Pandémie de Covid-19 au Burkina Faso

Pandémie de Covid-19 au Burkina Faso
Maladie
Agent infectieux
Localisation
Coordonnées
12° 16′ 00″ N, 2° 04′ 00″ O
Date d'arrivée
Depuis le (25 jours)
Bilan
Cas confirmés
222 au
Morts
12

La pandémie de Covid-19 se propage au Burkina Faso à partir du .

Les premiers cas de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) au Burkina Faso[1] ont été confirmés le , faisant du Burkina Faso le sixième pays atteint en Afrique subsaharienne après le Cameroun, le Nigeria, Sénégal, l'Afrique du Sud et le Togo [2] et quatrième en Afrique de l'Ouest[3]. Après l'apparition de la maladie pour la première fois en Chine en fin d'année 2019, elle s'est très vite propagé à travers le monde, en semant la panique au sein des populations. Au vu des débuts de l'évolution rapide du virus à travers le monde, les autorités burkinabés ont vite activé leur dispositif de gestion des épidémies de ce type, qui avait été mis en place lors de l'épidémie de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest au cours des années 2013-2014. Entre rumeurs et démentis depuis l'apparition du COVID-19, le Burkina finalement a enregistré deux premiers cas confirmés le . Quatre jours plus tard, le , le troisième cas est aussi confirmé. Ce troisième cas est une personne qui avait eu un contact direct avec les deux premiers.

Évolution de la pandémie au Burkina Faso

Le , le deux premiers cas confirmés de coronavirus au Burkina Faso ont été annoncés par Madame Claudine Lougué, ministre de la Santé du Burkina, au cours d'une conférence de presse[1]. Il s'agit d'un couple ayant effectué un séjour en France, précisément dans la ville de Mulhouse, et rentré au Burkina depuis le , a indiqué la ministre de la Santé. Les deux cas ont été internés en isolation avec un état stable, dans le Centre Hospitalier Universitaire de Tengandogo qui abrite les infrastructures adaptées pour la prise en charges des cas de COVID-19.

Le , le troisième cas confirmé a été annoncé par la ministre de la Santé, pendant que celle-ci était en pleine sensibilisation hors de la capitale. Il s'agit d'une des nombreuses personnes identifiées ayant eu un contact direct avec les deux premiers cas. La ministre a précisé que l’intéressé était déjà en observation dans la structure de prise en charge et sa situation était stable[4].

Un ressortissant japonais en provenance du Burkina Faso a été détecté le comme premier cas confirmé de la maladie en Éthiopie[5].

Le , 7 cas confirmés dont 4 directement liés au couple de premiers cas et un à Houndé, ville située à l'Ouest du Burkina. Ce dernier cas est le premier localisé hors de la vile de Ouagadougou. Il s'agirait d'un expatrié anglais travaillant sur une mine d'or dans la localité, qui serait rentré au Burkina de congé le , en provenance de Liverpool et passant par Vancouver et Paris. La ministre de la Santé a annoncé que ce cas a été mis en isolation à Houndé, ainsi que 14 personnes ayant eu un contact direct avec lui[6].

Le , 8 nouveaux cas ont été confirmés selon un communiqué du ministère de la Santé, amenant le nombre total de cas à 15[7].

Le , un ressortissant burkinabé a été déclaré premier cas confirmé de corona virus au Bénin. L'annonce faite par le ministre de la Santé du Bénin a indiqué que l’intéressé est arrivé au Bénin par voie aérienne le après être parti du Burkina le pour un séjour de 11 jours en Belgique puis être retourné au Burkina le pour 8 jours[8].

À la date du , 5 nouveaux cas ont été confirmés, a indiqué la ministre de la Santé sur la Radio Télévision Burkina, portant ainsi le nombre total de cas à 20. À la même occasion la ministre de la Santé a annoncé q'un vol d'Ethiopian Airlines en provenance de la Chine serait arrivé avec à son bord 59 passengers dont un chinois porteur du virus et de nombreux autres cas potentiels[9].

Le premier décès lié au COVID-19 au Burkina est enregistré dans la nuit du 17 au selon une annonce de la coordination nationale de réponse à l'épidémie; il s'agit d'une patiente de 62 ans qui par ailleurs souffrait d'un diabète. Cette dernière était jusque-là députée et deuxième Vice-président de l'Assemblée Nationale du pays. À la même occasion, 7 nouveaux cas ont été annoncés, dont un localisés à Bobo-Dioulasso, deuxième plus grande ville du Burkina[10].

