Omar Souleyman

Omar Souleyman
Description de cette image, également commentée ci-après
Omar Souleyman en concert à Perth en 2011
Informations générales
Naissance
Tel Amir
Activité principale Chanteur
Genre musical Dabka[1], musique électronique, chaâbi syrien et kurde
Années actives Depuis 1994
Labels Sublime Frequencies, Ribbon Music, Mad Decent

Omar Souleyman (en arabe عُمر سليمان) est un chanteur syrien. Il a commencé sa carrière en 1994 en chantant dans les mariages et a publié depuis de nombreux disques et s'est produit dans le monde entier. Il produit une version modernisée de la Dabka traditionnelle[1].

Biographie

Omar Souleyman est né en 1966 dans le nord-est de la Syrie dans le village de Tel Amir[1] situé à 40 km de Hassaké et de Ras al-Aïn. À partir de 1994, il commence sa carrière en se produisant dans les mariages de sa région accompagné par de nombreux musiciens. La tradition veut que ces prestations soient enregistrées, offertes aux mariés et ensuite revendus localement, ainsi il aurait enregistré entre 500[2] et 700 disques[3]. Son succès coïncide avec celui de la musique chaâbi syrienne dans le Moyen-Orient, une musique populaire et festive appréciée dans les zones rurales[4]. Cette musique comparable à de la poésie chantée se voit modernisée à l'aide de synthétiseurs et de boites à rythmes[4],[1].

Sa production finit par être remarquée en occident lorsqu'en 2004 le musicien californien Mark Gergis découvre ses disques lors d'un voyage en Syrie et publie en 2007 sur son label Sublime Frequencies une compilation baptisée Highway to Hassake[1].

Depuis le déclenchement en 2011 de la guerre civile syrienne qui a fait de sa région une zone d'intenses combats, il s'est exilé en Turquie[3].

L'album Bahdeni Nami voit le jour en juillet 2015, on y trouve des collaborations et des participations de Four Tet, Gilles Peterson, et Modeselektor[5].

Discographie

Compilations

  • 2006: Highway to Hassake (Sublime Frequencies)
  • 2009: Dabke 2020 (Sublime Frequencies)
  • 2010: Jazeera Nights (Sublime Frequencies)
  • 2011: Haflat Gharbia - The Western Concerts (2LP) (Sublime Frequencies)

Albums

  • 2011: Leh Jani (2LP, full-length Syrian tape reissue) (Sham Palace)
  • 2013: Wenu Wenu (Ribbon Music)
  • 2015: Bahdeni Nami (Monkeytown)
  • 2017: To Syria, With Love (Mad Decent)

Références

  1. a b c d et e Souleyman le magnifique, François-Xavier Gomez, Libération, 7 juillet 2010.
  2. Omar Souleyman, Syrian killer, François-Xavier Gomez, Libération, 30 mai 2009.
  3. a et b (en)Omar Souleyman: from wedding singer to the world , Ben Beaumont-Thomas, The Guardian, 18 octobre 2013.
  4. a et b « Une leçon de chaâbi par Omar Souleyman », sur Noisey, (consulté le 22 juin 2017)
  5. (en)Omar Souleyman Shares Four Tet-Produced Track "Bahdeni Nami", Molly Beauchemin, Pitchfork, 3 juin 2015.

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • WorldCat
  • Ressources relatives à la musique :