Orca (film)

Orca
Réalisation Michael Anderson
Scénario Luciano Vincenzoni
Sergio Donati
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame, horreur, thriller
Durée 92 minutes
Sortie 1977

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Orca est un thriller américain réalisé par Michael Anderson, sorti en 1977.

Synopsis

L'action de Orca se déroule à Terre-Neuve. Le capitaine Nolan est un pêcheur qui vent ses plus grosses prises aux aquarium les plus offrants. Un jour, il croise la route de Rachel, une biologiste marine, sur le point de se faire attaquer par un grand requin blanc. Nolan fait monter Rachel à bord de son bateau, mais Ken, son assistant, tombe à l'eau. Sur le point de se faire dévorer par le requin, Ken est sauvé in-extremis par un orque qui attaque et tue le requin. Nolan s’intéresse de plus en plus aux orques et décide d'en capturer un afin de le revendre à prix d'or à un aquarium. Malgré les arguments de Rachel quant à l'intelligence des orques et leur instinct, proche de celui de l'homme, Nolan tente de capturer une femelle. La capture tourne au drame lorsque la femelle se blesse mortellement contre l’hélice du bateau de Nolan. hissée à bord, la femelle met bas et le baleineau meurt sur le pont du bateau. L'épaulard mâle assiste à la scène et hurlant de douleur. Le soir, le mâle traque Nolan et son équipage. Comprenant que la situation devient critique pour son bateau, Nolan relâche la femelle, mais Novack, un des membres de son équipage, se fait happer par l'orque mâle. La femelle est alors poussée jusqu'au rivage par son mâle, avant de mourir de ses blessures. Nolan s'empresse d'enterrer le corps de la femelle échouée sur la plage et fait mine de ne rien savoir, en particulier lorsque certains pêcheurs du village l'interroge sur sa volonté de capturer un orque, et la soudaine disparition du poisson dans les alentours. L'orque mâle s'attaque au port de pêche, coulant ainsi plusieurs bateaux, mais en épargnant celui de Nolan. Le soir, le mâle attaque la maison de Nolan, en parti sur l'eau, amputent d'une jambe la jeune Annie, une des membre d'équipage de Nolan. Face à l'agressivité de l'orque et à la pression des habitant de la ville, Nolan n'a d'autre choix que de sortir en mer afin d'affronter l'épaulard. Rachel et Ken se joignent à l'équipage afin d'étudier le comportement inédit de l'orque. Rachel est en effet surprise de constater qu'un orque puisse à ce point éprouver un instinct aussi primitive que la vengeance. Lors d'une tentative manquée pour tuer l'orque, Ken se fait dévorer par l'animal. L'orque entraîne Nolan et son équipage jusqu'au milieu des icebergs. Une lutte s'engage entre l'homme et l'animal. Nolan se fera tuer par l'orque, épargnant Rachel et la laissant seule sur la banquise.

Fiche technique

Distribution

Réception critique

À sa sortie, le film a essuyé trois reproches principaux : la piètre qualité des effets spéciaux, ses points de ressemblance avec Les Dents de la mer, et le manque de rigueur scientifique dans la description du comportement des orques.

Pourtant, les effets spéciaux de ce film restent aujourd'hui encore impressionnants, et certaines scènes conservent leur caractère spectaculaire. Avec le temps, le film a obtenu un statut de film culte parmi les fans de films de genre. Par ailleurs, le début se veut un clin d'œil critique à l'égard des Dents de la mer. Menacé par un grand requin blanc, un homme échappe à l'attaque grâce à l'intervention d'une orque. Le film a plutôt repris et inversé le scénario de Moby Dick. Ainsi ce n'est plus l'homme qui veut se venger du cétacé, mais le cétacé qui veut se venger de l'homme.

Autour du film

  • Le tournage s'est déroulé à Malte, au Marine World de Redwood City en Californie, ainsi qu'à Petty Harbour, petite bourgade de la province de Terre-Neuve-et-Labrador, au Canada.
  • Contrairement à ce qui est le cas pour Les Dents de la mer, l'utilisation des maquettes a été parcimonieuse lors du tournage d’Orca.
  • La chanson du générique de fin, My Love, We Are One, fut composée par Ennio Morricone et c'est Carol Connors (voir (en) Carol Connors) qui l'interprète.
  • Orca marquait les débuts au cinéma de l'actrice Bo Derek.

Liens externes