À la date du , 6 nouveaux cas ont été enregistrés portant le total à 33. Trois foyers distincts du covid-19 sont identifés selon la Cordination nationale de réponse à l'épidémie, il s'agit du foyer des 2 premiers cas idéntifiés dans le pays, localisé à Ouagadougou, du foyer du premier cas à Houndé le foyer diplomatique à Bobo-Dioulasso[11].

Le , 7 nouveaux cas ont été enregistrés. Les premières guérissons au nombre de 4 ont également été enregistrés[12].

Parmi les cas de covid-19 au Burkina, on note le Ministre en charge de l'Éducation nation, le Professeur Stanislas Ouaro. Ce dernier a annoncé la confirmation de sa maladie à travers un message relayé par les médias locaux[13]. Stanislas Ouaro devient la deuxième personnalité politique officiellement connuee atteinte du covid-19 après le cas de la député Rose Marie Compaoré/Konditamdé malheureusement décédée[14].

Un deuxième membre du Gouvernement est déclaré atteint du covid-19, il s'agit Ministre d'État, Ministre en charge de l'Administration territoriale[15].

À la date du 20 mars, au total quatre ministres du gouvernement sont déclarés atteints du covid-19, il s'agit du ministre en charge de l'Éducation nationale, Stanislas Ouaro, du ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo , du ministre des mines, Oumarou Idani  et du ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry. La contamination du ministres des mines aurait un lien avec son séjour au Canada accompagnée d'une délégation de personnes, dans le cadre du Salon des mines de Toronto au Canada où on peut lire sur le site officiel qu'un autre participant avait été testé positif au covid-19 depuis le 11 mars, après retour chez lui[16],[17].

Un nouveau cas de guérison est enregistré le 20 mars vient s'ajouter aux 4 enregistrés le 19 mars, mais le nombre total de cas dans le pays passe de 40 à 64 après confirmation de 24 nouveaux. On noté également 2 décès portant le nombre de décès à 3. Deux nouvelles villes enregistrent leur premiers cas, il s'agit de Boromo avec deux cas et Dédougou un cas. Ouagadougou enregistre 19 nouveaux cas et Bobo-Dioulasso deux cas[18].

À la date du 21 mars, 11 nouveaux cas sont enregistrés dont 9 à Ougadougou, 1 à Bobo-Dioulasso et 1 à Dédougou. Un decès aussi enregistré, portant le nombre total de decès à 4[19].

24 nouveaux cas sont confirmés en date du 22 mars, portant le total à 99 cas dans le pays[20].

Le 22 mars, l'Ambasseur de États-Unis au Burkina, Andrew Young, a annoncé qu'il a été testé positif au covid-19[21].

Un cinquième membre du Gouvernement, le Ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, est déclaré positif au covid-19, à travers un communiqué le 23 mars[22].

Le 23 mars, le nombre de cas confirmés monte à 114, avec 15 nouveau cas dont 8 à Ougadougou, 4 à Boromo, 2 à Bobo-Dioulasso et 1 à Houndé[23].

Au 24 mars, 32 nouveaux cas sont confirmés, dont 31 à Ougadougou et 1 à Houndé. On note également 2 nouvelles guérisons et 3 decès à Ouagadougou[24].

Le 25 mars 6 nouveaux cas sont enregistré portant le total à 152. On note une nouvelle ville touchée, il s'agit de Zorgho[25],[26].

28 nouveaux cas sont confirmés le 26 mars, portant le toal à 180 dans le pays. Deux nouvelles ville Sindou et Koungoussi enregistrent trois et deux cas respectivement. Les autres cas se repartissent entre Ougadougou et Bobo-Dioulasso, 20 et 3 respectivement. Deux nouvelles guérisons et malheureusement 2 decès sont aussi enregistrés[27].

À la date du 27 mars 27 nouveaux cas sont enregistrés portant le total à 207; les cas se repartissent entre Ouagadougou avec 22, Bobo-Dioulasso avec 3, Boromo avec 1 et Banfora 1. 9 nouvelles guérisons sont aussi engergistrées portant le total à 21. On note malheureusement 2 decès, dont 1 à Ouagadougou et 1 à Bobo-Dioulasso[28].

Au 28 mars, le nombre total de cas est monté à 222 dû à la confirmation de 15 nouveaux cas dont 12 à Ouagadougou, 2 à Bobo-Dioulasso et 1 à Boromo. On enregistre aussi 2 guérisons et malaheureusement 1 decès à Ouagadougou[29].

