Offensive de Tabqa

Offensive de Tabqa
Description de cette image, également commentée ci-après
Un canon ZU-23-2 de l'armée syrienne monté sur pick-up faisant feu sur les positions de l'EI sur la route d'Ithriya à Tabqa en juin 2016.
Informations générales
Date 2
Lieu Entre Ithriya et Tabqa
Issue Victoire de l'État islamique
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de l'État islamique État islamique
Commandants
Abou Djandal al-Kouweïti
Forces en présence
5 000 hommes[1] inconnues
Pertes
93 morts au moins[2]
~ 10 chars capturés[3]
126 morts au moins[2]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 35° 38′ 40″ nord, 38° 26′ 02″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Offensive de Tabqa

L'offensive de Tabqa a lieu lors de la guerre civile syrienne. Elle est menée du 2 au par les forces du régime depuis la localité d'Ithriya en vue de prendre la ville et l'aéroport de Tabqa. Malgré une progression initiale de plusieurs dizaines de kilomètres, l'offensive se solde par un échec et est repoussée par l'État islamique.

Prélude

Un char T-55 de l'armée syrienne sur la route d'Ithriya à Tabqa en juin 2016.

Le , alors que les Forces démocratiques syriennes sont en train de mener une vaste offensive contre l'État islamique sur la ville de Manbij, l'armée du régime syrien passe à son tour à l'attaque dans le gouvernorat de Raqqa. L'objectif des forces loyalistes est d'abord de prendre la ville de Tabqa, où elles avaient été battues par les djihadistes en juillet 2014. L'offensive est lancée depuis la localité d'Ithriya, située à 80 kilomètres au sud-ouest de Tabqa, dans l'est du gouvernorat de Hama[4],[5].

Le régime syrien engage dans l'offensive le Liwa Suqour Al-Sahara[6],[2], les 550e et 555e régiments de la 4e division méchanisée[7],[8] — qui disposent notamment de char T-90[9] — les « Marines syriens » (Fouj Al-Mughawayr Al-Bahir)[7], les Forces de défense nationale[7], des miliciens du PSNS[7], la Garde nationaliste arabe[9] et des paramilitaires palestiniens de Quwat al-Jalil[7]. Soit au total, 4 800 à 5 000 hommes selon le média pro-régime Al-Masdar[1].

Déroulement

Des militaires syriens sur la route d'Ithriya à Tabqa en juin 2016.

Le 2 juin, après un intense pilonnage à l'artillerie lourde et des raids aériens menés par les avions et les hélicoptères syriens et russes, les forces du régime se mettent en mouvement[4]. Les premières 24 heures, elles progressent de 12 kilomètres et arrivent aux limites de la gouvernorat de Raqqa[10],[11]. Le 4 juin, elles parviennent pour la première fois depuis l'été 2014 à entrer dans le gouvernorat de Raqqa[12]. Le 7 juin, elles sont à 25 ou 30 kilomètres de Tabqa[13],[14] et le 11 juin elles ne sont plus qu'à 15 kilomètres de la ville[15],[16]. Les djihadistes engagent alors plusieurs kamikazes ; le 11 juin quatre « Lionceaux du califat », des combattants âgés de moins de 16 ans, tuent 12 soldats et font une vingtaine de blessés dans une attaque-suicide, puis le 16 juin une nouvelle attaque kamikaze fait encore 10 morts dans les rangs loyalistes[16],[17].

Cependant l'aviation russe n'intervient pas de manière intensive[18] et le soir du 19 juin, l'État islamique mène une contre-attaque décisive, 300 combattants sont envoyés en renfort depuis Raqqa alors que les loyalistes ne sont plus qu'à sept kilomètres de l'aéroport de Tabqa. Les combats se concentrent autour du champ de pétrole de Thawrah. Les djihadistes engagent à nouveau un grand nombre de véhicules piégés conduits par des kamikazes, ainsi que deux chars T-72 et plusieurs technicals. Les forces du régime reculent, en quelques heures elles sont repoussées hors du gouvernorat de Raqqa et sont contraintes de se replier sur le gouvernorat de Hama, perdant ainsi tous les gains des jours précédents[19],[20],[5],[21],[22].

