Octobre 1914 (Première Guerre mondiale)

Octobre 1914 (Première Guerre mondiale)
Chronologies
Années :
1911 1912 1913  1914  1915 1916 1917
Décennies :
1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Années du thème Première Guerre mondiale
Chronologies géographiques
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Économie Fantasy • Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique • Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain
septembre 1914 - octobre 1914 - novembre1914
  • 3 octobre :
    • Un premier contingent canadien (de 32 000 hommes) est mobilisé pour aller se battre en Europe.
    • Déploiement d'un corps d'élite de l'armée britannique à Anvers.
    • Prise de Lille par les Allemands.
  • 4 octobre :
    • Publication en Allemagne du Manifeste des 93 qui montre le soutien univoque des intellectuels allemands à la politique impériale.
  • 5 octobre :
    • Premier duel aérien de la guerre près de Reims : un biplace Aviatik allemand est abattu à la mitrailleuse par des Français à bord d'un avion Voisin.
  • 9 octobre :
    • L'armée belge se retire d'Anvers : 75 000 soldats britanniques et belges retraitent le long du littoral belge. Les derniers forts de la rive gauche, protégeant la retraite vers la côte, succombent un à un.
  • 10 octobre :
    • Rencontre d'Ostende : les gouvernements belge, français et britannique déterminent les modalités de la poursuite de la guerre de la Belgique aux côtés des Alliés.
    • Installation du gouvernement et du quartier général de l'armée belge à Furnes, en Belgique : le roi des Belges matérialise ainsi son soutien à l'armée belge engagée dans le secteur et sa volonté de maintenir la continuité du royaume sur le territoire belge.
  • 15 octobre :
    • Proclamation du roi Albert Ier à son armée, fixant la résistance sur la ligne de l'Yser comme but aux manœuvres et aux combats de l'armée belge.
  • 20 octobre :
    • Les Allemands battent en retraite devant les Russes dans la boucle de la Vistule.
    • Les Allemands parviennent à franchir l'Yser.
    • Déclenchement d'une offensive allemande dans la région d'Ypres, face aux unités britanniques positionnées dans le secteur.
  • 21 octobre :
    • Ouverture par les Belges des digues de l'Yser. Cette inondation ralentit la poussée allemande, donnant aux Belges le temps de mettre en place une ligne de défense et leur permettant de conserver le contrôle des écluses de l'Yser.
  • 28 octobre :
    • Combat de Penang : combat naval entre des unités allemandes d'une part, et franco-russes de l'autre. les unités franco-russes sont coulées.
    • Le roi des Belges ordonne l'ouverture systématique des écluses de l'Yser, afin de stopper l'avance allemande dans la région.
  • 31 octobre :
    • Fin de la bataille de l'Yser : stabilisation du front, après les inondations ordonnées par le commandement belge.
    • Nouvelles tentatives allemandes de percer dans le secteur d'Ypres.

Bibliographie

  • Rémi Porte, Chronologie commentée de la Première guerre mondiale, Perrin, 648 p. (ISBN 978-2-2620-3372-9).