Statistiques

Cas confirmés cumulés et nouveaux cas confirmés par jour

Graphique synthétique de l'évolution des cas



Évolution des cas dans les localités

Localisation des cas

Province (Chef-lieu) Cas confirmés Guéris Morts Date du 1er cas
Kadiogo (Ouagadougou) 181 23 11
Tuy (Houndé) 2 0 0
Houet (Bobo-Dioulasso) 18 0 1
Balés (Boromo) 8 0 0 20 mars 2020
Mouhoun (Dédougou) 3 0 0 20 mars 2020
Comoé (Banfora) 2 0 0 22 mars 2020
Zoundwéogo (Manga) 1 0 0 23 mars 2020
Ganzourgou (Zorgho) 2 0 0 25 mars 2020
Léraba (Sindou) 3 0 0 26 mars 2020
Bam (Kongoussi) 2 0 0 26 mars 2020
Total 222 23 12
Dernière mise à jour le

Évolution des cas cumulés par Province touchée


Mesures prises pour contrer le virus

Le , au cours d'une conférence presse, les autorités burkinabés ont annoncé l'élaboration d'un plan de préparation et de riposte. Ce plan de riposte budgétisé à plus de neuf milliards couvre plusieurs aspects de la lutte contre la COVID-19, dont les interventions rapides, la surveillance épidémiologique, les diagnostics et la communication[30].
Lors du premier conseil des Ministres tenu après l'annonce des premiers cas de COVID-19, en adoptant le plan national de riposte contre la COVID-19, le gouvernement a pris la décision d’interdire tous les événements d'envergure nationale et international sur le territoire jusqu'au [31].

Tous les établissements d’enseignement sont fermés du 16 au [6].

Les séances plénières de l'Assemblée nationale sont suspendues du au [32],[33].

À la date du , la Conférence Episcopale Burkina-Niger annonce la suspension des messes publiques[34].

Le , la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) a décidé de la suspension de tous les cultes et prières de masse du au [35].

La communauté musulmanes à travers la Fédération des Associations Islamiques du Burkina à annoncé le la suspension de toutes les prières dans les mosquées et toutes les cérémonies et événement cultuels musulmans mobilisant plus de 50 personnes, à compter du après la grande prière de vendredi jusqu'au à 00heure[36].

La mairie de la Commune de Ougadougou a annoncé à travers un communiqué un certaines mesures concernant les célébration des mariages, incluant la limitation des participants à un maximun de 40 personnes[37].

Une application fonctionnant sur téléphone android pour l'autodiagnostic et la prévention de l'expansion de la maladie a été développée par un ingénieur burkinabè, Adama Sy Traoré[38].

Le président du Faso lors d'une adresse à la nation sur la télévision nationale, a déclaré un couvre-feu de 19h00 à 5h00, sur toute l'étendue du territoire, à compter du 21 mars, ainsi que des mesures de restrictions de la fréquentation des lieux publiques tels que les marchés, les restaurants, les débits de boisson, les salles de cinémas, de jeux et de spectacles, qui devront être prises par les autorités comptétentes. Et aussi la fermeture des frontières aériennes, terrestres et ferroviaires, excepté pour le transport du fret et les vols militaires[39],[40].

Le 24 mars 2020, une décision de la Mairie de Ouagadougou a décidé de la fermetures des grands marchés et yaars sur l'étendue de la ville de Ouagadougou, pour compter du 26 mars 2020[41].

Le 25 mars 2020, le Gouvernement a, à travers l'Agence Nationale de Régulation Pharmaceutique, décidé de la mise en quarantaine de tout stock de chloroquine dans les dépôts pharmaceutiques et tout nouveau à importer durant la periode de la mesure[42].

Le 26 mars 2020, le Gouvernement à decidé la mise en quarantaine de toutes les villes ayant enregistré au moins un cas du covid-19. Cette mesure inclus qu'aucune personne ne sorte ni ne rentre dans les villes correspondantes, exception faite pour le transport des bien de permière nécessité. La reouvertures des établissements d'enseignements a été reportée au 14 avril 2020[43].

