de la situation[88].

Le 30 mars, le Ministère de l'Éducation nationale annonce la prolongation des vacances scolaires de printemps au 19 avril 2020[89].

Restrictions de voyage

Le , la compagnie aérienne nationale Air Algérie annonce la suspension de ses vols vers la Chine en raison de l’épidémie du COVID-19[90].

Le , Air Algérie suspend temporairement ses vols à destination de Milan en Italie à partir du [91].

Le , l'Algérie et le Maroc conviennent de suspendre temporairement les vols[92].

Le , Air Algérie a décidé de suspendre temporairement tous ses vols de et vers la France au départ des villes de Sétif, Batna, Tlemcen, El Oued, Biskra, Chlef, Béjaïa et Annaba et de les réduire au départ d'Alger, Oran et Constantine à partir du au , et de suspendre tous ses vols de et vers l'Espagne à compter du au [93].

Le , le Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad, après concertation avec son homologue français Édouard Philippe, a ordonné la suspension temporaire à partir du de toutes les liaisons aériennes et maritimes entre l'Algérie et la France[94].

Le , l'Algérie suspend temporairement les dessertes aériennes de voyageurs à destination ou en provenance de la Tunisie, l'Égypte, les États arabes unis, le Qatar et la Jordanie, applicable à partir du 17 mars 2020[95].

Le , le Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad et son homologue tunisien, Elyes Fakhfakh, ont convenu d'un commun accord de la fermeture de la frontière terrestre entre l'Algérie et la Tunisie[96]. Le jour même, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ordonne dans un discours à la nation la fermeture de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins et la suspension immédiate de toutes les liaisons aériennes et maritimes de et vers l'Algérie[97].

Isolement des ressortissants algériens rapatriés

Afin d'endiguer la propagation du COVID-19 les autorités algériennes ont imposé depuis le 18 mars un isolement d'une durée de 14 jours aux ressortissants algériens rapatriés dans des centres de confinement avec prise en charge médicale[98]. Quatre établissements du Groupe public Hôtellerie, tourisme et thermalisme (HHT)[99] et plusieurs établissements hôteliers privés[100] ont été mis à la disposition des autorités afin de pouvoir accueillir les 7 515 citoyens rapatriés[101].

Création d'une commission et d'un comité de suivi

Une commission nationale de veille et de suivi de l'évolution de l'épidémie du COVID-19 en Algérie, qui regroupe les représentants de plusieurs secteurs, notamment la Santé et la population, l'Industrie pharmaceutique et la Communication et un comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du COVID-19 sont créées le 21 mars 2020 en application

Les wilayas sous confinement total ou partiel en Algérie au 27 mars.
  • Confinement total
  • Confinement Partiel

de la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. La commission a pour mission de tenir l'opinion publique informée de la situation prévalant dans le pays, la

publication des statistiques relatives à la contagion, ainsi que les mesures et précautions prises pour faire face à cette épidémie. Le comité est présidé par le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid et composé de dix autres experts dont des infectiologues et des épidémiologistes[102].

Confinement sanitaire

Affiche rappelant les mesures de prévention contre le COVID-19 à l'entrée d'une supérette en Algérie

De nouvelles mesures restrictives ont été prises le 23 mars par le président de la République, elles prévoyaient entre autres de mettre la wilaya de Blida en confinement total, à domicile, pour une durée de dix jours, renouvelable, avec l'interdiction de circulation de et vers cette wilaya, un confinement partiel dans la wilaya d'Alger de 19 heures à 7 heures du matin avec interdiction de tout rassemblement de plus de deux personnes, la fermeture des salles de fêtes, de célébrations, de festivités familiales, des cafés, restaurants et magasins, à l'exception de ceux d'alimentation sur l'ensemble du territoire algérien, l'application de la distanciation sociale dans tout établissement et lieu recevant le public et l'interdiction de circulation des taxis à travers tout le territoire national[103].

Le 27 mars, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, annonce, l'extension de la mesure de confinement partiel de 19 heures à 7 heures du

matin à neuf autres wilayas à compter du 28 mars 2020, il s'agit des wilayas de Constantine, d'Oran, de Sétif, Tipaza, Tizi Ouzou, Batna, El Oued, Médéa et Boumerdès[104]. Cette mesure a été étendue le 1er avril à quatre nouvelles wilayas, la wilaya de Béjaïa, Aïn Defla, Mostaganem et Bordj Bou Arreridj, elle a pris effet le [105].

Le , le confinement partiel de 19 heures à 7 heures est étendu à toutes les wilayas d'Algérie, à l'exception de Blida qui reste soumise à un confinement total. Dans les wilayas d'Alger, Oran, Béjaïa, Sétif, Tizi Ouzou, Tipaza, Tlemcen, Aïn Defla et Médéa, les horaires du confinement partiel ont été élargis de 15 heures à 7 heures du matin. La mesure entre en vigueur du 5 avril au 19 avril[106].

Campagnes de prévention

Pour affronter la propagation du coronavirus, de nombreuses wilayas algériennes ont commencé une opération de désinfection des lieux publics[107], tous les moyens nécessaires ont été déployés, camions pulvérisateurs et pulvérisateurs manuels[108], de son coté la Direction générale de la Sûreté nationale a même eu recours aux camions relevant des Unités de maintien de l'ordre afin de désinfecter des rues et des routes dans les quartiers

Citerne d'eau javellisée devant une supérette à Chlef en Algérie.

populaires[109]. Des actions citoyennes louables ont également été déclenchées pour faire face à la pandémie, notamment la mise en place de plusieurs citernes d'eau javellisée ainsi que des opérations de désinfection dans les différentes villes et villages du pays[110].

Le 26 mars, l'Entreprise du port d'Alger a lancé une grande opération de désinfection de l’ensemble de ses infrastructures[111], en outre, son PDG a indiqué que l'ensemble des marchandises sont dorénavant désinfectées avant leur débarquement[112].

D'autre parts, des campagnes de sensibilisation contre le Coronavirus ont été organisées[113] ainsi que des affiches de sensibilisation distribuées et placardées dans les espaces publics[114] afin de sensibiliser les citoyens aux risques du COVID-19 et aux moyens d'y faire face.

Rapatriement des algériens

Le 17 mars, les autorités algériennes ont pris de nouvelles mesures pour contenir la propagation de l’épidémie, il s'agit de mettre à l’arrêt les avions et les bateaux depuis et vers l'Algérie[97], laissant des milliers de touristes et d'expatriés désireux de rentrer au pays, bloqués à l'étranger[115]. Le gouvernement décide donc de lancer des vols exceptionnels destinés à rapatrier les ressortissants algériens[116].

