Moussa Sissoko

Moussa Sissoko
Image illustrative de l’article Moussa Sissoko
Moussa Sissoko à l'échauffement lors d'un match amical face au Paraguay, le 2 juin 2017 à Rennes
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur
Numéro 17
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Mali Malien
Nat. sportive Drapeau : France Français
Naissance (29 ans)
Lieu Le Blanc-Mesnil (France)
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. 2007 -
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
-2002 Drapeau : France Red Star
2002-2007 Drapeau : France Toulouse FC
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2007-2013Drapeau : France Toulouse FC 220 (24)
2013-2016 Drapeau : Angleterre Newcastle United 133 (12)
2016- Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur093 0(2)
Total 447 (38)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008-2011 Drapeau : France France espoirs020 0(1)
2009-Drapeau : France France055 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 28 novembre 2018

Moussa Sissoko, né le au Blanc-Mesnil, est un footballeur international français qui évolue au poste de milieu de terrain à Tottenham Hotspur.

Avec la sélection, il participe à la Coupe du monde 2014 et à l'Euro 2016 dont il est finaliste.

Biographie

Né de parents Maliens et issu de la cité de la Rose des Vents, il fait ses tout débuts à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Il rejoint ensuite le Red Star 93 puis en 2002 à l'âge de 13 ans le centre de formation du Toulouse Football Club. Sélectionné régulièrement en équipe de France dans chaque catégorie d’âges, il passe son premier contrat professionnel en décembre 2006 avec le TFC[1], quelques semaines après avoir rejoint l'équipe réserve en CFA.

Carrière en club

Toulouse FC (2007-2013)

Moussa Sissoko rejoint l'équipe professionnelle du TFC en juin 2007 à l'âge de 17 ans et commence à se faire connaitre du grand public lors de quatre matchs de préparation du Toulouse Football Club en juillet 2007 (face à une sélection régionale, Sète, Rodez et Marseille) où il impressionne les spectateurs présents.

Il fait ses débuts en Ligue 1 le [1] à Valenciennes où il rentre à la 66e minute à la place de Fabinho, floqué de son nouveau maillot 22 du « Téfécé ». Le match suivant, il est titulaire contre Lyon[1] (victoire du TFC 1-0). Malgré un match propre mais sans étincelle de sa part, des émissaires de l'Inter Milan présents au Stadium ce jour là déclarent que le joueur leur aurait fait forte impression. Le , il débute en Ligue des champions face à Liverpool[1]. Il marque son premier but officiel le , au Stadium à Toulouse, face à l'AJ Auxerre[1] (victoire 2-0). Son but exceptionnel face à Schirrhein en coupe de France le lui offre les portes d'une fin de saison très remarquée[1].

Grand espoir du Toulouse FC, Moussa Sissoko est appelé par l'ancien entraîneur toulousain, Erick Mombaerts en sélection espoirs en septembre 2008.

Le 3 août 2009, après une superbe saison avec le Toulouse FC, Raymond Domenech le convoque[2] dans le groupe qui affronte les Îles Féroé dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Il n'entre pas en jeu lors de la victoire 1-0 de l'équipe de France (but de son coéquipier André-Pierre Gignac), mais confirme les espoirs placés en lui en marquant le match suivant contre Saint-Étienne, avec son club de Toulouse. Il honore finalement sa première sélection en équipe de France au Stade du Roudourou à Guingamp le 10 octobre 2009, lors du match France - Iles Féroé, en entrant à la 62e minute de jeu.

Le 6 février 2011, lors de la 22e journée de Ligue 1, il marque le premier doublé de sa carrière face à l'AS Monaco (score : 2-0) en donnant la victoire à ses partenaires.

Le 4 octobre 2012, Moussa Sissoko est convoqué[3] en équipe de France par Didier Deschamps plus de 2 ans après sa dernière sélection en août 2010 contre la Norvège.

En 2017, à l'occasion des 80 ans du Toulouse Football Club, il est élu dans l'équipe de légende toulousaine sur le site internet du club[4].

Newcastle United (2013-2016)

Le 24 janvier 2013, Moussa Sissoko signe à Newcastle pour une indemnité de transfert de 2,5 millions d'euros. Le 29 janvier suivant, il est titulaire pour son premier match l'opposant à Aston Villa. Le samedi 2 février, pour son deuxième match, Moussa Sissoko inscrit un doublé lors de la victoire de Newcastle contre Chelsea (3-2), recevant une ovation de la part des supporters de St James Park lors de sa sortie. Le 24 février 2013, Newcastle est mené 1 à 0 face à Southampton FC. À la 33e minute, Moussa Sissoko inscrit un but qui permet à Newcastle d'égaliser. Les magpies l'emportent finalement quatre buts à deux.

Ces bonnes performances lui valent d'être courtisé par les grands clubs d'Europe comme Arsenal. Cependant, il exprime son envie de rester à Newcastle où il est devenu un titulaire indiscutable[5]. Il prend part à trente-huit matchs (dont 2 en tant que capitaine) lors de sa première saison complète au club qui termine à la 10e place. Le 1er mars 2014, il inscrit un nouveau doublé lors d'un match à l'extérieur contre Hull City (1-4).

Il fait une nouvelle saison pleine la saison suivante mais le club est maintenu lors des dernières journée de championnat, en terminant à la 15e place.

La saison 2015-2016 est plus dramatique, s'il continue à être un joueur important du collectif et un titulaire indiscutable, le club va mal et termine la saison à la 18e place, se retrouvant relégué en seconde division anglaise. Capitaine lors du dernier match, face à son futur club Tottenham Hotspur (alors troisième du championnat) il prend part à la victoire ubuesque de son équipe 5 buts à 1 au St James' Park, en offrant tout d'abord la balle de 2-0 à Aleksandar Mitrović, puis en provoquant le penalty transformé par Georginio Wijnaldum à la 73e minute (3-1).

En trois années passés à Newcastle, il totalise 133 matchs, 19 passes décisives, 12 buts et 9 capitanats.

Tottenham (depuis 2016)

Annoncé du côté d'Everton, Moussa Sissoko s'engage finalement pour le club anglais de Tottenham le 31 août 2016 pour 5 ans[6].  Le club l'arrache lors du dernier jour du mercato en signant un chèque de 35 millions d'euros. Mais après quelques mois, l'international tricolore n'a pas répondu totalement aux attentes de son nouveau coach. "Sissoko doit travailler davantage et me montrer à l'avenir qu'il mérite d'être dans l'équipe", a lâché Mauricio Pochettino.

Lors de la 18e journée de Premier League par un déplacement à Southampton. Moussa Sissoko n'est pas certain de faire partie du onze de départ mais signe encourageant, il a participé aux quatre dernières rencontres de championnat (1 titularisation et 3 entrées en jeu), distillant au passage ses deux premières passes décisives face à Swansea et à Burnley et réalisant sa meilleure performance de la saison face à Hull (3-0).  Il ne s'est pas non plus aidé en assénant un coup de coude à un joueur de Bournemouth le 22 octobre, puni par trois matches de suspension. Il a ainsi raté le derby face à Arsenal et Pochettino l'a laissé à la maison lors du choc face à Chelsea. Incontournable à Newcastle où il portait le brassard de capitaine, il doit désormais se faire une place au sein d'un effectif très fourni (Alli, Dembélé, Eriksen, Wanyama, Son Heung-min et Lamela)[7],[8].

Équipe de France

Moussa Sissoko, en équipe de France, le

Moussa Sissoko porte pour la première fois le maillot Bleu avec Raymond Domenech en 2009 alors qu'il est très bon au TFC. Cependant, il ne figure pas dans la liste des joueurs de l'équipe de France de football à la Coupe du monde 2010.

Étant pourtant intéressant en Bleu, il n'est pas non plus sélectionné par Laurent Blanc pour disputer l'Euro 2012.

Cependant, il explose clairement sous l'ère Deschamps qui en fait un élément clé et le sélectionne pour jouer la Coupe du monde 2014. Il marque son premier but avec l'équipe de France, en inscrivant la manita (0-5) lors du match de groupe contre la Suisse (2-5).

Il fait partie de la liste des 23 joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro 2016[9]. Remplaçant au début de la compétition, il trouve une place de titulaire à la suite de la suspension de N'Golo Kanté lors des quarts de finale et réussi à garder sa place en surprenant par son efficacité jusqu'en finale, lors de laquelle il livre une performance incroyable[10]: positionné milieu latéral droit, il est l'auteur de 5 tirs, dont 3 cadrés (réalisant ainsi la quasi-moitié des tirs cadrés de l'équipe de France ce soir là) parfois sur de très longues distances ; deuxième joueur français à avoir pris part au plus grand nombre de duels (17, derrière Paul Pogba, 18), il est celui qui en a remporté le plus (13) ; il est également celui qui aura tenté le plus grand nombre de dribbles (9) et qui en aura réussi le plus (7). Malgré cela, l'équipe de France s'incline 1-0 en prolongations, suite à un but d'Éder, et Moussa Sissoko est remplacé par Anthony Martial à la 110e minute.

Énorme lors de la finale de l'Euro, où il aura été le meilleur joueur français (si ce n'est le meilleur joueur du match), il ne fait cependant pas partie de la liste des 24 joueurs appelés par Didier Deschamps pour affronter le Luxembourg et l'Espagne (25 et 28 mars 2017). Il est pénalisé par son faible temps de jeu avec Tottenham[11]. Cependant il revient en équipe de France quelques mois plus tard pour affronter le Paraguay (2 juin 2017) où il marqua son deuxième but en Bleu et pour le match de qualifications à la Coupe du monde de football 2018 face à la Suède le 9 juin 2017, où il connaît sa dernière titularisation. Remplaçant lors du match de qualifications contre la Biélorussie, le 10 octobre 2017, où il connaît sa dernière sélection, il passe les matchs amicaux contre le Pays de Galles (10 novembre) et l'Allemagne (14 novembre) sur le banc.

Il ne fait pas partie de la liste des 23 joueurs sélectionnés par Didier Deschamps pour participer à la Coupe du monde de football 2018 (que la France remportera). Il obtient cependant le statut de réserviste, qui lui permettra de prendre part à la compétition, si et seulement si la blessure d'un autre joueur entraîne son forfait.

Le 12 novembre 2018, il est rappelé par Didier Deschamps en remplacement de Paul Pogba, forfait, avant les deux matchs contre les Pays-Bas et contre l'Uruguay (16 et 20 novembre)[12]. Il fait son entrée à la 65e minute lors du match contre les Pays-Bas et provoque le penalty, transformé d'une panenka par Memphis Depay lors des arrêts de jeu de la rencontre, remportée 2 buts à 0 par les Oranjes.

Statistiques

Statistiques de Moussa Sissoko au 29 novembre 2018[13]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2007-2008 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 30 1 0 1 1 0 1 0 0 C1+C3 2+2 0 0 - - - 36 2 0
2008-2009 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 35 4 1 4 1 0 1 0 0 - - - - - - - 40 5 1
2009-2010 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 37 7 1 1 0 0 2 0 0 C3 7 1 0 2 0 0 49 8 1
2010-2011 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 36 5 1 1 0 0 1 1 0 - - - - 1 0 0 39 6 1
2011-2012 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 35 2 2 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - 37 2 2
2012-2013 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 19 1 1 1 0 0 2 0 0 - - - - 3 0 0 25 1 1
Sous-total 192 20 6 9 2 0 8 1 0 - 11 1 0 6 0 0 226 24 6
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Premier League 12 3 2 - - - - - - C3 6 0 0 3 0 1 21 3 3
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Premier League 35 3 6 1 0 0 2 0 0 - - - - 12 1 1 50 4 7
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Premier League 34 4 2 - - - 4 1 0 - - - - 8 0 1 46 5 3
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Premier League 37 1 7 1 0 0 1 0 0 - - - - 15 0 0 54 1 7
Sous-total 118 11 17 2 0 0 7 1 0 - 6 0 0 38 1 3 171 13 20
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 25 0 2 4 0 1 - - - C1+C3 4+1 0 0 8 1 1 42 1 4
2017-2018 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 33 1 1 6 0 3 2 1 0 C1 6 0 1 1 0 0 48 2 5
2018-2019 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 8 0 1 - - - 2 0 0 C1 2 0 0 2 0 0 14 0 1
Sous-total 66 1 4 10 0 4 4 1 0 - 13 0 1 11 1 1 104 3 10
Total sur la carrière 374 32 28 21 2 4 18 2 0 - 30 1 1 55 2 4 498 39 37

Buts internationaux

Palmarès

En sélection

Il est finaliste de l'Euro 2016.

Références

  1. a b c d e et f « Sissoko, la star montante du TFC, convoqué chez les Bleus », La Dépêche du midi, (consulté le 11 août 2009)
  2. Sissoko convoqué en EDF
  3. Sissoko de retour en EDF
  4. « 80 ans du TFC : Découvrez le 11 de légende du club », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,
  5. Moussa Sissoko se plait à Nexcastle dans Goal du 25 décembre 2014.
  6. « Moussa Sissoko a choisi Tottenham », sur http://www.footmercato.net,
  7. « A Tottenham, Moussa Sissoko n'est pas encore celui des Bleus », sur http://www.eurosport.fr,
  8. « Après ses débuts ratés à Tottenham, Moussa Sissoko compte bien retrouver son second souffle », sur http://www.eurosport.fr,
  9. « Liste des 23 : les Bleus sans Hatem Ben Arfa, avec Lucas Digne à l'Euro », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  10. Boris Teillet, « Euro 2016 : Moussa Sissoko, la révélation », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  11. « Moussa Sissoko pénalisé par son faible temps de jeu », sur www.lequipe.fr,
  12. Rédaction, « Equipe de France : « Je m'appuie sur des joueurs déjà venus », explique Deschamps », L'Equipe,‎ (lire en ligne)
  13. « Fiche de Moussa Sissoko », sur footballdatabase.eu

Liens externes

  • Ressources relatives au sport : As • L'Équipe • Eu-football.info • Fédération internationale de football association • FootballDatabase.eu • Ligue de football professionnel • Mondedufoot.fr • National Football Teams • Scoresway (football) • Soccerbase (joueurs) • Soccerway • Transfermarkt (joueurs) • Union des associations européennes de football
  • Présence sur les réseaux sociaux : Instagram (compte) • Twitter