Noël Duval

Noël Duval, né le au Chesnay et mort le à Paris[1], est un historien, archéologue et épigraphiste français[2].

Spécialiste de l'Antiquité tardive, il était professeur émérite à l'université Paris IV-Sorbonne[1].

Biographie

Noël Duval est agrégé d'histoire en 1953, membre de l’École française de Rome entre 1953 et 1955, assistant d'histoire à l'Université de Tunis de 1955 à 1957 puis attaché au Centre national de la recherche scientifique entre 1962 et 1963[3]. De 1963 à 1969, il enseigne l’histoire ancienne puis l’archéologie à Lille et à Nantes. De 1969 à 1992, il fut professeur d'archéologie à Lille III puis à Paris IV. Il fut également chargé de mission au musée du Louvre, au département des antiquités grecques et romaines (1968-1975)[4]. Il enseigna l'archéologie pendant la même période et il fut chargé de l’enseignement de l’épigraphie latine à l’École normale supérieure entre 1972 et 1992[5].

Ancien président de la Société nationale des antiquaires de France, co-fondateur et ancien trésorier de l’Association internationale pour la mosaïque antique, co-fondateur et ancien secrétaire de la Société des professeurs d’Histoire ancienne, ancien membre du Conseil d’administration de la Société Française d’archéologie mérovingienne, co-fondateur et ancien secrétaire puis trésorier de l’Association pour l’Antiquité Tardive[6]. Il est par ailleurs membre étranger de l'Académie serbe des sciences et des arts, membre honoraire de la Society of Antiquaries of London, et membre correspondant du British Academy, de l'Académie pontificale romaine d'archéologie, de l'Académie des sciences et des arts de Barcelone et de l'Institut archéologique allemand[5].

Vie privée

Noël Duval était marié à l'historienne Yvette Duval, morte en 2006[7]. Il était le père de Guillaume Duval, éditorialiste du mensuel Alternatives économiques.

Distinctions académiques

Décorations

Œuvres

Noël Duval est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles d'archéologie paléochrétienne et d'Antiquité tardive dont :

  • Les églises africaines à deux absides, 2 vols, Rome-Paris, BEFAR, 1971 et 1973[9]
  • Les ruines de Sufetula-Sbeitla (avec F. Baratte), Tunis, éd. STD, 1973[10]
  • Haïdra, les ruines d'Ammaedara (avec F. Baratte), Tunis, éd. STD, 1974
  • Haïdra I. Les inscriptions chrétiennes d’Haïdra (avec F. Prévot), Rome, CEFR, 1975[11]
  • Catalogue raisonné des mosaïques romaines et paléochrétiennes du Louvre (avec F. Baratte), Paris, Réunion des musées nationaux, 1976
  • Sirmium. VII. Horrea et thermes aux abords du rempart Sud. 1. Architecture [sous la direction], Rome-Belgrade, CEFR/Institut archéologique, 1977[12]
  • Catalogue des mosaïques romaines et paléochrétiennes du Musée du Louvre (avec F. Baratte pour les mosaïques romaines), Paris, Réunions des musées nationaux, 1978
  • Haïdra II, L’église I dite de Melléus [sous la direction], Paris, CEFR, 1981
  • Naissance des arts chrétiens (collectif), Paris, La Documentation Française, 1991
  • Salona I. Catalogue de la sculpture architecturale paléochrétienne de Salone [sous la direction], Rome, CEFR, 1994[13]
  • Les premiers monuments chrétiens de la France (collectif), Paris, Éditions A et J Picard, 1995, 382 pages
  • Les premiers monuments chrétiens de la France II (collectif), Paris, Éditions A et J Picard, 1996, 327 pages
  • Salona II. Recherches archéologiques franco-croates à Salone. L'architecture paléochrétienne de la province romaine de Dalmatie [sous la direction], Rome, CEFR, 1996
  • Les premiers monuments chrétiens de la France III, Paris, Éditions A et J Picard, 1998, 366 pages
  • Salona III : Manastirine, établissement préromain, nécropole et basilique paléochrétienne [sous la direction], Rome, CEFR, 2000[14]
  • L’Historiae Augustae Colloquium I de la nouvelle série, (Co-organisation et co-édition avec G. Bonamente), Bari, Edipuglia, 2000
  • Actes de la journée d'études sur les églises de Jordanie et leurs mosaïques [sous la direction], Beyrouth, Institut français d'Archéologie du Proche-Orient, 2003[15]
  • Haïdra IV, L’église de Candidus ou des martyrs de la persécution de Dioclétien (co-édition avec F. Baratte), Rome, CEFR, 2010
  • La nouvelle Carte des voies romaines de l’Est de l’Africa dans l’Antiquité Tardive d’après les travaux de P. Salama (Direction avec Claude Lepelley et Jehan Desanges), Turnhout, Brepols, 2010[16]
  • Caričin Grad III. L’Acropole et ses monuments (cathédrale, baptistère et bâtiments annexes) [sous la direction], Rome, CEFR, 2010[17]
  • Salona IV : Recherches archéologiques franco-croates à Salone : Inscriptions de Salone chrétienne, IVe-VIIe siècles (vol. I et II), (co-édition avec Emilio Marin , Jean-Pierre Caillet, Denis Feissel , Nancy Gauthier et Françoise Prévot), Paris, CEFR, 2010