Les pertes

Le 3 juin, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) affirme qu'au moins 17 djihadistes et 9 soldats du régime ont été tués dans les combats[23]. Le 6 juin, le bilan monte à au moins 9 soldats et 70 djihadistes tués[24].

La contre-offensive djihadiste des 19 et 20 juin a fait plus de 40 morts dans les rangs loyalistes et au moins 21 tués du côté de l'EI selon l'OSDH[19]. Al-Masdar indique de son côté que selon une source militaire le bilan est de 23 soldats confirmés tués au combat, 49 blessés et plusieurs dizaines de disparus[6],[5].

Pour l'OSDH au moins 93 soldats du régime et 126 djihadistes de l'EI ont été tués pendant les opérations[2].

Selon des documents de l'État islamique étudiés par Le Monde, une dizaine de chars tombent aux mains des djihadistes[3].

Liens externes

Notes et références

  1. a et b Syrian Army joins the race to Raqqa as several thousand soldiers pour into east Hama, Al-Masdar News, 31 mai 2016.
  2. a, b, c et d After 15 days, The IS forces regime forces to pull back from al-Raqqa province, OSDH, 20 juin 2016.
  3. a et b Madjid Zerrouky et Benjamin Barthe, L’aide militaire fournie aux rebelles syriens a indirectement contribué à armer l’EI, Le Monde, 14 décembre 2017.
  4. a et b Paul Khalifeh, Syrie: la course vers Raqqa est ouverte, RFI, 2 juin 2016.
  5. a, b et c Benjamin Barthe, L’offensive anti-EI du régime syrien vire au fiasco, Le Monde, 23 juin 2016.
  6. a et b Leith Fadel, Disastrous turn of events force the Syrian Army to withdraw from west Raqqa, Al-Masdar News, 22 juin 2016.
  7. a, b, c, d et e Leith Fadel, Syrian Army enters Raqqa after liberating the Zakiyah Crossroad, 47 km to Tabaqa: map, Al-Masdar News, 3 juin 2016.
  8. Leith Fadel, Syrian Army reaches key crossroad in Raqqa, Al-Masdar News, 8 juin 2016.
  9. a et b Chris Tomson, Another ISIS village captured as the Syrian Arab Army marches towards Raqqa, Al-Masdar News, 6 juin 2016.
  10. Paul Khalifeh, Syrie: le groupe EI recule sur deux fronts, Alep sous les bombes, RFI, 4 juin 2016.
  11. Syrie: opération du régime contre l'EI dans la province de Raqa, AFP, 3 juin 2016.
  12. Syrie: l'armée entre dans la province de Raqa, fief de l'EI , AFP, 4 juin 2016.
  13. L'EI menacé sur plusieurs fronts en Syrie, Reuters, 7 juin 2016.
  14. Les offensives contre l'EI en Syrie et en Irak continuent, AFP, 7 juin 2016.
  15. Soqur al-Sahraa and the regime forces advance more toward the south and east of the junction of al-Tabaqa – Rasafa – Ithriyah, OSDH, 11 juin 2016.
  16. a et b Paul Khalifeh, Syrie: des milliers de civils pris au piège dans la ville assiégée de Manbij, RFI, 11 juin 2016.
  17. Contre-attaques de l'EI en Syrie, Le Figaro avec AFP, 18 juin 2016.
  18. Benjamin Barthe, Bachar Al-Assad, le maître du chaos, Le Monde, 5 octobre 2016.
  19. a et b Layal Abou Rahal, L'EI chasse les prorégime de la province de Raqqa, AFP, 20 juin 2016.
  20. Yohan Blavignat, En Syrie, l'EI parvient à chasser les forces de Damas de la province de Raqqa, Le Figaro avec AFP, 21 juin 2016.
  21. Irak: après Fallouja, quelles sont les prochaines batailles contre l’EI?, AFP, 27 juin 2016.
  22. Stéphane Mantoux, Etat islamique et chars d'assaut: comment les djihadistes emploient leurs blindés en Irak et en Syrie, France Soir, 2 février 2017.
  23. Clashes continue in Ethria area between IS and regime forces, OSDH, 3 juin 2016.
  24. 70 IS killed during 4 days of Clashes in al-Raqqa countryside, OSDH, 6 juin 2016.