Opération Grenade

Opération Grenade
Description de l'image Veritable grenade.png.
Informations générales
Date
Lieu Forêt de Reichswald et ses alentours, Allemagne
Issue Victoire alliée
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
Drapeau des États-Unis William Hood Simpson
Drapeau du Royaume-Uni Bernard Montgomery
Drapeau du Canada Harry Crerar
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand Gerd von Rundstedt
Pertes
7 300 tués, blessés ou disparus[1] 45 739 capturés, tués ou blessés[1]

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Campagne d'Allemagne de 1945
Blackcock · Veritable · Grenade · Lumberjack · Undertone · Pont de Remagen · Traversée du Rhin · Varsity · Poche de la Ruhr · Francfort · Cassel · Heilbronn · Nuremberg · Hambourg · Amherst · Archway


Front d’Europe de l’Ouest


Front d’Europe de l’Est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l’Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise

L’opération Grenade est une opération américaine de la fin de la Seconde Guerre mondiale en février 1945 contre la Wehrmacht.

Elle est menée parallèlement à l'opération Veritable anglo-britannique plus au nord qui constitue l'aile centrale de l'offensive, Grenade n'étant que le mouvement Sud de la prise en tenaille.

Déroulement de l'opération

Elle a été menée par la IXe armée américaine et par le 21e Groupe d'armées de Bernard Montgomery en février 1945 avec pour objectif de traverser la Roer et d'établir une jonction avec la Ire armée canadienne progressant à partir de Nimègue aux Pays-Bas dans le cadre de l'opération Veritable.

Elle débute le 8 février afin de soutenir l'offensive canadienne en Allemagne. Toutefois, la destruction des barrages en amont par les Allemands met un frein à l'opération. Cette manœuvre est anticipée par le 12e Groupe d'armées du général Omar Bradley qui parvient à capturer plusieurs barrages à temps avant leur inondation.

Pendant les deux semaines suivantes, les combats continuent, Adolf Hitler refusant à Gerd von Rundstedt toute retraite derrière le Rhin. La IXe armée américaine est finalement en mesure de traverser le Rhin le 23 février.

Conséquences

Les troupes allemandes sont alors encerclées dans la poche de la Ruhr et 300 000 soldats sont faits prisonniers.

Notes et références

  1. a et b (en) Stacey, Colonel Charles Perry; Bond, Major C.C.J, Official History of the Canadian Army in the Second World War: Volume III. The Victory Campaign: The operations in North-West Europe 1944–1945. The Queen's Printer and Controller of Stationery Ottawa, 1960, p.522

Liens externes