Musique calédonienne

La musique calédonienne fait partie de la culture de la Nouvelle-Calédonie. Elle est souvent un mélange de culture kanak, française, mais plus récemment elle subit l'influence anglo-saxonne, par la proximité de l'Australie.

Musique traditionnelle

Chant Taperas

Ou tempérances, chant hérité des missionnaires anglicans exécuté a cappella ou en chœur mixte polyphonique, souvent à quatre voix, accompagné parfois de percussions.

Chant ae-ae

Chant viril exécuté par deux hommes, ensemble, en tuilage ou en alternance. Ils sont accompagnés de percussionnistes qui battent des pillons de bambou à terre ou des battoirs en écorce.

Le cada est une variété rapide de ce chant.

Chant ayoii

Chant lent entre deux chanteurs de la région d'Hienghene.

Autres contextes

Il existe trois types de chant des jeunes des Îles Loyauté, les waueng (Maré), les wejein (Lifou), les seloo (Ouvéa), créés sans doute en réaction aux chants religieux, tapéras, doh ou cantiques, aux textes plus moralisateurs et aux rythmes plus polyphoniques.

Instruments

Parmi les instruments traditionnels :

  • le bambou,
  • la feuille de papayer,
  • la flûte, de bambou ou de roseau,
  • la guimbarde (wadohnu en nengone).

Musique moderne

Une des formes est le kaneka. Mais les autres styles musicaux sont aussi représentés. On observe, depuis les dernières années, une émergence de la scène locale rock portée par les associations locales Rock Connection et Blackwoodstock.

Kaneka

Rap

  • Kydam
  • Ybal Khan
  • DJSE
  • Nasty et Réza

Slam

  • Paul Wamo
  • Laurent Ottogalli
  • Erwan Botrel
  • Lyncey Sioremu
  • Mickaël Prechale Sanchez
  • Boukman Thonon,
  • Anthony Mira
  • Ludovic Simane Wenethem
  • Thierry InT.rimes Hoang
  • Fanny Battaglino
  • Israëla Sanchez,

Reggae

  • Marcus Gad

Rock

  • Loremix
  • Botox nc
  • Darling and co

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes