NHK

(Redirigé depuis Nippon Hoso Kyokai)

Nippon Hōsō Kyōkai
logo de NHK
illustration de NHK

Création 1925
Dates clés  : lancement de la radio.
 : lancement de la télévision.
Forme juridique Tokushu hōjin ()
Slogan « Droiture et sérieux (まっすぐ、真剣?) »
Siège social NHK Hōsō Sentā
Shibuya
Tokyo
Drapeau du Japon Japon
Direction Katsuto Momii, directeur général
Président Ryoichi Ueda () (à partir du )
Activité Audiovisuel
Produits Radio et télévision
Effectif 10 292 (Exercice fiscal 2014) [1]
Site web www.nhk.or.jp

Chiffre d’affaires 3 000 000 000 €
NHK à Osaka

La NHK (日本放送協会, Nippon Hōsō Kyōkai?, Compagnie de diffusion du Japon) est l'entreprise publique qui gère les stations de radio et de télévision du service public japonais. C'est l'unique groupe audiovisuel public japonais. Son audience moyenne est d'environ 27 % des foyers japonais, pour un temps d'écoute journalier moyen de 311 minutes[2].

La NHK a commencé à émettre en 1925 en se basant sur la compagnie de radio BBC et crée sa propre chaîne de télévision en 1953. La couleur arrive en 1960.

La mascotte de la chaîne est Domo-kun.

Cette chaîne a participé à la production de séries d'animation comme Les Mystérieuses Cités d'or, mais aussi de films comme Solar Crisis.

La chaîne expérimente un format de vidéo ultra-haute définition.

Histoire du groupe

  • 1925 : La NHK commence à émettre en se basant sur la compagnie de radio BBC.
  • 1930 : Création du NHK Science and Technical Research Laboratories.
  • 1953 : Lancement de sa propre chaîne de télévision.
  • 1960 : Apparition de la couleur.
  • 1987 : début de la diffusion par satellite.

Organisation

Direction

  • Shigeo Fukuchi : Directeur général.
  • Hideo Okuda : Acquisitions.
  • Sayumi Horie-Torimoto, Kagari Tajima : Responsable des coproductions.
  • Takuhito Tanigaki : Directeur de la programmation[3].

Financement

Revenue

Par foyer, la redevance annuelle s'élève à environ ¥15000[4] pour la télévision terrestre et environ ¥11000 de plus pour la diffusion par satellite. Les autres revenus sont les suivants[5]:

Département le revenu
(\ milliards)
Frais de licence perçus auprès des ménages 506.4
Frais de réception supplémentaires pour Télévision par satellite 193.2
Subventions gouvernementales 003.5
Autre revenu 013.5
Total 716.8

Expenditure

La répartition des expenditure de 2018 est la suivante[6]:

Service 2017 coût total
(\ milliards)
Comparaison avec 2016/17
(\ milliards)
General TV
(including regions)
285.1 0 - 1.9
Educational TV 063.1 0 - 1.7
Télévision par satellite 1 082.0 0 +0.3
Télévision par satellite Prime 053.6 0 - 0.3
Diffusion de tests 4K, 8K, Super Hi-Vision 031.8 0+15.8
NHK World TV 024.6 0 +0.1
Radio 061.5 0 +1.4
NHK World Radio 029.1 0 - 1.3
Service internet 015.6 0 +1.5
Collecte des droits de licence 062.8 0 +3.9
Autres dépenses internes et externes 281.6 0-28.4
Total 712.8 0-10.8

Des scandales qui plombent les recettes

Mais à la suite de récents scandales, le financement de la chaîne se complique. En effet, certains membres de la direction auraient détourné l'argent de la redevance à leur compte, mais aussi truqué des notes de frais. À la suite de ces affaires, l'ancien président de la chaîne, Katsuji Ebisawa, a dû démissionner. Le nouveau président, Genichi Hashimoto, a alors reconnu qu'une mauvaise gestion des finances a conduit à ces fraudes[7],[8].

Conséquence directe, de nombreux Japonais refusent de payer leur redevance. Lors de l'achat d'un téléviseur, le propriétaire est censé signer un contrat avec la NHK pour le paiement de la redevance. Mais plusieurs ne signent pas ce contrat (70 % des japonais seulement l'ont signé). En 2006, plus de 1 300 000 de téléspectateurs ne l'avaient pas payée, ce qui a poussé la NHK à lancer des actions en justice, chose qu'elle se refusait à faire jusque-là. Même si ces actions étaient symboliques (les condamnés se voient simplement rappeler leur devoir de paiement), ils n'étaient plus que 700 000 fin 2007 à ne pas payer la redevance[8].

NHK a confié les travaux de collecte des droits de réception aux entreprises privées, le relèvement du taux de collecte. En 2017, elle était 79,7 %[9]. D'un autre côté, il est critiqué que le coût de la frais de collecte a atteint 9 % du coût total. Il y a aussi des estimations qui dépasseront 10 % si les coûts connexes sont inclus[10].

