Pépin Ier d'Aquitaine

Pépin Ier d'Aquitaine
Illustration.
Denier frappé au nom de Pépin Ier, émis vers 817-838.
Titre
Roi d'Aquitaine
Prédécesseur Louis le Pieux
Successeur Charles II le Chauve
Roi d'Aquitaine
Prédécesseur Charles II le Chauve
Successeur Pépin II d'Aquitaine
Biographie
Dynastie Carolingiens
Date de naissance vers 797
Lieu de naissance lieu inconnu
Date de décès
Lieu de décès Poitiers
Père Louis Ier dit le Pieux
Mère Ermengarde de Hesbaye
Fratrie Lothaire Ier

Gisèle
Rotrude
Berthe
Arnulf de Sens
Louis II le Germanique
Charles II le Chauve
Hildegarde

Conjoint Ingeltrude ou Ringarde
Enfants Pépin II d'Aquitaine

(Rotrude)
Charles d'Aquitaine
(Hildegarde)

Pépin Ier d'Aquitaine (né vers 797, mort le à Poitiers[1]) est un carolingien, roi d'Aquitaine de 817 à 832 puis de 834 à 838. Il est le fils de Louis le Pieux et d'Ermengarde de Hesbaye.

Biographie

L'Empire carolingien et le royaume d'Aquitaine suite au partage de 817.

Dès son avènement, son père lui confie le gouvernement de l'Aquitaine, puis lui donne le titre royal en , sous l'autorité de son frère aîné Lothaire Ier.

Mécontent que son père ait fait son demi-frère, le futur Charles le Chauve, duc d'Alémanie, incluant la Rhétie, l'Alsace et une partie de la Bourgogne[2], il se brouille avec lui en 829. Il s'allie alors à ses frères, sous l'égide de Wala (v. 772-† 836), fils de Bernard, cousin de Charlemagne. En 832, lors d'un plaid tenu au palais carolingien de Jocondiac (aujourd'hui Le Palais-sur-Vienne, près de Limoges), l'empereur lui retire le royaume d'Aquitaine qu'il confie à Charles. Revenu en grâce auprès de son père, celui-ci lui rend son royaume le à Quierzy. Après sa mort il est inhumé en l'église Sainte-Radegonde[3].

Mariage et descendance

Pépin Ier d'Aquitaine épouse en 822 Ringarde (Ringardis), ou Ingeltrude fille de Thibert, comte de Madrie, dont il eut :

et deux filles[4] :

Ascendance

Article détaillé : Généalogie des Carolingiens.

Voir aussi

Bibliographie

  • Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Paris, Hachette, coll. « Pluriel », (réimpr. 1997), 490 p. (ISBN 2-01-278851-3, présentation en ligne)
  • Jean-Charles Volkmann, Bien connaître les généalogies des rois de France, Éditions Gisserot, , 127 p. (ISBN 978-2-87747-208-1)
  • Michel Mourre, Le Petit Mourre. Dictionnaire d'Histoire universelle, Éditions Bordas, (ISBN 978-2-04-732194-2)
  • Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), Villeneuve d'Ascq, éd. Patrick van Kerrebrouck, , 545 p. (ISBN 978-2-95015-093-6)
  • Léon Levillain (éd.), Recueil des actes de Pépin Ier et de Pépin II, rois d'Aquitaine (814-848), publié sous la direction de M. Maurice Prou, Paris, Imprimerie nationale, 1926, CCVIII-355 p., présentation en ligne, présentation en ligne.

Articles connexes

  • Ermold le Noir
  • Jonas d'Orléans, évêque auteur d’un traité intitulé Le métier de Roi, adressé à Pépin Ier pour lui rappeler son rôle et ses responsabilités en tant que Roi.

Notes et références

  1. Sa généalogie sur le site Medieval Lands
  2. Augustin Fliche, La Chrétienté médiévale, 1929, p. 174
  3. Actes du colloque de Chauvigny 14-16 juin 2012, Demeurer, défendre et paraître- orientations récentes de l'archéologie des fortifications et des résidences aristocratiques médièvales entre Loire et Pyrénées, Association des Publications Chauvinoises, 2014, (ISBN 979-10-90534-20-9), p. 103.
  4. Régine Le Jan Famille et pouvoir dans le monde franc (VIIe – Xe siècle) Publication de la Sorbonne Paris 1995 (ISBN 2859442685) p. 300 et note no 84.