Le 26 mars 2020, des actions scientifiques de riposte contre le covid-19 sont lancées par le Ministère en charge de la recherche en collaboration avec le Ministère de la Santé. Il s'agit, de mesures incluant le lancemant de deux essais cliniques contre le covid-19; le premier est dénommé CHLORAZ, il une étude de l'efficacité de l'association Chloroquine-Azythromycine contre dans le traitement du covid-19. Le deuxième essai clinique concerne un phytomédicament antiretroviral, l'Apivirine, initialement développé contre le VIH par la société pharmaceutique béninoise API-BENIN INTERNATIONAL. Le Gouvernement annonce le relancement de la production de paracétamol et également celle de la chloroquine dans l'Unité pharmaceutique (U-PHARMA) au sein de l'Institut de Recherche en Sciences de la Santé (IRSS), Ouagadougou[44].

Solidarité autour de la gestion du covid-19

De nombreuses actions de solidarité ont été manifestées par les acteurs de la vie économique, de la vie politiques, de citoyens lamda et des acteurs de l'étranger, à l'endroit des autorités en charge de la lutte contre le covid-19 au Burkina.

Le 23 mars 2020, l'Opérateur économique Mahamoudou Bonkoungou à mis à disposition de la Coordination, la Clinique les Genêts pour pallier le manque de centre de prise en charge des cas de covid-19[45].

Impact

Il n'y a pas encore de décès lié au COVID-19 enregistré, mais dans la perspective de pouvoir permettre une bonne implémentation du dispositif de riposte, les autorités burkinabés ont pris plusieurs mesures qui ne sont pas sans impacts sur les mouvements et libertés des populations ainsi que sur les activités économiques, culturelles, et bien d'autres.

La décision gouvernemental interdisant tous les événements d'envergure a conduit au report de la Semaine nationale de la Culture  initialement prévue pour fin mars-début . Cette décision interdit tout regroupement de plus de cinq cents personnes et l'ouverture des boîtes de nuits. La mesure aussi affecte plusieurs autres manifestations culturelles privés qui étaient prévues se tenir dans les jours et mois à venir. Les deux concerts du célèbre artiste musicien Tiken Jah Fakoly, prévus du 13 au à Bobo-Dioulasso et Ouagadougou ont été immédiatement touchés affectés aussi. Les mesures de suspension de certaines manifestations prises par le gouvernement ont frappé aussi les activités des mouvements syndicaux.

Une visite de 72 du Secrétaire de l'ONU, António Guterres, prévue du 14 au 16 mars au Burkina Faso est reportée à une date ultérieure due à l'évolution de la pandémie du COVID-19[46].

La Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) a annoncé des mesures d'accompagnement pour minimiser les effets des mesures de riposte sur le système financière et le financement de l'économie dans les pays de l'espace Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA)[47].

Le 26 mars 2020, le Gouvernement tient son premier conseil des ministres en ligne (e-Conseil)[48].

Rumeurs et polémiques

Avant la confirmation des premiers de la maladie à coronavirus 2019, plusieurs rumeurs et démenti ont eu lieu au Burkina sur la présence d’éventuels cas suspects dans le pays. La première rumeur majeure a concerné un ressortissant chinois récemment entré dans le pays en provenance directe de la Chine, épicentre de la maladie. Ce ressortissant chinois fut mis en observation au CHU de Tengandogo, pour plainte de toux et autres signes du COVID-19, le sur recommandation de l'ambassadeur de la Chine au Burkina, mais une semaine plus tard, le , les résultats de l’analyse d'un prélèvement de sang effectué par l'Institut Pasteur de Dakar ont révélé que le patient n'était pas atteint du coronavirus[49].

Également, avant la confirmation des deux premiers cas, une rumeur a circulé sur les réseaux sociaux indiquant que le pasteur Mamadou Karambiri et son épouse sont allés d'urgence en consultation à la clinique Notre-Dame-de-la-Paix et qu'il auraient été confirmés premiers cas du coronavirus faisant qu'ils auraient été transférés immédiatement au CHU de Tengandogo. C'est dans la même soirée que la ministre de la Santé, au cours d'une conférence de presse a officiellement annoncé la confirmation des deux premiers cas de coronavirus du Burkina. La crainte de la population est qu'au vu de la position de pasteur évangélique du couple atteint, il n'y ait eu déjà une large incubation du coronavirus à travers les cultes religieux officiés par le couple durant le temps de leur retour de voyage jusqu'à la date de la confirmation de la maladie.

Une autre rumeur, le faisait état d'un cas suspect admis dans le centre hospitalier régional de Tenkodogo, mais un démenti officiel a été fait par les autorités locales de la Région[50].

