Musée Wellington

Musée Wellington
Wellington Museum Waterloo - 01b.JPG
Présentation
Destination initiale
Auberge
Destination actuelle
Musée
Style
architecture classique
Construction
1705
Statut patrimonial
Site web
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Coordonnées
50° 43′ 03″ N, 4° 23′ 53″ E
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Brabant wallon
voir sur la carte du Brabant wallon
Red pog.svg

Le musée Wellington est une ancienne auberge dans laquelle le duc de Wellington établit son quartier général la veille de la bataille de Waterloo et qui est aujourd'hui convertie en musée.

Localisation

Le musée Wellington se situe au 147 de la chaussée de Bruxelles, en face de l'église Saint-Joseph, sur le territoire de la commune de Waterloo, dans la province du Brabant wallon en Belgique.

La porte cochère.

Historique

La porte d'entrée.

Situé sur la route reliant Bruxelles à Charleroi, le bâtiment fut successivement habitat, auberge, relais puis musée[1].

L'auberge Bodenghien, datant de 1705[2], devint un relais de poste aux chevaux en 1777[1].

Sa situation géographique et les services qu'elle offrait la firent choisir par l'état-major britannique pour y loger les services du quartier général du duc de Wellington, commandant en chef des armées coalisées[3]. Ce dernier y passa les nuits des 17 et 18 juin 1815 et y rédigea son communiqué de victoire[2],[3].

La totalité du bâtiment principal du musée Wellington ainsi que l'ensemble formé par cet édifice et ses abords sont classés comme monument historique depuis le 12 octobre 1981[4].

L'enseigne.

Architecture

Le bâtiment présente une longue façade asymétrique de neuf travées composée de quatre parties se différenciant par la toiture, le soubassement, la maçonnerie, la forme et l'encadrement des fenêtres et l'ornementation :

  • les trois parties de gauche sont unies sous une même toiture d'ardoises tandis que la partie de droite est couverte d'un toit de tuiles ;
  • les trois parties de droite présentent une maçonnerie enduite et peinte en blanc alors que la partie de gauche est faite de briques peintes en blanc ;
  • les trois parties de gauche sont percées de fenêtres simples à encadrement de pierre bleue mouluré et arc surbaissé alors que la partie de droite possède des fenêtres tripartites à encadrement plat ;

La façade est ornée en son centre d'une remarquable porte cochère de style rococo (style baroque de l'époque de Louis XV). Cette porte cochère présente un encadrement en pierre bleue imposant mais élégant. Les piédroits moulurés, protégés à leur base par des chasse-roues en pierre, sont surmontés d'impostes sculptées de feuillages. Ces impostes supportent un arc chantourné sommé d'une clé d'arc saillante. La baie d'imposte est protégée par une grille en fer forgé ornée d'un motif rayonnant et surmontée d'un puissant larmier convexe, réalisé également en pierre bleue.

La porte d'entrée principale présente une décoration rococo similaire à celle de la porte cochère : la grille en fer forgé qui protège sa baie d'imposte est cependant nettement plus ouvragée.

La baie d'imposte de style rococo de la porte d'entrée principale.
Clé d'arc d'une fenêtre.

Musée

Le musée compte une quinzaine de salles qui présentent des armes, des portraits de Wellington, la prothèse de jambe de Lord Uxbridge (atteint au genou droit lors de la bataille et amputé d'une jambe), des drapeaux, une maquette de la Butte du Lion, la malle cantine du chef d’état-major de l’armée néerlandaise, etc[2]

Références

  1. a et b D'un monde à l'autre (1713/1830) - Régence, rococo et néoclassicisme, Brochure des journées du patrimoine 2015 en Wallonie, p. 25
  2. a, b et c Site du Musée Wellington
  3. a et b Site de la commune de Waterloo
  4. Liste des monuments classés de la Région Wallonne

Voir aussi

Article connexe