Orbec

Orbec
Orbec
L'église Notre-Dame d'Orbec.
Blason de Orbec
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Livarot
Intercommunalité Communauté d'agglomération Lisieux Normandie
Maire
Mandat
Étienne Cool
2014-2020
Code postal 14290
Code commune 14478
Démographie
Population
municipale
2 083 hab. (2016 en diminution de 9,28 % par rapport à 2011)
Densité 205 hab./km2
Population
aire urbaine
3 294 hab. (2016)
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 18″ nord, 0° 24′ 24″ est
Altitude Min. 90 m
Max. 193 m
Superficie 10,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Orbec

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Orbec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Orbec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Orbec
Liens
Site web www.orbec.fr

Orbec est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 2 083 habitants[Note 1].

Géographie

La commune d'Orbec est arrosée par l'Orbiquet, affuent de la Touques, et la Vespière.

Orbec se situe à 73 km de la préfecture qui est Caen, à 20 km de la sous-préfecture de Lisieux, 15 km du Sap et à 35 km de L'Aigle.

La ville côtière la plus proche est Trouville-sur-Mer à 50 km.

La commune héberge l'usine de camembert de la marque Lanquetot.

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous la forme latinisée Orbeccus en 1090[1], puis Orbec en 1172[2].

La nature du second élément -bec fait l'unanimité chez les toponymistes, il s'agit de l'appellatif toponymique normand bec, issu du vieux norrois bekkr « ruisseau, cours d'eau » très fréquent en Normandie et qui a servi à dénommer des petits cours d'eau et ceux d'importance moyenne (le Robec, le Sébec, etc.) par la suite, également des localités qui se sont développées sur leurs cours (cf. Bolbec, Caudebec, etc.)[3],[4],[5],[6],[7].

En revanche, la nature du premier élément Or- divise davantage :

  • le vieux haut allemand uro « auroch, taureau sauvage », tout comme Orbais, Orbey, Urbès et Urbeis[5] ;
  • un nom commun germanique comme ort « lieu »[8] ;
  • l'ancien scandinave aurr « graviers, cailloux »[9],[6] ou plutôt « boue, limon ».

Remarque : une combinaison de bekkr avec un terme germanique (ou vieux haut allemand), entendre « germanique occidental et continental », est peu vraisemblable : les nombreux hydronymes et toponymes en -bec ne sont en principe jamais associés au germanique continental, ensuite pour justifier cette thèse, il faudrait que le vieux bas francique *baki « ruisseau », qui a donné les terminaisons -bais, -baix, -bet(s) au nord de la France, ait fait place au scandinave -bekkr ce que ne confirment pas les formes anciennes. Il est possible d'y voir également le substantif roman or qui convient aussi bien que l'ancien scandinave aurr, les noms en -bec étant parfois combinés à des éléments romans (cf. Drubec), d'où le sens global de « ruisseau des graviers ou boueux » ou « ruisseau doré ». Orbec possède peut-être un homonyme au Danemark : Ørbæk[6].

Le nom du ruisseau l'Orbiquet qui traverse la commune devait porter le nom primitif d’Orbec, mais il a été suffixé en -et pour éviter la confusion avec le nom du village d'où l'hydronyme *Orbeket, *Orbecquet (becquet signifiant précisément « petit ruisseau » en ancien normand) devenu Orbiket, attesté en 1243[8].

Histoire

Héraldique

Armes d'Orbec

Les armes de la commune d'Orbec se blasonnent ainsi :
d'azur à la fleur de lys d'or, accompagnée de trois annelets du même[10].

Politique et administration

La mairie.

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Marie-Thérèse Fortin    
[11] [12]
(décès)
Guy Viquesnel (1917-1987) DVD Exploitant agricole, conseiller général du canton d'Orbec (1972 → 1987), conseiller régional de Basse-Normandie (1980 → 1986), président du district de l'agglomération orbecquoise (1977 → ?)
[13]
(décès)
Joseph Fleuret (1924-1995)   Retraité, président du district de l'agglomération orbecquoise (1987 → 1990)
[14] Pierre Fosse   Enseignant
en cours Étienne Cool[15] DVD Kinésithérapeute
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[17].

En 2016, la commune comptait 2 083 habitants[Note 2], en diminution de 9,28 % par rapport à 2011 (Calvados : +1,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 0572 7043 0023 0003 2093 3573 3573 5193 441
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 2503 2663 2192 9813 0133 2173 2513 1513 000
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 9333 1012 9742 7002 7102 8372 8923 1803 053
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
2 8623 2113 3632 8322 6422 5642 4222 4002 248
2016 - - - - - - - -
2 083--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

Orbec possède un manoir classé aux Monuments historiques et converti en musée depuis 1980. C'est une maison à pans de bois du XVIe siècle dont les façades, ornées d'un entre-colombage de tuileaux, silex et triangles de pierre, exposent des personnages sculptés. Le musée est consacré aux arts et traditions populaires et à l'histoire locale.

