Mouvement Dveri

Mouvement « Dveri »
(sr) Покрет Двери
(sr) Pokret Dveri
Présentation
Président Boško Obradović
Fondation (en tant qu'organisation politique)
(en tant que parti)
Siège 6 rue Višegradska
11 000 Belgrade
Religion Église orthodoxe serbe
Slogan « Pour la vie de la Serbie »
Positionnement Droite[1] à extrême droite[2],[3]
Idéologie Nationalisme serbe[4],[5],[6],[7],[8]
Droite chrétienne[6],[8]
Euroscepticisme[8],[9],[10],[11],[12]
Populisme de droite[13],[14],[15]
Opposition à l'immigration[16],[17]
Natalisme[8]
Antimondialisme[7],[8]
Conservatisme[7]
Affiliation nationale Alliance pour la Serbie 
Couleurs Rouge, bleu et blanc
Site web www.dverisrpske.com
Représentation
Députés
5 / 250

Le Mouvement « Dveri » (en serbe cyrillique : Покрет Двери ; en serbe latin : Pokret Dveri) est une association de citoyens et un parti politique serbe fondé en 1999 et qui a son siège à Belgrade. Son président, qui est également le fondateur du mouvement, est Boško Obradović.

Sur le plan politique, le mouvement se rattache aux courants du nationalisme serbe, de l'euroscepticisme et de l'anti-mondialisme ; il est associé à la revue Dveri srpske, « les Portes serbes », qui a été créée à la Faculté de philologie de l'université de Belgrade[18], et il participe à des actions sociales et humanitaires[19]. Il est actif en Serbie, en République serbe de Bosnie et au Monténégro. Depuis 2011, sa branche politique est connue sous le nom de Pokret za život Srbije, le « Mouvement pour la vie de la Serbie ».

Fondation

Le Conseil serbe « Dveri » est au départ une organisation née de la revue Dveri srpske, fondée le jour de la Saint Sava (Savindan) en 1999 pour donner un moyen d'expression aux étudiants en serbistique de la Faculté de philologie de Belgrade.

Avant de devenir officiellement un parti politique en , Dveri était alors un mouvement sans chef, dont l'organe principal était le conseil d'administration, composé de membres éminents comme Boško Obradović, Branimir Nešić, Vladan Glišić et Danilo Tvrdišić.

Activités

En 2009, Dveri exprime son intention d'organiser le 12 septembre à Belgrade une Marche des familles (en serbe : Porodična šetnja), en réponse à l'annonce de l'organisation d'une Marche des fiertés (Gay pride)[20]. Le , le parti organise une cérémonie commémorative au Sava centar, dédiée aux victimes des bombardements de la Serbie par l'OTAN en 1999.

En 2010, Dveri, s'appuyant sur la « Loi sur le libre accès aux informations d'intérêt publique »[21], demande à la Haute cour et à la Basse cour de justice des informations sur le nombre de détenus dans les prisons gérées par le ministère de l'Intérieur de la République de Serbie. Le , le mouvement organise une nouvelle Marche des familles, la veille de la Gay pride[22].

Le , Dveri organise une table ronde à la Faculté de génie mécanique, sur le thème Projet Serbie, où il est question du développement et du rayonnement de la culture pop chez les jeunes gens de Serbie. Plusieurs membres du groupe Beogradski sindikat, Aleksandar Protić, Feđa Dimović et Boško Ćirković (Škabo), y prennent la parole. Le mouvement organise d'autres rencontres sur l'agriculture, l'économie et les affaires étrangères.

Engagement politique

Lors d'une conférence de presse tenue le , le Conseil serbe « Dveri » annonce son projet d'entrer en politique et de participer aux élections de 2012[23],[24]. Il doit aller aux élections sous le nom de Pokret za život Srbije (« Mouvement pour la vie de la Serbie ») et compte s'allier à d'autres mouvements patriotiques du pays.

Dveri compte d'abord sur une implantation locale et ouvre des bureaux, appelés chancelleries (kancelarije) ; sur le territoire de la Ville de Belgrade, il est représenté dans les municipalités de Stari grad, Zemun, Rakovica, Čukarica, Voždovac, Zvezdara, Palilula, Savski venac, Novi Beograd, Vračar, Obrenovac, Grocka, Mladenovac, Lazarevac, Barajevo et Surčin ; dans le reste de la Serbie, il est représenté dans 66 villes ou municipalités[25].

Programme

Le programme électoral du parti, qui porte le nom de Novi narodni dogovor (« Nouvel accord national ») se compose de dix objectifs : la défense de la famille, la solidarité et le patriotisme social, l'économie nationale, le développement réel et durable de la Serbie, la défense d'une Serbie et d'un peuple libres, un contre-système pour lutter contre le parasitage des partis politiques et le colonialisme administratif, une politique étrangère entièrement orientée dans l'intérêt des Serbes, la création de réseaux serbes, des politiques culturelles, éducatives et sportives identitaires et la création d'un nouveau sentiment d'enthousiasme[réf. nécessaire].