Depuis la Chine

Le 2 février, une opération de rapatriement pour les membres de la communauté nationale établis dans la province de Wuhan, a été organisée. Au total 31 passagers ont été rapatriés à bord d'un avion d'Air Algérie[116].

Depuis la France

Le 18 mars, Une opération de rapatriement des Algériens bloqués en France en raison du coronavirus a été lancée par Air Algérie, quatre vols ont été prévus à cet effet, dont deux en provenance de Paris, un de Marseille et un de Lyon[117].

Conséquences

Économiques

Les experts s'attendent a une décroissance de plus de 5 % sur l'année 2020 en Algérie[118]. Les recettes liées aux hydrocarbures jusqu'à fin , prévues à 6 milliards de dollars, ont connu une baisse de 1 milliard de dollars, atteignant ainsi 5 milliards de dollars, principalement en raison des répercussions de la pandémie du Coronavirus qui fait rage sur le marché mondial du pétrole[119]. Les revenus des hydrocarbures représentent 90 % des recettes de l'État algérien. À 30 dollars le baril, 80 % des gisements algériens deviennent non rentables[120]. Selon les dernières estimations de l'OPEP et l'Agence internationale de l'énergie, les revenus des pays exportateurs de Pétrole et de gaz naturel risquent de reculer de « 50 % à 85 % » si la crise économique mondiale dans le contexte de la propagation de la pandémie du coronavirus persiste[121]. Afin de pouvoir faire face, le gouvernement algérien décide de baisser de 30 % le budget de fonctionnement de l’État et de réduire de 14 à 7 milliards de dollars les charges d’exploitation et les dépenses d’investissement de la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach[122].

Pas de pénurie dans les commerces alimentaires, Supérette en Algérie le 31 mars 2020.

Sur le volet commercial et depuis le début de l'épidémie en Chine, les sociétés algériennes d'import-export et de distributions subissent des pertes énormes en raison de la dépendance envers les importations provenant de Chine estimées à 25 % du total des importations de l'Algérie soit 8 milliards de dollars[123]. Les secteurs les plus touchés sont la construction et les travaux publics[124]. À son tour, la Société algérienne des foires et exportations (Safex) a annoncé le report de l'ensemble des foires et manifestations programmées pour les mois de mars et avril 2020, il s'agit du Salon international de l’environnement et des énergies renouvelables, le Salon international de l'olive, huile d’olive et dérivés de l'olivier, le Salon international des technologies des ascenseurs et des escaliers mécaniques « Lift Expo », le Games and Comic con Maghreb, le Salon international du tourisme d'Alger[125] et le salon Batimatec destiné aux acteurs des véhicules industriels[126].

L' activité commerciale de l'entreprise nationale de commercialisation et de distribution de produit pétroliers, Naftal, a reculé de 50 % depuis la deuxième quinzaine de mars, essentiellement dû à la suspension du trafic aérien, où une baisse de 99 % de l'approvisionnement en kérosène a été enregistrée, en matière d’approvisionnement de la flotte maritime la baisse enregistrée varie entre 70 et 75 %[127].

Coté finances et fiscalités, la Direction générale des Impôts a annoncé le 17 mars 2020, que le dépôt des déclarations et le paiement des droits et taxes sont reportés, ajoutant que cette mesure est exceptionnelle et n’entraînera aucune pénalité de retard[128].

Sur le plan socio-économique, les prix des légumes et fruits ont connu depuis le une forte augmentation à la suite de la propagation rapide du coronavirus dans le pays[129], suivi d'une pénurie de semoule (blé dur) et de farine (blé tendre) enregistrée, à partir du 24 mars, dans les locaux commerciaux et les grandes surfaces d’alimentation à travers le territoire national en raison de la grande affluence des citoyens[130].

Médicales

Application des mesures de prévention contre le COVID-19 dans une pharmacie en Algérie (Distanciation sociale et port de masques)

Avec l'augmentation du nombre des cas confirmés de COVID-19, le sentiment d'angoisse collective et de panique s'est installé au milieu des citoyens, provoquant une hausse importante de la demande en masques, bavettes et gels hydro-alcooliques, causant ainsi une pénurie due à la rupture de stock de ces produits au niveau des officines[131]. Obligés par le manque en matière de moyens nécessaires de protection, plusieurs médecins libéraux et laboratoires d'analyses médicales ont décidé de suspendre leurs activités[132].

Le , le gouvernement a interdit aux fabricants locaux de masques de protection l'exportation de leurs production, au mépris d'une demande nationale éventuelle[133]. Le ministre délégué à l’industrie pharmaceutique a déclaré le 21 mars, lors de son passage à la télévision publique que l'Algérie dispose d'un stocks de 45 millions unités de masques de protection, dont une partie a été épuisée depuis le début de la pandémie en Algérie, le nombre atteindra les 50 millions d'unités avec l'importation de 15 millions d'unités et la production locale de 11 millions d'unités[134].

Face à cette situation, plusieurs entreprises publiques et privées ont doublé leurs capacités de production en produits de désinfection afin répondre à la demande des entreprises de santé, des pharmacies et des citoyens[135].

Le , le chef de service de psychiatrie adulte à l'hôpital Frantz Fanon de Blida, wilaya la plus touchée par la pandémie en Algérie, affirme que le personnel paramédical du service de réanimation de cet hôpital avait fait grève pendant sept heures pour protester contre le manque terrible des moyens de protection (masques de protection, gants médicaux, solutions hydroalcooliques et blouses jetables)[136]. Le , le Président ordonne de débloquer un montant de 100 millions de dollars pour accélérer l’importation de tous les produits pharmaceutiques, les tenues de protection et les tests en nombre suffisant aux médecins, infirmières et professionnels de la santé pour faire face à la propagation du coronavirus en Algérie[137].

Politiques

La séance plénière consacrée à l'élection du représentant du bureau du Conseil de la nation au Conseil constitutionnel prévue le et la séance consacrée aux questions orales destinées aux membres du gouvernement prévue pour le ont été reportées à des dates indéterminées[138].

D'autres événements politiques ont également été reportés à l'image du Sommet arabe prévu le à Alger[139].

Sports

Le 5 mars, la Confédération africaine de handball (CAHB) décide de reporter deux compétitions internationales à savoir la Supercoupe d'Afrique et le Championnat d'Afrique des clubs champions, prévues entre le 1er et 13 avril à la Salle Harcha-Hacène à Alger[90].

Le ministre des Sports, Sid Ali Khaldi, décide qu'à partir du , toutes les compétitions sportives nationales se dérouleront à huis clos jusqu’au , ainsi que le report des événements sportifs internationaux prévus en Algérie, excepté les qualifications aux compétitions internationales, continentales et régionales[140].

Le , le ministère de la Jeunesse et des Sports annonce la suspension de toutes les manifestations sportives (championnats et coupes), toutes disciplines confondues, et la fermeture de toutes les infrastructures sportives, de jeunesse et de loisirs, jusqu'au [141].

Le 28 mars, Le président de la Confédération africaine d'athlétisme a annoncé que les championnats d'Afrique d'athlétisme Initialement prévus du 24 au 28 juin 2020 à Alger, ont été décalés entre mai-juin 2021, en raison de la propagation du COVID-19[142].

Les Jeux méditerranéens de 2021, prévus entre le 25 juin et le 5 juillet à Oran, ont également été reportés à 2022, suite à la demande du Comité international des Jeux méditerranéens, l'information a été annoncée par le ministre de la Jeunesse et des Sports algérien le 31 mars 2020[143].

Tourisme

50 % des programmes touristiques vers la Tunisie, le Maroc et plusieurs pays européens et asiatiques ont été annulés par les agences de tourisme et de voyage, après la propagation du coronavirus dans le monde[144].

Sur les transports

Dans le transport aérien, la compagnie aérienne nationale Air Algérie avait annoncé, le 18 mars 2020, la suspension de tous les vols internationaux[145], suivi d'une suspension des vols intérieurs quatre jours plus tard[146], la quasi-totalité de la flotte aérienne de la compagnie est clouée au sol[147]. Selon l’Association des compagnies aériennes africaines (Afraa) dont Air Algérie est membre, 95 % de la flotte aérienne africaine est immobilisée en raison de la pandémie, à l'exception des vols d’avions-cargos [148], les réservations internationales de vols sont en chute libre en Afrique enregistrant une baisse d’environ 20 % en mars et avril 2020 tandis que les réservations domestiques ont baissé d’environ 15 % en mars et de 25 % en avril. Les compagnies aériennes africaines avaient perdu 4,4 milliards de dollars de revenus au 11 mars 2020, les pertes du secteur en Afrique seront colossales estime l'IATA[149]. Cependant, les compagnies aériennes dont l'État est actionnaire, auront plus de chances de survivre, à l'image d'Air Algérie, mais aussi d'Air France, Tunisair, Royal Air Maroc, Alitalia et bien d’autres, explique l'expert en aéronautique Nasser Skalli Housseini[150].

Réseau internet

Le confinement des Algériens face à l'épidémie de COVID-19 entraîne un encombrement des réseaux internet[151], certains experts estiment que si la consommation continue d'augmenter encore, il y a, à terme, un risque de surchauffe[152]. Le 26 mars, le PDG d'Algérie Télécom révèle que l'utilisation de la capacité en bande passante dédiée à Google a augmenté de 30 %, de Netflix (30 %) et de Facebook (23 %), et que le pic d'utilisation d'internet dans le pays était de 4 heures (à partir de 21h00) avant le confinement, désormais il est de 10 heures (à partir de 16h00)[153].

Depuis l'instauration des mesures de confinement en Italie, l'interconnexion entre l'Algérie et ce pays sur la partie Facebook s'est arrêtée car les serveurs italiens sont saturés. La connexion ne se faisait que depuis Marseille[154].

Système de santé algérien

D'après le « Global Health Security index » publié en 2019, notant les pays selon leur capacité à faire face aux crises sanitaires d’ampleur internationale, l'Algérie est considérée comme l'un des pays les « moins préparés » et arrive à la 173e place du classement général qui compte 194 pays[155].

La revue The Lancet avait quant à elle publié le 20 février 2020[156] une étude qualifiant l'Algérie parmi les trois pays africains les plus à risque de voir surgir des cas d'infections au COVID-19 en compagnie de l'Afrique du Sud et de l'Égypte, cependant les trois pays restent les moins vulnérables car leurs systèmes de santé sont les mieux préparés du continent[157].

Selon les déclarations du ministre de la Santé lors de son passage sur les ondes de la Radio algérienne chaîne III le 16 mars, l'Algérie disposait de plus de 400 lits de réanimation[158]. Trois jours plus tard le même responsable s'explique davantage concernant le nombre avancé en soulignant que la capacité théorique des services de réanimation répartis à travers le territoire national dans « des circonstances normales » est estimée à 400 lits, avec la possibilité d'augmenter ces capacités à 6 000 lits, en affirmant que l'Algérie dispose de 2 500 appareils de respiration artificielle, soit 2 699 lits de réanimation et 2 500 autres appareils anesthésiant et de respiration artificielle, en plus de 220 cliniques privées qui disposent chacune de 3 à 4 lits de réanimation, soit un total de 6 000 lits de réanimation[159].

Le ministre de la Santé dans son exposé lors du Conseil des ministres présidé par le chef de l'État le 22 mars 2020 a fait savoir que le secteur sanitaire en Algérie disposait au niveau national de 82 826 lits dont 2 500 lits consacrés à la prise en charge des malades au niveau de 64 services de maladies infectieuses, 247 services de la médecine interne, 79 services de pneumonie, 100 services de différentes spécialités et 24 services de réanimation qui disposent de 460 lits, en plus de 64 ambulances médicalisées et équipées d’appareils de respiration artificielle[137].

La gestion des cas suspects ou confirmés

Définition des cas

Toute personne présentant des signes cliniques d'infection respiratoire aiguë basse quelle que soit sa gravité accompagnée d'une fièvre, sans autres étiologies identifiées pouvant expliquer la symptomatologie et ayant voyagé ou séjourné dans une région à haut risque de contamination dans les 14 jours précédant la date de début des signes cliniques, est soumise à un test de dépistage de COVID-19.

Ainsi que toute personne présentant une Infection respiratoire aiguë quelle que soit sa gravité, dans les 14 jours suivant un contact étroit avec un cas confirmé de COVID-19, pendant que ce dernier était symptomatique ou être exposé ou avoir travaillé ou séjourné dans un service hospitalier dans lequel un cas d'infection a été confirmé[160].

Prise en charge

Les cas suspects ayant des co-morbidités ou des facteurs de risque de complications doivent être hospitalisés et isolés dans un établissement disposant d'un service ou d'une unité de réanimation, tandis que les cas sans facteurs de risque, sont hospitalisés et isolés au niveau d'un service de maladies infectieuses ou autres services dédiés[161].

Centres de dépistage

L'Algérie disposait d'un seul laboratoire de dépistage, l'Institut Pasteur d'Algérie, au début de l'épidémie pouvant effectuer jusqu'à 130 tests par jour[162].

Le 23 mars un nouveau laboratoire de dépistage du Covid-19 relevant de l'Institut Pasteur d'Oran est ouvert afin de réduire la pression exercée sur celui d'Alger, le nouveau centre rendra les résultats des analyses en 3 ou 4 heures[163]. Une troisième annexe de l'Institut Pasteur est entrée en service à Constantine le 25 mars[164], suivi d'une autre annexe à Ouargla le 29 mars[165].

Le 29 mars, l'Institut Pasteur d'Algérie, lance un appel aux laboratoires de biologie médicale à travers le territoire national, disposant de certains équipements et réactifs nécessaires au diagnostic du COVID-19, de participer aux opérations de dépistage, tout en assurant que ses équipes sont disposées à accompagner les laboratoires pour le démarrage de l'activité[166].

Le 30 mars, l'établissement hospitalier universitaire EHU d'Oran se dote de son propre laboratoire de diagnostic du nouveau COVID-19 pouvant effectuer 2 tests en l’espèce d’une heure[167], l'Algérie dispose actuellement de cinq centres de dépistage, dont la capacité de dépistage est de 400 tests par jour[168]. Selon les déclarations du directeur général de l'Institut Pasteur d'Alger le 25 mars, le centre a analysé 2 500 échantillons suspectés porteurs du coronavirus depuis l'apparition de l'épidémie en Algérie ; les travaux scientifiques menés par l'institut ont prouvé que le virus qui sévit en Algérie est de la même souche que celui qui touche la France, ce qui accréditerait l'idée que le virus a été importé depuis ce pays[169].

Le , lancement des analyses de dépistage du COVID19 au niveau de l’université de Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou[170]. Par ailleurs 6 universités algériennes se consacrent au dépistage. Celle de Tizi Ouzou en premier puis Béjaïa, Médé, Annaba, Tlemcen et l'Université de Bab Ezzouar d´Alger[171]

Protocoles thérapeutiques

L'Algérie a adopté depuis le 23 mars un nouveau protocole de traitement contre le COVID-19 à savoir la Chloroquine, un antipaludéen d'usage courant dans le traitement des maladies rhumatismales et qui a montré des résultats préliminaires plutôt encourageants en Chine et en France[172]. Selon le professeur Smail Mesbah membre du Comité scientifique, les tests seront réalisés sur les patients admis au niveau de l'hôpital de Blida, où sont concentrées les plus nombreuses personnes infectées par le SARS-CoV-2, et d'El Kettar, à Alger. L'Algérie dispose d'un stock suffisant : 110 000 unités de ce médicament sont déjà disponibles au niveau de la Pharmacie centrale des hôpitaux et 190 000 autres prévues à l'importation[173].

Le 30 mars, le comité scientifique autorise l'usage de la chloroquine pour les cas bénins confirmés de COVID-19[174].

Aides internationales

Le 27 mars, la Chine envoie en Algérie une équipe médicale composée de 21 personnes dont 13 médecins et 8 infirmiers[175] et une quantité de matériel sanitaire dont 500 000 masques chirurgicaux, 50 000 masques N95, 2 000 tenues de protection ainsi que des masques médicaux et respirateurs. Les équipements médicaux d’une valeur de 450 000 dollars ont été donnés par le géant du BTP China State Construction Corporation[176]. La Chine a également proposé de construire un hôpital en Algérie, d'après la presse locale[177].

Le 31 mars, le président de la République a annoncé que la Banque mondiale et le FMI ont proposé une aide financière sans intérêts de 130 millions de dollars afin d'aider l'Algérie pour faire face à la propagation du Coronavirus[178].

Polémiques

Polémique autour d’un vol en provenance de Chine

La compagnie nationale Air Algérie, après avoir suspendu tous ses vols depuis et vers la Chine à compter du à titre de mesure préventive contre la propagation du COVID-19[179], effectue un vol entre Pékin et Alger le 2 mars. La décision est qualifiée par un sénateur d'irresponsabilité des autorités compétentes, suscitant ainsi une vive polémique dans le pays[180].

Air Algérie a précisé ultérieurement qu'elle n'a pas repris ses vols avec la Chine et qu'il ne s'agissait en réalité que d'un vol exceptionnel destiné à rapatrier des ressortissants algériens bloqués en Chine[181].

Ressortissants algériens bloqués en Turquie

Le 17 mars, l'Algérie a décidé la fermeture totale de son espace aérien[97]. De ce fait un certain nombre d'Algériens se sont retrouvés bloqués dans différents aéroports, poussant les autorités à organiser des opérations de rapatriement via des vols spéciaux de la compagnie aérienne nationale Air Algérie. Cependant plus de 1 000 Algériens sont restés coincés plus d’une semaine [182]en Turquie à l'Aéroport d'Istanbul[183]. La diffusion de l'information sur les réseaux sociaux a provoqué une vive polémique en Algérie, en particulier après les accusations de laxisme d’un député islamiste contre le Ministère des Affaires étrangères[184].

Le ministère s'est expliqué dans un communiqué publié le 26 mars, indiquant que le problème qui retardait l'opération de rapatriement concernait la confirmation de l’identification des personnes bloquées[184]. Celles-ci seront enfin placées en confinement dans une résidence universitaire à Istanbul le jour même[185].

Controverse autour des aides chinoises

Le 27 mars, la Chine envoie en Algérie une équipe médicale et une quantité de matériel médical[175]. L'opacité qui a entouré la gestion de ces aides médicales chinoises a suscité une forte controverse en Algérie[186].

Le , un invité sur la chaîne de télévision publique France 24 accuse le pouvoir algérien de mauvaise gestion de la crise sanitaire liée au COVID-19 et d'avoir détourné les aides envoyées par la Chine au profit des militaires et membres du gouvernement au détriment de la population, en envoyant l'équipe médicale chinoise à l'Hôpital militaire d'Aïn Naadja, il affirme également que les aides ont été fournies par la société de construction publique China State Construction Engineering qui a réalisé d'importants projets en Algérie et non pas par l'État chinois[187].

Le lendemain, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, convoque l'ambassadeur de France à Alger pour lui exprimer les vives protestations de l'Algérie suite à ces propos qu'il qualifie de mensongers, haineux et diffamatoires. Le Ministère algérien des Affaires étrangères indique également dans un communiqué que des poursuites judiciaires seront engagées à l'encontre de ladite chaîne et de l'individu auteur des propos calomnieux à l'égard de l'Algérie[188].

Le , l'ambassade de Chine en Algérie a dénoncé énergiquement dans un communiqué, les propos diffamatoires diffusés par la chaîne française[189]. Le même jour, la France a réagi via la porte-parole du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, à la convocation de son représentant en Algérie, indiquant que l'ambassadeur a rappelé que l'ensemble des organes de presse jouissent d'une totale indépendance rédactionnelle en France, protégée par la loi[190].

Notes et références

  1. « L’épidémie de coronavirus à Blida : Rues de plus en plus vides, hôpitaux dépassés… », sur El Watan, (consulté le 26 mars 2020)
  2. « Coronavirus: 16 membres d'une même famille contaminés en Algérie », sur Le Figaro, (consulté le 26 mars 2020)
  3. « Épicentre de l’épidémie du Coronavirus, Blida se confine : «Le pire est à craindre…» », sur El Watan, (consulté le 28 mars 2020)
  4. https://www.algerie-eco.com/2020/04/07/coronavirus-1468-cas-confirmes-et-193-deces-recenses-en-algerie/
  5. « L’Algérie se mobilise face aux trois cas de Covid-19 », sur Le Monde,
  6. « Coronavirus : un nouveau cas enregistré, portant à 20 cas confirmés », sur Dia-algerie,
  7. « Coronavirus: deux nouveaux cas en Algérie », sur bbc.com,
  8. « Onglet:Test+Evolution », sur Ministère de la santé, (consulté le 2 avril 2020)
  9. « Coronavirus : Cinq nouveaux cas confirmés, 17 au total en Algérie », sur Algerie Eco, (consulté le 11 mars 2020)
  10. « Deux nouveaux cas de coronavirus en Algérie, 19 au total », sur TSA, (consulté le 7 mars 2020)
  11. « Coronavirus : un nouveau cas enregistré, 20 au total en Algérie », sur Algerie Eco, (consulté le 11 mars 2020)
  12. « Coronavirus : Deux nouveaux cas confirmés, 19 au total en Algérie », (consulté le 7 mars 2020)
  13. « Coronavirus : premier décès en Algérie, deux nouvelles wilayas touchées », sur TSA,
  14. « Urgent », sur Algérie 360, (consulté le 12 mars 2020)
  15. « Coronavirus : premiers décès en Algérie », sur TV5MONDE,
  16. « Coronavirus : Un nouveau cas confirmé en Algérie, le 1er cas à Alger », sur Algérie Eco,
  17. « Coronavirus en Algérie : 10 nouveaux cas confirmés et un décès (MAJ) - Algérie360.com », sur www.algerie360.com, (consulté le 14 mars 2020)
  18. « Coronavirus en Algérie : Bilan de 3 morts, 37 cas confirmés », sur Dzair Daily, (consulté le 14 mars 2020)
  19. « Coronavirus en Algérie : Le nombre de cas contaminés augmente », sur Observ'Algérie, (consulté le 15 mars 2020)
  20. « Coronavirus: Le nombre de cas confirmés passe à 45 », sur Algerie Eco, (consulté le 15 mars 2020)
  21. « Alerte : 48 cas de coronavirus et 4 décès en Algérie ! », sur DzVID, (consulté le 15 mars 2020)
  22. « Coronavirus en Algérie : Un cas confirmé à Adrar - Algérie360.com », sur www.algerie360.com,
  23. « Coronavirus: 6 nouveaux cas confirmés portant à 54 le nombre total en Algérie », sur APS, (consulté le 16 mars 2020)
  24. « Covid-19: six nouveaux cas confirmés, soixante au total », sur APS,
  25. « Coronavirus: Cinquième décès en Algérie », sur Algérie Eco,
  26. « Coronavirus : Premier cas confirmé à Bejaia », sur Algérie Eco,
  27. « Coronavirus en Algérie : un nouveau cas enregistré à Skikda », sur Algérie 360, (consulté le 17 mars 2020)
  28. « Coronavirus : L'Algérie enregistre un 6ème décès », sur Observ Algérie,
  29. « Coronavirus en Algérie : deux nouveaux cas confirmés à Oued Souf - Algérie360.com », sur www.algerie360.com, (consulté le 21 mars 2020)
  30. « Suivi quotidien du Coronavirus COVID-19 Jeudi 19 mars 2020 – Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière avec la contribution du Ministère de la Poste et des Télécommunications » (consulté le 19 mars 2020)
  31. « Coronavirus : L'Algérie enregistre un neuvième décès », sur Algérie 360,
  32. « Coronavirus: décès du Judoka algérien Othmane Tidjani », sur Algérie infos, (consulté le 20 mars 2020)
  33. « Coronavirus : décès du judoka algérien Othman Tijani - Beur FM », sur beurfm.net (consulté le 20 mars 2020)
  34. « Coronavirus: un neuvième décès enregistré en Algérie », sur APS (consulté le 20 mars 2020)
  35. « Coronavirus en Algérie : Un deuxième décès à El Oued - Algérie360.com », sur Algérie 360, (consulté le 21 mars 2020)
  36. « Coronavirus en Algérie : Premier cas de décès à Tizi-ouzou », sur Algérie 360,
  37. « Coronavirus en Algérie : 5 nouveaux cas confirmés à Oran », sur Algérie 360,
  38. « Coronavirus en Algérie : 1er cas confirmé à Relizane », sur Algérie 360,
  39. « Coronavirus: 139 cas confirmés, dont 15 décès en Algérie », sur APS,
  40. « Coronavirus : l’Algérie est entrée en Phase 3 », sur TSA,
  41. « Nouveau bilan en Algérie : 17 morts et 201 cas confirmés », sur TSA,
  42. « Covid-19, nouveau bilan en Algérie : 230 cas, aucun nouveau décès », sur TSA,
  43. « Trente-quatre (34) nouveaux cas confirmés, dont deux (02) décès en Algérie », sur APS, (consulté le 25 mars 2020)
  44. « Coronavirus en Algérie : 302 cas confirmés dont 21 morts », sur Algérie Eco,
  45. « Coronavirus: 367 cas confirmés et quatre nouveaux décès enregistrés en Algérie », sur Algérie Eco,
  46. « Coronavirus: 409 cas confirmés et un nouveau décès enregistré », sur Algérie Eco,
  47. « Coronavirus en Algérie : trois nouveaux décès et 45 cas supplémentaires », sur TSA,
  48. « Coronavirus en Algérie : 511 cas confirmés et 31 décès enregistrés », sur Algérie Eco,
  49. « Coronavirus : 584 cas confirmés et 35 décès enregistrés », sur Algérie Eco,
  50. « Covid19: 132 nouveaux cas confirmés et 9 nouveaux décès enregistrés en Algérie », sur APS,
  51. « Coronavirus : 847 cas confirmés et 14 nouveaux décès en Algérie », sur Algérie Eco,
  52. « Coronavirus : 986 cas confirmés, 83 décès enregistrés en Algérie », sur APS,
  53. « Covid19: le nombre de cas confirmés en Algérie atteint 1171, 105 décès », sur APS,
  54. « Coronavirus : Le bilan grimpe à 1251 cas confirmés et 130 décès », sur Algérie Eco,
  55. « Coronavirus : 69 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès en Algérie », sur APS,
  56. « Coronavirus en Algérie : Le nombre atteint 1 423 cas et 173 morts », sur Dzair Daily, (consulté le 6 avril 2020)
  57. « Coronavirus : 103 nouveaux cas confirmés et 21 nouveaux décès en Algérie », sur APS (consulté le 6 avril 2020)
  58. Chellouf Thouraya, « Coronavirus : 45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie », sur www.aps.dz (consulté le 7 avril 2020)
  59. « Communiqués », sur www.sante.gov.dz
  60. « CORONAVIRUS EN ALGÉRIE : TAUX DE MORTALITÉ ANORMALEMENT ÉLEVÉ », (consulté le 21 mars 2020)
  61. « Coronavirus en Algérie: le nombre porté à 230 cas et 17 morts », sur Dzair Daily, (consulté le 24 mars 2020)
  62. a b et c Henry de Boisseguin, « Coronavirus : suivez l’évolution de l’épidémie en Algérie », sur leparisien.fr, (consulté le 27 mars 2020)
  63. (ar) « Carte épidémiologique – وزارة الصحة و السكان و إصلاح المستشفيات بمساهمة وزارة البريد والمواصلات السلكية واللاسلكية » (consulté le 21 mars 2020)
  64. « Carte épidémiologique », (consulté le 24 mars 2020)
  65. « 139 cas de coronavirus en Algérie », (consulté le 21 mars 2020)
  66. « Coronavirus : Le bilan monte à 230 cas confirmés en Algérie, aucun nouveau décès », sur Algérie Eco, (consulté le 24 mars 2020)
  67. « Cas de décès/Cas de décès par tranche d'age », sur Sante.Gov.Dz, (consulté le 2 avril 2020)
  68. « Confinement dans certaines régions: l'IPA adopte de nouvelles méthodes pour le dépistage du coronavirus », sur APS, (consulté le 25 mars 2020)
  69. « Coronavirus en Algérie : 2.500 échantillons analysés par l’Institut Pasteur », (consulté le 25 mars 2020)
  70. « Les gens doivent se conformer au confinement en Algérie, Maroc et Tunisie », sur Observ Algérie, (consulté le 30 mars 2002)
  71. Idir Farès, « Coronavirus en Algérie : entre 20 000 et 30 000 cas d’ici le 15 avril ! », sur Dzvid, (consulté le 2 avril 2020)
  72. « Algeria », sur worldometers.info, (consulté le 25 mars 2020)
  73. « Switzerland », (consulté le 25 mars 2020)
  74. « Norway », sur worldometers.info, (consulté le 25 mars 2020)
  75. « Netherlands », sur worldometers.info, (consulté le 25 mars 2020)
  76. Jean-Guillaume Bayard, « Coronavirus : les femmes sont moins sensibles », (consulté le 26 mars 2020)
  77. « Coronavirus en Algérie : le bilan détaillé », sur DzVID, (consulté le 26 mars 2020)
  78. « Nombre de personnes infectées par le coronavirus COVID-19 en France au 2 mars 2020, selon le sexe », sur Statista.com, (consulté le 26 mars 2020)
  79. « Coronavirus : 986 cas confirmés, 83 décès enregistrés en Algérie », sur APS, (consulté le 2 avril 2020)
  80. « COMMUNIQUE DE PRESSE », sur Sante.gov.dz, (consulté le 27 mars 2020)
  81. « RÉPARTITION DES CAS DU CORONAVIRUS COVID-19 EN ALGERIE AU 23 MARS 2020 . », (consulté le 28 mars 2020)
  82. « Situation du Coronavirus COVID-19 en Algérie », (consulté le 19 mars 2020)
  83. « Situation du Coronavirus COVID-19 en Algérie », (consulté le 19 mars 2020)
  84. « Coronavirus: interdiction des rassemblements en Algérie », sur RFI,
  85. « Coronavirus: le Président Tebboune ordonne la fermeture des écoles, universités et établissements de la formation professionnelle », sur APS,
  86. « Coronavirus : Un deuxième décès enregistré en Algérie », sur Algerie Eco,
  87. « Suspension de la prière du vendredi et fermeture des mosquées », sur APS,
  88. « Coronavirus en Algérie: Les nouvelles décisions de Tebboune », sur Dzvid, (consulté le 19 mars 2020)
  89. « Coronavirus en Algérie : prolongement des vacances scolaires », sur Dzvid, (consulté le 1er avril 2020)
  90. a et b Yacine Babouche, « Coronavirus en Algérie : chronologie des mesures prises pour endiguer l’épidémie », sur TSA-Algérie, (consulté le 31 mars 2020)
  91. « Coronavirus: Air Algérie suspend temporairement ses vols à destination de Milan », sur APS,
  92. « Coronavirus : l'Algérie et le Maroc conviennent de suspendre temporairement les vols », sur APS,
  93. « Coronavirus : Air Algérie suspend ses vols vers la France et l’Espagne », sur Algerie Eco, (consulté le 13 mars 2020)
  94. « Coronavirus : l'Algérie suspend ses liaisons aériennes et maritimes avec la France », sur Le Parisien,
  95. MKJ, « Coronavirus : L’Algérie suspend ses vols avec la Tunisie », sur Webo, (consulté le 31 mars 2020)
  96. « Coronavirus : L'Algérie et la Tunisie ferment leurs frontières/ », sur Dzair Daily,
  97. a b et c « Tebboune annonce 12 nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus », sur TSA, (consulté le 18 mars 2020)
  98. « Coronavirus en Algérie : lancement d’une opération de rapatriement de 2278 algériens », sur Algérie 360, (consulté le 28 mars 2020)
  99. « Coronavirus : Les algériens rapatriés seront isolés dans des hôtels du groupe HTT », sur Algérie Eco, (consulté le 28 mars 2020)
  100. « Les Algériens rapatriés placés en quarantaine à Oran », sur Observ Algérie, (consulté le 28 mars 2020)
  101. « COVID-19 : Plus de 7500 citoyens algériens rapatriés au pays », sur Reflexiondz.net, (consulté le 28 mars 2020)
  102. « Coronavirus: création d'une commission de suivi de l'évolution de l'épidémie », sur APS, (consulté le 22 mars 2020)
  103. « Communiqué de la réunion du Haut conseil de sécurité sur le Coronavirus », sur APS, (consulté le 24 mars 2020)
  104. « Coronavirus en Algérie : confinement partiel de 9 autres wilayas à partir de demain », sur DzVID, (consulté le 27 mars 2020)
  105. « Covid-19 : les mesures de protection de la population prorogées », sur Algérie Eco, (consulté le 1er avril 2020)
  106. « Le confinement élargi à tout le pays et durci dans neuf wilayas », sur TSA,
  107. « Coronavirus : campagne de désinfection à Béjaïa », sur DZVID, (consulté le 31 mars 2020)
  108. « Lancement d’une vaste campagne de désinfection d’espaces publics », sur Liberté, (consulté le 31 mars 2020)
  109. « DGSN: 400 sorties effectuées afin de désinfecter les espaces publics », sur APS, (consulté le 31 mars 2020)
  110. « Coronavirus à Béjaïa : Les citoyens se prennent en charge », sur El Watan, (consulté le 31 mars 2020)
  111. « Entreprise Portuaire d’Alger. Opération de désinfection grandeur nature », sur Port d'Alger, (consulté le 31 mars 2020)
  112. « Covid19: l'EPAL lance une opération de désinfection des navires de marchandise », sur APS, (consulté le 31 mars 2020)
  113. « Alger-centre : Campagne de sensibilisation », sur El Watan, (consulté le 31 mars 2020)
  114. « Hausse des prix du gel hydroalcoolique et des bavettes : Le Snapo disculpe les pharmaciens d’officines », sur Algérie Eco, (consulté le 31 mars 2020)
  115. « Des milliers d’Algériens encore bloqués à l’étranger », sur L'est républicain, (consulté le 3 avril 2020)
  116. a et b « Air Algérie: rapatriement des Algériens depuis le début de la propagation du coronavirus », sur APS, (consulté le 3 avril 2020)
  117. Redouane, « Coronavirus: Air Algérie rapatrie les algériens bloqués en France. », sur Dezair Daily, (consulté le 3 avril 2020)
  118. « Corona Virus : conséquences économiques », (consulté le 26 mars 2020)
  119. « Hydrocarbures: 5 mds usd de recettes pour l'Algérie jusqu'à fin février », sur APS, (consulté le 19 mars 2020)
  120. « En pleine surproduction, le pétrole poursuit sa descente aux enfers », (consulté le 21 mars 2020)
  121. « Les revenus de l’Algérie pourraient chuter de 50% à 85% en 2020 si la crise persiste, préviennent l’OPEP et l’AIE », (consulté le 22 mars 2020)
  122. « Dégringolade.En Algérie, la pandémie de Covid-19 fait déjà souffrir l’économie », (consulté le 27 mars 2020)
  123. « Coronavirus en Algérie: Les importateurs tirent la sonnette d'alarme », sur Dzair Daily, (consulté le 19 mars 2020)
  124. « Algérie: Le Coronavirus menace 30 000.00 importateurs Algérien », sur Dzair Daily, (consulté le 19 mars 2020)
  125. « Coronavirus en Algérie : Safex reporte toutes les manifestations prévues en mars et avril », (consulté le 22 mars 2020)
  126. « LE 3È SALON DE LA SÉCURITÉ ET DE LA PRÉVENTION ROUTIÈRE REPORTÉ », (consulté le 22 mars 2020)
  127. « COVID-19 : recul de l’activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars », sur Aps.dz, (consulté le 3 avril 2020)
  128. « Algérie: Report du paiement des impôts, taxes et vignettes automobile », (consulté le 21 mars 2020)
  129. « Coronavirus en Algérie : La flambée des prix de produits alimentaire », sur Algérie 360, (consulté le 18 mars 2020)
  130. « Coronavirus : Pénurie de semoule et de farine en dépit des stocks disponibles », (consulté le 24 mars 2020)
  131. « Coronavirus en Algérie: Pénurie de masques dans les pharmacies », sur Dzair Daily, (consulté le 16 mars 2020)
  132. Azzedine Derradj, « Coronavirus en Algérie : Des médecins libéraux suspendent leurs activités », sur Observalgérie, (consulté le 31 mars 2020)
  133. « Coronavirus : L’Algérie interdit l’exportation des masques de protection », (consulté le 21 mars 2020)
  134. « Coronavirus en Algérie : « 50 millions de masques seront disponible sous peu » », (consulté le 21 mars 2020)
  135. « Coronavirus: des entreprises doublent leur production en produits de désinfection », (consulté le 22 mars 2020)
  136. « Coronavirus en Algérie : grand malaise à l’hôpital de Blida », (consulté le 22 mars 2020)
  137. a et b « Coronavirus : 100 millions USD pour accélérer l’importation de produits pharmaceutiques », (consulté le 22 mars 2020)
  138. « Coronavirus en Algérie : Le bureau du Conseil de la nation suspend son activité », sur Algérie 360, (consulté le 18 mars 2020)
  139. « La date définitive du Sommet arabe à Alger sera fixée avant fin juin », sur Algerie360.com, (consulté le 28 mars 2020)
  140. « Coronavirus en Algérie : chronologie des mesures prises pour endiguer l’épidémie », sur TSA, (consulté le 18 mars 2020)
  141. « Football / Coronavirus : "C’est illogique de parler de saison blanche" », sur APS, (consulté le 18 mars 2020)
  142. « Covid-19: les championnats d’Afrique d’athlétisme décalés entre mai et juin 2021 », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 28 mars 2020)
  143. « Coronavirus en Algérie : Report des Jeux Méditerranéens prévus à Oran », sur Algérie 360, (consulté le 31 mars 2020)
  144. « Coronavirus en Algérie : Un désastre pour les agences de voyages », (consulté le 24 mars 2020)
  145. « Coronavirus: Air Algérie suspend tous ses vols de et vers l'international jusqu'à nouvel ordre », sur Aps.dz, (consulté le 28 mars 2020)
  146. « Air Algérie : Les vols nationaux suspendus à partir du 22 mars », (consulté le 22 mars 2020)
  147. « Air Algérie : Toute la flotte clouée au sol (photos) », sur Algérie-Eco, (consulté le 28 mars 2020)
  148. « Le coronavirus cloue au sol 95 % des compagnies aériennes africaines », sur Le Monde, (consulté le 28 mars 2020)
  149. « Covid-19 : Les compagnies aériennes africaines ont perdu 4,4 Mds $ », sur Algérie Eco, (consulté le 28 mars 2020)
  150. « Coronavirus : quel impact sur les compagnies aériennes », sur challenge.ma, (consulté le 28 mars 2020)
  151. « Trafic internet : Le coronavirus met les opérateurs sous pression », sur El Watan, (consulté le 26 mars 2020)
  152. « Coronavirus : vers une saturation des réseaux internet ? », sur Rtl.fr, (consulté le 26 mars 2020)
  153. « Coronavirus : hausse du trafic Internet en Algérie », sur TSA, (consulté le 26 mars 2020)
  154. « Internet : le câble sous-marin international SMWE4 coupé le 2 avril, sans incidence sur l'Algérie », sur APS, (consulté le 26 mars 2020)
  155. (en) « Here are the 24 countries that are least ready for a pandemic », sur businessinsider.nl, (consulté le 22 mars 2020)
  156. (en) « Preparedness and vulnerability of African countries against importations of COVID-19: a modelling study », sur thelancet.com, (consulté le 27 mars 2020)
  157. « Coronavirus: Égypte, Algérie et Afrique du Sud probables portes d'entrée en Afrique », sur Doctissimo.fr, (consulté le 27 mars 2020)
  158. « L'Algérie peut elle faire face au coronavirus avec son système de santé ? », sur Dzair Daily, (consulté le 22 mars 2020)
  159. « Des hôpitaux de réanimation et des appareils de respiration artificielle en cours d'acquisition », sur APS, (consulté le 22 mars 2020)
  160. « La gestion du cas suspect ou confirmé COVID-19 et des sujets contacts », sur Sante.gov.dz, (consulté le 28 mars 2020), Page 2
  161. « La gestion du cas suspect ou confirmé COVID-19 et des sujets contacts », sur covid19.sante.gov.dz, (consulté le 28 mars 2020), Page 03
  162. « Coronavirus : l’Algérie réfléchit au confinement », sur Le Parisien, (consulté le 23 mars 2020)
  163. « Coronavirus en Algérie : le centre de dépistage d’Oran est opérationnel », sur Algérie 360, (consulté le 23 mars 2020)
  164. « VIDÉO. Tests de coronavirus : l’annexe de Constantine de l’Institut Pasteur entre en service », sur TSA, (consulté le 26 mars 2020)
  165. « Coronavirus : L’annexe régionale de l’institut Pasteur à Ouargla opérationnelle », sur Algérie Eco, (consulté le 29 mars 2020)
  166. « Avis aux laboratoires », sur pasteur.dz, (consulté le 29 mars 2020)
  167. Ouramdane Mehenni, « EHU d’Oran: Ouverture d’un laboratoire pour le dépistage du coronavirus », sur Algérie-Eco, (consulté le 31 mars 2020)
  168. « Coronavirus en Algérie : Voici la capacité de tests par jour de l’Institut Pasteur », sur Algérie 360, (consulté le 31 mars 2020)
  169. « Coronavirus en Algérie : 2.500 échantillons analysés par l’Institut Pasteur », sur Algérie Eco, (consulté le 25 mars 2020)
  170. « Coronavirus en Algérie : Lancement du laboratoire de dépistage de Tizi Ouzou », sur Algérie 360, (consulté le 2 avril 2020)
  171. https://www.algerie-eco.com/2020/04/06/covid-19-six-universites-se-consacrent-au-depistage/
  172. « Covid-19: La chloroquine entre espoir et scepticisme », sur libe.ma, (consulté le 24 mars 2020)
  173. « Corovavirus :Le professeur Smail Mesbah annonce le début d'utilisation de la Chloroquine pour traiter les malades les plus infectés », sur radioalgerie.dz, (consulté le 24 mars 2020)
  174. Younès Djama, « Coronavirus en Algérie : le traitement à la chloroquine élargi aux « cas bénins » prouvés », sur Tsa-Algérie, (consulté le 30 mars 2020)
  175. a et b « POLITIQUECoronavirus : L’équipe médicale chinoise atterrit à Alger avec des aides médicales », sur Inter Lignes, (consulté le 27 mars 2020)
  176. « Coronavirus : le détail de l’aide de la Chine à l’Algérie », sur TSA, (consulté le 28 mars 2020)
  177. « Soutien.La Chine à la rescousse d’une Algérie reconnaissante », sur Courrier International, Courrier international,
  178. « Coronavirus: Une aide de 130 millions USD proposée à l’Algérie par la BM et le FMI », sur APS, (consulté le 1er avril 2020)
  179. « Coronavirus: Air Algérie suspend ses vols à destination de la Chine », sur APS, (consulté le 30 mars 2020)
  180. Kamal Louadj, « Coronavirus: polémique en Algérie autour d’un vol en provenance de Chine », (consulté le 30 mars 2020)
  181. « Algérie : Un vol en provenance de Chine suscite la polémique », sur Alnas.fr, (consulté le 30 mars 2020)
  182. « Les Algériens bloqués à l’aéroport d’Istanbul pris en charge par l’Etat turc », sur Inter Lignes, (consulté le 30 mars 2020)
  183. « Situation de nos ressortissants à l’aéroport d’Istanbul : Plus de 1000 Algériens toujours bloqués », sur El Watan, (consulté le 30 mars 2020)
  184. a et b « Pourquoi Alger tarde-t-il à rapatrier ses ressortissant bloqués à Istanbul? », sur Sputnik, (consulté le 30 mars 2020)
  185. « Les Algériens bloqués en Turquie placés en confinement dans une résidence universitaire », sur Algérie Eco, (consulté le 30 mars 2020)
  186. « Excepté deux réunions de travail à l'[[hôpital militaire d'Ain Naadja]], les médecins algériens n’ont toujours pas vu la délégation chinoise et son matériel sanitaire », sur Algérie7, (consulté le 2 avril 2020)
  187. « L'Algérie va attaquer France 24 en justice pour des «propos haineux» et convoque l'ambassadeur de France », sur Sputnik, (consulté le 2 avril 2020)
  188. « Propos mensongers à l'égard de l'Algérie: l'ambassadeur de France en Algérie convoqué », sur APS, (consulté le 2 avril 2020)
  189. Kamal Louadj, « La Chine «profondément choquée» par les propos «haineux et diffamatoires» tenus sur France 24 », sur Sputnik, (consulté le 2 avril 2020)
  190. « Algérie: La France réagit à la convocation de son Ambassadeur », sur Dzairdaily, (consulté le 1er avril 2020)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes