Nabil Fekir

Nabil Fekir
image illustrative de l’article Nabil Fekir
Nabil Fekir avec l’Équipe de France en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique lyonnais
Numéro 18
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Drapeau : Algérie Algérienne
Nat. sportive Drapeau : France Française
Naissance (25 ans)
Lieu Lyon (France)
Taille 1,73 m (5 8)
Période pro. 2013 -
Poste Milieu offensif, Attaquant polyvalent
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
2001-2003 Drapeau : France FC Vaulx-en-Velin
2003-2005 Drapeau : France Caluire SC
2005-2007 Drapeau : France Olympique lyonnais
2007-2010 Drapeau : France FC Vaulx-en-Velin
2010-2011 Drapeau : France AS Saint-Priest
2011-2013 Drapeau : France Olympique lyonnais
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2013-Drapeau : France Olympique lyonnais153 0(57)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2014Drapeau : France France espoirs001 0(0)
2015-Drapeau : France France018 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 15 juillet 2018

Nabil Fekir, né le à Lyon, est un footballeur international français, qui évolue en Ligue 1 au poste de milieu offensif à l'Olympique lyonnais.

Formé dans plusieurs clubs de la région lyonnaise, et notamment l'Olympique lyonnais, il y fait ses débuts professionnels en 2013. Il devient rapidement l'un des cadres de l'équipe et forme un duo offensif très efficace avec son coéquipier Alexandre Lacazette. En mars 2015, il honore sa première sélection en équipe de France après avoir hésité avec la sélection algérienne.

Sa rupture des ligaments croisés en septembre 2015 lors d'un match contre le Portugal l'écarte pendant plusieurs mois des terrains. Après quelques difficultés sportives post-blessure, Nabil Fekir devient capitaine de l'OL lors de la saison 2017-18. Il fait partie de la sélection française de 23 joueurs pour la Coupe du monde 2018, remportée par la France.

Biographie

Originaire du quartier Jacques-Monod à Villeurbanne[1], il est le fils de Mohamed Fekir qui s'est installé en France en 1992[2] et qui a longtemps travaillé comme salarié dans une usine de métallurgie, et d’une mère assistante sociale, tous deux originaires de Fadjana, commune de Menaceur, wilaya de Tipaza en Algérie. Il est l’aîné d’une fratrie de quatre garçons[3].

Carrière en club

Olympique lyonnais (depuis 2013)

Tifo des Bad Gones en hommage à la célébration polémique de Nabil Fekir lors du derby ASSE-OL du 5 novembre 2017.

Nabil Fekir fréquente durant son enfance plusieurs clubs de football, l'AS Tonkin Villeurbanne, le FC Vaulx, puis le Caluire SC. Il est finalement remarqué par l'Olympique lyonnais à l'âge de 13 ans mais deux ans plus tard, il n'est pas conservé par le club. Fekir retourne alors au FC Vaulx puis à l'AS Saint-Priest dans l'équipe des moins de 19 ans. Au même moment, il effectue un essai au Stade Malherbe de Caen, mais ne sera pas retenu[4]. À l'occasion d'un match de Coupe Gambardella contre l'OL, il est de nouveau remarqué par les recruteurs lyonnais qui lui proposent de revenir au club[5],[6]. Il retrouve finalement l'OL lors de la saison 2011-2012 (19 matchs et 5 buts en CFA). Il signe un contrat stagiaire d'un an à l'issue de celle-ci[7].

Le 28 août 2013, il rentre à la mi-temps du match retour de barrages de Ligue des champions qui oppose l'Olympique lyonnais à la Real Sociedad. Il joue également en championnat entre la quatrième et la dixième journée en étant utilisé comme milieu gauche[6]. Il évolue ensuite principalement en réserve. En fin de saison, il entre sur le terrain durant la finale de la Coupe de la Ligue perdue par Lyon contre le Paris Saint-Germain[6]. Le 27 avril 2014, jouant milieu offensif, il marque son premier but en Ligue 1 contre le Sporting Club de Bastia et offre deux passes décisives, à domicile[6]. Son contrat avec l'OL s'achève alors le 30 juin 2019[6].

Le 29 août 2015, Fekir inscrit le premier triplé de sa carrière contre le Stade Malherbe de Caen lors de la 4e journée de championnat (4-0)[8],[9]. Victime d'une rupture des ligaments avec sa sélection en septembre, Fékir ne retrouve la compétition qu'en avril 2016 en entrant en jeu à la 86e minute contre Montpellier lors de la 33e journée de Ligue 1, soit 7 mois après sa blessure (0-2)[10]. Le 13 mai 2016, il est titularisé lors de la 38e et dernière journée à Reims, une première depuis août 2015 (4-1)[11].

Il commence la saison 2016-2017 en tant que titulaire sur l'aile droite en compagnie d'Alexandre Lacazette dans l'axe et Maxwel Cornet sur le côté gauche. Il inscrit un doublé contre le Montpellier Hérault SC, et réalise d'autres performances, parfois en demi teinte mais parfois aussi de haute volée. Perdant parfois son statut de titulaire, dû notamment à de nombreuses blessures bénignes, mais aussi à une petite baisse de régime, il profite de la blessure de Mathieu Valbuena pour revenir dans l'effectif. Le dimanche 19 février, il inscrit un splendide but tout en toucher face au Dijon FCO, confirmant ainsi le succès 4-2 des hommes du capitaine d'un soir, Jérémy Morel[12]. Il inscrit son premier triplé en Ligue Europa contre l'AZ Alkmaar lors de la victoire 7-1 des hommes du capitaine Jordan Ferri le jeudi 23 février 2017[13]. Il atteint alors la barre des dix buts et des dix passes décisives, réalisant le premier double-double de sa carrière.

Nabil Fekir à l'entraînement avec Lyon en 2017.

En août 2017, à la suite des départs de Maxime Gonalons et d'Alexandre Lacazette, il est promu capitaine de l'OL[14]. Lors de la première journée de Ligue 1, il inscrit un doublé contre le RC Strasbourg Alsace (victoire 4-0). Il est à nouveau décisif au cours de la deuxième journée, avec une passe décisive pour Mariano pour une victoire 2-1. Pour la troisième journée du championnat, il inscrit un but de 54 mètres contre les Girondins de Bordeaux, d'une frappe tendue du pied droit [15][16]. Les gones concèdent alors le nul 3-3. Au soir de la neuvième journée de Ligue 1, face à Monaco, il délivre une passe décisive pour Mariano avant d'inscrire un doublé, dont un coup franc dans la dernière minute du temps additionnel, permettant ainsi à son club de s'imposer sur un score de 3 buts à 2.

Le 5 novembre 2017, à l'occasion du derby contre Saint-Étienne, il inscrit un nouveau doublé plus une passe décisive avant de célébrer son second but et le score provisoire de 5-0 en retirant son maillot pour le montrer au public, reproduisant un geste effectué quelques mois plus tôt dans le championnat espagnol par Lionel Messi puis Cristiano Ronaldo[17]. Ce geste entraîne la colère de spectateurs stéphanois, dont certains décident d'envahir le terrain, poussant l'arbitre à arrêter momentanément le match[18].

A mi-saison, Nabil Fekir est auteur de 16 réalisations toutes compétitions confondues. Il égale déjà son record de buts en une seule saison (record précédent réalisé sur la saison 2014/2015). Avec ses deux co-équipiers Mariano Diaz et Memphis Depay, ils forment un des trios les plus prolifiques d'Europe.

Il termine l'exercice 2017-2018 avec 23 buts toutes compétitions confondues, ce qui fait de cette saison la plus prolifique de sa carrière, tout en ayant délivré 9 passes décisives, et tout cela en 40 matches. I l apparaît dans l'équipe type de la saison mais n'est pas dans les nominés au trophée UNFP de meilleur joueur de la saison. Le club rhodanien termine à la 3e position de Ligue 1, ce qui lui permet d'être directement qualifié pour la phase de poules de la Ligue des Champions 2018-2019.

En sélection nationale

Après des hésitations entre la France et l'Algérie[19], il est appelé pour la première fois en Équipe de France en mars 2015 par Didier Deschamps.

Le 26 mars 2015, il honore sa première sélection face au Brésil en entrant à la 74e minute au stade de France, il ne peut cependant pas éviter la défaite 3 buts à 1 de l'équipe de France.

Le 7 juin 2015, il marque son premier but sous le maillot tricolore lors du match France-Belgique (3-4) au stade de France.

Le 4 septembre 2015, à l'occasion du match Portugal-France (0-1) et de sa première titularisation en bleu, il est victime d'une rupture du ligament croisé du genou droit qui le rend indisponible au moins 6 mois[20]. De retour à la compétition en avril, Nabil Fékir ne fait pas partie de la liste des 23 à l'Euro.

Le 25 août 2016, Didier Deschamps le rappelle pour le match amical face l'Italie et pour le match de qualification pour la Coupe du monde 2018 et contre la Biélorussie. Mais Nabil Fekir déclare finalement forfait pour ces deux rencontres à la suite d'une blessure lors du match Dijon-Lyon, le 27 août 2016. Deschamps lui maintient sa confiance pour le rassemblement suivant. Le 7 octobre 2016, Fekir joue son 1er match officiel avec l'Équipe de France contre la Bulgarie.

Le 24 août 2017, après près de 10 mois d'absence en bleu, Didier Deschamps le rappelle à l'occasion d'un rassemblement. Il est le seul joueur lyonnais de la liste, mais il côtoie ses anciens coéquipiers Alexandre Lacazette, Samuel Umtiti ou encore Corentin Tolisso, ainsi que Christophe Jallet.

Il fait partie des 23 joueurs sélectionnés pour le Mondial 2018 en Russie. Il inscrit son 2e but en équipe nationale contre la République d'Irlande lors du match de préparation à la coupe du monde. Au cours de la compétition, il entre en cours de jeu à six occasions. Il dispute notamment les dix dernières minutes de la finale. Nabil Fekir est finalement sacré champion du monde avec l'équipe de France, son premier titre en professionnel.

