Nainville-les-Roches

Nainville-les-Roches
Nainville-les-Roches
L’hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Évry
Canton Mennecy
Intercommunalité Communauté de communes du Val d'Essonne
Maire
Mandat
Joël Primaud
2014-2020
Code postal 91750
Code commune 91441
Démographie
Gentilé Nainvillois
Population
municipale
463 hab. (2014)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 17″ nord, 2° 29′ 34″ est
Altitude Min. 74 m
Max. 84 m
Superficie 5,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte administrative de l'Essonne
City locator 14.svg
Nainville-les-Roches

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte topographique de l'Essonne
City locator 14.svg
Nainville-les-Roches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nainville-les-Roches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nainville-les-Roches
Liens
Site web nainville.nerim.net

Nainville-les-Roches[1] (prononcé [nɛ̃vil lɛ ʁɔʃ ] Écouter) est une commune française située à quarante et un kilomètres au sud-est de Paris dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Nainvillois[2].

Géographie

Situation

Position de Nainville-les-Roches en Essonne.
Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 5,1 % 30,54
Espace urbain non construit 3,3 % 19,74
Espace rural 91,7 % 553,26
Source : Iaurif[3]

Nainville-les-Roches est située à quarante et un kilomètres au sud-est de Paris-Notre-Dame[4], point zéro des routes de France, quinze kilomètres au sud-est d'Évry[5], onze kilomètres au nord-est de La Ferté-Alais[6], douze kilomètres au sud-est de Corbeil-Essonnes[7], douze kilomètres au nord-est de Milly-la-Forêt[8], vingt kilomètres au sud-est d'Arpajon[9], vingt-deux kilomètres au sud-est de Montlhéry[10], vingt-six kilomètres au nord-est d'Étampes[11], trente kilomètres au sud-est de Palaiseau[12], trente-six kilomètres à l'est de Dourdan[13].

Hydrographie

Relief et géologie

Communes limitrophes

Climat

Article connexe : Climat de l'Essonne.

Nainville-les-Roches, située en Île-de-France, bénéficie d'un climat océanique dégradé aux hivers frais et étés doux, avec des précipitations régulières sur l'ensemble de l'année. En moyenne annuelle, la température s'établit à 10,8 °C, avec une moyenne maximale annuelle de 15,2 °C et une moyenne minimale de 6,4 °C. Le record de température la plus basse fut établi le avec −19,8 °C. La moindre densité urbaine explique une différence négative constante de deux à trois degrés relevée entre Auvernaux et Paris. L'ensoleillement totalisant 1 798 heures est comparable à l'ensemble des régions au nord de la Loire mais moindre qu'au nord du département par la présence fréquente de nappe de brume à proximité de la Seine, des champs et des vastes forêts. Enfin, les précipitations s'établissent à 598,3 millimètres annuels, avec une moyenne mensuelle proche de cinquante millimètres et une pointe à soixante-trois millimètres en mai.

Données climatiques à Nainville-les-Roches.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1 2,8 4,8 8,3 11,1 13 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[14],[15].


Voies de communication et transports

Lieux-dits, écarts et quartiers

Toponymie

L'origine du nom du lieu est peu connue. La commune fut créée en 1793 avec le simple nom de Nainville, la mention les-Roches fut ajoutée en 1909[16].

Histoire

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les seigneurs de Boisse en étaient propriétaires vers 1724.

Marie Jérôme Chevalier, comte de Cély, maréchal des camps et armées du Roy, seigneur de Cély, Saint-Germain, Soisy-sur-École, Nainville-les-Roches et dépendances.

Vers 1818 la comtesse d'Astary, fille du comte de Cély, se marie avec le général René Savary, créé duc de Rovigo en 1808.

Le duc de Rovigo était ministre de la police générale à l'époque. Il acheta le domaine de Nainville en fructidor de l'an X.

Il fit démolir le château construit par monsieur Quinette et en fit construire un nouveau. À la mort du général Savary, le château est racheté par monsieur Margueritte, puis par le comte Meyer Joseph Cahen d'Anvers, maire de 1866 à 1881.

Son fils Louis Cahen d'Anvers en hérita et vendit le château à monsieur Alfred Carez et à son épouse née Onfroy en juin 1883.

Monsieur Carez est maire du village de 1888 à 1932.

Le village qui s'appelait Nainville, devint Nainville-les-Roches en 1908.

Une ligne de chemin de fer reliant Étampes à Milly fut construite et ouverte le 8 juin 1912, et fut fermée le 1er juillet 1949.

En décembre 1919, monsieur Léon Carez, son fils, est maire de Nainville. Il est marié avec Mlle Margueritte.

Il démolit le château vers 1922 et construit de 1922 à 1924 celui que l'on peut voir aujourd'hui. Il est de style Louis XIII.

En 1926, première création de corps de pompiers (10 personnes).

Le 25 mars 1948, les héritiers, M. Edward Huffer (époux de Hélène Carez) et ses enfants, vendent le château au syndicat des Fondeurs de France qui voulait en faire une colonie de vacances. Mais le projet n'aboutit pas, et l'État racheta le château le 12 juin 1953 pour en faire l'Inesc qui devint l'Ensosp en 2004.

Du 8 au 12 juillet 1983, c'est au château de Nainville-les Roches que s'ouvre la table ronde de négociations entre les protagonistes de Nouvelle-Calédonie : le secrétaire d'État aux DOM-TOM y réunit les deux délégations, celle du Front Indépendantiste (futur FLNKS), conduite par Jean-Marie Tjibaou, et celle dite "loyaliste", résolument opposée à l'indépendance et conduite par le leader du RPCR Jacques Lafleur.

Le château a été vendu par l'État fin décembre 2008, mais il n'est pas habité et n'est plus entretenu[17].

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[19],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 463 habitants, en augmentation de 3,81 % par rapport à 2009 (Essonne : 4,75 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
138160164121152150123132142
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
129119123130128127202131149
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
143135169167198185151168192
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
178203262300418457502446463
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Nainville-les-Roches en 2009 en pourcentages[21].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,9 
4,5 
75 à 89 ans
5,3 
11,8 
60 à 74 ans
9,7 
30,5 
45 à 59 ans
28,8 
18,2 
30 à 44 ans
19,9 
18,2 
15 à 29 ans
16,4 
16,8 
0 à 14 ans
19,0 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[22].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Politique et administration

Politique locale

La commune de Nainville-les-Roches est rattachée au canton de Mennecy, représenté par les conseillers départementaux Patrick Imbert (UMP) et Caroline Parâtre (UMP), à l'arrondissement d’Évry et à la deuxième circonscription de l'Essonne, représentée par le député Franck Marlin (UMP).

L'Insee attribue à la commune le code 91 2 16 441[23]. La commune de Nainville-les-Roches est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 219 104 411. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[24].

Liste des maires

Liste des maires successifs[25].
Période Identité Étiquette Qualité
2008 en cours Joël Primaud    
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances et résultats politiques

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :

Référendums :

Enseignement

Les élèves de Nainville-les-Roches sont rattachés à l'académie de Versailles. La commune dispose d'une école élémentaire publique[41].

Santé

Services publics

Jumelages

La commune de Nainville-les-Roches n'a développé aucune association de jumelage.

Vie quotidienne à Nainville-les-Roches

Culture

Sports

circuit de bloc dans la forêt de Nainville-les-roches

La forêt de Nainville-les-roches faisant partie du parc naturel régional du Gâtinais français (tout comme la forêt de Fontainebleau), la présence de blocs de grès est propice à la pratique de l'escalade de bloc. Le secteur de Nainville-les-roches se compose de 414 blocs répartis en 9 circuits balisés à l'aide d'un code couleur correspondant à des cotations allant du 2 (pour enfants ou débutants) au 8b. Le marquage ainsi que l'entretiens des blocs est assuré par l'association de bénévoles "Amis des rochers de Beauvais".

Lieux de culte

L'église Saint-Lubin.

La paroisse catholique de Nainville-les-Roches est rattachée au secteur pastoral de La Ferté-Alais-Val d'Essonne et au diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église Saint-Lubin[43].

Médias

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.

Économie

Emplois, revenus et niveau de vie

En 2006, le revenu fiscal médian par ménage était de 22 703 €, ce qui plaçait la commune au 1 074e rang parmi les 30 687 communes de plus de cinquante ménages que compte le pays et au quatre-vingt-dix-huitième rang départemental[44].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Nainville-les-Roches - - - - - -
Zone d’emploi d’Évry 0,3 % 4,0 % 20,2 % 29,6 % 28,2 % 17,7 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Nainville-les-Roches - - - - - -
Zone d’emploi d’Évry 0,9 % 13,5 % 5,4 % 14,6 % 16,2 % 6,9 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[45],[46],[47]

Culture locale et patrimoine

Patrimoine environnemental

Les bois au sud du territoire ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le conseil général de l'Essonne[48].

Patrimoine architectural

Le château de Nainville-les-Roches.
  • Le château de Nainville-les-Roches. Construit au XIXe siècle dans un style Louis XIII, il fut la propriété de l'État jusqu'en 2007 et abrita pendant trente ans l'École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP) [1]. Celle-ci a été fermée le 28 juin 2007. La propriété a été vendue en décembre 2008[49].
  • Église Saint-Lubin qui date du XIXe siècle.
  • Deux bunkers datant de la seconde guerre mondiale aux abords du château.

Personnalités liées à la commune

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Nainville-les-Roches :

Héraldique


Blason de Nainville-les-Roches.

La commune de Nainville-les-Roches ne dispose pas de blason.

Nainville-les-Roches dans les arts et la culture

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

  1. Fiche de Nainville-les-Roches dans le Code officiel géographique sur le site de l'Insee. Consulté le 05/08/2012.
  2. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 07/04/2009.
  3. Fiche communale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 11/11/2010.
  4. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et Paris sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  5. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et Évry sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  6. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et La Ferté-Alais sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  7. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et Corbeil-Essonnes sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  8. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et Milly-la-Forêt sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  9. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et Arpajon sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  10. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et Montlhéry sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  11. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et Étampes sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  12. Orthodromie entre Nainville-les-Roches et Palaiseau sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  13. Orhodromie entre Nainville-les-Roches et Dourdan sur le site lion1906.com Consulté le 30/10/2012.
  14. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur le site de lameteo.org (consulté le 9 août 2009)
  15. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur infoclimat.fr (consulté le 18 août 2009)
  16. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. (fr) « Un château de l'Etat vendu et transformé en hôtel » sur lavieimmo.com,
  18. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  21. Pyramide des âges à Nainville-les-Roches en 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 05/08/2012.
  22. Pyramide des âges de l’Essonne en 2008 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  23. Fiche communale sur le site de l'Insee. Consulté le 12/01/2010.
  24. Fiche entreprise de la commune de Nainville-les-Roches sur le site verif.com Consulté le 20/04/2011.
  25. Liste des maires successifs sur la base de données mairesgenweb.org Consulté le 08/06/2009.
  26. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  27. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  28. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 08/05/2012.
  29. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  30. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  31. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/06/2012.
  32. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  33. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  34. Résultats de l'élection européenne 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 12/10/2014.
  35. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  36. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 12/04/2010.
  37. Résultats de l'élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  38. Résultats de l'élection municipale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 24/01/2013.
  39. Résultats du référendum 2000 sur le site politiquemania.com Consulté le 13/08/2009.
  40. Résultats du référendum 2005 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 13/08/2009.
  41. Liste des écoles du département sur le site de l'Inspection académique de l'Essonne. Consulté le 27/09/2010.
  42. Fiche de la paroisse sur le site officiel du diocèse. Consulté le 25/11/2009.
  43. « Résumé statistique national sur le site de l’Insee. »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) Consulté le 26/10/2009.
  44. « %5CCOM%5CDL_COM91441.pdf Rapport statistique communal sur le site de l'Insee. »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) Consulté le 21/06/2010.
  45. « %5CDL_ZE19901147.pdf Rapport statistique de la zone d'emploi d'Évry sur le site de l'Insee. »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) Consulté le 20/05/2010.
  46. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.
  47. Carte des ENS de Nainville-les-Roches sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 13/02/2013.
  48. Journal Le Parisien 09/01/2009