Muhammad Mian Soomro

Mian Muhammad Soomro
محمد میاں سومرو
Illustration.
Muhammed Mian Soomro en 2016.
Fonctions
Président du Sénat du Pakistan

(6 mois et 2 jours)
Président Asif Ali Zardari
Prédécesseur Jan Mohammad Jamali (intérim)
Lui-même
Successeur Farooq Naek

(4 mois et 24 jours)
Président Pervez Musharraf
Prédécesseur Jan Mohammad Jamali (intérim)
Lui-même
Successeur Jan Mohammad Jamali (intérim)
Lui-même

(4 ans, 7 mois et 24 jours)
Président Pervez Musharraf
Prédécesseur Wasim Sajjad
Successeur Jan Mohammad Jamali (intérim)
Lui-même
Président de la République islamique du Pakistan
(intérim)

(22 jours)
Premier ministre Youssouf Raza Gilani
Prédécesseur Pervez Musharraf
Successeur Asif Ali Zardari
Premier ministre du Pakistan

(4 mois et 9 jours)
Président Pervez Musharraf
Prédécesseur Shaukat Aziz
Successeur Youssouf Raza Gilani
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Karachi, Sind (Pakistan)
Nationalité pakistanaise
Parti politique Ligue musulmane du Pakistan (jusqu'en 1993)
Ligue musulmane du Pakistan (N) (1993-2002)
Ligue musulmane du Pakistan (Q) (2002-2009)
Mouvement du Pakistan pour la justice (depuis 2018)
Religion Islam

Muhammad Mian Soomro
Premiers ministres du Pakistan
Présidents de la République islamique du Pakistan

Muhammed Mian Soomro (ourdou : محمد میاں سومرو) ou Mian Muhammad Soomro (ourdou : محمد سومرو میاں) , né le à Karachi, est un homme d'État pakistanais. Il a été président du Sénat de 2003 à 2009, à ce titre il a été président de la République par intérim du au . Longtemps membre de la Ligue musulmane du Pakistan (Q), il rejoint le Mouvement du Pakistan pour la justice en 2018.

Originaire d'une famille influente du Sind, Soomro commence sa carrière dans les services financiers, avant de commencer sa carrière politique nationale quand il est nommé par le président Pervez Musharraf gouverneur du Sind, position qu'il occupe de 2000 à 2002. Élu sénateur en 2003, il devient président du Sénat du au dans un premier temps, avant d'être Premier ministre à titre provisoire du au le temps des élections législatives de 2008. Il redevient président du Sénat du au 11 mars 2009, et à ce titre il remplace par intérim le président Pervez Musharraf, démissionnaire, jusqu'à l'élection de son successeur.

Jeunesse et éducation

Mian Muhammad Soomro est né le à Karachi, dans la province méridionale du Sind. Il est issu d'une famille impliquée en politique depuis 1923, plusieurs membres de sa famille ayant occupé des postes officiels. Son père a été député ainsi que vice-président de l'Assemblée du Pakistan occidental et sénateur[1],[2].

Soomro est diplômé du Forman Christian College de Lahore. Il obtient ensuite un master en physique de l'université du Pendjab, puis un autre master en gestion des opérations d'une université californienne. Il entame ensuite une carrière de banquier à l'international, travaillant notamment pour la Bank of America, ainsi que pour des banques au Yémen, dans le Bahreïn, puis au niveau national, il travaille pour la banque de développement agricole du Pakistan et pour la Banque nationale du Pakistan. Il participe notamment au développement du micro-crédit dans le pays[1].

Carrière politique

Ligue de Nawaz

Mian Muhammad Soomro débute sa carrière politique en 1985 sous le régime militaire de Muhammad Zia-ul-Haq et est alors membre de la Ligue musulmane du Pakistan (F). En 1988, il se rapproche de Nawaz Sharif puis rejoint la Ligue musulmane du Pakistan (N), avant de s'en éloigner après le coup d’État du 12 octobre 1999 du chef de l'armée pakistanaise Pervez Musharraf[3].

Soutien à Pervez Musharraf

Mian Muhammad Soomro est nommé gouverneur du Sind le par le chef de l'exécutif Pervez Musharraf, quelques mois après son coup d’État. Il démissionne le dans le but de participer aux élections sénatoriales de mars 2003 sous l'étiquette de la Ligue musulmane du Pakistan (Q), créée pour soutenir le nouveau régime militaire, et remporte un mandat d'une durée exceptionnellement réduite à trois ans[1].

Le , il est élu président du Sénat alors que la chambre haute est dominée par son parti. En mars 2006, il est réélu sénateur pour un mandant de six ans[1]. Il occupe ses fonctions jusqu'au , date à laquelle il est nommé Premier ministre et alors que le président Pervez Musharraf décrète l'état d'urgence. Il occupe cette fonction à titre transitoire, après la démission du Premier ministre Shaukat Aziz et dans le contexte des élections législatives de 2008[4].

Son parti étant défait lors de ses élections, puis Youssouf Raza Gilani investi par l'Assemblée nationale le , Soomro quitte ses fonctions et retrouve aussitôt son poste de président du Sénat. À la suite de la démission du président Musharraf, il devient président de la République par intérim le , comme le prévoit la Constitution[5]. Il occupe ses fonctions durant vingt jours, jusqu'à l'élection du président Asif Ali Zardari[6].

À la suite des élections sénatoriales de mars 2009, où son parti est largement défait, Soomro perd son poste de président du Sénat le , Farooq Naek du Parti du peuple pakistanais étant élu à sa place[7].

Mouvement pour la justice

Après avoir quitté la Ligue musulmane du Pakistan (Q), Soomro rejoint le Mouvement du Pakistan pour la justice en juin 2018, peu avant les élections législatives de 2018. Il est élu le 25 juillet dans une circonscription de Jacobabad, battant de peu le candidat du Parti du peuple pakistanais par 45,4 % des voix contre 42,8 %[8].

Références

  1. a, b, c et d (en) « Mohammedmian Soomro », sur Pakistani leaders online (consulté le 10 mars 2014)
  2. (en) « Muhammad Mian Soomro », sur Story of Pakistan, (consulté le 11 mars 2014)
  3. (en) Muhammad Mian Soomro sur storyofpakistan.com
  4. (en) Khalid Qayum, « Musharraf Picks Soomro as Interim Premier Until Polls (Correct) », sur Bloomberg, (consulté le 11 mars 2014)
  5. (en) « Pakistan: Soomro takes over as acting president », sur rediff.com, (consulté le 11 mars 2014)
  6. (en) « Bhutto widower Zardari elected Pakistan's new president », sur CNN, (consulté le 11 mars 2014)
  7. (en) « Naek elected unopposed to Senate top spot », sur Dawn.com, (consulté le 11 mars 2014)
  8. (en) NA-196 (Jacobabad) sur le site de la Commission électorale du Pakistan

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes