Occupied

Occupied

Titre original Okkupert
Autres titres
francophones
Envahis (Canada)
Genre Drame
Création Erik Skjoldbjærg
Karianne Lund
Jo Nesbø
Pays d'origine Drapeau de la Norvège Norvège
Drapeau de la France France
Drapeau de la Suède Suède
Chaîne d'origine TV 2
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 18
Durée 45 minutes
Diff. originale en production

Occupied ou Envahis[1] (au Canada) (en norvégien : Okkupert) est une série télévisée norvégienne. Créée par Erik Skjoldbjærg et Karianne Lund sur une idée originale de Jo Nesbø, elle est diffusée depuis le sur TV 2[2].

Avec un budget de 90 millions de couronnes norvégiennes, c'est la série norvégienne la plus chère produite à ce jour. Elle a été vendue au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Suède, au Danemark, en Finlande, en Islande, en Estonie, en Pologne, en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Elle est également diffusée par Netflix en Australie, aux États-Unis, en Inde et au Canada.

En Suisse, elle est diffusée sur RTS Un depuis le [3] et en France et en Allemagne, elle est diffusée sur Arte depuis le [4]. Au Québec, elle est diffusée depuis le 30 août 2016 sur ICI ARTV.

La deuxième saison est diffusée, en Suisse, à partir du [5] sur RTS Un et du [6] en France sur la chaine Arte.

La série est renouvelée pour une troisième saison le 10 avril 2018[7].

Synopsis

Dans un avenir proche, alors que les États-Unis ont quitté l'OTAN, la Norvège élit un gouvernement écologiste et cesse l'ensemble de sa production pétrolière et gazière, tandis qu'une grave crise énergétique touche l'Union européenne. Cette dernière demande l'appui de la Russie qui, en quelques minutes, enlève le Premier ministre alors qu'il venait d'inaugurer une usine de production énergétique au thorium. Il est forcé d'accepter que la production d'hydrocarbures reprenne sous le contrôle russe.

Fiche technique

  • Titre français : Occupied
  • Titre original : Okkupert
  • Titre québécois : Envahis
  • Création : Erik Skjoldbjærg, Karianne Lund et Jo Nesbø
  • Réalisation : Erik Skjoldbjærg, John Andreas Andersen, Pål Sletaune, Erik Richter Strand et Eva Sørhaug
  • Scénario : Erik Richter Strand, Ina Bruhn, Björn Paqualin, Harald Rosenløw-Eeg et Jan Trygve Røyneland
  • Musique : Sivert Høyem  (générique) et Nicholas Sillitoe  (épisodes)
  • Production : Anni Faurbye Fernandez, Line Winther Skyum Funch, Berna Levin, Jo Nesbø et Ole Søndberg
  • Sociétés de production : Yellow Bird Norway 
  • Pays d'origine : Drapeau de la Norvège Norvège, Drapeau de la France France, Drapeau de la Suède Suède
  • Langues originales : norvégien, suédois, anglais, français et russe
  • Genre : thriller politique
  • Durée des épisodes : 45 minutes
  • Dates de diffusion :

Distribution

Saison 1

Épisode 1 : Avril

Titre original
April
Numéro de production
1 (1.1)
Première diffusion
Résumé détaillé
Jesper Berg, Premier ministre norvégien du parti écologiste « Énergie nouvelle » (Ny Kraft), annonce que le pays, après avoir exploité durant des décennies le pétrole offshore qui a fait la richesse de la Norvège, désire abandonner l'exploitation des énergies fossiles pour lutter contre le changement climatique. Après l'avoir annoncé en direct à la télévision lors de l'inauguration d'une centrale au thorium, Jesper Berg est enlevé par un commando sous les yeux de son garde du corps, Hans Martin Djupvik et du journaliste d'investigation, Thomas Eriksen. À bord, le Premier ministre est informé par visioconférence par deux commissaires européens que la Russie, à la demande de l'UE, va prendre le contrôle des gisements norvégiens de gaz et de pétrole. Si le Premier ministre refuse, alors les forces russes attaqueront le pays. Libéré et retrouvé par son garde du corps, Jesper Berg doit alors annoncer la nouvelle à la population. En quelques heures, Oslo et ses provinces sont mises sous tutelle. Sans chars ni bruits de bottes, la Russie étend son emprise.

Épisode 2 : Mai

Titre original
Maj
Numéro de production
2 (1.2)
Première diffusion
Résumé détaillé
Cela fait quelques semaines que la Russie a déployé ses conseillers et le QG des Russes se trouve en face du restaurant de Bente Norum, la femme de Thomas Eriksen. Lors de la Fête Nationale du 17 mai, l'ambassadrice russe Irina Sidorova décide de s'inviter lors d'une cérémonie de remise de médailles à la Garde royale norvégienne. Mais un jeune soldat, Christensen, tente de l'assassiner. Djupvik parvient de justesse à dévier le tir. Le coupable est aussitôt embarqué par les services russes. Cette tentative d'assassinat renforce la présence des Russes qui utilisent cet événement afin de prolonger leur présence en Norvège. Christensen est considéré comme otage norvégien par la Garde royale, qui prend à son tour en otage deux Russes. Pendant ce temps, Bente pense fermer son restaurant. Elle reçoit cependant la visite d'un Russe qui relance ses affaires en privatisant son restaurant. Mais un soir, ce dernier est renversé par une voiture en quittant le restaurant.

Épisode 3 : Juin

Titre original
Juni
Numéro de production
3 (1.3)
Première diffusion
Résumé détaillé
Alors que l'enquête progresse sur l'accident, la police découvre que le véhicule qui a percuté le Russe est celui d'un réfugié tchétchène, installé depuis de longues années en Norvège, Elbek Moussaiev. L'ambassadrice russe Irina Sidorova invoque un acte délibéré et exige que Moussaiev soit extradé en Russie afin de le juger. Hans Martin Djupvik, qui a été relevé de ses fonctions de garde du corps et nommé par Wenche Arnesen, chef de l'Agence de sécurité de la police (PST) au sein d'une unité spéciale de « prévention des crimes à l'encontre des Russes », espère dénouer la crise en reconstituant les faits et en interrogeant notamment le fils de Moussaiev qui finit par lui expliquer que tout cela était un accident mais qu'en découvrant les papiers d'identité russes de la victime, son père et lui ont pris peur. Djupvik promet au fils que son père ne sera pas extradé pour un homicide involontaire mais en accompagnant le fils de Moussaiev lors d'une visite en prison, ils découvrent que ce dernier s'est donné la mort après avoir reçu une notification d'extradition. Grâce à sa compagne Hilde, qui débute dans la magistrature, Djupvik découvre que la justice norvégienne a subi des pressions politiques afin d'extrader Moussaiev vers la Russie. Quant au Premier ministre Jesper Berg, qui vient d'être papa, il évoque imprudemment le prochain départ des occupants en étalant son bonheur familial à la une de la presse. Or, devant ce que les Russes qualifient de provocation, le retrait est reporté sine die.

Épisode 4 : Juillet

Titre original
Juli
Numéro de production
4 (1.4)
Première diffusion
Résumé détaillé
Une fois la crise passée, les Russes affluent à nouveau dans le restaurant de Bente, laquelle surveille de près Thomas Eriksen, son compagnon, pour l'empêcher de poser des questions à ses clients. En outre, plusieurs sites internet appellent de plus en plus ouvertement à la lutte armée contre l'occupant russe. Djupvik et sa collègue Ingrid Bø décident d'interroger un jeune de 15 ans qui tient un blog anti-russe très populaire et qui héberge le site sur un serveur hébergeant plusieurs sites pour la communauté homosexuelle. Alors qu'ils s'apprêtent à le ramener chez lui, leur voiture explose par une bombe à retardement.

Épisode 5 : Août

Titre original
Augusti
Numéro de production
5 (1.5)
Première diffusion
Résumé détaillé
Le départ des Russes est annoncé comme imminent. Le Commissaire français de l’UE vient assister à une passation de pouvoir entre équipes norvégienne et russe sur un site gazier. En dépit de l'opposition de Thomas, que ses articles contre la collaboration ont rendu très populaire, Bente a accepté d'accueillir dans son restaurant la grande fête d'adieu de la délégation russe. Birkeland, l'un des principaux suspects de Norvège libre, mouvement de résistance à l'occupation russe, est interrogé conjointement par Hans Martin et la chef de la police, Wenche Arnesen. Alors que son médecin vient de lui annoncer qu'elle a une tumeur au cerveau qui n'est pas opérable, Wenche demande à Hans Martin de quitter la salle afin de lui apporter un verre d'eau et profite de cette absence momentanée afin de signifier à Birkeland son désir d'entrer en résistance. Pendant ce temps, Thomas Eriksen est invité par un correspondant anonyme à se rendre sur un site pétrolier norvégien et assiste à l'explosion d'un véhicule transportant des employés russes.

Épisode 6 : Septembre

Titre original
September
Numéro de production
6 (1.6)
Première diffusion
Résumé détaillé
La situation est délicate pour le Premier ministre Jesper Berg : son parti est sur le point d'exploser entre les partisans de sa politique et ceux qui rejettent l'idée de reprendre l'exploitation d'énergies fossiles et la soumission aux Russes. Alors que les Russes ne sont plus décidés à quitter le pays et que l'Union européenne insiste pour une reprise de l'exploitation d'énergies fossiles, Jesper Berg décide d'organiser un référendum sur la poursuite de l'exploitation des hydrocarbures. Si le « oui » l'emporte, il espère que l'UE sera rassurée et appuiera la Norvège dans sa demande de reprendre en main ses affaires. Si les relations deviennent tendues notamment avec une partie de son cabinet et de la Ministre de la Justice, son couple bat de l'aile. Du côté de Thomas Eriksen, son fils se fait rejeter par ses amis qui accusent sa famille de pactiser avec l'occupant, ces derniers recevant des menaces de morts et engageant des Russes afin de surveiller leur maison. Il décide de participer à une manifestation et lance un cocktail Molotov sur le restaurant de sa belle-mère Bente qui continue d'ouvrir son restaurant aux Russes. Alors que les nouveaux voisins de Hilde et Hans Martin sont des Russes, les relations de Hans Martin et Wenche se détériorent rapidement dans le cadre de l'enquête, la seconde reprochant au premier l'illégalité de ses méthodes, calquées sur celles de l'occupant, pour traquer les membres de l'organisation de résistance Norvège libre. Hans Martin décide de suivre Wenche pour se rendre compte qu'elle est en relation avec Birkeland et tente d'exfiltrer ce dernier en Suède. Alors que Djupvik est sur le point d'arrêter Birkeland, ce dernier est tué par un homme en embuscade.

Épisode 7 : Octobre

Titre original
Oktober
Numéro de production
7 (1.7)
Première diffusion
Résumé détaillé
Alors que l'infanterie marine russe fait des manœuvres militaires dans le nord du pays à la frontière russo-norvégienne et que des véhicules militaires russes sont entrés brièvement et temporairement en territoire norvégien, le Premier ministre Jesper Berg demande de l'aide à l'Union européenne, craignant une invasion armée russe de son pays. Cette dernière annonce envoyer des avions mais finalement, rien n'est réellement opérationnel et le Commissaire européen, tout en annonçant que l'UE ne fera jamais rien contre la Norvège, fait comprendre à Berg que l'UE a conclu un deal avec la Russie : cette dernière devrait prolonger les oléoducs norvégiens en direction du territoire russe afin que le pays puisse revendre le tout à l'UE à un prix abordable. Thomas Eriksen fait des recherches sur un certain Maxim Ivanov, rencontré lors de la cérémonie funéraire des employés de la raffinerie visée par un attentat. Après avoir appris qu'Ivanov est en prison depuis deux ans en Russie, Thomas se rend au Finnmark le jour de l'anniversaire de sa fille, afin de passer de l'autre côté de la frontière. Wenche a limogé Hans Martin, l'accusant d'avoir fait capoter un coup de filet qu'elle menait contre Birkeland, évinçant ainsi les soupçons qui auraient pu mettre en lumière ses sympathies pour Norvège libre. Hans Martin est invité par Irina Sidorova à rejoindre les services de renseignements de l'ambassade russe mais ce dernier décline l'offre, alors que le Premier ministre et le chef des armées lui demandent d'accepter le poste. Entre-temps, Wenche fait appel au chef limogé de la Garde royale en lui demandant de mobiliser ses troupes. Alors que Christensen, en prison, tente de rallier plusieurs détenus à sa cause, son procès est sur le point de commencer. Mais le Tribunal est évacué à la suite d'une alerte à la bombe revendiquée par Norvège libre et les partisans de l'organisation de résistance aident Christensen à s'évader.

Épisode 8 : Novembre

Titre original
November
Numéro de production
8 (1.8)
Première diffusion
Résumé détaillé
Alors que le parti écologiste « Énergie nouvelle » détient la majorité des sièges au Storting, Jesper Berg se voit contraint de présenter sa démission au roi de Norvège. Ce dernier lui demande d'assurer les affaires courantes jusqu'à la formation du prochain gouvernement. Thomas a été retrouvé mort en Laponie. Après ses funérailles, Bente découvre que le dernier appel de Thomas a été émis depuis Mourmansk. Ingrid Bø du PST confirme à Bente que la mort de Thomas ressemble à un assassinat déguisé. Parallèlement, le Premier ministre a décidé de mettre en place une politique d'immigration très stricte envers les Russes ; en effet, l'Armée norvégienne a découvert que des milliers de Russes ont passé la frontière à pied et se sont désormais assimilés à la population norvégienne. Alors que la Russie refuse de reprendre ses citoyens renvoyés de Norvège, Berg décide de les envoyer sur l'île du Spitzberg au Svalbard mais est pris en otage par un commando russophone avec lequel l'ambassadrice Irina Sidorova nie avoir toute relation. Hans Martin est envoyé par Irina en tant que médiateur mais la police anti-terroriste abat le commando et Hans Martin se rend compte qu'un des terroristes travaillait pour Sidorova. Le Premier ministre Jesper Berg est ensuite mis en sécurité à l'ambassade des États-Unis . Alors que son cabinet reconstitué d'anciens ministres démissionnaires est en réunion chez le roi, Berg annonce par visioconférence depuis l'ambassade des États-Unis que son nouveau gouvernement veut intensifier les expulsions des Russes.

Épisode 9 : Décembre - 1re partie

Titre original
December - Del 1
Numéro de production
9 (1.9)
Première diffusion
Résumé détaillé
Alors que Wenche est déçue de voir Jesper Berg privilégier la voie diplomatique, ce dernier continue d'exercer ses fonctions de Premier ministre depuis l'ambassade américaine, sous le regard critique de son ambassadeur, qui n'apprécie pas particulièrement sa politique. Les Américains estiment qu'il ne fera que jeter de l'huile sur le feu entre la Norvège et la Russie. Il finit par les convaincre d'inviter Irina Sidorova à l'ambassade afin de pourparler alors qu'un avion transportant plusieurs Russes refoulés en direction du Svalbard est escorté par deux avions de chasses russes. Bente surprend son beau-fils et son ami en train de prendre des photos de son agenda. Elle apprend par la suite que c'est l'entraîneur des deux jeunes qui leur a demandé de lui fournir des informations sur ses clients au restaurant. Elle appelle ensuite son amant russe et lui demande dans quel spa Sidorova se rend régulièrement. Alors que l'ambassadrice de Russie s'y trouve, un commando de Norvège libre la prend en otage et annonce sur internet qu'ils l'abattront sous 24 heures.

Épisode 10 : Décembre - 2e partie

Titre original
December - Del 2
Numéro de production
10 (1.10)
Première diffusion
Résumé détaillé
Les Américains, désireux de se débarrasser de Jesper, lui proposent un billet pour Genève en Suisse, ce qu'il refuse. Lors d'un entretien télévisé avec une chaîne américaine, Berg laisse entendre que les Américains sont du côté de la Norvège alors que ce n'est pas le cas. De son côté, Wenche fait tout pour égarer les soupçons de la police dans leur recherche d'Irina Sidorova. Hans Martin se rend chez Wenche et la confronte mais cette dernière ne nie même pas son engagement avec Norvège libre. Hans Martin convainc Ingrid Bø qu'il est en mission chez les Russes avec l'assentiment de Jesper et lui demande de rechercher la planque où Irina Sidorova est retenue captive. Une fois le lieu découvert, il abat les membres de « Norvège libre » et délivre Sidorova qui rentre au QG russe. Pendant ce temps, Jesper Berg, toujours en résidence chez l'ambassadeur des États-Unis, est empoisonné à la nicotine liquide par ce dernier. À l'hôpital Wenche lui annonce que les Américains ne voulaient pas le tuer mais uniquement le faire sortir du périmètre gardé l'ambassade américaine. Plus tard, elle enregistre une vidéo informant qu'elle est à la direction de Norvège libre et qu'elle quitte ses fonctions au PST. Elle organise son départ, se rend chez un pasteur et lui demande de l'aide, à savoir faire disparaître toute trace de son corps. Elle se suicide dans l'église et le pasteur incinère son corps. Bente, qui voit des actes de violences commis par les Russes en direction de la population civile norvégienne, envoie ses enfants en sécurité chez sa mère puis permet à Norvège libre d'utiliser son restaurant afin de prendre en embuscade de nouveaux hauts-dignitaires russes afin de les assassiner. Alors que Hans Martin et sa femme semblent avoir basculé du côté des collaborateurs, la Norvège libre enlève Jesper Berg de l'hôpital mais l'action n'est pas désintéressée : alors qu'il se pose sur une base armée en pleine forêt, l'ancien chef de la Garde royale lui demande de bien vouloir prendre la direction du mouvement de résistance.

