Nœud (unité)

Anémomètre d'aviation indiquant une vitesse de l'air en nœuds (KNOTS) et aussi en kilomètres par heure (KM/HR).

Le nœud (symbole nd ou kt, voire kn[1], ou kts[a]) est une unité de mesure de la vitesse utilisée en navigation maritime et aérienne. Un nœud est égal à un mille marin (1 852 mètres) par heure, soit 0,514 mètre par seconde.

Définition

Un mille marin correspond à la valeur moyenne d'une minute d'arc de méridien, un nœud correspond donc à une minute de latitude parcourue en une heure. Le nœud n'appartient pas au Système international d'unités (SI)[1].

1 nœud = 1,852 km/h = 0,5144 m/s
1 km/h = 0,54 nœud
1 m/s = 1,944 nœud

Histoire

On estimait autrefois la vitesse d'un navire à l'aide d'un loch à bateau. La planchette était amarrée à un cordage comportant des nœuds régulièrement espacés qu'un marin comptait à haute voix au fur et à mesure qu'ils glissaient entre ses doigts. Le compte se faisait pendant le temps d'écoulement d'un sablier. Le nombre résultant, exprimé en nœuds, mesure donc une vitesse et non une longueur. Les Anglais espaçaient les nœuds de 47 pieds et 3 pouces (14,4 m) et on étalonnait le sablier de manière à mesurer une période de 28 secondes[2]. Dans la marine française, les nœuds était espacés de 47 pieds et demi soit 15 mètres et 43 centimètres et le sablier étalonné sur une période de 30 secondes[3].

Calcul mental

Calcul mental, correct à 3 % près :

  • pour passer des nœuds aux km/h on multiplie le nombre de nœuds par 2 et l'on en soustrait 10 % (c-à-d., une multiplication par 1,8) ;
  • pour passer des km/h aux nœuds on divise le nombre de km/h par 2 et l'on ajoute 10 % (c-à-d., une division par ≈ 1,82).

Notes et références

Notes

  1. Les symboles kn, kt et kts sont des abréviations de l'anglais knot (« nœud ») ou knots.

Références

  1. a et b « Le Système international d'unités » [PDF], Bureau international des poids et mesures (consulté le 24 décembre 2008), p. 38 : « Il n’existe pas de symbole convenu au niveau international, mais le symbole kn est habituellement utilisé. »
  2. (en)Oxford Companion to Ships and the Sea. Page 454.
  3. Vincent François Jean Louis DULAGUE, R. J. M. BLÖUET, Leçons de navigations, 9 éme édition augmentée341, Paris, Imprimerie d'Auguste Delalain, , 341 p. (lire en ligne), page 260-263

Voir aussi

Articles connexes