Élections générales de 2012

Aux élections générales du , le parti présente une liste intitulée Dveri za život Srbije (« Portes pour la vie de la Serbie »), qui compte 209 candidats[26].

Vladan Glišić

Pendant la campagne électorale, Dveri reçoit le soutien d'un certain nombre d'intellectuels de Serbie, de la République serbe de Bosnie, du Monténégro et de la diaspora, par l'intermédiaire de courriers ou de conférences de presse[27]. Parmi ces soutiens figurent ceux de Smilja Avramov, professeur et juriste, de Kosta Čavoški, professeur de droit et académicien, de Ljiljana Čolić, ancienne ministre de l'Éducation, de Mila Alečković, anthropologue, de Milo Lompar, professeur à la Faculté de philologie, Jasmina Vujić, de l'université de Berkeley, ou encore des écrivains Dobrica Erić[28] et Predrag Dragić Kijuk. Le mouvement a également obtenu le soutien politique de Dane Čanković, le président du mouvement national serbe « Izbor je naš »[29], celui du Conseil des Serbes de la Krajina (Sabor Krajiških Srba)[30], celui du père Kirilo de Hilandar[31], celui du Conseil national serbe du Monténégro (Srpski nacionalni savjet Crne Gore), celui de l'Association des Serbes « Nemanja »[32] et celui de la Fondation Zadužbina de Ljubljana[33].

Au premier tour de l'élection présidentielle, Vladan Glišić est le candidat du Mouvement « Dveri »[34],[35] ; il obtient 108 303 voix soit 2,77 % des suffrages[36]. Aux élections législatives, la liste du mouvement est emmenée par Branimir Nešić[26] et obtient 4,33 % des suffrages, ce qui ne lui permet pas d'envoyer de représentant à l'Assemblée nationale de la République de Serbie[37].

Aux élections provinciales de Voïvodine, le mouvement présente une liste intitulée Dveri za Srpsku Vojvodinu (« Portes pour une Voïvodine serbe »), qui obtient 46 169 voix, soitt 4,56 % des suffrages, ce qui ne lui permet pas non plus d'obtenir de député à l'Assemblée de la province autonome[38].

Aux élections locales, Dveri obtient 46 représentants dans plusieurs assemblées municipales, à Novi Sad, Kraljevo, Čačak, Požega, Sremski Karlovci, Arilje, Bačka Palanka, Ljig, Lapovo, dans la municipalité urbaine de Zvezdara à Belgrade et dans celles de Medijana et de Palilula à Niš[39].

Revue Dveri srpske

La revue Dveri srpske est publiée depuis 1999. Parmi les articles figurant à la une de la revue, on peut citer :

Catena Mundi

Catena Mundi est une maison d'édition fondée en l'honneur de Predrag Dragić par Branimir Nešić et Boško Obradović et dont la politique éditoriale s'inscrit dans la lignée de la revue Dveri srpske[40]. Elle a tenu un stand à la 57e Foire du livre de Belgrade et a publié 17 livres.

Notes et références

  1. « Vukadinović: DSS, Dveri i SRS nisu ekstremna desnica »
  2. Bojana Barlovac, « Serb Far-Right Group Prepares Poll Debut », Balkan Insight,‎ (lire en ligne)
  3. « Right wing movement to take part in elections », B92,‎ (lire en ligne)
  4. [1] Srbi - svi i svuda
  5. « Serbia », Boško Obradović mandataru: Sve radite po starom, Dveri će glasati protiv izbora Vlade (consulté le 10 août 2016)
  6. a et b Wolfram Nordsieck, « Serbia », sur Parties and Elections in Europe, (consulté le 28 août 2018)
  7. a b et c Jovo Bakic, Right-Wing Extremism in Serbia, Friedrich Ebert Stiftung, (lire en ligne) :

    « It is reasonable to assume that the Serbian Radical Party lost some of its votes to Dveri, a highly conservative but not, or at least not yet, a far-right ideological and political movement, instead espousing a turn-of-the-twen- tieth-century conservatism much like Joseph de Maistre’s. This movement evidently enjoys the support of the more conservative parts of the Serbian Orthodox Church (SPC) and expressly rejects the fascist tradition, anti-Semitism and the use of violence to achieve ideological aims. It does, however, foster extreme conservatism, promoting the family as the most important social institution and advocating a religious-moralistic outlook. As one might expect, this movement fosters an explicitly homophobic position, evident in its organisation of Family Walks on the day before the Pride Parade; but it does not incite its supporters to physically assault the LGBT population. Following the Russian model, in 2012 it called on the government to ban the Parade for the next 100 years. Serbian nationalism and anti-globalisation (expressed in an anti-American orientation and a reserved attitude to the EU) are clearly important components of Dveri ideology so that one can say that it exhibits certain symptoms of the far right but these are not sufficient to classify the movement as such. »

