Notation financière de la France

La France, comme la plupart des autres États, ainsi que les banques et les grandes entreprises, est tributaire de la notation financière des agences de notation dans le cadre de sa politique d'emprunt.

Généralités

Article détaillé : Notation financière.

La notation financière est calculée par les agences de notation. Elle est supposée représenter la confiance que peuvent avoir les investisseurs dans la capacité de la France à rembourser les emprunts qu'elle a effectués. Ce calcul tient donc compte de la politique générale de la France, et en particulier des politiques budgétaires et économiques.

La notation financière a un impact sur les taux que peut obtenir la France lorsqu'elle emprunte sur les marchés. Plus la note est basse, plus la confiance dans la capacité de remboursement de la France est faible, et plus les taux sont élevés.

Nous étudions ici l'évolution de la notation sur la dette à long terme ; c'est celle qui est la plus significative et qui est généralement reprise dans les médias. Lors de l'attribution d'une note, les agences précisent généralement la perspective qui lui est assortie. Cette perspective fournissant une indication sur l'évolution à venir de la note, elle sera également mentionnée si disponible.

Évolution de la notation

Situation actuelle

Le tableau ci-dessous synthétise la notation souveraine de long terme et la perspective de la France au 20 août 2017, selon les agences de notation Moody's, Standard & Poor's, Fitch Ratings, Dagong Global Credit Rating et Egan-Jones  :

Notation financière de la France au 20 août 2017
Agence de notation Note Perspective Date de dernière révision Variation[N 1]
Moody's Aa2 en stagnation Stable 23/06/2017
Standard & Poor's AA en stagnation Stable 07/04/2017
Fitch Ratings AA en stagnation Stable 12/12/2014 en diminution
Dagong A en stagnation Stable 16/02/2015 en diminution
Egan-Jones BBB en diminution Stable 14/06/2012 en diminution

Historique

Les évolutions de la notation financière de la France depuis 2010 sont en grande partie due à la crise de la dette de la zone euro[réf. nécessaire]. Jusqu'alors, la France avait toujours eu la note maximale par les trois agences de notation les plus suivies : Moody's, Standard & Poor's et Fitch.

Évolution de la notation financière de la France en fin d'année
Agence de notation 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Fitch Ratings AAA AAA AAA AA+ AA AA
Moody's Aaa Aaa Aa1 Aa1 Aa1 Aa2
Standard & Poor's AAA AAA AA+ AA AA AA

Le , l'agence de notation chinoise Dagong initie la couverture de la dette française et lui attribue AA–, avec perspective négative. L'agence confirme cette note le .

Le , Dagong dégrade d'un cran la note, à A+, avec une perspective toujours négative[1].

Le , la France perd son triple A attribué par une agence faisant partie des « Big Three ». En effet, Standard & Poor's dégrade la note de la France d'un cran, de AAA à AA+[2]. Les avis de la classe politique sur les conséquences sont variés :

  • François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle, estime que « c'est une politique qui a été dégradée »[3];
  • François Fillon, Premier ministre, déclare que la perte du « AAA » n'est qu'une demi-surprise qui, bien que loin d'être une bonne nouvelle, n'est pas non plus une catastrophe. Il exclut donc un nouveau plan d'austérité pour la France[4].

Le , Egan-Jones abaisse la note de la France de deux crans pour la situer à BBB+, invoquant la pression croissante exercée sur le pays par la crise de la zone euro et constatant une « tendance désastreuse et [que] le pire est encore à venir »[5].

Moody's a abaissé la note de la France d'un cran de Aaa à Aa1 le [6] avec une perspective négative.

Le , S&P a encore une fois abaissé d'un cran la note de la France, la passant de AA+ à AA[7].

Le , S&P a confirmé la notation « AA » de la France, mais a dégradé de « stable » à « négative » la perspective du pays[8].

Le , l'agence de notation Fitch a dégradé la France pour le deuxième temps à AA[9] en l’assortissant d’une perspective stable.

Le , l'agence de notation Moody's a dégradé la France d'un cran à Aa2 en l’assortissant d’une perspective stable.

Notes et références

Notes

  1. Le nombre de flèches indique le nombre de crans de la variation. Exemple : 1 flèche = variation d'1 cran, 2 flèches = variation de 2 crans, etc.

Références

  1. (en) Dagong Global Credit Rating, « Dagong Downgrades the Sovereign Credit Rating of the Republic of France », sur DagongCredit.com, (consulté le 27 juillet 2012).
  2. (fr) [vidéo] La France perd son AAA, l'Allemagne résiste sur YouTube.
  3. (fr) LeFigaro.fr, « Pour Hollande, c'est «une politique qui a été dégradée» », sur LeFigaro.fr, (consulté le 15 janvier 2012).
  4. (fr) 20minutes.fr, « Perte du AAA: « Les agences de notation ne font pas la politique de la France » dit François Fillon », sur 20minutes.fr, (consulté le 15 janvier 2012).
  5. (fr) AFP, « L'agence de notation Egan-Jones dégrade encore la note de la France », sur France24.com, (consulté le 15 juillet 2012).
  6. Moody's dégrade la note de la France de Aaa à Aa1
  7. L'agence S&P abaisse d'un cran la note de la France
  8. Standard & Poor's dégrade la perspective de la France
  9. Fitch baisse la note de la France à “AA”