Numéro 23

Numéro 23
Image illustrative de l'article Numéro 23

Création (4 ans)
Propriétaire NextRadioTV
Slogan « Intolérance Zéro »
Format d'image 16/9, 576i et 1080i
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Semi-généraliste[1] nationale privée
Siège social 17, rue du Pont-aux-Choux
75003 Paris
Site web numero23.fr
Diffusion
Analogique  Non
Numérique  Oui
Satellite  Oui
Câble  Oui
IPTV  Oui
Web  Oui
Aire Drapeau de la France France

Numéro 23 est une chaîne de télévision française semi-généraliste appartenant à NextRadioTV. Elle est lancée le à 20 h 35.

Le 16 avril 2016, le groupe NextRadioTV entre dans le capital de Numéro 23 à hauteur de 39 %. Cette société est la propriété d'Alain Weill et de Patrick Drahi, via leurs sociétés respectives, News Participation et Altice. L'actionnaire majoritaire de la chaîne reste Pascal Houzelot, avec 61 %.

À la suite de la volonté de rachat de la chaîne par NextRadioTV, en contradiction avec les objectifs affichés lors du processus d'attribution de l'autorisation d'émission, le CSA décide le 14 octobre 2015 d'abroger l'autorisation de diffusion sur la TNT de la chaîne au 30 juin 2016. Le 30 mars 2016, le Conseil d’État casse cette décision. NextRadioTV peut ainsi entrer dans le capital de la chaîne à hauteur de 39 %.

Le groupe NextRadioTV (SFR RadioTV) rachète la totalité de la chaîne Numéro 23 le 26 juillet 2017. Le projet est de faire de cette chaîne, à moyen terme, la chaîne Premium de télévision du groupe.[réf. souhaitée]

Historique

Lancement

À la suite de son appel à candidatures pour la diffusion de six chaînes nationales en haute définition sur la TNT, le CSA auditionne la société Diversité TV France le à 9h30 pour son projet TVous La télédiversité[2], URb TV et TVous La télédiversité ayant fusionné leurs projets le [3]. Le , le CSA annonce que le projet TVous La télédiversité est choisi pour faire partie des six nouvelles chaînes la TNT HD, incluant donc les programmes de URb TV[4],[5].

Le 3 juillet 2012, la convention de TVous La télédiversité est conclue avec le CSA[6]. À la suite de l'attribution des canaux pour les nouvelles chaînes de la TNT, TVous La télédiversité change de nom, et devient Numéro 23[7].

La chaîne est alors lancée le 12 décembre 2012 à 20 h 30[8].

En septembre 2014, l'audience de Numéro 23 commence à « décoller » et à être « acceptable » et être reconnue comme « intéressante » par les annonceurs publicitaires face aux autres chaînes haute-diffusion françaises (HD1, 6ter, RMC Découverte).

Situation d'instabilité

La chaîne n'a pas respecté ses engagements en matière de diversité[9]. « Dans les faits, la chaîne ne propose quasiment que des rediffusions d’émissions américaines comme X Factor USA, Amazing Race USA ou encore le concours de tatoueurs Best Ink » relève ainsi 20 minutes, qui cite par ailleurs Rachid Arhab, ancien membre du CSA, selon qui : « La diversité n’a été qu’un prétexte pour obtenir la fréquence (…). L’unique objectif des porteurs de ce projet était de planifier une belle opération financière »[9].

Le 2 avril 2015, le propriétaire de la chaîne, Pascal Houzelot, annonce être entré en négociations exclusives pour la revente de la chaîne (accordée par le CSA trois ans plus tôt pour zéro euro) valorisée à 88,3 millions d'euros[10],[11] au groupe NextRadioTV, détenant déjà deux chaînes sur la TNT française nationale (BFM TV et RMC Découverte)[12] et une chaîne sur la TNT francilienne (BFM Business).

Le 10 avril, Nonce Paolini (TF1), Nicolas de Tavernost (M6) et Bertrand Méheut (Canal+) ont adressé conjointement une lettre au président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), Olivier Schrameck pour dénoncer la perspective de cette revente et de cette plus-value, projet qui leur « apparaît comme extrêmement choquant »[10]. À leurs yeux, cette opération « s'inscrit purement et simplement dans une approche de spéculation sur des fréquences qui relèvent du domaine public et font l'objet de contreparties que l'intéressé n'a jamais remplies. Dans un tel contexte, le Conseil devrait analyse cette opération comme relevant d'une "fraude" caractérisée à la loi audiovisuelle »[13].

L'annonce de cette revente déclenche une grosse polémique[11]. Le Point évoque pour sa part un « potentiel scandale d'État » et « un trading de fréquences sur le dos du contribuable, qui assiste à l'enrichissement de nababs du secteur sans qu'un seul euro ne revienne dans les caisses de l'État »[14].

Le 14 octobre 2015, le CSA décide d'abroger l'autorisation de diffusion sur la TNT de la chaîne au 30 juin 2016[15]. Le CSA reproche à la chaîne sa relation avec United TV Holding (UTH), filiale du groupe russe USM. En 2013, Numéro 23 avait cédé 10 % de son capital à UTH pour 10 millions d'euros. Cet achat comprenait l'option de revente de ces parts, ce qui s'est passé en 2015 avec la tentative de rachat de la chaîne par NextRadioTV. Le CSA considère cette opération comme une « modification substantielle » des données au vu desquelles l'autorisation d’émettre avait été accordée[16].

Le 9 décembre, le CSA rejette le recours gracieux de la chaine, cette dernière annonce qu'elle présentera un recours en contentieux devant le Conseil d'État[17]. Le 25 mars 2016, le rapporteur du Conseil d'État suit l'avis du CSA et estime que « La mauvaise foi de la société requérante, et sa volonté de se soustraire de manière tout à fait délibérée à ses obligations, au minimum de transparence, nous paraît établie »[18]. Le 30 mars 2016, le Conseil d'État casse la décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel estimant que « L’existence de la fraude à la loi invoquée pour justifier le retrait de l’autorisation n’est pas démontrée »[19].

Numéro 23 continue sa diffusion et augmente son audience en passant à 0,8 % d'audience des chaînes de télévision françaises diffusées sur la TNT. Le 12 avril 2016, Pascal Houzelot annonce que NextRadioTV entre dans le capital de la chaîne à hauteur de 39 %[20]. Début juin 2016, il est annoncé une commission d’enquête parlementaire sur la chaîne qui aurait pour mission d’examiner les conditions dans lesquelles le CSA a, à l’origine, délivré à Numéro 23 une autorisation d’émettre[21].

Retour à la normale et montée en gamme

En août 2016, la chaîne devient une vitrine de SFR Media, issu des activités d'opérateur de télécommunication et de diffuseur de contenus du groupe Altice, puisqu'elle diffuse certains matchs de la Premier League en duplex avec SFR Sport 1[22].

En septembre 2016, Numéro 23 renouvelle grandement sa grille[23] avec un investissement de 20 millions d'euros dans plusieurs séries ainsi que la diffusion du nouveau magazine politique Menu président, présenté par Élizabeth Tchoungui et Philippe Besson[24] et à partir du 5 septembre 2016, de l'émission de radio, Les Grandes Gueules, en simultané avec RMC, du lundi au vendredi, de 10 heures à 13 heures[25].

À l'automne 2016, avec 1% d'audience, la chaîne Numéro 23 est désormais la 20e chaîne française de télévision en termes d'audience.

La chaîne intègre petit à petit le groupe NextRadioTV. D'abord, depuis le 1er janvier 2017, NextRégie, filiale de NextRadioTV, gère les publicités de Numéro 23 à la place de TF1 Publicité[26]. Puis le CSA autorise le rachat complet de la chaîne par NextRadioTV [27],[28].

En janvier 2017, avec 1% d'audience, la chaîne devient désormais la 19e chaîne française en termes d'audience ; son visuel est modernisé, ainsi que ses bandes annonces.

Intégration totale dans le groupe NextRadioTV (SFR Radio TV)

Le groupe NextRadioTV (SFR RadioTV) rachète la totalité de la chaîne Numéro 23 le 26 juillet 2017. Le projet est de faire de cette chaîne, à moyen terme, la chaîne Premium de télévision du groupe.