Notes et références

  1. a et b Mohamed Arbi Nsiri, « In memoriam Noël Duval (1929-2018) », sur huffpostmaghreb.com,
  2. « Alla morte dell'archeologo francese Noël Duval », sur goerres-gesellschaft-rom.de,
  3. « Disparition de Noël Duval », sur efrome.it,
  4. « Noël Duval », sur cfeb.org
  5. a et b « Noël Duval », sur babelio.com
  6. « Noël Duval », sur univ-paris4.fr
  7. Jean-Claude Fredouille, « Yvette Duval », Revue d’études augustiniennes et patristiques, vol. 53,‎ , p. I-II (lire en ligne)
  8. Marcel Durliat, « Noël Duval, "Les églises africaines à deux absides. Recherches archéologiques sur la liturgie chrétienne en Afrique du Nord" », Revue des études anciennes, vol. 77, no 1,‎ , p. 411-413 (lire en ligne)
  9. Charles Delvoye, « Noël Duval et François Baratte, "Les ruines de Sufetula-Sbeitla" », L'Antiquité classique, vol. 43, no 1,‎ , p. 671 (lire en ligne)
  10. Paul-Albert Février, « Duval (Noël), avec la collaboration de Prévot (Françoise), "Recherches archéologiques à Haïdra, I. Les inscriptions chrétiennes" », Revue belge de philologie et d'histoire, vol. 55, no 2,‎ , p. 609-611 (lire en ligne)
  11. Georges Raepsaet, « Noël Duval, Vladislav Popovic et collabor., "Sirmium. VII. Horrea et thermes aux abords du rempart Sud. 1. Architecture" », L'Antiquité classique, vol. 52,‎ , p. 593 (lire en ligne)
  12. John Wilkes, « Salona I: Catalogue de la sculpture architecturale paléochrétienne de Salone (Recherches archéologiques franco-croates à Salone) », The Antiquaries Journal, vol. 76,‎ , p. 293-294 (lire en ligne)
  13. Anne Michel, « N. Duval et E. Marin, "Salona III : Manastirine, établissement préromain, nécropole et basilique paléochrétienne" », Revue des Études Anciennes, vol. 104, nos 1-2,‎ , p. 301-303 (lire en ligne)
  14. S. Painter Kenneth, « Noël Duval, éd.,"Actes de la journée d'études sur les églises de Jordanie et leurs mosaïques" », Bulletin Monumental, vol. 163, no 3,‎ , p. 271-272 (lire en ligne)
  15. Monique Dondin-Payre, « Jean Desanges et al. (Coord.), "Carte des routes et des cités de l’est de l’Africa à la fin de l’antiquité. Nouvelle édition de la carte des « Voies romaines de l’Afrique du nord » conçue en 1949" », L'Antiquité classique, vol. 81,‎ , p. 523-525 (lire en ligne)
  16. « Noël Duval et Vladislav Popović (éd.), "Caričin Grad III. L’Acropole et ses monuments (cathédrale, baptistère et bâtiments annexes)" », Revue des études byzantines, vol. 70,‎ , p. 332 (lire en ligne)

Annexes

Bibliographie

  • Pascale Chevalier, Anne Michel, Françoise Monfrin, « Noël Duval (1929-2018) », dans Bulletin monumental, 2019, tome 177, no 2, p. 99-100. (ISBN 978-2-901837-78-7)
  • François Baratte, Jean-Pierre Caillet, Hervé Inglebert, « In Memoriam : Noël Duval (1929-2018) », dans Antiquité Tardive, 26, 2018, p. 9-14.

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque universitaire de Pologne
    • Bibliothèque apostolique vaticane
    • Base de bibliothèque norvégienne
    • Bibliothèque nationale tchèque
    • Bibliothèque nationale de Lettonie
    • WorldCat
  • Ressources relatives à la recherche :
    • Isidore
    • Persée
  • CV
  • « Bibliographie sur persee.fr », 148 publications de 1956 à 2011, sur persee.fr