Nunzio Sulprizio

Nunzio Sulprizio

Nunzio Sulprizio
image illustrative de l’article Nunzio Sulprizio
Bienheureux
Naissance 13 avril 1817
Pescosansonesco
Décès 5 mai 1836  (19 ans)
Naples
Nationalité Flag of the Kingdom of the Two Sicilies (1816).svg Royaume des Deux-Siciles
Vénéré à Naples, Chiesa di San Domenico Soriano et Pescosansonesco
Béatification
par Paul VI
Canonisation le 14 octobre 2018, à Rome, par le pape François
Vénéré par l'Église catholique
Fête 5 mai
Attributs béquille, enclume, blessure au pied
Saint patron apprentis, personnes handicapées

Nunzio Sulprizio (Pescosansonesco, 13 avril 1817Naples, 5 mai 1836) est un jeune artisan italien canonisé par l'Église catholique.

Biographie

Nunzio Sulprizio naît le 13 avril 1817 à Pescosansonesco (province de Pescara) de Domenico Sulprizio, cordonnier, et Rosa Luciani, fileuse. Au mois d’août 1820, le père meurt à seulement 26 ans, Rosa se remarie mais son mari n'est pas tendre avec Nunzio. Le 5 mars 1823, Nunzio n’a que six ans lorsque sa mère meurt, c’est sa grand-mère maternelle qui le prend chez elle mais celle-ci décède le 4 avril 1826[1].

Nunzio est recueilli par Domenico Lucianin, un oncle maternel maréchal-ferrant très violent et grossier, ce dernier retire immédiatement Nunzio de l’école pour l'envoyer comme apprenti à la forge et le charge de travaux incompatibles avec son jeune âge, il doit parcourir de longues distances pieds nus et couvert de haillons pour recouvrer de l'argent, porter des charges de fer, aussi bien sous la neige, la pluie ou en plein soleil. En plus de cela, son oncle le maltraite physiquement et verbalement, le prive même de nourriture.

Un matin, par un hiver très rigoureux, l’oncle l’envoie dans une maison sur les pentes de Rocca Tagliata avec un chargement de fer forgé. Le soir il rentre épuisé avec une jambe enflée et une forte fièvre. Avec sa plaie au pied, Nunzio ne peux plus manier le marteau ni porter de charges, son oncle l'oblige donc à tirer le soufflet et s'amuse à écraser son pied malade.

Pour nettoyer sa plaie Nunzio se traîne sur sa béquille jusqu’à la fontaine du village mais les femmes du village le chasse à cause du dégoût que leur inspire la blessure, il va alors à 150 mètres du village où une fontaine solitaire au pied d'une roche rousse lui permet de se soigner[2].

D’avril à juin 1831, il est hospitalisé à L'Aquila mais les médecins déclarent le mal incurable, de retour à la maison, les coups et les injures deviennent encore plus violents et Nunzio doit mendier son pain pour se nourrir. Un habitant de Pescosansonesco finit enfin par informer de la grave situation Francisco Sulprizio, un oncle paternel caporal des grenadiers de la garde royale à Naples, qui fait venir chez lui Nunzio et le présente au colonel Félix Wochinger, un homme très charitable et très pieux, ami de Gaetano Errico, futur fondateur des missionnaires des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie. Le colonel s'attache à Nunzio, dès le premier jour il l'appelle mon fils ce que Nunzio lui rend en l’appelant mon papa.

Le 20 juin 1832, Nunzio entre à l’hôpital des Incurables pour se faire soigner. Pendant près de deux ans, Nunzio fait des séjours à l’hôpital de Naples et en cures thermales où l’on constate un peu d’amélioration passagère. Il peut abandonner les béquilles et marcher avec une seule canne. Ayant reçu tous les soins possibles pour recouvrer la santé, Nunzio vit dans l’appartement du colonel Wochinger à partir du 11 avril 1834 au Castel Nuovo. En mars 1836, la situation de Nunzio s’aggrave. Le 5 mai 1836, Nunzio meurt, il a à peine 19 ans.

Béatification et canonisation

Le 9 juillet 1859, le pape Pie IX reconnaît l’héroïcité de ses vertus et le proclame vénérable. Le 1er décembre 1963, au Concile Vatican II, le pape Paul VI béatifie Nunzio Sulprizio et le propose comme modèle aux jeunes.

Le 8 juin 2018, le pape François reconnait comme authentique un miracle attribué à l'intercession de Nunzio Sulprizio, et signe le décret permettant sa canonisation[4]. Il sera proclamé saint à Rome le 14 octobre 2018.

Notes et références

  1. (it) Cenni storici intorno alla vita del venerabile Nunzio Sulprizio, Modène, (lire en ligne), p. 11 & 12
  2. « Beato Nunzio Sulprizio » (consulté le 21 février 2017)
  3. https://www.vaticannews.va/it/papa/news/2018-06/santo-beato-nunzio-sulprizio-giovane-operaio-abruzzese.html