Naphtali Lau-Lavie

Naphtali Lau-Lavie
נפתלי לביא.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activités
Père
Fratrie
Enfant
Autres informations
Lieu de détention

Naphtali Lau-Lavie (23 juin 1926, Cracovie, Pologne-6 décembre 2014, Ramat Gan, Israël) est un journaliste et diplomate israélien, d'origine polonaise, descendant de rabbins illustres, et frère aîné du grand-rabbin d'Israël, Israel Meir Lau, qu'il sauve durant la Shoah.

Éléments biographiques

Naphtali Lau-Lavie est né le 23 juin 1926[1] à Cracovie en Pologne.

Il est le fils aîné du rabbin Moshe Chaim Lau né en 1892 à Lviv (Lwow), en Pologne, aujourd'hui en Ukraine, et de Chaya (Helena) Frankel-Teomim, née à Cracovie, en Galicie, Pologne, le 1er janvier 1900[2],[3],[4],[5].

Il descend de longues lignées rabbiniques aussi bien du côté paternel que maternel. Du côté paternel, il descend du "Bach" (le rabbin Yoel Sirkis, 1561-1640), du "Taz" (le rabbin David Halevy Segal, 1584-1662) et du rabbin Efraim Zalman Shorr[6]. Du côté maternel, il descend de Rachi (1040-1105), du Maharam de Padoue (le rabbin Meir Katznellenbogen, 1482-1565), du Hacham Zvi (le rabbin Zvi Ashkenazi, 1658-1718), du Yaavetz (le rabbin Jacob Emden, 1697-1776), du rabbin Baruch Frankel-Teomim (1760-1828), et du rabbin Haim Halberstam de Sanz, le Divrei Chaim (1793-1876)[7].

Le père de Naphtali Lau-Lavie est mort dans le camp d'extermination de Treblinka, en octobre 1942 à l'âge de 50 ans.

La mère de Naphtali périt au camp de concentration de Ravensbrück au printemps de 1945.

Naphtali Lau-Lavie et son jeune frère Israel Meir Lau ont été déportés au camp de Buchenwald. Seul survivant de sa famille avec son frère, Israel Meir[8],[9] et son demi-frère Yehoshua Lau-Hager, il a rejoint la Palestine sous mandat britannique en 1945 avec son frère Israel Meir, alors âgé de huit ans, afin d’y rejoindre leur oncle qui y avait émigré avant la guerre.

41 jours à Auschwitz

Retour dans sa famille

Le ghetto de Piotrków Trybunalski

Buchenwald

France

Article détaillé : Préventorium d'Écouis.

Naphtali Lau-Lavie et Israel Meir Lau arrivent en France au Préventorium d'Écouis, situé à Écouis (Eure), lieu de transit mis à la disposition de l'Œuvre de secours aux enfants (l'OSE), le 6 juin 1945, par le gouvernement français, où 426 enfants revenant de déportation, les Enfants de Buchenwald vont pouvoir se rétablir des conséquences de la guerre.

Israël

Naphtali Lau-Lavie étudie à la Yechiva de Łomża à Petach Tikvah[10].

Naphtali Lau-Lavie a fait une carrière de haut-fonctionnaire dans l'administration israélienne : porte-parole de Moshe Dayan, Shimon Peres et de Yitzhak Shamir puis en 1981 consul-général d'Israël à New York City puis directeur du bureau israélien de l'Appel juif unifié[11].

Famille

Naphtali Lau-Lavie épouse, Joan[12], fille de Hugo Lunzer et Celine Eisenmann, née à Londres. Le mariage a lieu le 29 octobre 1956[13].

Ils ont une fille et trois fils : Chaya Naomi Lau Lavie[14], Shay Lau-Lavie, le rabbin Dr Benny (Benjamin) Lau[15], et Amichai Lau-Lavie[16].

Ils habitent Ramat Gan.

Naphtali Lau-Lavie est décédé le samedi 6 décembre 2014, à l'âge de 88 ans[17],[18],[19]. L'enterrement a lieu le lendemain, au cimetière de Har HaMenouhot à Jérusalem.

