Pétrole brut

Le pétrole brut provient directement de l'exploitation d'un puits de pétrole, à l'issue des traitements de dessablage, de décantation de l'eau, et éventuellement de séparation de la phase gazeuse à pression et température ambiantes[1]. Il se mesure en barils ou en m3.

Types de pétrole brut

On distingue trois grandes références commerciales de pétrole brut au niveau mondial :

Malgré une production limitée, le Brent sert de brut de référence au niveau mondial. Son prix détermine celui de 60 % des pétroles extraits dans le monde[2]. Chaque région du monde produit une qualité de pétrole différente, généralement caractéristique d'un gisement ; c'est pourquoi il est possible d'identifier une cargaison de pétrole à partir de quelques traces.

Le prix d'achat du pétrole est pondéré par sa qualité (par la nature de ses constituants), tous les pétroles sont constitués d'un mélange de différentes molécules, qui intéressent plus ou moins les pétroliers, en fonction des applications voulues.

Raffinage

Le raffinage du pétrole permet d'obtenir différents produits pétroliers parmi lesquels se trouvent des carburants. Ainsi, pour faire du fioul lourd (utilisé par les bateaux) ou du gazole (le carburant des moteurs diesel), il faut un pétrole riche en molécules assez lourdes et pour faire de l'essence, (le carburant des moteurs à allumage commandé), ou du GPL il faut un pétrole riche en molécules assez légères.

Notes et références

  1. Le pétrole brut, sur le site universalis.fr, consulté le 14 décembre 2015
  2. Pierre Mariaud, Pascal Breton et Patrick De Wever, La faim du pétrole : une civilisation de l’énergie vue par des géologues, EDP Sciences, (ISBN 978-2759-807789), p.89

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Peter Maas, Pétrole brut : Enquête mondiale sur une richesse destructrice, Éditions Autrement, Paris, 2010, 261 p. (ISBN 9782746713819)