Ousmane Dembélé

Ousmane Dembélé
Stade rennais - Le Havre AC 20150708 28.JPG
Ousmane Dembélé avec le Stade rennais en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
Numéro 7
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (20 ans)
Lieu Vernon (France)
Taille 1,78 m (5 10)[1]
Période pro. 2015-
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
2004-2009 Drapeau : France ALM Évreux
2009-2010 Drapeau : France Évreux FC
2010-2015 Drapeau : France Stade rennais
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2015-2016 Drapeau : France Stade rennais 029 0(12)
2016- Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 050 0(10)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2013-2014 Drapeau : France France -17 ans 008 00(4)
2014-2015 Drapeau : France France -18 ans 005 00(0)
2015 Drapeau : France France -19 ans 003 00(1)
2016- Drapeau : France France espoirs 003 00(0)
2016- Drapeau : France France 007 00(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 11 août 2017

Ousmane Dembélé, né le à Vernon, est un footballeur international français. Il évolue au poste d'attaquant au Borussia Dortmund.

Biographie

Enfance et débuts

Ousmane Dembélé en CFA2 durant la saison 2014-2015.

Né le à Vernon, dans le département de l'Eure[2], d’un père d’origine malienne et d’une mère sénégalo-mauritanienne venue de Wali Djantang[3], Ousmane Dembélé grandit dans la ville voisine d'Évreux[4]. En , il débute la pratique du football sous les couleurs de l'ALM Évreux, le club du quartier de la Madeleine[5], l'une des trois zones urbaines sensibles de l'agglomération ébroïcienne[6]. Ousmane Dembélé y joue durant cinq saisons, avant de rejoindre, de à , l'Évreux FC[5], club issu de la fusion entre l'ALM Évreux et l'Évreux Athletic Club. Il s'essaye alors au futsal, se mesure à des joueurs plus âgés que lui, et démontre des qualités techniques supérieures à la moyenne[7]. À l'âge de treize ans, il est détecté par le club professionnel du Stade rennais, et réalise des tests qui se révèlent concluants. Également courtisé par le Stade Malherbe de Caen et Le Havre AC[8], le joueur choisit de prendre alors la direction de la Bretagne, et intègre le centre de formation du club rennais[9]. Pour qu'il conserve ses repères familiaux, sa mère Fatimata, son frère et ses deux sœurs déménagent également pour s'installer à Rennes[8].

En Bretagne, Ousmane Dembélé réalise sa formation durant cinq ans au sein de la génération 1997 du club rouge et noir. Il démontre des qualités qui lui permettent d'être sélectionné dans les équipes de France de jeunes. En , il fait ainsi ses débuts avec les moins de 17 ans à l'occasion de deux rencontres amicales face à l'Ukraine[5]. Parfois trop individualiste à son arrivée au Stade rennais, il montre également quelques problèmes de comportement, mais corrige peu à peu ses défauts[10]. Avec les moins de 17 ans tricolores, Dembélé marque quatre buts durant la saison 2013-2014, mais échoue avec ses partenaires à se qualifier pour l'Euro de la catégorie, éliminés par les Pays-Bas, futurs finalistes[11]. Durant la saison 2014-2015, il honore cinq sélections avec l'équipe de France des moins de 18 ans, mais ne marque pas[5]. Dans le même temps, Ousmane Dembélé participe au bon parcours rennais lors de la Coupe Gambardella 2014-2015 : il marque contre l'USSA Vertou au premier tour[12], puis contre l'AJ Auxerre en quarts de finale[13], mais l'équipe stadiste est éliminée en demi-finale par l'Olympique lyonnais[14]. Enfin, le joueur brille dans le groupe A du CFA 2 avec la réserve rennaise, marquant treize buts pour dix-huit matchs disputés[15], et étant élu meilleur joueur du groupe par les entraîneurs des équipes adverses[16].

Passage contrarié chez les professionnels, et débuts en Ligue 1

Ousmane Dembélé (au centre), en compagnie d'Abdoulaye Doucouré (à gauche) et Wesley Saïd (à droite).

À la fin du mois de , Ousmane Dembélé est convié par Philippe Montanier à la reprise de l'entraînement de l'effectif professionnel, tout comme trois autres jeunes issus du centre de formation rennais, Namakoro Diallo, Jérémy Gélin et Denis-Will Poha[17]. Alors que la signature d'un premier contrat professionnel semble devoir intervenir, la proposition de la direction du club rennais tarde à venir, trop au goût du joueur et de ses conseillers, qui dénoncent un manque de confiance[7]. Une situation qui provoque alors la colère du président du Stade rennais, René Ruello[18]. Le joueur annonce alors vouloir quitter Rennes[19], et refuse une première proposition finalement formulée par son club formateur[20]. Poursuivant la préparation estivale avec le groupe professionnel, il réalise quelques bonnes prestations lors des matchs amicaux, et marque notamment un but face au Stade brestois[21]. Voyant sa situation bloquée, le joueur finit par boycotter un stage de préparation effectué en Allemagne[22], et par refuser de s'entraîner avec son club[23]. Convoité par le Red Bull Salzbourg et par le Benfica Lisbonne, Dembélé est finalement bloqué par le Stade rennais, qui ne souhaite pas son transfert et fait valoir son droit de conserver un joueur sous contrat jusqu'en 2017[7],[24].

Le , le joueur finit par signer un premier contrat professionnel de trois ans en faveur du Stade rennais, convaincu notamment par Mikaël Silvestre[25],[26]. Un mois plus tard, le , il dispute son premier match en Ligue 1 sur la pelouse du stade Jean-Bouin, face au SCO Angers, rentrant en fin de match en remplacement de Kamil Grosicki[27]. Deux semaines plus tard, titularisé au Roazhon Park contre les Girondins de Bordeaux, Ousmane Dembélé marque son premier but professionnel, sur une passe décisive de Paul-Georges Ntep[7]. Devenant rapidement un élément régulièrement utilisé par son entraîneur Philippe Montanier, il donne ensuite une passe décisive à Kamil Grosicki contre le Stade de Reims[28], puis est impliqué dans les deux buts d'une victoire rennaise au stade de Roudourou contre l'En Avant de Guingamp, en ouvrant le score sur un service de Giovanni Sio, avant de rendre la pareille à son coéquipier quelques minutes plus tard[29]. En , il marque encore de nouveau contre le FC Lorient, sur un service de Juan Fernando Quintero, puis contre l'ES Troyes AC, match lors duquel il provoque également un penalty[30].

Alors que le Stade rennais change d'entraîneur, Rolland Courbis remplaçant Philippe Montanier, Dembélé continue de s'affirmer au sein de l'attaque rennaise. Après avoir égalisé, sur penalty contre le LOSC Lille le [31], il permet à son équipe de l'emporter contre le Toulouse FC trois semaines plus tard, en égalisant puis en donnant le but de la victoire à Kamil Grosicki, pour un retournement de situation réalisé dans le temps additionnel de la rencontre[32]. Le , il réussit le premier triplé de sa carrière professionnelle et permet au Stade rennais de l'emporter lors d'un derby face au FC Nantes au Roazhon Park (4 buts à 1)[33], alors que des recruteurs du FC Barcelone étaient en tribunes pour le superviser[34]. Sa progression est récompensée par un surclassement en équipe de France espoirs, avec laquelle il est appelé pour deux rencontres éliminatoires de l'Euro 2017[35]. Il honore sa première sélection face à l'Écosse, le au stade Jean-Bouin d'Angers[36], alors que Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France, affirme suivre ses performances[37]. Après avoir inscrit un doublé contre le Stade de Reims[38], il remporte le trophée UNFP de joueur du mois de mars 2016, après avoir terminé à la seconde place le mois précédent[39], puis est sacré meilleur espoir de Ligue 1 pour la saison 2015-2016 lors des trophées UNFP[40]. Il boucle ainsi sa première saison professionnelle avec douze buts marqués et cinq passes décisives données en vingt-six matchs de championnat disputés.

Transfert au Borussia Dortmund et débuts en bleu

Le , le Stade rennais et le Borussia Dortmund annoncent conjointement avoir trouvé un accord pour le transfert d'Ousmane Dembélé, qui doit s'engager pour cinq ans avec le club allemand[41],[42]. Le 4 juillet, il reprend ainsi l'entraînement sous les couleurs du Borussia[43]. Un mois et demi plus tard, il fait ses débuts en compétition officielle avec le Borussia, à l'occasion de la Supercoupe d'Allemagne, perdue deux buts à zéro face au Bayern Munich[44]. Puis, le , il fait sa première apparition en Bundesliga, titularisé contre le FSV Mayence. S'il ne se montre pas décisif à cette occasion, il fait forte impression auprès de ses adversaires, le défenseur Leon Balogun qualifiant sa prestation d'« incroyable »[45].

Le , Didier Deschamps l'appelle en équipe de France, à l'instar de Geoffrey Kondogbia et Kévin Gameiro, suite aux forfaits sur blessures de Nabil Fekir, Yohan Cabaye et Alexandre Lacazette pour un match amical face à l'Italie, et pour un match éliminatoire de la Coupe du monde 2018 face à la Biélorussie[46]. Ainsi, le , il honore sa première cape internationale en rentrant en jeu, en seconde mi-temps, à la place d'Antoine Griezmann face à l'Italie[47], puis fait ses débuts en compétition officielle en remplaçant Moussa Sissoko contre la Biélorussie[48]. Le , il honore sa première titularisation en équipe de France lors d'une rencontre amicale face à la Côte d'Ivoire, et est remplacé par Nabil Fekir à la mi-temps[49]. Le 13 juin 2017, il marque son 1er but en sélection, face à l'Angleterre, en match amical sur une passe décisive de Kylian Mbappé.

Statistiques

Statistiques générales

Statistiques d'Ousmane Dembélé au 11 août 2017[50]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2015-2016 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 26 12 5 2 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 29 12 5
Sous-total 26 12 5 2 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 29 12 5
2016-2017 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 32 6 12 6 2 2 - - - 1 0 0 C1 10 2 6 7 1 1 56 11 21
2017-2018 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 0 0 0 0 0 0 - - - 1 0 1 C1 0 0 0 0 0 0 1 0 1
Sous-total 32 6 12 6 2 2 - - - 2 0 1 - 10 2 6 7 1 1 57 11 22
Total sur la carrière 58 18 17 8 2 2 1 0 0 2 0 1 - 10 2 6 7 1 1 86 23 27

Liste des matchs internationaux

Buts internationaux

Palmarès

Distinctions

Ousmane Dembélé obtient le trophée UNFP de joueur du mois de , en devançant Steve Mandanda et Hatem Ben Arfa[39]. Au terme de la saison 2015-2016, il remporte également le Trophée UNFP du meilleur espoir de Ligue 1[40].

Avec le Borussia Dortmund, il est élu joueur du mois de décembre 2016 en Bundesliga[52].

Style de jeu

Centre d'Ousmane Dembélé du pied droit.

Après ses débuts en Ligue 1, Yannick Menu, l'un de ses anciens formateurs au Stade rennais affirme qu'Ousmane Dembélé est un « futur joueur de Ligue des champions », grâce à sa « fluidité » et son « relâchement ». Sélectionneur de l'équipe de France des moins de 19 ans, Ludovic Batelli estime lui qu'il est « très intéressant et très efficace en tant que joueur de rupture », qu'il « est très bon dans le sens du jeu, rapide, et il peut éliminer grâce à ses qualités de percussion et de perforation », mais doit « jouer plus juste, plus vite et plus simple » et « progresser dos au but quand il sert d'appui ». Enfin, il est « quasiment autant à l'aise » sur les deux ailes du terrain, grâce à « une grande habileté du pied droit comme du gauche »[53]. Une qualité qui relève presque de l'ambidextrie, ses éducateurs n'arrivant pas à déterminer quel est son pied le plus fort[8]. Un constat confirmé en par Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus : « Il va vite, il percute, il a les deux pieds. Il va se bonifier »[37]. À son arrivée à Rennes, le travail de ses entraîneurs consiste en grande partie à discipliner son jeu, Ousmane Dembélé tombant parfois dans l'individualisme et l'excès de dribbles. Un défaut qu'il gomme progressivement, pour développer un jeu davantage porté sur le collectif[8].

Directeur du centre de formation du Stade rennais jusqu'en 2014, Patrick Rampillon estime que Dembélé fait partie des « tout meilleurs » joueurs qu'il ait vu évoluer dans les équipes de jeunes rennais, à l'instar de Sylvain Wiltord, Yoann Gourcuff, Yann M'Vila et Stéphane Mbia[53]. Mikaël Silvestre estime pour sa part que le joueur est « dans le top 10 » des talents qu'il a pu observer durant sa carrière[4], et le compare au jeune Cristiano Ronaldo lors de l'arrivée de ce dernier à Manchester United[54].

Notes et références

  1. https://www.bvb.de/fr/Equipes/Equipe-premiere/Ousmane-Dembele
  2. « Ousmane DEMBELE », sur lequipe.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  3. Mathieu Olivier, « Qui est Ousmane Dembélé ? », sur jeuneafrique.com, (consulté le 9 août 2017)
  4. a et b Dominique Faurie, « Ousmane Dembélé, joyaux à protéger », sur ouest-france.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  5. a, b, c et d « Ousmane DEMBELE », sur fff.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  6. « Zus : La Madeleine », sur insee.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  7. a, b, c et d Maxime Nadjarian, « Ousmane Dembélé, joyau du royaume rennais », sur sofoot.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  8. a, b, c et d Vincent Villa, « Dembélé : Aux origines d'un phénomène », L'Équipe, no 22511,‎ , p. 13
  9. Khaled Karouri, « Info FM : à la découverte d’Ousmane Dembele, jeune espoir de Rennes », sur footmercato.net, (consulté le 21 décembre 2015)
  10. Duhault, « La Coupe Gambardella, le parler « djeun’s » », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  11. « France 1 - 3 Pays-Bas », sur fff.fr (consulté le 21 décembre 2015)
  12. « Gambardella : Rennes se qualifie à Vertou (1-2) », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  13. « Gambardella : Rennes élimine Auxerre et affrontera Lyon en demies », sur lequipe.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  14. « Tombeur de Rennes (1-0), Lyon est en finale de la Coupe Gambardella », sur lequipe.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  15. « Ousmane Dembélé », sur stade-rennais-online.com (consulté le 21 décembre 2015)
  16. « CFA2 : Ousmane Dembélé élu meilleur joueur du groupe A », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  17. « Trois jeunes avec les pros », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  18. FL, « Rennes, Ruello et l'imbroglio Dembélé », sur sofoot.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  19. « Ousmane Dembélé veut quitter Rennes », sur lequipe.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  20. « Dembélé décline le contrat proposé par Rennes », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  21. Nils, « Amical : Rennes 1 - 0 Brest », sur stade-rennais-online.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  22. « Stade Rennais. Ousmane Dembélé boycotte le stage en Allemagne », sur ouest-france.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  23. Jérémy Goujon, « Stade Rennais: Dembélé, c'est compliqué », sur 20minutes.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  24. L. Ha., « Rennes bloque Ousmane Dembélé », sur lequipe.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  25. « Ousmane Dembélé signe chez les pros », sur staderennais.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  26. Jérémy Goujon, « Stade Rennais: Dembélé, tout s'est arrangé », sur 20minutes.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  27. Benjamin Idrac, « Ousmane Dembélé, revenu de si loin », sur ouest-france.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  28. « SDR-SRFC : Reims stoppe la spirale négative », sur stade-de-reims.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  29. « Dembele-Sio, duo gagnant du Stade Rennais à Guingamp », sur francefootball.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  30. Antoine Raguin, « Rennes enfonce Troyes », sur francefootball.fr, (consulté le 18 janvier 2016)
  31. « Lille-Rennes : Dembelé arrache le nul sur penalty pour les Bretons », sur rtl.fr, (consulté le 7 mars 2016)
  32. Benjamin Idrac, « Mais où s'arrêtera Ousmane Dembélé, le crack du Stade Rennais ? », sur ouest-france.fr, (consulté le 7 mars 2016)
  33. Vincent Villa, « Grâce à un Ousmane Dembélé irrésistible, Rennes s'adjuge le derby contre Nantes », sur lequipe.fr, (consulté le 7 mars 2016)
  34. « Rennes : Ousmane Dembélé a flambé devant le Barça », sur lequipe.fr, (consulté le 7 mars 2016)
  35. « Bleus : Dembélé surclassé avec les Espoirs », sur rmcsport.bfmtv.com,
  36. « Equipe de France espoirs. Dembélé et les Bleuets battent l'Ecosse », sur ouest-france.fr, (consulté le 29 mars 2016)
  37. a et b « Didier Deschamps : « Dembélé ? Évidemment que je le regarde » », sur lequipe.fr, (consulté le 29 mars 2016)
  38. T.C., « Ligue 1 : Ousmane Dembélé marque un doublé et Rennes bat Reims (3-1) », sur francefootball.fr, (consulté le 17 avril 2016)
  39. a et b « Ligue 1 : Dembélé joueur du mois de mars », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 17 avril 2016)
  40. a et b « Ousmane Dembélé, meilleur espoir de Ligue 1 », sur lequipe.fr, (consulté le 8 mai 2016)
  41. « Ousmane Dembélé rejoint Dortmund ! », sur staderennais.com, (consulté le 13 mai 2016)
  42. (en) « Borussia Dortmund signs top talent Ousmane Dembélé », sur bvb.de, (consulté le 13 mai 2016)
  43. (de) « Trainingsauftakt im Zeichen der Leistungsdiagnostik », sur bvb.de, (consulté le 4 juillet 2016)
  44. « Supercoupe : Dembélé titulaire avec Dortmund contre Munich », sur lequipe.fr, (consulté le 29 août 2016)
  45. « Dortmund, un joueur de Mayence subjugué par Ousmane Dembélé », sur goal.com, (consulté le 29 août 2016)
  46. « Dembélé, Gameiro et Kondogbia appelés chez les Bleus », sur lequipe.fr, (consulté le 29 août 2016)
  47. « Italie-France : et Dembélé lança sa carrière en Bleu... », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 2 septembre 2016)
  48. Alexandre Borde, « Qualifications Mondial 2018 : les Bleus pataugent en Biélorussie », sur lepoint.fr, (consulté le 7 septembre 2016)
  49. Martin Mosnier, « Ousmane Dembélé : « Je n'ai pas montré ce que je sais faire, je ne me suis pas lâché » », sur eurosport.fr, (consulté le 16 novembre 2016)
  50. « Statistiques de Ousmane Dembélé », sur footballdatabase.eu
  51. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  52. « Ousmane Dembélé élu joueur du mois de décembre en Bundesliga », sur L'Équipe, (consulté le 31 décembre 2016)
  53. a et b Vincent Villa et Luc Hagège (avec J. Ri.), « Dembélé, tête à crack », L'Équipe, no 22461,‎ , p. 10
  54. Jérémy Goujon, « Stade Rennais: Ousmane Dembélé, trois mois d'état d'excellence », sur 20minutes.fr, (consulté le 8 mars 2016)