Introduction en bourse de la société de perception des frais de licence

Une société qui perçoit les frais de réception de la NHK a été coté sur le marché boursier[11]. Cette société a été critiquée pour avoir collecté de force les frais de réception des personnes socialement vulnérables, comme les ménages à faible revenu de plus de 75 ans ou les mères célibataires[11]. De plus, dans les appartements, les condominiums et les quartiers de distribution par câble, qu’ils recueillent par la force la « frais de réception supplémentaires pour Télévision par satellite ».

Pôles de recherches

Le groupe s'appuie entre autres sur 2 pôles de recherches :

  • NHK Science and Technical Research Laboratories : travail sur les systèmes de diffusion à la pointe de la technologie. À sa création en 1930, le laboratoire comptent 16 employés qui travaillent entre autres sur la qualité du son et sur le développement de la radio. Aujourd'hui, le laboratoire compte plus de 300 employés travaillant sur l'amélioration des systèmes de diffusion classiques et sur la mise en pratique des nouveaux médias[12].
  • NHK Broadcasting Culture Research Institute.

Périmètre opérationnel du groupe

Le groupe comporte cinq chaines de télévision nationales, deux chaines internationales et trois stations de radio nationales[2]. La NHK World s'occupe de toute la diffusion internationale du groupe[13]. Chaînes hertziennes :

Chaînes par satellite :

  • BS 1 : Informations et sports.
  • BS Premium : Culture et divertissement.

Chaînes internationales :

  • NHK World TV : Chaîne d'informations 24h sur 24.
  • NHK World Premium : Distribue les programmes de la NHK.

Controverses

Conformité et crimes

Il y a de nombreux crimes anormalement personnel arrêté par les crimes sexuels et d'autres dans NHK; par exemple, l'abuseur d'obscène, furtivement, vidéo larcin y compris sous-vêtements, voleur et de détournement de fonds[14],[15]. Enfin en février 2017, un journaliste qui violait habituellement a été arrêté[16], et en mars un nouveau mandat d'arrestation qui était liée à un crime semblable a été émis. En réponse à cela, la NHK a dit qu'il s'est excusé pour les victimes et ses clients[17].

De plus, il s'est avéré que NHK Educational TV a servi de médiateur pour les filles de l'école d'un homme populaire artiste du spectacle[18]. L'un de l'école des filles, qui ont participé à l'émission de télévision il a accueilli, a été appelée à son domicile, ont subi un baiser et a été attaqué[19]. Elle avait pour échapper aux toilettes et éviter les blessures[19]. NHK a signalé ce fait plus de deux mois après l'incident[19]. Les news de NHK était de 18 heures avant le violeur serait condamné[20],[21]. L'utilisation de cette agitation, la NHK n'a pas signalé quoi que ce soit à propos de la décision judiciaire du violeur appartenait à NHK. En outre, la NHK implique la possibilité de réclamations en dommages-intérêts sur le bureau où l'artiste appartient, et avait d'une victime déguisée[22].

NHK propose souvent des escrocs extraordinaire comme des héros des temps sur une heure de programme TV, et plus tard ou juste avant de diffuser, les mensonges sont révélés par les autres médias ou force de police[23]. Le cas de Mamoru Samuragochi a été signalé avec surprise par les médias d'outre-mer aussi[24],[25],[26],[27],[28],[29],[30],[31],[32],[33],[34],[35]. D'autre part, la NHK critiquent certains individus jusqu'à se suicider[36].

Cas de 200 millions de yens, le détournement de fonds
Ura henshū shukan (Chef de la rédaction secrète)

Le harcèlement sexuel / pouvoir, et le promotion canapé

Il y a beaucoup d'annonceurs féminins employés sous contrats à long terme; les annonceurs masculins sont des employés réguliers tous. Les annonceurs et les roulettes météo sont parfois creusées dans les magazines; pour les photos de leurs scènes de le promotion canapé. Le promotion canapé soupçonnés même pour les employés réguliers parce qu'il n'y a pas d'intégrité entre l'affectation du personnel et compétences; un cas de caster, météo les paparazzi a commencé à suivre ses, en raison de l'emplacement des personnels contre nature NHK.

Les producteurs de la NHK fait annonceurs femelle "Oiran" qui était une prostituée de grande classe dans la période Edo[37], ou lorsque de Cléopâtre avait s'enveloppa dans un drap et s'est présentée à l'Antonius[38]. Ces comportements d'ignorer les droits de l'homme et droits de la personnalité sont importants dans la branche d'Osaka diffuseur[38].

Production de stupéfiants synthétiques illégaux

En janvier 2016, un employé fabriquant la drogue de synthèse a été arrêté. Il était l'un des animateurs sur les programmes de télévision excités[39]. Le bâtiment d'entreprise de NHK avait fait l'objet d'une enquête[40].

