Office des postes et télécommunications de Nouvelle-Calédonie

Office des postes et télécommunications
logo de Office des postes et télécommunications de Nouvelle-Calédonie
Logo.

Création
Dates clés 2003 : Transfert à la Nouvelle-Calédonie
Personnages clés Thierry Cornaille, président du conseil d'administration
Philippe Gervolino, directeur général
Forme juridique EPIC
Slogan Le monde à portée de main
Siège social Nouméa
Drapeau de Nouvelle-Calédonie Nouvelle-Calédonie
Activité Service de collecte, de tri, de transport et de distribution d'envois postaux, de courrier sous toutes ses formes, d'objets et de marchandises, de télécommunications et de services financiers
Produits Mobilis, OPTimo, Domaine .nc, iZi
Filiales Citius, Offratel, Fiposte
Effectif 1086 (en 2015)
Site web opt.nc

Chiffre d’affaires 24,810 milliards de francs pacifiques
(en 2015)
Résultat net 2,163 milliards de francs pacifiques
(en 2015)

L’Office des postes et télécommunications de Nouvelle-Calédonie (OPT-NC) est devenu le un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) de Nouvelle-Calédonie. Il a initialement été créé en décembre 1956 et mis en service le en tant qu'établissement public national lié au Bureau d'études des postes et télécommunications d'outre-mer, à la suite d'une réorganisation et à une décentralisation des Postes et télécommunications d'outre-mer. Son transfert de l'État à la Nouvelle-Calédonie a été rendu possible par l'accord de Nouméa de 1998 et la loi organique de 1999, demandé par résolution du Congrès (l'assemblée locale) du , décidé par un décret pris en Conseil d'État du et rendu effectif le [1].

Activités

Les domaines de compétence de l'OPT sont[réf. souhaitée] :

  • le traitement du courrier en Nouvelle-Calédonie, dont l'entretien et la gestion des agences et du réseau, le tri et la distribution du courrier, l'émission des timbres; (CTC)
  • les services financiers,
  • une banque postale gérant des comptes chèques postaux (CCP),
  • les télécommunications, soit :
    • la gestion et l'entretien du réseau (internet et téléphonique, analogique ou numérique) et, de là, le monopole des raccordements,
    • la gestion et la publication de l'annuaire et du service de renseignement (1012),
    • c'est le seul opérateur téléphonique local fixe, mobile (Mobilis) et par télécartes (iZi),
    • le portail et le moteur de recherche internet local Kaori.nc,
    • l'abonnement forfaitaire (OPTimo) d'accès à l'ADSL,
    • les communications radiomaritimes à travers la station côtière Nouméaradio FJP (Foxtrot Juliet Papa) et le PC Secours en mer,
  • la gestion des noms de domaine .nc depuis le (cette gestion relevait auparavant, et depuis sa création en 1993, par l'IRD Nouvelle-Calédonie)[2].

Organisation

Conseil d'administration

Le conseil d'administration comprend[3] :

Direction

La direction[4] :

  • Directeur Général : Philippe GERVOLINO (depuis le 18 aout 2015)
    • Chef du service communication : Gaëlle Dos Santos
    • Agent comptable : Frédéric Giraud
  • Directeur Général Adjoint chargé du Numérique et de l’Aménagement (DGNA): Philippe Gervolino
    • Directeur des télécommunications : Bernard Idoux
  • Directeur Général Adjoint chargé du Pilotage Stratégique (DGPS) : Nadine Augros-Alenda
    • Chef du service du contrôle de gestion : Nadine Augros-Alenda
    • Chef du service du management de projets : Isabelle Blanc-Mathey
    • Chef du service de la comptabilité analytique : Alain Lefebvre
    • Chef du service de planification et de veille stratégique : Jean-Marc Brécard
  • Directeur Général Adjoint chargé de la Performance Economique (DGPE) : Philippe Maillet
    • Directrice des réseaux de ventes : Églantine Fafin
    • Directrice du colis et du courrier : Cécile Bonnet
    • Directrice des Services bancaires : Marie-Jo Obry
  • Secrétaire Général : Jacques Aïzik Wamalo
    • Directeur financier : Frank Lavieille
    • Directeur des ressources humaines : Claude Cohen
    • Directeur des systèmes d'information : Stéphane Cordier
    • Chef du service logistique et bâtiments : Jean-Jacques Gopea
    • Chef du service juridique : Isabelle Reybaud

Résultats

Résultats 2013

En 2013, les résultats (en millions de XPF) sont les suivants[5] :

  • Chiffre d'affaires : 23 919, dont :
    • 88 % pour les activités "télécommunications" (21 015 millions XPF)
    • 10 % pour l'activité "courrier/colis" (2 438 millions XPF)
    • 2% pour l'activité "service financier" (450 millions XPF)
  • Résultat net : 1 661 millions XPF

Résultats 2015

En 2015, les résultats (en millions de XPF) sont les suivants :

  • Chiffre d'affaires : 24 810, dont :
    • 88,6 % pour les activités "télécommunications" (21 986 millions XPF)
    • 9,3 % pour l'activité "courrier/colis" (2 304 millions XPF)
    • 2% pour l'activité "service financier" (497 millions XPF)
    • 0,1% pour les "autres produits" (23 millions XPF)
  • Résultat net : 2 163 millions XPF

Effectifs

En 2015, l'OPT employaient 1086 personnes dont 923 fonctionnaires[réf. souhaitée].

Références

Liens externes