Ouanaminthe

Ouanaminthe
Wanament
Administration
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Département Nord-Est
Arrondissement Ouanaminthe
Démographie
Population 96 515 hab. (est. 2009)
Densité 485 hab./km2
Géographie
Coordonnées 19° 33′ nord, 71° 44′ ouest
Altitude 37 m
Superficie 199,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte administrative d'Haïti
City locator 14.svg
Ouanaminthe

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte topographique d'Haïti
City locator 14.svg
Ouanaminthe

Ouanaminthe (Wanament ou Wanamèt en créole haïtien; Juana Méndez en espagnol) est une commune d'Haïti située à la frontière de la République dominicaine, dans le département du Nord-Est et l'arrondissement d'Ouanaminthe dont elle est le chef-lieu.

Toponymie

Le nom « Ouanaminthe » vient de Juana Méndez, esclave noire, femme de Pablo Báez (qui était maire de Azua de Compostela) et mère de Buenaventura Báez, le premier président mulâtre de la République dominicaine.

Géographie

Ouanaminthe est frontalière avec la ville voisine de Dajabón située sur le territoire de la République dominicaine. Les deux cités sont séparées par la rivière du Massacre.

Démographie

La commune est peuplée de 96 515 habitants[1](recensement par estimation de 2009).

Histoire

La ville est fondée à l'époque coloniale par les Français, comme avant-poste et pôle d'échange commercial avec les Espagnols.

Le 18 octobre 1933, des entretiens s'y déroulent entre le président haïtien Sténio Vincent et le dictateur de la République dominicaine Rafael Leónidas Trujillo Molina.

En 1937, Trujillo envoie son armée massacrer 30 000 travailleurs haïtiens, en cours d'expulsion, dans la ville de Dajabón. Depuis cette date, la rivière Dajabón se nomme rivière du Massacre.

Administration

La commune possède 5 sections communales :

  • Haut Maribahoux
  • Acul des Pins
  • Savane Longue
  • Savane au Lait
  • Gens de Nantes

Économie

L'économie locale repose en partie sur le commerce et la contrebande avec le pays voisin.

On y cultive le tabac, la pistache et on y récolte du miel dans des ruches.

Il est prévu à Ouanaminthe d'établir une zone franche, où les avantages fiscaux seraient accordés aux industriels, ce qui inquiète les agriculteurs en raison de la menace que cette industrialisation ferait peser sur leurs terres[2].

Éducation

Ouanaminthe possède des écoles primaires et secondaires ainsi qu'un lycée.

  • École Saint François Xavier, dirigée par les Frères de l'Instruction Chrétienne (FIC), probablement la meilleure institution d'enseignement classique pour des garçons de la commune de Ouanaminthe. Fondée en 1927, cette institution a formé plusieurs générations d'élèves. Une section secondaire mixte a récemment été instituée.
  • Collège Univers, établissement de référence créé en 1994 par cinq Ouanaminthais : Hugues Bastien, Jaccin Bernard, Maismy Mary-Fleurant, Joseph Edgard Dumay et Pierre Jean Richard.
  • Académie primaire et kindergarten (APEK) fondée par Mr et Mme Rolex Poisson, APEK est une école où l'éducation des enfants est assurée. Elle prend en charge l'instruction de base des jeunes enfants.
  • Collège de L'Etoile
  • Collège Oswald Durand
  • Collège La Patience
  • Lycée Capois La Mort
  • Collège Malcom X

Les Frères de l'instruction chrétienne (FIC) y sont présents depuis 84 ans, ainsi que les sœurs de Saint François d'Assise et les salésiennes.

Alphanet qui notamment dans la formation des enfants et des jeunes[3] dans la communauté en matière d'informatique et de technologie.

Personnalités célèbres

Parmi les personnalités célèbres de la commune :

Liens externes

Sources