Naomi Oreskes

Naomi Oreskes (née le ) est une historienne des sciences américaine. Elle a été professeur à l'université de Californie à San Diego, puis à l'université Harvard. Elle a effectué des recherches sur des sujets environnementaux dont le réchauffement climatique. Avec Erik Conway, elle a coécrit le livre Les Marchands de doute.

Biographie

Naomi Oreskes est la fille de Susan Eileen (Nagin), une enseignante, et Irwin Oreskes, un professeur. Elle obtient un Bachelor in Science en géologie en 1981[1].

Elle travaille cinq ans dans une compagnie minière en Australie, puis, portée par ses multiples centres d'intérêt, elle décide d'étudier l'histoire des sciences, qu'elle enseigne ensuite à l'université de New-York et l'université de Californie à San Diego[1].

En 2010, la publication de son essai Les marchands de doute, coécrit avec Erik M. Conway, lui-même historien à la NASA, lui amène d'être connue du grand public. En 2014, ces deux auteurs publient un nouvel ouvrage en lien avec leurs préoccupations : L'effondrement de la civilisation occidentale, un récit de science-fiction concernant le XXIe siècle. Ces ouvrages ont engendré des polémiques entre différentes personnes[1].

Travaux

Naomi Oreskes a notamment travaillé sur les méthodes scientifiques. Elle a également publié un essai concernant la science et la société, publié dans la revue scientifique Science en 2004.

Bibliographie

  • Erik M. Conway et Naomi Oreskes, Les marchands de doute, ou comment une poignée de scientifiques ont masqué la vérité sur des enjeux de société tels que le tabagisme et le réchauffement climatique [« Merchants of Doubt »], Le Pommier, (1re éd. 2010 [en anglais]) (ISBN 978-1-59691-610-4).
  • Erik M. Conway et Naomi Oreskes, L'effondrement de la civilisation occidentale [« Collapse of Western Civilization »], Les liens qui libèrent, (1re éd. 2013 [en anglais]) (ISBN 9791020901132).

Prix et distinctions

  • George Sarton Award Lecture, American Association for the Advancement of Science, 2004.
  • American Philosophical Society Sabbatical Fellowship, 2001-2002.
  • National Science Foundation Young Investigator Award, 1994-1999.
  • National Endowment for the Humanities Fellowship for University Teachers, 1993-94.
  • Society of Economic Geologists Lindgren Prize for outstanding work by a young scientist, 1993.
  • Ritter Memorial Fellowship in History of Marine Sciences, Scripps Institution of Oceanography, 1994.
  • Listed, Who's Who in American Science and Engineering, Who's Who in the West.
  • Prix Francis-Bacon en Histoire et Philosophie des Sciences et des Technologies, Caltech 2008[2].
  • Elected a Fellow of the Committee for Skeptical Inquiry, 2015.

Notes et références

  1. a b et c Elena Sender, « Portrait - Naomi Oreskes, géologue, historienne, lanceuse d'alerte », Sciences et avenir,‎ , p. 813-814 (lire en ligne)
  2. « PREVIOUS AWARDEES », Francis Bacon Award in the History and Philosophy of Science and Technology (consulté le 7 août 2019)

Liens externes