L'église Notre-Dame d'Orbec, dédiée à la Sainte Vierge dans le mystère de son assomption, a été reconstruite après la guerre de Cent Ans sur l'emplacement de la chapelle Saint-Jean. Son plan est une croix latine avec une nef de la largeur du chœur et un transept ample. Elle est dominée par une haute tour défensive de style anglais avec contreforts en angle et plateformes et surmontée d'un clocher de 43 mètres de haut. L'édifice possède un buffet d'orgue, des vitraux du XVIe siècle et une statuette du christ autrefois appartenant au calvaire qui surplombait la cité et devant lequel les condamnés à mort faisaient amende honorable avant d'être conduits au gibet.

La commune abrite également le château de Launay, une construction de villégiature datée de la seconde moitié du XIXe siècle et qui est inscrite aux monuments historiques depuis 2005[20].

Orbec est riche en maisons en pan de bois.

Personnalités liées à la commune

  • Antoine d'Estrées, collecteur d'impôts à Orbec au début de sa carrière ;
  • Famille de Clare dont plusieurs membres furent seigneurs d'Orbec ;
  • Marie-Laure Grouard (1822-1843), poétesse, élevée à Orbec ;
  • Louise et Esther d'Orbec, héritières de la baronnie d'Orbec, épouses respectives au début du XVIIe siècle de Jean du Merle seigneur du Blanc-buisson[21] et de Jean de Bouquetot. Un long procès de succession entre ces deux branches se conclura par le transfert du titre de baron d’Orbec au roi de France.

Naissances

  • 1753 : Pierre Asselin, homme politique ;
  • 1783 : Denis Louis Martial Avenel, journaliste et homme de lettres ;
  • 1794 : Eustache-Placide de la Croix, docteur médecin, maire d'Orbec de 1830 à 1866, chevalier de la Légion d'honneur, essai sur la topographie médicale d'Orbec[22] ;
  • 1810 : Pierre-Victorien Lottin, dit Victor Lottin de Laval, archéologue et peintre ;
  • 1855 : Eugène-Léopold de la Croix, médecin chef de l'Hôpital auxiliaire de la Croix Rouge, conseiller municipal d'Orbec, chevalier de la Légion d'honneur ;
  • 1870 : Paul Bigot, architecte ;
  • 1891 : René Hell, acteur ;
  • 1915 : Pierre Chevalier, réalisateur ;
  • 1923 : Jacques Toutain-Dorbec, peintre ;
  • 1951 : Pierre Toutain-Dorbec, photographe, peintre, sculpteur, journaliste ;
  • 1954 : Philippe Harache, ancien vice-président d'Eurocopter.

Autres liens

Orbec dans les arts

Claude Debussy a composé l'œuvre Jardins sous la pluie à l'hôtel de Croisy[23], situé rue Grande, non loin de l'église Notre-Dame d'Orbec.

Voir aussi

Jumelages

Notes et références

Notes

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Jean Renaud, Vikings et noms de lieux de Normandie. Dictionnaire des toponymes d'origine scandinave en Normandie, éditions OREP, 2009 (ISBN 978-2-915762-89-1), p. 42.
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 509b
  3. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 12 - 47
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Presses universitaires de Caen, 1996 (ISBN 2-905461-80-2), p. 192a.
  5. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, op. cit.
  6. a b et c Jean Renaud, op. cit.
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France (lire en ligne) [1]
  8. a et b Ernest Nègre, op. cit.
  9. René Lepelley, op. cit.
  10. « GASO, la banque du blason - Orbec Calvados » (consulté le 3 décembre 2011)
  11. « Orbec : M. Viquesnel, conseiller général, est élu maire », Ouest-France,‎
  12. « Nécrologie : M. Guy Viquesnel conseiller général et maire d'Orbec », Ouest-France,‎
  13. Il meurt quelques jours avant la fin de son mandat.
  14. « Pierre Fosse, nouveau maire d'Orbec », Ouest-France,‎
  15. Réélection 2014 : « Orbec (14290) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 mai 2014)
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  20. Notice no PA14000057, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. blancbuisson.com
  22. Eustache-Placide (Dr) Lacroix, Essai sur la topographie médicale d'Orbec : comprenant les épidémies qui y ont régné, ainsi que dans les campagnes environnantes, depuis 1826 jusqu'en 1840 exclusivement / par E.-P. Lacroix,..., (lire en ligne)
  23. Propriété privée.

Liens externes