Identité visuelle (logo)

Le logo de Numéro 23 est décliné sous différentes couleurs. En juin 2013, il est légèrement modifié afin de rendre plus lisible la mention « NUMERO » intégré dans le chiffre 3 du numéro 23.

Slogans

  • 2012-2015 : La télédiversité
  • depuis le début 2015 : Intolérance Zéro

Organisation

Dirigeants

Présidents :
Directeurs général :
  • Damien Cuier

Capital

Les actionnaires de Numéro 23 sont Pascal Houzelot, fondateur et patron de Pink TV, avec autour de lui : Xavier Niel, fondateur de Free ; François-Henri Pinault, PDG de PPR ; Jean-Charles Naouri, PDG du groupe Casino ; Jacques Veyrat, patron d'Impala SAS; Matthieu Pigasse, directeur général de la Banque Lazard et actionnaire du groupe Le Monde ; Jacques-Antoine Granjon, cofondateur de vente-privee.com et Bernard Arnault[29], propriétaire du groupe de luxe LVMH.

En avril 2016, NextRadioTV entre dans le capital de la chaîne à hauteur de 39 % avec le retrait de petits actionnaires comme Xavier Niel[20].

Le groupe NextRadioTV (SFR RadioTV) rachète la totalité de la chaîne Numéro 23 le 26 juillet 2017.

Siège

Le siège de la chaîne est installé au 17 rue du Pont-aux-Choux dans le 3e arrondissement de Paris.

Programmes

Émissions

Télé-réalité

Séries

Drapeau de la France Séries françaises
Drapeau des États-Unis Séries américaines
Drapeau du Royaume-Uni Séries britanniques
Drapeau du Canada Séries canadiennes
Drapeau de l'Allemagne Séries allemandes
Drapeau de l'Espagne Séries espagnoles
Drapeau de l'Australie Séries australiennes
Drapeau du Danemark Série danoise
Drapeau de l'Italie Série italienne

Retransmissions sportives

Présentateurs et journalistes

Actuels

Anciens

Audiences

Audiences globales

À partir de 2015, la chaine observe une forte augmentation de se part d'audience avec un objectif affiché de 1,5 % de PDA d'ici fin 2017[24].

La meilleure audience mensuelle de Numéro 23 est mesurée en juillet 2017 avec 1.2 %.

Audiences mensuelles et annuelles en part de marché[31]
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Moyenne annuelle
2012 Chaîne non existante 0,2 %** 0,2 %**
2013 0,2 %** 0,3 % 0,4 % 0,3 % 0,3 %
2014 0,4 % 0,5 % 0,4 % 0,5 % 0,6 % 0,5 %
2015 0,7 % 0,6 % 0,7 % 0,8 % 0,7 % 0,6 % 0,5 % 0,7 % 0,7 %
2016 0,6 % 0,7 % 0,8 % 0,9 % 1,0 % 0,8 % 1,0 % 0,9 % 0,8 %*
2017 1,0 % 1,1 % 1,0 % 1,1 % 1,2 % 1,3 %* 1,2 % 1,1 %

Légende :

  • * : Maximum historique.
  • ** : Minimum historique.
  •      Meilleur score mensuel de l'année.
  •      Moins bon score mensuel de l'année.

Records d'audience

Le , Numéro 23 réalise un record d'audience historique en diffusant le film français Le Baiser mortel du dragon[32].

Les 10 meilleures audiences de la chaîne
Date Programme Genre Téléspectateurs Part d'audience
Le Baiser mortel du dragon Film 724 000 3,2 % [32]
Championnat d'Angleterre de football (Liverpool - Manchester United) Sport 646 000 2,7 % [33].
Le Lien Film 501 000 2,1 % [34]
Takers Film 493 000 1,9 % [35]
Maman Film 463 000 1,8 % [36]
Révélations Magazine 457 000 1,9 % [37]
Orange Is the New Black (saison 1, épisode 1) Série 449 000 1,8 % [38]
Deep Impact Film 433 000 1,6 % [39]
Le Nouveau Protocole Film 419 000 1,7 % [40]
Maman Film 416 000 1,7 % [41]
Le Témoin du mal Fiction 410 000 2,0 % [42]
L'Enfant du secret Fiction 401 000 1,7 % [43]
Will Hunting Film 386 000 1,6 % [44]

À noter que le plus mauvais score d'audiences pour Numéro 23 en première partie de soirée, à partir du 30 décembre 2013 (date à laquelle Médiamétrie a commencé à mesurer les audiences de la chaîne), reste à ce jour la série Orphan Black, qui a enregistré 9 000 téléspectateurs (0 % de part d'audience en première partie de soirée, une première pour une chaîne de la TNT en France) le samedi 20 juin 2015[45] (ce soir-là, pour réaliser ne serait-ce que 0,1 % de parts de marché, la chaîne devait attirer 15 476 personnes[46]) suivi de X Factor US, qui a enregistré 13 000 téléspectateurs (0 % de part d'audience également), un an plus tôt, le vendredi 20 juin 2014.

Diffusion et distribution

Numéro 23 est diffusée en haute définition sur la TNT et dans le bouquet de Télévision numérique satellite Fransat, depuis le sur la sélection LCN no 23 ainsi que sur le bouquet Bis Télévisions.

Elle est aussi disponible, mais uniquement en SD (Mpeg 2) sur TNT Sat et Canal en même temps que son lancement, le groupe Canal+ devant reprendre l'ensemble des chaînes de la TNT gratuite.

La chaîne est également distribuée en mode filaire en France[47]:

Voir aussi

Notes et références

  1. « NextRadioTV est sur le point d’acquérir la chaîne Numéro 23 », sur offremedia.com,
  2. CSA, « Auditions TNT 2012 », sur csa.fr
  3. Serge Surpin, « Officiel : URb TV et TVous fusionnent leurs projets de chaîne », sur Satmag.net,
  4. Sarah-Louise Guille, « TNT : Voici les 6 nouvelles chaînes gratuites ! », Télé-Loisirs,‎ (lire en ligne)
  5. Paule Gonzales, « TVous : la surprise du PAF », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  6. [PDF] Convention consolidée de Numéro 23, sur csa.fr, 17 janvier 2014
  7. « La chaîne "Tvous, la diversité" devient "Numéro 23" et change de logo », sur jeanmarcmorandini.com,
  8. « TNT gratuite: début des six nouvelles chaînes décriées », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  9. a et b Anaëlle Grondin, « Pourquoi la revente de la chaîne Numéro 23 fait scandale », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne)
  10. a et b Marc Baudriller, « Numéro 23: la grosse colère des patrons de TF1, M6 et Canal Plus », Challenges,‎ (lire en ligne)
  11. a et b Véronique Groussard, « Numéro 23 : comment une petite chaîne de télé peut rapporter gros », Teleobs,‎ (lire en ligne)
  12. « NextRadioTV va racheter Numéro 23 », sur Les Échos.fr,
  13. Laszlo Perelstein, « Numéro 23 : TF1, M6 et Canal+, "extrêmement choqués", parlent de "fraude" », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  14. Jérôme Béglé, « TNT : Numéro 23, la vente qui ne passe pas », Le Point,‎ (lire en ligne)
  15. Benjamin Meffre, « Le CSA dit non à la vente de Numéro 23 et abroge son autorisation d'émettre », PureMédias,‎ (lire en ligne)
  16. Jamal Henni, « La chaîne Numéro 23 pourrait bien s'arrêter », sur BFM Business,
  17. Olivier Ubertalli, « Numéro 23 va saisir le Conseil d'État pour contrer le CSA », Le Point,‎ (lire en ligne)
  18. « Arrêt de Numéro 23: le rapporteur du Conseil d'Etat suit l'avis du CSA », TVMag,‎ (lire en ligne)
  19. Alexandre Piquard, « Numéro 23 : le Conseil d’Etat désavoue le CSA », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  20. a et b Alexandre Piquard, « Numéro 23 : « NextRadioTV devient un partenaire minoritaire avec 39 % du capital » », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  21. Alexandre Piquard, « Une commission d’enquête pour sceller le sort de Numéro 23 », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  22. Benoit Daragon, « Football : Numéro 23 diffusera les grands matchs de la Premier League », PureMédias,‎ (lire en ligne)
  23. Carine Didier, « Télévision : la renaissance de Numéro 23 », Le Parisien.fr,‎ (lire en ligne)
  24. a et b Florian Guadalupe, « Numéro 23 vise 1,5% de part d'audience fin 2017 », PureMédias,‎ (lire en ligne)
  25. Damien Canivez, « Les Grandes Gueules arrivent sur Numéro 23 », TVMag,‎ (lire en ligne)
  26. « NextRégie organise l’arrivée de Numéro 23 en régie et l’extension de ses marques », sur Offremedia,
  27. (fr) Le CSA donne son accord pour le rachat de Numéro 23 par NextRadioTV, sur le site du CSA, .
  28. (fr) Florian Guadalupe, Le CSA autorise le rachat de Numéro 23 par NextRadioTV, sur le site de Pure Médias, .
  29. Paule Gonzales, « Bernard Arnault investit dans la télévision », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  30. a et b Gabriel Pantel-Jouve, « SFR Sport et Numéro 23 se partageront la diffusion du basket français », sur BeBasket,
  31. « Mesure d'audience de Médiamétrie », sur le site de Médiamétrie.
  32. a et b Kevin Boucher, « Audiences : "Les Bronzés" petit leader face aux législatives, Arte et France 5 en forme, Numéro 23 au plus haut », sur Ozap, (consulté le 12 juin 2017)
  33. Jérémy Tanguy, « Record historique pour Numéro 23 grâce à la Premier League », sur MediaSportif,
  34. http://www.toutelatele.com/audiences-tv-du-mardi-26-septembre-2017-cash-investigation-leader-pblv-puissant-quadras-en-chute-sur-m6-94098
  35. Charles Decant, « Audiences : France-Danemark leader, Dany Boon booste France 2, les départementales en baisse », PureMédias,‎ (lire en ligne)
  36. Olivier Sudrot, « Audiences TV du dimanche 12 juin 2016 : TF1 large leader avec Allemagne / Ukraine, Inspecteur Barnaby en forme sur France 3 », Toutelatele,‎ (lire en ligne)
  37. Benjamin Lopes, « Audiences TV du lundi 27 février 2017 : Indiana Jones large leader sur M6, Ennemi public fait sombrer TF1, Elysium à haut niveau sur TMC », Toutelatele,‎ (lire en ligne)
  38. Florian Guadalupe, « Audiences : Le final de "Chérif" devant "Diversion", bon début pour "Orange Is the New Black" », PureMédias,‎ (lire en ligne)
  39. « Audiences TV : La soirée Je suis Charlie sur France 2 devance TF1 et Les Bronzés », Premiere.fr,‎ (lire en ligne)
  40. Guilhaume Nistasos, « Audiences télé Prime-time du Mardi 24 mars 2015 : Unforgettable progresse, M6 et W9 déçoivent, Adam recherche Eve se stabilise, succès de NRJ12, carton historique de Numéro 23 », sur Fan2tv.com,
  41. Jérôme Roulet, « Audiences TV du dimanche 16 octobre 2016 : Capitaine America leader sur TF1, Succès de Black Book, Numéro 23 en tête sur la TNT HD », Toutelatele,‎ (lire en ligne)
  42. http://www.toutelatele.com/audiences-tv-du-dimanche-9-juillet-2017-x-men-le-commencement-en-tete-devant-the-ghost-writer-capital-attire-c8-s-enfonce-avec-tresor-92205
  43. Olivier Sudrot, « Audiences TV du mardi 27 décembre 2016 : Astérix et Obélix au service de sa majesté (France 3) devance Les vacances de Ducobu (TF1), flop pour A vos pinceaux sur France 2 », Toutelatele,‎ (lire en ligne)
  44. Kevin Boucher, « Audiences : "Les Seigneurs" dominent sur TF1, "Inspecteur Barnaby" en hausse, France 5 en forme », PureMédias,‎ (lire en ligne)
  45. « Numéro 23 réalise 0% de part d'audience », TVMag,‎ (lire en ligne)
  46. Une chaîne de la TNT a fait 0 % d'audience en prime time !, ledauphine.fr, 22 juin 2015
  47. « Recevoir Numéro 23 », sur Numéro 23,

Annexe

Liens externes

  • Site officiel
  • Notices Archives TV : Inathèque
  • Notices Archives Web : Inathèque