Style de jeu

Nabil Fekir, gaucher[5], est reconnu pour son habileté avec le ballon, son équilibre et sa relative puissance lui permettant de résister à de nombreux duels. En 2014, son entraîneur Rémi Garde met en avant sa vitesse dans l'exécution de ses frappes ou de ses centres[6]. Quant à son ancien président à Vaulx, il met en avant les aptitudes de Fekir pour frapper les coups francs et pense que son meilleur poste est celui de meneur de jeu[5]. C'est d'ailleurs à ce poste qu'il s'impose dans le 4-2-3-1 de Bruno Génésio.

Palmarès

En club

Drapeau : France Olympique Lyonnais

En sélection nationale

Drapeau : France Équipe de France

Statistiques

Parcours amateur

Parcours professionnel

Statistiques de Nabil Fekir au 23 avril 2018[24],[25],[26],[27]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd


2013-2014 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 11 1 2 2 0 0 - - - C1+C3 1+3 0 0 - - - 17 1 2
2014-2015 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 34 13 9 3 2 0 - - - C3 2 0 0 4 1 0 43 16 9
2015-2016 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 9 4 1 - - - - - - C1 - - - 1 0 0 10 4 1
2016-2017 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 32 9 4 3 1 5 1 0 0 C1+C3 5+8 0+4 0+4 2 0 0 51 14 13
2017-2018 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 30 18 6 2 2 0 0 0 0 C3 8 3 1 11 1 0 51 24 7
Total sur la carrière 112 44 21 10 5 5 1 0 0 - 27 7 5 18 2 0 168 58 31

Buts internationaux

Distinctions

Notes et références

  1. « Du FC Vaulx à l'OL : l'ascension de Nabil Fékir | », Lyon Capitale,‎ (lire en ligne)
  2. « Fekir (père), "Nabil subit des pressions" », sur dzfoot.com, .
  3. Romain Duchâteau, « Fekir, Lyonnais de naissance et de cœur », sur sofoot.com, .
  4. http://www.francefootball.fr/news/Le-jour-ou-caen-a-laisse-filer-fekir/565173
  5. a, b et c Stéphane Marteau, « Nabil Fekir dans les clous », sur 20 minutes.fr, 20 minutes,
  6. a, b, c, d, e et f « OM - OL : La drôle d'ascension de Nabil Fekir », sur eurosport.fr,
  7. « Nabil Fekir », sur olweb.fr
  8. « Ligue 1 : Nabil Fekir réveille Lyon, vainqueur à Caen (4-0) », sur lemonde.fr,
  9. Martin Mosnier, « Caen - OL (0-4) : Fekir corrige Caen et redonne le sourire à Lyon », sur eurosport.fr,
  10. Nabil Fekir (Lyon) a rejoué contre Montpellier sur lequipe.fr, le 8 avril 2016
  11. Nabil Fékir titulaire contre Reims sur lequipe.fr, le 13 mai 2016
  12. http://www.olweb.fr/fr/article/ol-dijon-finalement-la-ol-sa-en-sort-au-mental-et-enchaine-enfin-4-2-73426.html
  13. http://www.olweb.fr/fr/article/ol-az-73475.html
  14. V. D. « Nabil Fekir nouveau capitaine de l'OL » sur L'Équipe, 3 août 2017
  15. Nabil Fekir, libéré, délivré, fr.sports.yahoo.com, 19 août 2017, par Charly Moriceau
  16. Nabil Fekir marque le but de l'année contre Bordeaux ! Sur Eurosport
  17. Saint-Étienne-Lyon : Nabil Fekir imite Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, n'en fait-on pas un peu trop ? LCI, 5 novembre 2017
  18. Tentative d'envahissement du terrain de Saint-Etienne après le 5e but de l'OL
  19. Rédaction, « Nabil Fekir hésite encore entre la France et l’Algérie », sur le Progrès, (consulté le 25 mai 2018)
  20. Équipe de France : rupture des ligaments croisés pour Fekir !
  21. https://int.soccerway.com/players/nabil-fekir/208858/
  22. http://www.matchendirect.fr/joueur/nabil-fekir.html
  23. http://www.foot-national.com/109-19063-116-saison-football-Fekir-Nabil.html
  24. « Fiche de Nabil Fekir », sur L'Équipe.fr
  25. « Fiche de Nabil Fekir », sur footballdatabase.eu
  26. « Fiche de Nabil Fekir », sur LFP.fr
  27. « Nabil Fekir », sur uefa.com, UEFA (consulté le 23 février 2018)

Liens externes

  • Fiches sur le joueur ou manageur : Fédération française de football • FootballDatabase.eu • Mondedufoot.fr • National Football Teams • Scoresway (Football) • Soccerway • Transfermarkt (Joueurs) • Union des associations européennes de football
  • Twitter