  8. a b c d et e Ljubomir Delevic, « Introduction to nationalism in Serbia », sur your-art.sk, (consulté le 18 mars 2019)
  9. [2] Dveri Odgovaraju: Какав је ваш став према Космету и Европској Унији? (Translation:Dveri Answers: What is your stance towards Kosmet and the European Union?) Retrieved 24 February 2012.
  10. « Anti-EU nationalist parties gain foothold in new Serbian parliament after election recount » (consulté le 6 mai 2016)
  11. « Pro-EU ruling party wins in Serbia » (consulté le 29 avril 2016)
  12. « Serbia’s Eurosceptic Coalition Entering Parliament Confirmed » (consulté le 5 mai 2016)
  13. « The Dveri Movement Through a Discursive Lens: Serbia's Contemporary Right-Wing Nationalism » (consulté le 13 décembre 2018)
  14. Gianluca Passarelli, The Presidentialisation of Political Parties in the Western Balkans, Springer, , p. 60
  15. « Desni populisti i ekstremisti u Europi » (consulté le 13 décembre 2018)
  16. Cengiz Günay, « Understanding Transit Asylum Migration: Evidence from Serbia », International Migration, vol. 54, no 4,‎ (DOI 10.1111/imig.12237)
  17. Sebastian Goll, Martin Mlinarić et Johannes Gold, Minorities under Attack, Othering and Right-Wing Extremism in Southeast European Societies, Harrassowitz Verlag,
  18. (sr) « Časopis - Dveri Srpske », sur http://www.dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri » (consulté le 28 mai 2013)
  19. (sr) « Humanitarna pomoć za porodicu Šarović », sur http://www.subotica.com, (consulté le 28 mai 2013)
  20. (sr) Tamara Skrozza, « Kome smeta seksualna različitost i zašto », sur http://www.vreme.com, Vreme, (consulté le 28 mai 2013)
  21. [PDF](sr) « Zakon o slobodnom pristupu informacijama od javnog značaja », sur http://www.antikorupcija-savet.gov.rs, Site du Conseil contre la corruption (consulté le 28 mai 2013)
  22. (sr) « Šetnja protiv „Parade ponosa” », sur http://www.politika.rs, Politika, (consulté le 28 mai 2013)
  23. (sr) « Dveri izlaze na izbore kao nezavisna lista », sur http://www.dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  24. (sr) « Dveri izlaze na sledeće izbore », sur http://www.rts.rs, Site de la Radio Télévision de Serbie, (consulté le 28 mai 2013)
  25. (sr) « Spisak kancelarija Dveri », sur http://www.dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri » (consulté le 28 mai 2013)
  26. a et b (sr) « Dveri za život Srbije », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 28 mai 2013)
  27. (sr) « Reč intelektualaca : Dveri su jedina snaga za spas Srbije ! », sur http://dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  28. (sr) « Dobrica Erić: Vreme Dveri tek dolazi ! », sur http://dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  29. (sr) « Dane Čanković podržao Dveri! », sur http://dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  30. (sr) « Sabor Krajiških Srba podržao Dveri », sur http://dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  31. (sr) « Duhovnik manastira Hilandar podržao Dveri », sur http://dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  32. (sr) « Udruženje Srba "Nemanja" iz Bilefelda podržalo Dveri ! », sur http://dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  33. (sr) « Srpsko društvo „Zadužbina“ iz Ljubljane uputilo pismo podrške Dverima ! », sur http://dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  34. (sr) « Izbori za predsednika Republike Srbije 2012. godine (I krug) », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 27 mai 2013)
  35. (sr) « Kandidat pokreta Dveri za predsednika Vladan Glišić », sur http://www.blic.rs, Blic, (consulté le 28 mai 2013)
  36. (sr) « Izveštaj o konačnim rezultatima izbora za predsednika Republike, održanim 6. maja 2012. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 28 mai 2013)
  37. (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije, održani 6. maja 2012. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 28 mai 2013)
  38. [PDF] (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za poslanike u Skupštinu Autonomne Pokrajine Vojvodine raspisanih za 06. maj 2012. godine », sur http://www.pik.skupstinavojvodine.gov.rs, Site de la Commission électorale de la province de Voïvodine (consulté le 28 mai 2013)
  39. (sr) « Dveri ulaze u skupštine 12 gradova i opština u Srbiji ! », sur http://dverisrpske.com, Site du Mouvement « Dveri », (consulté le 28 mai 2013)
  40. (sr) « Branimir Nešić : Misija izdavačke kuće Catena Mundi ili sloboda je samo za hrabre ! », sur http://www.standard.rs, NoviStandard (consulté le 28 mai 2013)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • (sr)(ru) Site officiel