Société de prévision météorologique non autorisée

Anpanman qui a eu la priorité sur les nouvelles d'un grand typhon

Quelques programmes diffusés sur la chaîne

Animations

Autres émissions

Galerie

Voir aussi

Références

  1. (en) « NHK Corporate Information », sur www.nhk.or.jp (consulté le 23 octobre 2015)
  2. a et b « france.tv - Replay TV et tous les sites des chaînes France Télévisions », sur www.francetv.fr
  3. « NHK - Japan Broadcasting Corporation », sur www.unifrance.org
  4. http://www.nhk.or.jp/pr/english/fee/fee.html
  5. Exercice 2018 (Heisei 30) Description du budget des recettes et des dépenses et plan d'affaires, 8/56p et 12/56p.
  6. Exercice 2018 (Heisei 30) Description du budget des recettes et des dépenses et plan d'affaires, 8/56p et 11/56p.
  7. http://www.japoninfos.com/Au-Japon-la-NHK-vit-avec-les.html
  8. a et b « NHK, le "mammouth" de l'audiovisuel public japonais, se bat pour sa survie »
  9. 2017 (Heisei 29) Frais de réception estimés Taux de paiement des ménages.
  10. Dépense de dépenses de 73,4 milliards de yens par an pour NHK, frais de collecte, etc., Business Journal, 30 décembre 2017.
  11. a et b Introduction en bourse de la société de perception des frais de licence, les entreprises qui ont été critiquées dans une méthode de force brute, Business Journal, 5 avril 2018.
  12. « À propos de la NHK »
  13. (ja) Savez-vous, "votre identité" de tout le monde NHK!, 頑張れ日本! 全国行動委員会.
  14. (ja) lNHK scandale chronologie, atwiki.jp.
  15. (en) Yamagata cops: NHK reporter raped woman in residence, The Tokyo Reporter, 6 February 2017.
  16. (en) New arrest warrant served on ex-NHK reporter over another rape, The Japan Times, 15 March 2017.
  17. (ja) NHK a eu ses contacts changés!, 文春 Online, 2018/05/08.
  18. a, b et c (ja) Pourquoi NHK "scoop"?, 文春 Online, 2018/04/26.
  19. (ja) "Le criminel n'est pas moi-même", l'ancien journaliste de NHK qui a dirigé le stylo dans la décision du tribunal de l'affaire au pouvoir, Sankei News, 2018/4/24.
  20. (ja) Un ancien journaliste de la NHK emprisonné 21 ans en tant que viol de viol "Je ne peux pas voir la réflexion", Asahi News, 2018/4/25.
  21. (ja) NHK Ryoichi Ueda Président Entretien régulier, 1/2, 2/2, Sankei News, 2018.5.10.
  22. (ja) Programme de télévision NHK "style de travail professionnel" est annulé la diffusion le 11; le président d'entreprise prévu pour apparaître a été arrêté, BIGLOBE News, December 5, 2017.
  23. (en) Ghostwriter admits part in Samuragochi 'fraud', BBC News, 6 February 2014.
  24. (en) Uproar as 'Japanese Beethoven' Mamoru Samuragochi exposed as a fraud, CNN News, February 7, 2014.
  25. (de) Hilfe kam vom Ghost-Komponisten Japans "Beethoven" beichtet Lüge, n-tv News, 05 Februar 2014.
  26. Le "Beethoven japonais" a avoué avoir eu recours à un "nègre", RTL News, 05/02/2014.
  27. (es) japonés' confiesa que es un fraude, Noticias News (RCN TV), Febrero 5 de 2014.
  28. (en) Ghost composer Takashi Niigaki claims 'Japan's Beethoven' Mamoru Samuragochi not even deaf, ABC News (Australia), 7 Feb 2014.
  29. (it) Il «Beethoven giapponese» è un impostore Tokyo tradita e sotto choc si incolla alla tivù, Corriere News, 06 febbraio 2014.
  30. (ru) Как заработать на Бетховенах, Lenta News, 7 февраля 2014.
  31. (ko) '베토벤' 사무라고치 알고보니, 청각장애 작곡가 사기극…일본 술렁, 중앙일보 News, 2014.02.05.
  32. (zh) 「日本貝多芬」佐村河內守坦承:18年來作品是槍手代寫, ETtoday新聞雲 News, 2014年02月06日.
  33. (en) In Japan, a Beloved Deaf Composer Appears to Be None of the Above, The New York Times, Feb. 6, 2014.
  34. (en) The Unmasking of “Japan’s Beethoven”, The New Yorker, May 2, 2014.
  35. (ja) Poursuite stricte pendant 15 minutes à "NHK Special" Était-il influencé par M. Sasai Riken, Suicide, J-CAST News, 2014/8/ 5.
  36. (ja) NHK "historical confidential historia", diffusé le 23 janvier 2013, Messy Scenes sur l'édition TV Kansai.
  37. a et b (ja) Que diriez-vous de "Asahi-pâtre"?, NHK Osaka diffuseur.
  38. (ja) Non seulement la possession mais aussi la fabrication!, Tokyo Sports, 31 janvier 2016.
  39. (ja) Tremblement NHK, zakzak par Edition du soir Fuji, 12 janvier 2016.

Articles connexes

Liens externes