No One Is Innocent

No One Is Innocent
Description de cette image, également commentée ci-après
No One Is Innocent au Hellfest, en 2016.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock, heavy metal
Années actives Depuis 1994
Labels Verycords
Site officiel www.nooneisinnocent.net
Composition du groupe
Membres Kemar
Shanka
Popy
Bertrand Dessoliers
Gaël Chosson
Anciens membres Thierry Molinier, Jérome Suzat Plessy, Hakim Ouazad, Mathieu Imberty, David Defour, Paul Atlas

No One Is Innocent, également stylisé [no one is innocent], est un groupe de rock et heavy metal français, originaire de Paris, en Île-de-France.

Biographie

Débuts (1993–1998)

Fondé en 1993, No one is innocent prend forme dans les studios de répétition Ornano, Porte de Clignancourt à Paris. Le groupe se révèle en 1994 avec le titre La Peau qui figure sur leur premier album No One Is Innocent[1], certifié disque d'or (100 000 ventes). D'origine arménienne, le chanteur, Kemar, signe le morceau Another Land, dénonçant le génocide des Arméniens.

Peu de temps après, ils sortent le maxi quatre titres Antipolitique en collaboration avec les groupes de rap EJM et Timide et sans complexe. Ron Saint Germain est appréhendé pour mixer cette nouvelle fusion rock/rap metal. Après une tournée de deux ans, en France, Europe, Amérique du sud et Amérique du nord, les No one s'isolent six mois consécutifs et enregistrent une première version de quelques nouveaux titres aux Real World studio de Peter Gabriel avec l'ingénieur du son écossais Simon Winestock qui avait mixé La Peau.

Pour l'enregistrement de leur deuxième album Utopia, le groupe part enregistrer aux États-Unis, à Woodstock, avec Ulrich Wild aux manettes. Le son de leur album, dont est extrait le single Nomenklatura, est caractérisé par l'utilisation par David Defour d'une guitare spéciale à trois cordes du luthier Team Laser bricolée sur une vieille guitare classique et à l'apport de samples réalisé par Spagg sur cinq titres enregistrés lors de mythiques sessions dans les studios Ornano à Paris.

Durant la post-production de l'album, l'auteur Maurice G. Dantec participe avec Kemar à l'écriture de quelques textes et prête sa voix sur Neuromatrix et Nomenklatura. Des liens solides se créent jusqu'à ce que le groupe publie en 2004 un communiqué sur son site affirmant se désolidariser de l'auteur à la suite de ses propos dans le journal Minute.

Révolution.com (2004–2006)

Le troisième album, intitulé Révolution.com, est beaucoup moins metal, sous la patte d'un nouveau venu, Kmille à la production et d'un nouveau guitariste Francois Maigret surnommé Shanka, aux riffs de guitares percutants. L'album se veut également revendicateur : Révolution.com, chanson phare de l'album, Où étions-nous ?, qui parle des erreurs commises en 2002 avec le 2e tour de Jean-Marie Le Pen, US Festival, qui n'y va pas de main morte sur la politique étrangère des États-Unis, et enfin une reprise du classique de Depeche Mode, Personal Jesus. C'est sur cet album que Kemar commence à collaborer avec Emmanuel De Arriba pour l'écriture de plusieurs textes.

En 2005 sort leur premier DVD, Siempre de Suerte. Sur ce live, en bonus, figurent notamment quatre chansons que le groupe a tournées dans son bus, ainsi que d'autres bonus.

Gazoline et Drugstore (2007–2014)

No One Is Innocent à la Fête de l'humanité en 2011.

En 2007 paraît l'album Gazoline, et son premier single La Peur qui aborde le thème du doute citoyen entre le vote utile et le vote contestataire. De cet album, on peut aussi tirer la chanson Salut l'artiste, hommage à l'humour grinçant envers Jacques Chirac, tout en soulignant que le pire reste à venir.

L'album Drugstore sort au début de février 2011, mêlant guitares et machines. Il inclut notamment le titre Johnny Rotten composé suite à une altercation pendant un festival entre le groupe et le célèbre punk. En automne 2011, le groupe est invité sur les concerts de la tournée française The Wörld is Yours de Motörhead. Ils assurent ainsi les premières parties à Toulouse, Clermont-Ferrand, Nantes, Lille et Paris[2], et jouent à la Fête de l'humanité. En juin 2012, ils assurent cinq Zéniths en France avec Guns n' Roses[3].

Propaganda (depuis 2015)

En juin 2015 sort leur sixième album Propaganda qui sonne comme un retour à l'ADN du groupe, avec l'arrivée de Popy à la deuxième guitare. Cet album est salué par toute la critique comme l'un des meilleurs albums de No one is innocent notamment avec le titre hommage à Charlie Hebdo, ou encore Silencio, et Djihad Propaganda. Les textes (dont certains coécrits avec Emmanuel de Arriba) interpellent par leur anticipation sur les évènements de la société.

Les 23 et 26 mai 2015, ils assurent la première partie d'AC/DC au Stade de France[4]. Ils enchainent plus de 80 dates sur la tournée Propaganda Tour, dont un passage au Hellfest en 2016. Le 30 novembre 2015, deux semaines après le choc du Bataclan, le « Même pas peur » scandé par des millions de citoyens en réaction aux attentats résonne à La Cigale de Paris lors du concert de No One Is Innocent. Conscient de l’importance de ce concert, le groupe décide d’inviter l’équipe de Charlie Hebdo à venir s’exprimer sur scène. Un moment de grâce qui exorcise l’horreur.

En mai 2016, le groupe décide de sortir ce concert en DVD. Plus qu’un simple concert Barricades Live transcende le pouvoir des guitares et témoigne qu’en 20 ans d’existence No One Is Innocent n’a jamais perdu le chemin des barricades. En mars 2017, le groupe Tagada Jones annonce une mini-tournée électorale avec No One Is Innocent, qui débute le 1er avril 2017[5].

Les Insus (ex Téléphone) invitent le groupe pour assurer leurs premières parties les 15 et 16 septembre 2017 au Stade de France.

Le groupe annonce un nouvel album prévu pour mars 2018.

Membres

  • Kemar - chant
  • Shanka - guitare
  • Popy - guitare
  • Bertrand Dessoliers - basse
  • Gaël Chosson - batterie

Discographie

Vidéographie

  • La peau
  • Nomenklatura
  • Révolution.com
  • Où étions nous
  • La peur
  • Salut l'artiste
  • Silencio
  • Charlie

Notes et références

  1. « NO ONE IS INNOCENT news », sur Rock Metal Mag (consulté le 18 mars 2017).
  2. No One Is Innocent ouvre la tournée de Motörhead, sur nooneisinnocent.net.
  3. « No One Is Innocent en première partie de Guns N'Roses à l'Arena », sur midilibre.fr (consulté le 18 mars 2017).
  4. AC/DC au Stade de France en 2015 : première partie, sur concertlive.fr.
  5. « Tagada Jones et No One Is Innocent : tournée commune en avril ! », sur La Grosse Radio, (consulté le 18 mars 2017).

Liens externes