Les décisions prises par le gouvernement suscitent beaucoup de polémiques aux sein des mouvements syndicaux et des promoteurs cultures, quand aux diverses interprétations qu'il est possible d'en faire.

L'annonce faite par la ministre de la Santé, le , d'un vol d'Ethiopian AIrlines en provenance de la Chine avec à son bord un ressortissant chinois atteint du COVID-19 s'est révélé une simple rumeur étant donné que les dépistages effectués sur les trois Chinois à bord du vol ont été négatifs au COVID-19[51].

Notes et références

  1. a et b « Deux premiers cas de coronavirus confirmés au Faso », sur VOA (consulté le 14 mars 2020).
  2. (en) David Ochieng Mbewa, « Burkina Faso confirms two coronavirus cases », sur CGTN, (consulté le 18 mars 2020).
  3. Marturin Samaritano Atcha, « Coronavirus: deux cas confirmés au Burkina Faso », sur BENIN WEB TV, (consulté le 14 mars 2020).
  4. « Coronavirus: un troisième cas confirmé au Burkina Faso », sur VOA (consulté le 14 mars 2020).
  5. (en) Seleshi Tessema et Addis Getachew, « Ethipia confirms first coronavirus case », sur Anadolu Agency, (consulté le 15 mars 2020).
  6. a et b « Coronavirus (COVID-19) : 7 cas confirmés au Burkina », sur L'Actualité du Burkina Faso 24h/24, (consulté le 14 mars 2020).
  7. « Coronavirus au Burkina : Le compteur passe à 15 cas confirmés », sur Lefaso;net, (consulté le 16 mars 2020).
  8. Cochimau S. Houngba, « [Urgent] Bénin: un premier cas confirmé de Coronavirus », sur Benin web TV, (consulté le 16 mars 2020).
  9. « Coronavirus au Burkina : Cinq nouveaux cas font passer le bilan à 20 cas confirmés », sur LeFaso.net, (consulté le 17 mars 2020).
  10. « Coronavirus : Un premier décès enregistré au Burkina », sur Lefaso.net, (consulté le 18 mars 2020).
  11. Jules César KABORE, « COVID-19 : Le Burkina Faso totalise 33 cas », sur Burkina 24, (consulté le 19 mars 2020).
  12. « Coronavirus au Burkina : 4 personnes déclarées guéries », sur Lefaso.net, (consulté le 20 mars 2020).
  13. « COVID 19 : Le Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’éducation nationale, contrôlé positif », sur Lefaso.net, (consulté le 20 mars 2020).
  14. « Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé », sur LaFaso.net, (consulté le 20 mars 2020).
  15. « Coronavirus : Le ministre en charge de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo, testé positif », sur Lefaso.net, (consulté le 20 mars 2020).
  16. « Coronavirus au Burkina : Oumarou Idani, le 4e ministre testé positif », sur lefaso.net, (consulté le 21 mars 2020).
  17. « Covid -19 : Le ministre des affaires étrangères, Alpha Barry , testé positif », sur lefaso.net, (consulté le 21 mars 2020).
  18. « Covid-19 : 24 nouveaux cas confirmés et deux nouveaux décès au Burkina », sur lefaso.net, (consulté le 21 mars 2020).
  19. « Coronavirus au Burkina : 11 nouveaux cas portent le cumul à 75 cas confirmés et 4 décès », sur lefaso.net, (consulté le 22 mars 2020).
  20. « Covid-19 : Le compteur passe de 75 à 99 cas confirmés au Burkina Faso au 22 mars 2020 », sur lefaso.net, (consulté le 23 mars 2020).
  21. « Coronavirus : Andrew Young, ambassadeur des États-Unis au Burkina, testé positif », sur lefaso.net, (consulté le 28 mars 2020)
  22. « COVID-19 : Le ministre du commerce, Harouna Kaboré, testé positif », sur lefaso.net, (consulté le 23 mars 2020).
  23. « Coronavirus au Burkina : 2 nouvelles guérisons et 15 nouveaux cas confirmés le 23 mars 2020 », sur lefaso.net, (consulté le 24 mars 2020)
  24. LeFaso.net, « Situation sur le Covid-19 : Le compteur est à 10 guérissons 7 morts, au 25 mars, selon le rapport de la cellule de veille », sur lefaso.net, (consulté le 26 mars 2020)
  25. Daniel Ouédraogo, « JT de 20h du 26 mars 2020 », sur rtb.bf, (consulté le 27 mars 2020)