Bibliographie

  • (en) Felix Landau. No longer Alone. WestBow Press, 2011. (ISBN 1449725228), (ISBN 9781449725228)[20]
  • (en) Israel Meir Lau (Chief Rabbi). Out Of The Depths. The Story Of A Child Of Buchenwald Who Returned Home At Last. A Memoir. OU Press/Sterling: New York, 2011. Préfaces de Shimon Peres et Elie Wiesel. (ISBN 978-1-4027-9095-9), (ISBN 978-1-4027-8631-0)
  • (en) Naphtali Lau-Lavie. Balaam's. Prophecy: Eyewitness to History: 1939-1989. Cornwall Books: New York, Londres, 1998. (ISBN 0-8453-4860-4)
  • (en) Judith Hemmendinger & Robert Krell. The Children Of Buchenwald. Child Survivors of the Holocaust and their post-war Lives. Gefen: Jérusalem, New York. 2000. Préface d'Elie Wiesel pour l'édition de 1984. (ISBN 965-229-246-X)

Œuvres

Livres

    • (en) Naphtali Lau-Lavie. Moshe Dayan: a biography. Hartford: Hartmore House, 1968, 1974. (ISBN 0853030049)[21].
    • Malts, Ya'akov & Lau-Lavie, Naphtali. Pyotrkov Tribunalski veha-sevivah sefer Zikaron. Publisher: Israel Former Residents of Pyotrkov, 1965. (Yiskor Book, en hébreu et yiddish)[22].

Articles

    • (en) Naphtali Lau-Lavie. In Pursuit of Justice: Recovering Looted Assets of European Jewry. Cardozo Law Review (New York), Vol. 20, décembre 1998, Number 2, p. 583[23].

Notes et références

  1. Voir, (en) Naphtali Lau-Lavie. Geni.
  2. Voir, Naphtali Lau-Lavie, 1998, p. 22-25.
  3. Voir, (en) Chaya Fraenkel-Teomim. My heritage.
  4. Voir, (en) Chaya Lau (Frankel Teomim ) (1900-1945) Geneaology.
  5. Voir, (en) Studio Portrait of a Polish-Jewish mother and her young son (Chaya Lau and Naphtali Lau-Lavie). United States Holocaust Memorial Museum.
  6. Voir, Naphtali Lau-Lavie, 1998, p. 23.
  7. Voir Naphtali Lau-Lavie, 1998, p. 22.
  8. Voir, (en) Two brothers who wre members of the Buchenwald children's transport sit under a tree (Naphtali Lau-Lavie & Israel Meir (Lulek) Lau). United States Holocaust Memorial Museum.
  9. Voir, (en) A. Netanel. Lulek: Child of Buchenwwald. Holocaust Studies. Aish.com.
  10. Voir, Naphtali Lau-Lavie, 1998, p. 192.
  11. (en) « Journalist and author Naphtali Lavie dies at 88 », sur Jerusalem Post,
  12. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle est évacué en Suisse, chez sa sœur. Elle retourne à Londres après la guerre. Elle est une volontaire pour l'Aliyah des jeunes en France. En 1951, elle étudie à l'université hébraïque de Jérusalem en sciences sociales. Voir Naphtali Lau-Lavie, 1998, p. 220-221.
  13. Voir Naphtali Lau-Lavie, 1998, p. 221.
  14. Chaya qui porte le prénom de la mère de Naphtali Lau-Lavie, Chaya Lau, est mariée avec Itamar Ben Aris, un agriculteur. Elle est une assistante médicale. Ils ont deux enfants et habitent au kibboutz Erez, près de Gaza, voir Naphtali Lau-Lavie, 1998, p. 223.
  15. Voir (en) Anshei Pfeffer. Breaking with tradition. Haaretz. 8 novembre 2007.
  16. Voir, (en) The Levie-Kanes Family Tree Collection.
  17. Voir, (en) Ofer Aderet. Shoah survivor and diplomat Naphtali Lau-Lavie dies aged 88. Haaretz. 7 décembre 2014.
  18. Voir, (en) Greer Fay Cashman. « Journalist and author Naphtali Lavie dies at 88. » The Jerusalem Post, 7 décembre 2014.
  19. Voir, Zmarl Naftali Lau-Lavie. Piotrkow Trybunalski.
  20. Voir,(en) Felix Landau. No longer Alone, 2011, p. 9.
  21. Voir, (en) Moshe Dayan; a biography by Naphtali Lau-Lavie, 1968. National Library of Australia.
  22. Voir, Malts, Yaakov & Lau-Lavie, Naphtali. Pyotrkov Tribunalski veha-sevivah sefer Zikaron, 1965.
  23. Voir, Naphtali Lau-Lavie. In Pursuit of Justice: Recovering Looted Assets of European Jewry. Cardozo Law Review, 20 décembre 1998.

Articles connexes

Liens externes