Saison 2

Épisode 1 : Août

Titre original
Augusti
Numéro de production
1 (2.1)
Première diffusion
Résumé détaillé
En août, l'occupation russe en Norvège continue. Alors que des attentats perpétrés par Norvège libre secouent Oslo de temps à autre, Jesper Berg, depuis la Suède, tente de former un gouvernement en exil. Parallèlement, des négociations entre l'Union européenne et la Russie ont lieu après une confrontation militaire survenue dans une usine à gaz sur l'île industrielle de Melkøya, située dans l'extrême nord du pays, où les Russes ont décidé d'y placer des missiles sol-air. Anita Rygg, cheffe de cabinet du Premier ministre, décide de court-circuiter Jesper Berg en proposant un autre nouveau gouvernement avec à sa tête, le Président du Storting, le parlement norvégien. Ce dernier refuse de devenir premier ministre mais ne voit qu'un seul nom potentiel en la personne d'Anita qui accepte le poste.

Épisode 2 : Septembre

Titre original
September
Numéro de production
2 (2.2)
Première diffusion
Résumé détaillé
La Russie ayant arrêté les garde-côtes norvégiens responsables de l'incident à Melkøya, la Première ministre Anita Rygg promet qu'ils seront rapatriés en Norvège rapidement. Mais le décès d'un soldat norvégien incarcéré en Russie, le garde-côte Geir Eknes, complique la situation alors que les Russes et Irina Sidorova soupçonnent d'autant plus les garde-côtes d'être du côté de la Résistance. Le PST, de son côté, intercepte des discussions secrètes échangées par les partisans de Norvège libre et Jesper Berg sur un jeu vidéo en réseau. La femme de Hans-Martin est, quant à elle, invitée à travailler pour le ministère de la justice norvégien afin de réfléchir à assurer un meilleur respect de l'État de droit pour la minorité russe occupante vivant dans le pays. Bente Norum, qui a acheté un hôtel avec une Russe, doit affronter la réprobation de sa mère en visite qui estime qu'elle est trop impliquée avec l'occupant alors que cela ne fait même pas un an que Thomas a été assassiné par ce dernier. Alors que le retour des soldats norvégiens se précise, Anita Rygg nomme le Chef des garde-côtes Reidar Ryengen Ministre de la Défense au grand dam de Jakob Istad, Chef d'État-Major de l'armée norvégienne.

Épisode 3 : Octobre

Titre original
October
Numéro de production
3 (2.3)
Première diffusion
Résumé détaillé
Le procès contre les soldats libérés est le premier organisé par la nouvelle juridiction, dans laquelle siège désormais un assesseur russe. Les gardes-côtes sont condamnés à la peine maximale et la petite amie de l'un d'eux, Frida, lance aussitôt un mouvement de protestation baptisé « Libérez nos soldats ». Comme les attentats terroristes se poursuivent, Anita Rygg décide de négocier avec Moscou une amnistie pour les repentis de Norvège Libre, espérant ainsi semer la discorde au sein du réseau. L'un des chefs arrêtés, Harald Vold, demande à s'adresser à ses partisans à la télévision, ce qui lui est accordé, en dépit des mises en garde de Djupvik.

Épisode 4 : Novembre

Titre original
November
Numéro de production
4 (2.4)
Première diffusion
Résumé détaillé
Jesper Berg s'est enfui en Pologne, où il accorde un entretien à un journaliste du Stern. Il affirme que la Norvège est sur le point de céder à la compagnie pétrolière de Minnikov la gestion de toutes ses réserves offshore. Anita Rygg demande alors à Irina Sidorova de mettre un frein aux ambitions de l'oligarque, mais l'ambassadrice lui rétorque qu'elle n'obtiendra un geste de Moscou que si elle peut lui garantir l'arrestation de Jesper Berg. Les Russes, qui ont repéré celui-ci en Pologne, exigent en effet des autorités norvégiennes qu'elles le capturent. À l'hôtel, Minnikov découvre que Bente a mis son téléphone sur écoute.

Épisode 5 : Décembre

Titre original
December
Numéro de production
5 (2.5)
Première diffusion
Résumé détaillé
Jesper Berg a réussi à gagner Paris, où il cherche un refuge chez Astrid, son ex-femme, qui vit désormais avec Jérôme, un avocat spécialisé dans la défense des Droits de l'homme. La police ne tarde pas à le repérer et à venir l'arrêter, mais Jérôme parvient à éviter l'extradition exigée par Anita Rygg grâce à une faille juridique. Berg demande l'asile politique à la France. À Oslo, parce que les Russes accusent Zoya du meurtre de Minnikov, Bente se dénonce à la police norvégienne pour la sauver, mais découvre que les forces de l'ordre sont totalement infiltrées par les activistes de Norvège libre.

Épisode 6 : Janvier

Titre original
January
Numéro de production
6 (2.6)
Première diffusion
Résumé détaillé
Plusieurs des pays nordiques commencent à manifester leur inquiétude devant la présence prolongée de la Russie. Anita Rygg cherche à instaurer avec eux et Moscou un nouveau partenariat, mais les continuelles violations russes de l'espace aérien finlandais lui compliquent la tâche. De Paris, Jesper Berg tente, lui, d'exploiter la faille dans l'espoir de pousser l'UE à adopter une résolution exigeant le retrait de la Russie, ce qui est impossible avec le responsable actuel de la Commission, le Français Pierre Anselme. Pendant ce temps, Hans Martin Djupvik tente de comprendre l'origine de son accident de voiture, qui ne lui a laissé aucun souvenir.

Épisode 7 : Février - 1re partie

Titre original
February - Del 1
Numéro de production
7 (2.7)
Première diffusion
Résumé détaillé
Une majorité d'États membres de l'UE semblent prêts à voter en faveur de la résolution sur le retrait russe, mais le soutien du gouvernement norvégien est indispensable pour qu'elle soit présentée. Méfiant à l'égard d'Anita, Jesper Berg décide de regagner son pays par bateau. Et pour réduire les risques d'arrestation ou d'agression, il embarque avec lui un groupe de parlementaires est-européens qui le soutiennent. Alors que la Russie exige qu'Oslo se déclare contre la résolution, Anita Rygg prend conscience de ce que la menace de guerre est réelle. Elle entreprend alors de faire pression sur l'UE, en coupant le robinet du pétrole. Pendant ce temps, Bente et Hans Martin se rendent compte que Norvège libre projette un attentat dans l'hôtel de Bente.

Épisode 8 : Février - 2e partie

Titre original
February - Del 2
Numéro de production
8 (2.8)
Première diffusion
Résumé détaillé
Un avion F/A-18 finlandais est mystérieusement abattu et Moscou est soupçonné. L'UE réagit en adoptant sur le champ la résolution réclamant le retrait russe de Norvège. Mais Bruxelles demande aussi à Anita de démissionner, ce qu'elle refuse, cherchant l'appui du Parlement, qui l'a appointée. En vain : les députés soutiennent désormais Jesper Berg, et Anita, résolue à empêcher une guerre coûte que coûte, négocie alors avec Irina Sidorova une alliance militaire conditionnée au retrait russe. L'ambassadrice demande dans la foulée son maintien à la tête du gouvernement. Mais avant même l'arrivée de Jesper Berg survient un coup de théâtre, fomenté au sommet de la hiérarchie militaire.

Production

Jo Nesbø a écrit le premier épisode en 2008, et la série, prévue pour Norsk rikskringkasting (NRK), a reçu 9,7 millions de couronnes norvégiennes du Norsk filminstitutt en avril 2013. Après quatre ans de développement, des désaccords ont conduit NRK à se retirer du projet, qui fut repris par TV 2 en octobre 2013[10],[11],[12].

Lieux de tournage

Siège de Statoil à Fornebu.
  • Siège du gouvernement : les bureaux de la société pétrolière et gazière de Norvège Statoil à Fornebu, dans la banlieue d'Oslo, ont servi comme siège du gouvernement[13].
  • Le port d'embarquement français pour ramener Jesper Berg en Norvège est le port du Havre (Saison 2 Episode 7 à 10 min 56 s). On aperçoit l'église Saint-Joseph à l'arrière-plan.

Récompenses

Critique

Réaction russe

L'ambassade de Russie en Norvège a réagi à la diffusion de la série en déclarant à l'agence TASS[14],[15] :

« Bien que les auteurs de la série tentent de souligner que c'est une fiction qui n'a soi-disant rien à voir avec la réalité, ce film traite de pays parfaitement réels et, malheureusement, la Russie y tient le rôle de l'agresseur. Il est certainement dommage que, l'année du 70e anniversaire de la victoire lors de la Seconde Guerre mondiale, les auteurs aient apparemment oublié que l'Armée rouge a contribué héroïquement à libérer le Nord de la Norvège de ses occupants nazis et qu'ils aient décidé, dans la pire tradition de la Guerre froide, d'effrayer les spectateurs norvégiens avec une menace inexistante venant de l'Est. »

Russophobie

Pour le journaliste français Serge Halimi, la série ne résiste pas à certains travers russophobes véhiculés par les médias occidentaux : « c’est la Russie qui envahit, qui manipule, qui menace, qui tue [...] et le parallèle entre Russes et nazis (qui, eux, ont occupé la Norvège) fortement suggéré ». Si les producteurs de la série se défendent d'avoir voulu « désigner un méchant », ils expliquent avoir créé un parallèle avec les événements en Crimée [16]. Pour Serge Halimi, la série « aurait pu, bien sûr, développer un « parallèle avec la réalité » mettant en scène la Chine et une île du Pacifique, les États-Unis et Cuba, la France et la République centrafricaine, Israël et la Palestine. Mais l’air du temps, celui d’une nouvelle guerre froide entre Washington et Moscou, suggère que c’eût été moins commode, que la Russie constituait le coupable idéal pour ce genre de divertissement[16]. »

Notes et références

  1. « Envahis », sur artv.ca.
  2. (no) Steffen Stø, « Se første traileren til TV2-serien Okkupert », sur serienytt.no, .
  3. « Occupied », RTS, .
  4. « ARTE et la NRK coproduisent Occupied, une série d'anticipation politique signée Jo Nesbø », Arte Pro, .
  5. Occupied - RTS, Radio télévision suisse, consulté le 25 janvier 2018
  6. « OCCUPIED - Saison 2 (1/8) », ARTE Cinema,‎ (lire en ligne)
  7. (no) « Okkupert 3 », sur nfi.no, (consulté le 5 mai 2018)
  8. « Occupied : Portraits des personnages », sur arte.tv.
  9. (no) Tone Staude, « Nesbø-serie om russisk okkupasjon », sur nrk.no, .
  10. (no) Joakim Thorkildsen, « NRK dropper Jo Nesbø-storserien "Okkupert", TV 2 lurer i kulissene », sur Filtermagasin.no, .
  11. (no) Arve Henriksen, « NRK trekker frem gamle skjeletter », Aftenposten,‎ (lire en ligne).
  12. (no) Morten Ståle Nilsen, « TV-anmeldelse: «Okkupert» », sur vg.no, .
  13. (en) Leonid Bershidsky, « How Norwegian TV is cashing in on fears of Valdimir Putin's Russia », sur afr.com.
  14. (ru) Yuri Mikhailenko, « Посольство РФ в Норвегии: сериал "Оккупированные" пугает жителей страны российской угрозой », TASS,‎ .
  15. a et b « Quand Arte veut faire saigner la Russie », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)

Annexes

Articles connexes

Liens externes