Nicolas Lebovici

Nicolas Lebovici est un pianiste, acteur et éditeur français né à Paris en 1969. Il dirige les Éditions Ivrea.

Biographie

Depuis 1990, Nicolas Lebovici, en parallèle à son activité de pianiste, dirige avec son frère Lorenzo Valentin les éditions Champ libre. Suite au conflit les opposant à Guy Debord, les éditions sont mises en liquidation[1] en avril 1991.

Le fonds du catalogue est repris en 1992 sous le nom des Éditions Ivrea (du nom de la ville natale de Floriana Lebovici, mère de Nicolas et Lorenzo). Ivrea poursuit la publication des écrits de George Orwell en collaboration avec Jaime Semprun et les éditions de l'Encyclopédie des Nuisances. En 1997, Ivrea intervient avec l'EdN pour défendre George Orwell face à certaines calomnies journalistiques (George Orwell devant ses calomniateurs).

Carrière au cinéma

Nicolas Lebovici fait ses débuts au cinéma en 2004 dans le film de Claude Berri, L'un reste, l'autre part. Il y joue le personnage de Julien où on le voit jouer du piano dans un prélude de Chopin[2]. Claude Berri explique ce choix de casting : « Je connaissais très bien Gérard Lebovici, et je suis resté très lié à ses enfants. Un jour Nicolas, l'un d'eux, est venu me voir au bureau. Nous avons parlé, et je me suis rapidement dit qu'il pouvait jouer le personnage de Julien. Comme il est pianiste, j'ai modifié le scénario. Le film s'ouvre sur un récital qu'il donne devant ses parents réunis pour l'occasion. »

En 2009, Nicolas Lebovici apparaît dans Notre ami Chopin de Xavier Beauvois où il joue le personnage de Pierre.

Filmographie

Discographie

Nicolas Lebovici a coécrit la chanson Il voulait de l'eau qui figure sur l'album de Pascal Obispo, Les Fleurs du bien, paru en 2006.

Bibliographie

  • Alice Becker-Ho et Guy Debord, Le Jeu de la Guerre, Éditions Gérard Lebovici, 1987; rééd. Gallimard, 2006.
    Nicolas Lebovici a participé à l'élaboration de ce livre.
  • Guy Debord, Correspondance, volumes 6 et 7, Fayard, 2007 et 2008.
    Les lettres de Guy Debord à Nicolas Lebovici sont recueillies dans ces deux volumes.
  • Jean-Luc Douin, Les Jours obscurs de Gérard Lebovici, Stock, 2004.
    Biographie de Gérard Lebovici comportant des passages sur Nicolas Lebovici.

Articles connexes

Références

  1. Les péripéties de cette rupture sont exposées dans le volume 7 de la Correspondance de Debord (Fayard, 2008) et dans Les Jours obscurs de Gérard Lebovici de Jean-Luc Douin (Stock, 2004).
  2. L'un reste, l'autre part, cinemaniacs.be, 2004

Article publié sur Wikimonde Plus.