  26. () « Burkina: huit villes touchées par Covid-19 mises en quarantaine », sur news.aouaga.com, (consulté le 27 mars 2020)
  27. O.L., « Situation du COVID-19 : 28 nouveaux cas confirmés au 26 mars, les localités de Sindou et Kongoussi sont touchées », sur lefaso.net, (consulté le 28 mars 2020)
  28. « Coronavirus au Burkina : 27 nouveaux cas, 2 décès et 9 guérisons », sur lefaso.net, (consulté le 28 mars 2020)
  29. « Coronavirus au Burkina : 15 nouveaux cas, 1 décès et 2 guérisons au 29 mars 2020 », sur lefaso.net, (consulté le 30 mars 2020)
  30. Ab Aib, « Coronavirus : Le Burkina Faso élabore un plan de préparation et de riposte », sur aib.media, (consulté le 14 mars 2020).
  31. https://www.sig.gov.bf/details?tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Bnews%5D=284&cHash=e339982164acc74c47bbee77c8daeeeb
  32. « Burkina Faso : La patiente de 62 ans décédée du coronavirus était députée à l’assemblée nationale », sur LeFaso.net, (consulté le 18 mars 2020).
  33. « Nécrologie : L’UPC annonce le décès du députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé », sur LeFaso.net, (consulté le 18 mars 2020).
  34. « Coronavirus : La conférence épiscopale Burkina-Niger suspend les messes publiques », sur LeFaso.net, (consulté le 18 mars 2020).
  35. Redaction Burkina 24, « COVID-19 au Burkina : La FEME suspend les cultes de masse », sur Burkina 24, 20 mars 2020, .
  36. « Coronavirus : La FAIB suspend les prières dans les mosquées à partir du 20 mars 2020 », sur LeFaso.net, (consulté le 20 mars 2020).
  37. « CORONAVIRUS/Mairie de Ouagadougou : Les mariages seront désormais célébrés avec la plus grande sobriété », sur Lefaso.net, (consulté le 20 mars 2020).
  38. Sophie Douce, « Au Burkina Faso, une appli pour déceler les symptômes du coronavirus », sur lemonde.fr, (consulté le 21 mars 2020).
  39. « Coronavirus au Burkina : Un couvre-feu de 19h à 5h du matin instauré pour compter du 21 mars 2020 à minuit », sur lefaso.net, (consulté le 21 mars 2020).
  40. Dramane Konaté, « COVID19: Message du Chef de l’Etat », sur rtb.bf, radio-télévision, (consulté le 21 mars 2020).
  41. Noufou Kindo, « COVID-19 à Ouagadougou : Fermeture des marchés et yaars à compter du 26 mars 2020 », sur burkina24.com, (consulté le 27 mars 2020)
  42. « Mise en quarantaine de la chloroquine au Burkina : Le ministère de la santé explique », sur lefaso.net, (consulté le 27 mars 2020)
  43. « Burkina: huit villes touchées par Covid-19 mises en quarantaine », sur news.aouaga.com, (consulté le 27 mars 2020)
  44. « Covid-19 au Burkina : Deux essais cliniques initiés avec la chloroquine et un médicament à base de plante », sur lefaso.net, (consulté le 27 mars 2020)
  45. « Coronavirus au Burkina : 2 nouvelles guérisons et 15 nouveaux cas confirmés le 23 mars 2020 », sur lefaso.net, (consulté le 29 mars 2020)
  46. Edouard Kamboissoa Samboé, « Coronavirus : António Guterres ajourne sa visite au Burkina Faso », sur lefaonet.fr, (consulté le 24 mars 2020)
  47. « Covid-19 : La BCEAO au chevet de la résilience économique des pays de l’UEMOA », sur lefaso.net, (consulté le 24 mars 2020)
  48. « Burkina : Coronavirus oblige, le gouvernement tient un e-conseil », sur burkina24.com, (consulté le 27 mars 2020)
  49. « Burkina: aucun signe spécifique de coronavirus chez le ressortissant chinois hospitalisé à Ouagadougou », sur aouaga.com (consulté le 14 mars 2020).
  50. « Cas du coronavirus à Tenkodogo: Le gouverneur dément », sur NetAfrique.net, (consulté le 14 mars 2020).
  51. « Passagers du vol d’Ethiopian Airlines du 16 mars 2020 : Les ressortissants chinois sont sains », sur LeFaso.net, (consulté le 18 mars 2020).

Voir aussi

Articles connexes